Rénovation de toiture à Rueil-Malmaison

La modernisation de son toit sera peut-être à l'origine de chantiers de divers types. Quand on pense à une toiture d'immeuble, on visualise beaucoup la couverture (tuile ou ardoise) qui renforce la protection du logis vis-à-vis du milieu extérieur et rend impossible la rentrée d'eau provenant de la pluie cependant la toiture c'est également l'ossature, l'isolation et les passages vers dehors comme des lucarnes ou des fenêtres.

Qu'est ce qui fait varier la somme que va coûter le projet ?

Le coût un chantier pour un renouvellement de toiture varie selon de nombreux éléments qu'il faut comprendre pour empêcher les mauvaises surprises. La surface de la toiture qu'il est nécessaire de renouveler. C'est au premier abord rationnel, moins il y a de superficie à rénover, plus le coût demeurera bon marché.

Deuxième élément : l'étendue de travaux qu'il est nécessaire de faire. Concernant cette donnée, il s'agit de la condition de votre toit actuel qui définira le type des ouvrages à exécuter. Cela peut possiblement aller d'un facile rafraîchissement de la partie extérieure à la rénovation absolue de l'armature en passant par renouvellement de la partie isolante.

Le matériel que vous sélectionnez. Il s'agit probablement de l’un des postes de votre budget les plus importants. Effectivement, les sommes à investir ne vont pas être similaires selon les matériaux préférés.

Pour vous donner une idée, la somme à payer pour un toit en tuiles en terra cotta va être d’environ 50 euros HT du mètre carré pendant qu’elle s’élève à plus de 90 HT euros par m² pour une toiture en ardoise et encore davantage pour un toit en chaumière pour lequel il faut considérer dans la majorité des cas 120 euros par m².

Quelle sera la relation de cause à effet somme à donner-matériel ?

Pour des tuiles en poterie, envisagez 50 euros HT du mètre carré.

  • Pour des tuiles en béton, attendez-vous à 45 euros HT au m².
  • Au sujet du shingle (ou bardeau bitumé), considérez 55 euros HT du mètre carré.
  • L'estimation quant à un toit en schiste va peut-être bouger plutôt nettement, de 90 à 155 euros HT au m².
  • Au sujet du zinc, considérez 55 euros HT par mètre carré.
  • En acier, ce type de tuile s'élèvera dans la majorité des cas à 35 euros HT par m².
  • Concernant un toit en chaumière, envisagez 120 euros HT par m².

Finalement, à propos des tuiles photovoltaïques, il est obligatoire de débourser entre 900 et 2000 euros au mètre carré. Gardez en tête aussi que votre toit actuellement en place va représenter une dépense de retrait (il faut le mettre à une place appropriée).

En outre, afin de préparer vos travaux, un professionnel devra retirer votre couverture actuellement en place, faire évacuer les décombres et préserver l'armature en s'aidant d'une protection. À propos de ce travail préalable qu'il est absurde d'éviter, vous devez prévoir aux alentours de 1200 € seulement pour l'enlèvement et la dépose de votre ancienne toiture (la plupart du temps 15 € TTC par m²) et cela coûte parfois 2400 € si vous espérez intégrer dans le devis l'expulsion des débris et le bâchage. Pensez qu'il semble profondément rationnel d'en tirer parti afin de mieux isoler votre demeure et gagner en efficience de consommation d'énergie et encore plus dans l'éventualité où vous réhabilitez l'entièreté de la couverture. À propos d'une isolation et couverture neuve, cela oscille de 150 € à 250 € par m² suivant la technique d'isolant sélectionné.