MaPrimeRénov’ 2024 (MPR) : Quelles sont les évolutions de l'aide principale aux travaux de rénovation énergétique ?

Temps de lecture : 2 min

MaPrimeRénov, dispositif phare au financement de travaux de rénovation énergétique
Sommaire

[Article mis à jour le 12 janvier 2024]  Depuis sa création en 2020, MaPrimeRénov’ (MPR), l’aide phare du Gouvernement pour encourager la rénovation énergétique des logements rencontre un vif succès et ne cesse d'être renforcée.

Cette année encore, le budget MaPrimeRénov’ a été augmenté pour accélérer la dynamique de transition énergétique des logements en se focalisant sur deux axes majeurs : les rénovations d’ampleur performantes et les systèmes de chauffage décarbonés.

 

Pour répondre à ces objectifs, MaPrimeRénov’ 2024 se divise en deux nouveaux parcours. En quoi consistent-ils ? Quels sont les nouveaux montants et conditions d’attribution de MPR 2024 ? Décryptage dans l’article.
 

MaPrimeRénov’ : en quoi consiste ce dispositif ?

MaPrimeRénov’ est l'aide phare à la rénovation énergétique mise en place par l’État en 2020 afin de simplifier le dispositif du CITE (Crédit d’impôt à la Transition Énergétique) et des subventions de l’ANAH auprès des particuliers, en les fusionnant en une seule aide pour la rendre plus accessible en réduisant notamment les démarches administratives.

Elle présente également l’avantage d’éviter les avances de trésorerie pas toujours évidentes, car contrairement au crédit d’impôt qui n’est effectif que l’année suivant les travaux, MaPrimeRénov' est versée à réception de la facture justifiant les travaux.

Quelles sont les évolutions de MaPrimeRénov' en 2024 ?

L'objectif du Gouvernement en 2024 est clair : doubler le nombre de rénovations d'ampleur et "accélérer" la décarbonation des bâtiments. 
200 000 rénovations d’ampleur sont ainsi visées pour l'année 2024 (contre 90 000 en 2023) et l’installation de systèmes de chauffage décarbonés, comme les pompes à chaleur, est encore davantage soutenu.

Pour atteindre cet objectif, le budget dédié à cette prime à la rénovation énergétique a été augmenté de 1,6 milliard d’euros supplémentaires et des évolutions majeures sont prévues à travers deux parcours uniques : 
1.    MaPrimeRénov’ "décarbonation" pour l’installation d’un système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire décarboné.
2.    MaPrimeRénov’ Parcours accompagné pour les rénovations ambitieuses permettant un gain de 2 classes énergétiques au minimum. 
 

Maprimerenov 2024 évolutions

MaPrimeRénov’ décarbonation : pour installer un système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire décarboné

Depuis le 1er janvier 2024, dans un objectif de décarbonation du parc de logements, MaPrimeRénov’ finance prioritairement l’installation d’un système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire décarboné. En complément de ces travaux de chauffage, des travaux d’isolation peuvent également être financés en complément. 

Un DPE (Diagnostic de Performance Energétique) ou un audit énergétique doit obligatoirement être fourni au préalable pour pouvoir bénéficier de cette aide.
 

👉 Notre bon plan

Pour connaître l'étiquette énergie de votre logement, faites réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE). Notre partenaire Allodiagnostic vous met en relation avec des diagnostiqueurs partout en France. En savoir plus ➜

MaPrimeRénov' décarbonation : quelles sont les conditions d'éligibilité ?

MaPrimeRénov’ décarbonation est accessible à tous les propriétaires occupants et bailleurs dont le logement est occupé en résidence principale et construit depuis au moins 15 ans (seulement 2 ans pour les logements équipés d’une ancienne chaudière fioul avec cuve à fioul à remplacer par un système de chauffage décarboné). 
 

Toutefois, à partir du 1er juillet 2024, les propriétaires de logements avec une étiquette DPE F ou G (passoires thermiques) n’y auront plus accès. Ils devront obligatoirement suivre le Parcours accompagné pour réaliser une rénovation d’ampleur.
 

Dans tous les cas, il est obligatoire de faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour la réalisation de vos travaux de rénovation pour être éligible.

 

Comment demander MaPrimeRénov’ décarbonation ?

