Quel prix pour votre rénovation de toiture ?

  • Article
  • Toiture

Temps de lecture : 3 min

[Article mis à jour le 29 janvier 2020] Dans l’entretien d’une maison, la toiture fait partie des éléments à ne pas négliger. Constamment sujet aux intempéries et aux aléas du temps, le toit peut se dégrader au fil des années, causant alors divers désagréments tels que des infiltrations, une prolifération de mousse, une isolation insuffisante ou bien encore un impact esthétique. La rénovation d’une toiture doit par conséquent se faire sans attendre lorsqu’elle est nécessaire. Toutefois, ce type de travaux génère généralement un budget conséquent qu’il est difficile d’évaluer. De quoi parle-t-on lorsque l’on évoque la rénovation de sa toiture ? Quels sont les facteurs influençant le coût du chantier ? Quels prix en fonction du matériau choisi ? Quelles sont les aides financières accessibles pour ce type de travaux ? Nos experts vous guident !

Budget pour une rénovation de toiture

Rénovation de toiture : de quoi parle-t-on ?

La rénovation de toiture peut engendrer des travaux de diverses natures. En effet, le toit d’une maison se compose non seulement de la couverture, souvent constituée de tuiles ou d’ardoise, qui protège votre logement des éléments extérieurs et assure l’étanchéité de votre maison, mais elle se compose également de la charpente, des éléments d’isolation ainsi que des différentes ouvertures, lucarnes ou fenêtres de toit.

La rénovation peut par conséquent toucher de nombreux domaines et faire intervenir plusieurs corps de métiers en fonction du projet. Dans certains cas, le remplacement d’une partie seulement de la surface de la couverture (quelques tuiles) sera envisagé. Mais en pratique, ce n’est pas toujours si aisé, les anciens modèles de tuile n’existant plus forcément ou l’ensemble étant en trop mauvais état. Dans d’autres, une rénovation complète sera nécessaire. Quelle que soit votre situation, c’est à un artisan couvreur qu’il faudra vous adresser.

Rénovation de toiture : le domaine du couvreurLa rénovation de toiture, une expertise bien spécifique.

Rénovation de toiture : quelles démarches préalables ? 

La rénovation d’une couverture est soumise à la réglementation locale. Si vous refaites votre couverture à l’identique, aucune démarche n’est nécessaire, à l’exception des demande d’autorisations pour les échafaudages si ceux-ci-empiètent sur le domaine public.

Par contre, si vous optez pour un nouveau matériau, renseignez-vous au préalable sur les éventuelles réglementations locales et les démarches à réaliser, notamment si vous habitez dans une zone de protection du patrimoine architectural. Il vous faudra à minima faire une déclaration de travaux, de même que si vous envisagez de créer de nouvelles ouvertures dans votre toit ou de modifier l’aspect extérieur de vos fenêtres. Enfin, si vos travaux vous amènent à surélever votre toit ou à modifier l’inclinaison de sa pente, en fonction de la surface concernée, une déclaration de travaux ou un permis de construire seront nécessaires. 

Le choix de la couverture dépend du PLULe choix du matériau de couverture dépend du PLU.

Quels sont les facteurs influençant le coût du chantier ? 

Le prix des travaux pour une rénovation de toiture dépend de nombreux facteurs qu’il est important de connaître afin d’éviter les mauvaises surprises.

  • La dimension de la toiture à rénover. Cela paraît logique, plus la superficie de toiture à rénover est importante, plus le coût des devis sera élevé.  

  • L’ampleur des travaux à réaliser. Selon l’état dans lequel se trouve votre toiture, les travaux ne seront pas de même nature. Il peut s’agir d’une simple réfection de la couverture ou bien d’un chantier de plus grande envergure comprenant la réparation de la charpente et / ou le changement de l’isolation par exemple. 

  • Les matériaux choisis. C’est très certainement l’un des postes de dépenses les plus importants. En effet, les coûts ne sont pas les mêmes selon les matériaux choisis. A titre d’exemple, le prix pour une toiture en tuiles en terre cuite est d’environ 50 euros HT du mètre carré alors qu’il s’élève à plus de 90 HT euros du mètre carré pour un toit en ardoise et encore davantage pour une toiture en chaume pour laquelle il faut compter en moyenne 120 euros du mètre carré. 

Besoin d'estimer le prix de votre toiture ?
Décrivez votre projet en quelques clics et visualisez instantanément votre budget travaux !

Quel prix en fonction du matériau choisi ?

Vous l’avez compris, le choix du matériau pèse beaucoup dans la balance au niveau des tarifs des devis pour la rénovation de votre toiture. Quel est le coût pour chacun de ces matériaux ? Décryptage.

  • Pour des tuiles en terre cuite, comptez 50 euros HT du mètre carré.

  • Pour des tuiles en béton, comptez 45 euros HT du mètre carré.

  • Pour du shingle (ou bardeau bitumé), comptez 55 euros HT du mètre carré.

  • Pour des ardoises, prévoyez un budget compris entre 90 et 155 euros HT du mètre carré.

  • Pour du zinc, comptez 55 euros HT du mètre carré.

  • Pour de l’acier, prévoyez un budget approximatif de 35 euros HT du mètre carré.

  • Pour un toit en chaume, comptez 120 euros du mètre carré.

  • Enfin, pour des tuiles photovoltaïques, il faut investir entre 900 et 2000 euros de budget au mètre carré. 

