Ma Prime Rénov’ – La nouvelle aide aux travaux de rénovation énergétique

  • Article
  • Isolation

Temps de lecture : 2 min

[Article mis à jour le 6 octobre 2020]  Aujourd’hui, lorsque l’on parle de remettre en état son logement, il est difficilement envisageable de ne pas penser rénovation énergétique. Véritable enjeu écologique, ce type de travaux permet par ailleurs aux particuliers de réaliser des économies tout en améliorant leur confort de vie. Toutefois, et malgré ces avantages, beaucoup hésitent à entreprendre un tel chantier par crainte d’un budget trop élevé. Aussi, le gouvernement a déployé depuis quelques années de multiples aides financières afin de faciliter la réalisation d’une rénovation énergétique. Dans ce contexte, MaPrimeRénov’ est la toute nouvelle subvention mise en place par l’État. Accessible depuis le 1er janvier 2020 aux ménages aux revenus modestes et très modestes, elle a été élargie depuis le 1er octobre 2020 à l’ensemble des ménages, quelles que soient leurs ressources. En quoi consiste ce nouveau dispositif ? Quelles sont les conditions d’éligibilité ? Quel est le montant de cette aide ? Décryptage dans l’article.

Ma Prime Rénov, la nouvelle aide aux travaux

MaPrimeRénov’ : en quoi consiste ce nouveau dispositif ?

La prime rénov est une nouvelle aide à la rénovation énergétique qui a été mise en place par l’État afin de simplifier le dispositif du CITE (Crédit d’impôt à la Transition Énergétique) et des subventions de l’Anah auprès des particuliers, en les fusionnant. Cette aide, qui va progressivement remplacer le CITE, se veut en effet plus accessible en réduisant notamment les démarches administratives. Pour l’obtenir, la simple constitution d’un dossier en ligne suffit. Elle présente également l’avantage d’éviter les avances de trésorerie pas toujours évidentes, car contrairement au crédit d’impôt qui n’est effectif que l’année suivant les travaux, Ma Prime Rénov est versée à réception de la facture justifiant les travaux.

Cette prime à la rénovation énergétique lancée le 1er janvier 2020 était jusque fin septembre 2020 destinée aux particuliers propriétaires occupants ayant des revenus modestes et très modestes. 

Depuis le 1er octobre 2020, elle a été renforcée dans le cadre du Plan France Relance, pour promouvoir encore plus fortement la dynamique de rénovation énergétique des logements :

  • Elle concerne désormais également les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs (en remplacement du CITE), ainsi que les propriétaires bailleurs et les syndicats de copropriété, pour des devis de travaux signés à partir du 1er octobre.

  • Elle intègre des primes bonus : bonus « sortie de passoire énergétique » pour les travaux réalisés sur des logements dont le DPE affiche la lettre F ou G, bonus « Bâtiment Basse Consommation » (BBC) lorsque les travaux permettent d’atteindre l’étiquette énergie B ou A. 

  • Elle se muscle d’un forfait « Assistance à maîtrise d’ouvrage » pour ceux qui souhaitent se faire accompagner dans leur démarche de travaux de rénovation énergétique.

  • Un forfait « Rénovation globale » fait son apparition pour inciter les ménages aisés à des rénovations énergétiques ambitieuses, embarquant plusieurs lots de travaux et permettant d’atteindre plus de 55% d’économies d’énergie.

Tout comme le Crédit d’impôt à la transition énergétique énergétique (qui disparait au 31 décembre 2020), MaPrimeRénov’ est cumulable avec certaines autres aides tels que les primes CEE (ou certificats d’économie d’énergie), la prime coup de pouce isolation et chauffage, la TVA à taux réduit, l’éco PTZ (éco-prêt à taux zéro) et les aides d’Action Logement.

Par contre, elle n’est pas cumulable avec les autres aides de l’Anah, et son montant sera écrêté en cas d’obtention de primes CEE, Coup de pouce ou Action Logement. L’idée étant que le montant cumulé des aides ne dépasse pas 90% du montant de la facture pour les ménages très modestes et 75% pour les ménages modestes, 60% pour les ménages aux revenus intermédiaires et 40% pour les ménages aisés.

Bon à savoir : MaPrimeRénov est versée dès la fin des travaux de rénovation énergétique mais une avance peut être prévue.

Pour les travaux de rénovation énergétique lancés entre le 1er octobre 2020 et le 31 décembre 2020, les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs peuvent choisir entre le CITE ou MaPrimeRénov', mais les deux ne se cumulent pas !
A quelles aides financières avez-vous droit ?
Découvrez les principales aides à la rénovation énergétique et faites la simulation pour découvrir les montants que vous pouvez percevoir.

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Tout comme la plupart des aides à la rénovation énergétique, Ma Prime Rénov est soumise à des conditions d’éligibilité. Voici ce qu’il faut savoir. 

  • Pour pouvoir bénéficier de cette aide, vous devez être propriétaire de votre logement depuis plus de deux ans et l’occuper ou le louer en tant que résidence principale. 

  • Cette aide n’est accessible que si vous faites appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour la réalisation de vos travaux de rénovation. 