Vous devez déposer votre dossier de demande d’aide sur le site maprimerenov.gouv.fr en y joignant entre autres un diagnostic de performance énergétique (DPE) du logement concerné ainsi qu’un devis d’un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

La subvention vous sera versée à la fin des travaux, après dépôt des factures en ligne, si ces derniers sont conformes et correspondent bien aux devis.

☝ Important !

Attendez bien d’obtenir l’accord de l’ANAH avant de réaliser les travaux avec l’artisan sélectionné. Vous risqueriez, en effet, en cas de refus de votre demande, de devoir prendre en charge l’intégralité des travaux.

Quels types de travaux sont éligibles à MPR décarbonation ?

Obligatoire : le geste de travaux de chauffage ou d'eau chaude sanitaire

Pour ce qui est des travaux de chauffage éligibles à MaPrimeRénov' décarbonation, ce sont évidemment les travaux d'installation d'équipements et de systèmes décarbonés, à savoir : 

  • Chauffe-eau thermodynamique
  • Pompe à chaleur air-eau, géothermique ou solarothermique (dont PAC hybrides)
  • Chauffe-eau solaire individuel (et dispositifs solaires pour le chauffage de l’eau)
  • Système solaire combiné (et dispositifs solaires pour le chauffage des locaux)
  • Partie thermique d’un équipement PVT eau (système hybride photovoltaïque et thermique)
  • Poêle à bûches ou à granulés et cuisinière à bûches ou à granulés
  • Chaudière bois à alimentation manuelle ou automatique
  • Foyer fermé et insert à bûches ou à granulés.

 

Optionnel : un ou plusieurs gestes de travaux d'isolation thermiques

Ensuite, les travaux d'isolation thermiques ci-dessous sont éligibles à MaprimeRénov' décarbonation s'ils sont couplés à un geste de chauffage ou d'eau chaude sanitaire obligatoire :

  • Isolation thermique des murs par l’extérieur (surface de murs limitée à 100 m2)
  • Isolation thermique des murs par l’intérieur
  • Isolation thermique des rampants de toiture ou des plafonds de combles
  • Isolation thermique des toitures terrasses
  • Isolation thermique des parois vitrées (fenêtres et portes-fenêtres) en remplacement de simple vitrage.

 

Autres travaux optionnels

Enfin, d'autres travaux sont également éligibles s'ils sont également couplés à un geste de chauffage ou d'eau chaude sanitaire obligatoire : 

  • Audit énergétique
  • Dépose de cuve à fioul 
  • Ventilation double flux.
💡 Les appartements : un cas particulier

Si le logement concerné est un appartement, il n’est pas obligatoire de changer le système de chauffage. Un DPE (diagnostic de performance énergétique) sera demandé, mais il ne conditionnera pas l’éligibilité à MaPrimeRénov’.

Besoin d'un professionnel RGE pour vos travaux ?

Quels sont les montants de MPR décarbonation ?

Les montants des primes allouées dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov' décarbonation dépendent des gestes de travaux réalisés ainsi que de votre niveau de revenus. Le calcul des aides se fait selon un barème de 3 niveaux de revenus : ménages aux ressources très modestes, modestes et intermédiaires.  Attention : les ménages aux revenus supérieurs ne sont pas éligibles à MaPrimeRenov' décarbonation.

> Pour connaître précisément les travaux éligibles et les différents barèmes, vous pouvez vous référer à cette documentation.

 

Montants des primes MaPrimeRénov' décarbonation pour les travaux monogestes de chauffage ou d'eau chaude sanitaire

Types de travaux monogestes de chauffage ou d’eau chaude sanitaire              

Montant MPR pour les ménages aux ressources très modestes 

Montant MPR pour les ménages aux ressources modestes

 Montant MPR pour les ménages aux ressources intermédiaires

Raccordement à un réseau de chaleur et/ou de froid

1 200 €

800 €

400 €

Chauffe-eau thermodynamique    

 1 200 € 

800 €

400 €

Pompe à chaleur air/eau (dont PAC hybrides)

5 000 €

4 000 €

3 000 €

Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique (dont PAC hybrides)

11 000 €

9 000 €

6 000 €

Chauffe-eau solaire individuel (et dispositifs solaires pour le chauffage de l’eau)