Bon à savoir : la dépose de votre ancienne couverture a elle aussi un coût ! Un professionnel va se charger d’enlever votre ancienne couverture, d’évacuer les gravats et de poser une bâche pour protéger votre charpente le temps des travaux. Cette étape incontournable représente un budget de 1 200 € environ pour la dépose simple d’une toiture de taille moyenne (15 € TTC/m2), et jusqu’au double si l’évacuation des déchets et le bâchage sont inclus. 

Si vous rénovez l’intégralité de votre couverture, il peut être judicieux de saisir cette occasion pour optimiser la performance énergétique de votre logement en optant pour une isolation du toit par l’extérieur (ITE). Cette installation supplémentaire fait certes un peu grimper le budget, mais vous permet par la suite de réaliser des économies d’énergie majeures, d’augmenter la valeur de votre bien et de bénéficier d’un crédit d’impôts s’il s’agit de votre résidence principale. Comptez entre 150 et 250 €/m² selon la technique d’isolation choisie, ce prix intégrant isolation et couverture neuve.

Dans tous les cas, pensez à faire établir plusieurs devis afin d’avoir des éléments comparatifs et de pouvoir obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

Besoin d'un couvreur pour faire votre toiture ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Quel prix pour créer de nouvelles ouvertures dans le toit ?

Certains profitent de la rénovation de leur couverture pour percer de nouvelles ouvertures dans le toit et faire ainsi entrer la lumière dans les combles. Velux®, fenêtres, lucarnes voire verrières, ces éléments sont en installés soit par un menuisier, soit par le couvreur lui-même.

Pour un velux, comptez environ 300 € pour la pose en elle-même, et entre 240 € et 1 300 € le velux selon ses dimensions et ses performances.

Prix d’une création de fenêtre de toitComptez à minima 550 euros TTC pour la fourniture et la pose d'un velux.

Quelles sont les aides financières accessibles pour ce type de travaux ?

Lors de l’établissement de votre budget, n’oubliez pas de prendre en compte les aides au financement dont vous pourriez bénéficier. Voici quelques illustrations de subventions sur lesquelles vous pouvez vous renseigner pour votre projet. 
 

Le crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) et Ma Prime Rénov

Mis en place pour aider et encourager les ménages à effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale, le CITE est accessible aux propriétaires aux revenus intermédiaires et supérieurs dont le logement a été achevé depuis plus de deux ans. Cette subvention peut vous intéresser si vous décidez notamment d’effectuer des travaux sur l’isolation de votre toiture. Concrètement, le CITE peut vous permettre de déduire de vos impôts un forfait de 15 € par m² isolé (10 € par m² isolés si vous faites partie des revenus supérieurs). 

Depuis le 1er janvier 2020, le CITE est remplacé par le dispositif Ma Prime Renov’ pour les foyers à revenus modestes et très modestes. Cette prime (25€ du m² isolé pour les ménages très modestes, 20€ du m² isolé pour les ménages modestes) est versée à réception de la facture des travaux. Elle ne peut cependant pas excéder un montant supérieur à 75% de la facture de votre professionnel.

Notez que pour pouvoir bénéficier de ces aides, vous devez obligatoirement faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette mention doit être précisée sur vos devis. 

 

L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

Ce prêt à taux zéro s’adresse aux propriétaires occupants ou non et est ancré dans une politique d’amélioration énergétique du logement. Dans le cadre de travaux d’isolation ou de remplacement des ouvertures par exemple, vous pouvez obtenir jusqu’à 30 000 euros de prêt sans intérêt. Tout comme pour le CITE ou Ma Prime Renov', il faut faire appel à un professionnel certifié RGE pour effectuer vos travaux si vous souhaitez être éligible à cette aide. 

 

La TVA à taux réduit

Ciblant les propriétaires possédant un logement dont la construction a été achevée depuis plus de deux ans, la TVA à taux réduit à 5,5% a pour objectif d’aider les particuliers à financer l’achat du matériel, le paiement de la main d’œuvre ainsi que l’entretien des matériaux et équipements qui répondent aux normes de performance énergétique. Pour les postes de travaux de couverture qui n’entre pas dans une logique d’efficacité énergétique, c’est la TVA à 10% qui s’applique.

 

Les aides et primes de l’Anah (Agence Nationale pour l’Habitat)

Toujours dans un optique d’optimisation des dépenses énergétiques, les aides et primes « Habiter mieux » s’adressent uniquement aux propriétaires occupants dont les ressources financières sont limitées. Ces aides peuvent atteindre jusqu’à 25000 euros selon les situations, et sont associées à des primes complémentaires qui peuvent aller de 1600 à 2000 euros, octroyées à condition que les travaux réalisés permettent d’améliorer les performances énergétiques de la maison (ou de l’appartement) de plus de 25%.

En dehors du cadre de la rénovation énergétique, l’Anah peut également, à travers le programme « Habiter serein », aider les ménages aux revenus les plus modestes à effectuer certains travaux spécifiques tels que la réparation de tuiles cassées, le renforcement de la charpente ou encore le solutionnement d’un problème d’étanchéité. 

 

La prime Coup de pouce Isolation

La prime Coup de pouce Isolation est une prime accessible à tous les ménages qui font isoler la toiture de leur résidence principale par un artisan RGE. Elle consiste en une subvention de 20 € du m² de toiture isolé pour les ménages modestes, 10 € du m² pour les autres ménages.
Attention cependant, lorsqu’elle se cumule avec le dispositif Ma Prime Rénov, elle peut aboutir à un écrêtement de cette dernière.

À quelles aides financières êtes-vous éligible pour votre isolation de toiture ?
Avec plus de 2000 aides mises à jour chaque mois, notre outil vous apporte une réponse personnalisée. Faites la simulation et découvrez toutes vos opportunités de financement.