Rénovation de toiture à Maisons-Laffitte

La restauration de toiture sera peut-être à l'origine de travaux de types multiples. En effet, la toiture d’un logis est formée non exclusivement de la protection, dans la majorité des cas composée de tuiles ou d’ardoises, qui préservent votre construction des substances externes et assurent l’étanchéité de votre logis, mais elle est formée de même de l'ossature, des constituants d'isolation et également des ouvertures distinctes, lucarnes ou velux de toiture.

Quels sont les facteurs faisant bouger le total du projet ?

Afin de se lancer dans son renouvellement entièrement au courant des enjeux, nous vous conseillons d'avoir en tête la totalité des détails qui jouent sur le prix du chantier. La grandeur de la toiture qu'il faut moderniser. Cela semble être rationnel, moins il y a de grandeur qu'il est nécessaire de restaurer, plus le montant va être bon marché.

Second élément : le volume de la tâche qu'il est nécessaire d'envisager. Pour cet élément, nous regardons l'usure de votre toit effectif qui va caractériser quels types d'ouvrages qu'il faut accomplir. Cela peut simplement aller d'un simple rafraîchissement de l'extérieur à la régénération entière de l'ossature en passant par changement de l’isolation.

Troisième élément : quel sont les matières sélectionnées ? C’est sûrement l'une des dépenses les plus importantes. Effectivement, les montants ne sont pas similaires selon les matières préférées.

Afin de se donner des notions, prenons 3 exemples de matériel bien particulier : des tuiles en terra cotta vous coûteront approximativement 50 euros HT par m², une toiture en ardoise 90 euros HT par mètre carré et finalement 120 euros HT dans la majorité des cas concernant une toiture en chaumière.

Quel va être le lien prix-matériau ?

Le coût est de presque 50 euros HT au m² quant aux tuiles en terre cuite.

  • On est sur notablement le même coût (tout en étant un peu moins onéreux) à propos des tuiles en aggloméré : 45 euros HT du mètre carré.
  • Pour du shingle (ou bardeau bitumé), comptez 55 euros HT au m².
  • La somme à investir concernant un toit en schiste peut varier plutôt sensiblement, de 90 à 155 euros HT par mètre carré.
  • Le prix concernant des tuiles en zinc est de 55 euros HT au mètre carré.
  • Concernant de l'acier, anticipez une dépense semblable à 35 euros HT par m².
  • Pour un toit en chaume, prévoyez 120 euros HT par m².

Finalement, concernant des tuiles solaires, il faut investir entre 900 et 2000 euros au mètre carré. La récupération de votre dernière toiture est elle aussi une dépense !

Une entreprise va prendre en charge de retirer votre dernière couverture, de retirer les gravats et d'installer une sûreté avec pour objectif de protéger votre ossature durant le chantier. Ce travail préalable qu'on ne peut pas esquiver donnera une dépense de 1 200 € en moyenne, concernant la dépose simple d'un toit de dimension traditionnelle (15 € TTC/m2), et jusqu’au double si l'expulsion des gravats et la pose de la bâche sont inclus. N'oubliez-pas qu'il est peut-être fortement intéressant d'en tirer parti afin de mieux isoler votre logis et augmenter son efficacité de consommation d'énergie et encore plus dans le cas où vous réhabilitez l'entièreté de la couverture. Prévoyez entre 150 et 250 €/m² en fonction des caractéristiques d’isolation sélectionnée, ce devis contenant isolant et couverture neuve.