4 000 €

3 000 €

2 000 €

Système solaire combiné (et dispositifs solaires pour le chauffage des locaux)

4 000 €

3 000 €

2 000 €

Partie thermique d’un équipement PVT eau (système hybride photovoltaïque et thermique)

2 500 €

2 000 €

1 000 €

Poêle à bûches et cuisinière à bûches

2 500 €

2 000 €

1 000 €

Poêle à granulés et cuisinière à granulés

2 500 €

2 000 €

1 500 €

Chaudière bois à alimentation manuelle (bûches)

8 000 €

6 500 €

3 000 €

Chaudière bois à alimentation automatique (granulés, plaquettes)

10 000 €

8 000 €

4 000 €

Foyer fermé et insert à bûches ou à granulés

2 500 €

1 500 €

800 €

* Les ménages aux revenus supérieurs ne sont pas éligibles à ce dispositif.

Montants des primes MaPrimeRénov' décarbonation pour les travaux d'isolation thermique et autres travaux (accessibles si couplés à un geste de chauffage ou d'eau chaude sanitaire)

Types de travaux d'isolation thermique

Montant MPR pour les ménages aux ressources très modestes 

Montant MPR pour les ménages aux ressources modestes

 Montant MPR pour les ménages aux ressources intermédiaires

Isolation thermique des murs par l’extérieur (surface de murs limitée à 100 m2)

75 €/m²

60 €/m²

40 €/m²

Isolation thermique des murs par l’intérieur 

25 €/m²

20 €/m²

15 €/m²

Isolation thermique des rampants de toiture ou des plafonds de combles

25 €/m²

20 €/m²

15 €/m²

Isolation thermique des toitures terrasses

75 €/m²

60 €/m²

40 €/m²

Isolation thermique des parois vitrées (fenêtres et portes-fenêtres) en remplacement de simple vitrage

100 € par équipement

80 € par équipement

40 € par équipement

Audit énergétique hors obligation réglementaire (conditionné à la réalisation d’un geste de travaux)

500 €

400 €

300 €

Dépose de cuve à fioul

1 200 €

800 €

400 €

Ventilation double flux

2 500 €

2 000 €

1 500 €

* Les ménages aux revenus supérieurs ne sont pas éligibles à ce dispositif / Source : Guide des aides financières en 2024 de FRANCE RENOV’, édition janvier 2024

MaPrimeRénov’ Parcours accompagné : pour les rénovations d'ampleur

Contrairement à MaPrimeRénov', qui peut financer un seul geste de travaux de chauffage ou d’eau chaude sanitaire décarboné, MaPrimeRénov' Parcours Accompagné cible des projets de rénovation plus importants, comprenant plusieurs gestes de travaux, incluant obligatoirement et prioritairement 2 gestes d’isolation au minimum.


Pour qui ?
 

MaPrimeRénov’ Parcours accompagné est accessible à tous les propriétaires occupants. 

Les propriétaires bailleurs aux revenus intermédiaires et supérieurs peuvent également en bénéficier. Quant aux propriétaires bailleurs aux revenus modestes et très modestes, ils pourront y accéder à leur tour dès le 1er juillet 2024.

 

Pour quel logement ?

Le logement à rénover doit être utilisé en tant que résidence principale et construit depuis au moins 15 ans.  

MaPrimeRénov’ parcours accompagné est accessible quel que soit l’étiquette DPE du logement. Toutefois,  dès le 1er juillet 2024, les passoires thermiques, c'est-à-dire les logements étiquetés F et G au DPE (Diagnostic de Performance Energétique), ne pourront que passer par le parcours accompagné pour bénéficier du dispositif MaPrimeRénov' dans le cadre d'une rénovation énergétique.

 

MaPrimeRénov’ Parcours accompagné : pour quels types de travaux ?
 

Au moins 2 gestes d'isolation (obligatoires)

Le projet de travaux doit obligatoirement permettre un gain d’au moins 2 classes énergétiques et inclure à minima 2 gestes d’isolation parmi ceux-ci :

•    isolation thermique des murs par l’intérieur ou par l’extérieur, 
•    isolation thermique des planchers bas, 
•    isolation thermique des combles perdus ou de la toiture,
•    remplacement des fenêtres et portes-fenêtres ou pose de doubles fenêtres.