  • Vos travaux doivent être éligibles. MaPrimeRénov ayant pour objectif de cibler les travaux permettant le plus d’économies d’énergie. Ainsi, elle peut vous permettre de financer un large panel d’opérations telles que le remplacement de votre ancienne chaudière, le changement de mode de chauffage, l’installation d’équipements fonctionnant à l’énergie solaire thermique, l’installation d’une pompe à chaleur, la pose d’un système de ventilation ainsi qu’une grande variété de travaux d’isolation. 

  • Pour bénéficier des bonus « sortie de passoire énergétique », « Bâtiment Basse Consommation » ou du forfait « Rénovation globale », il faut faire réaliser un audit énergétique du logement avant les travaux et après travaux. 

Les montants et la nature des aides allouées dépendent de vos revenus. Un code couleur vous permet d’identifier simplement la catégorie dans laquelle vous entrez, le barème correspondant... et donc les aides auxquelles vous pouvez prétendre !

  • Bleu pour les ménages aux revenus très modestes
  • Jaune pour les ménages aux revenus modestes
  • Violet pour les ménages aux revenus intermédiaires
  • Rose pour les ménages aux revenus supérieurs
  • Vert pour les copropriétés, pour les travaux d’efficacité énergétique effectués sur les parties communes

Par exemple, pour l’isolation des murs par l’extérieur, la prime sera de :

  • 75 €/m² pour les ménages les plus modestes (catégorie bleu)
  • 60 €/m² pour les ménages modestes (catégorie jaune)
  • 40 €/m² pour les ménages à revenus intermédiaires (catégorie violet)
  • 15 €/m² pour les ménages les plus aisés (catégorie rose).

Pour connaître précisément les travaux éligibles et les différents barèmes, vous pouvez vous référer à cette documentation.

Besoin d'un expert pour vos travaux d'isolation ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Quel est le montant de cette aide ?

MaPrimeRénov se veut être une prime plus juste et équitable envers les ménages. Aussi, elle prend en considération deux facteurs pour calculer le montant de l’aide à la rénovation énergétique : les revenus du ménage et le gain écologique apporté par les travaux. Notez néanmoins que cette subvention ne peut dépasser les 20 000 euros sur 5 années et que chaque poste de dépense est encadré par un plafond à ne pas dépasser.

Voici quelques exemples du montant de la prime rénov au regard des revenus du ménage et du type de travaux réalisé : 

  • Pour une ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur), le montant de la prime rénov s’élève à 75 euros du mètre carré pour un ménage aux revenus très modestes, 60 euros du mètre carré pour un ménage aux revenus modestes, 40 euros du mètre carré pour un ménage aux revenus intermédiaires et 15 euros du mètre carré pour un ménage aux revenus supérieurs.

  • Pour un remplacement des fenêtres par des menuiseries plus performantes, le montant de la prime rénov s’élève à 100 euros par équipement pour un ménage aux revenus très modestes, 80 euros pour un ménage aux revenus modestes, 40 euros pour un ménage aux revenus intermédiaires. Les ménages aux revenus supérieurs ne sont pas éligibles à cette prime.

  • Pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau ou d’un chauffe-eau solaire dans un logement, le montant de la prime rénov est de 4000 euros pour un ménage aux revenus très modestes, 3000 euros pour un ménage aux revenus modestes, 2000 euros pour un ménage aux revenus intermédiaires. Les ménages aux revenus supérieurs ne sont pas éligibles à cette prime.

Quand et comment demander Ma Prime Révov ? 

Pour pouvoir bénéficier de Ma Prime Renov, il faut créer son compte sur le site du dispositif et déposer la demande de subvention avant le lancement des travaux, donc avant la signature du devis.

Il y a des dérogations à ce principe, pour s’adapter aux évolutions de Ma Prime Rénov depuis octobre 2020 : 

  • Les propriétaires occupants aux revenus intermédiaires et supérieurs peuvent lancer leurs travaux à partir du 1er octobre 2020 et demander la subvention rétroactivement à partir du 1er janvier 2021, de même que les copropriétés.

  • Les propriétaires bailleurs peuvent lancer leurs travaux à partir du 1er octobre 2020 et demander la subvention rétroactivement à partir du 1er juillet 2021.

  • Pour les ménages aux revenus modestes et très modestes, les demandes de subventions pour les poste de travaux peuvent être réalisées dès maintenant, et il faudra déposer une nouvelle demande à partir du 1er janvier 2021 pour obtenir les différents bonus (mais l’audit énergétique doit bien être fait avant le lancement des travaux).

A savoir : Depuis juin, vous pouvez confier votre dépôt de dossier Ma Prime Rénov à un mandataire (une entreprise de BTP, un délégataire de CEE...) qui gérera les démarches pour vous et peut le cas échéant percevoir les aides à votre place et les déduire de votre facture, ce qui vous évite l’avance de trésorerie.  Par contre, il vous appartient de créer votre compte bénéficiaire sur le site du dispositif.


Pour rappel, la réalisation d’au moins 2 devis travaux auprès d’artisans certifiés RGE est nécessaire afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

Travaux de rénovation en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.