 

Autres travaux (optionnels)

Le projet peut inclure d’autres gestes de travaux (optionnels) comme un geste de chauffage ou de ventilation par exemple.  Concernant les travaux de chauffage, les conditions suivantes doivent être respectées pour l'éligibilité de votre projet :

  • ne pas prévoir d’installer un système de chauffage fonctionnant majoritairement aux énergies fossiles
  • Si votre logement est équipé d'un système de chauffage fonctionnant au fioul ou au charbon, son remplacement par un chauffage décarboné est obligatoire 
  • Les équipements et matériaux éligibles doivent respecter des critères techniques précis.
💡 Nouveau : prise en charge des travaux de lutte contre l’inconfort d’été

MaPrimeRénov’ Parcours Accompagné peut désormais financer des travaux visant à améliorer le confort d’été. Deux catégories travaux sont éligibles : les brasseurs d’air fixes de plafond et les protections solaires de parois vitrées.

MaPrimeRénov’ Parcours accompagné : quel montant ?

 

L’aide se calcule en taux de prise en charge sur le montant hors taxes des travaux éligibles. Son montant varie en fonction du gain de classes énergétiques visé par les travaux et selon le niveau de revenus des ménages.
 

Une bonification de 10 % est possible si le logement est une passoire énergétique F ou G et que le programme de travaux permet d’atteindre une étiquette D au minimum après travaux.

L’aide est écrêtée, ce qui signifie qu’en additionnant l’ensemble des aides que vous percevez en plus de MaPrimeRénov’ Parcours accompagné, le montant total des aides perçues ne pourra pas dépasser un certain pourcentage de votre montant total de travaux, toutes taxes comprises.

Voici un tableau récapitulatif des montants de MaPrimeRénov' Parcours accompagné 

Plafonds des dépenses éligibles (HT)    

Prime ménages aux revenus très modestes   

Prime ménages aux revenus modestes   

Prime ménages aux revenus intermédiaires    

Prime ménages aux revenus supérieurs

Gain de 2 classes    

40 000 € (HT)  

  80 %  

  60 %   

 45 %    

30 %

Gain de 3 classes  

  55 000 € (HT)    

80 %   

 60 %  

  50 %  

  35 %

Gain de 4 classes ou plus    

70 000 € (HT)   

 80 %  

  60 %    

50 %   

 35 %

Bonification « Sortie de passoire énergétique »  

-

10 %

10 %

10 %

10 %

Ecrêtement (TTC)   

 -     

   100 %   

 80 %   

  60 %   

 40 %

Source : Guide des aides financières en 2024 de FRANCE RENOV’, édition janvier 2024

MaPrimeRénov’ Parcours accompagné : comment en bénéficier ?
 


Le suivi par Mon accompagnateur Rénov’ (MAR) étant obligatoire dans ce parcours, il faut prendre rendez-vous dans un Espace Conseil France Rénov’ proche de chez vous. MAR est notamment chargé de la réalisation de l'audit énergétique du logement et de vous accompagner à la construction de votre projet de travaux.

Vous devrez ensuite solliciter plusieurs artisans RGE et sélectionner les devis qui vous intéressent.  N'hésitez pas à solliciter nos artisans RGE partenaires pour obtenir leurs devis en renseignant votre projet de travaux ici.

Le dépôt du dossier de demande de MaPrimeRénov' Parcours accompagné se fait en ligne, soit sur Pmonprojet.anah.gouv.fr. pour les ménages modestes ou très modestes, soit sur maprimerenov.gouv.fr pour les ménages intermédiaires ou supérieurs. 

💡 Le saviez-vous ?

MaPrimeRénov' parcours accompagné est versée dès la fin des travaux de rénovation énergétique, mais une avance peut être prévue. En effet, avant de réaliser leurs travaux, les ménages aux revenus modestes et très modestes peuvent bénéficier d’une avance à hauteur de 70 % du montant de leur prime.

Travaux de rénovation énergétique en vue ?

Pourquoi choisir La Maison Saint-Gobain pour vos travaux ?

Devis gratuits
Je trouve un artisan

Des professionnels proches de chez vous?

Un conseiller dédié
01 86 65 01 19

Une plateforme de suivi sécurisée