Les primes coup de pouce pour booster la rénovation énergétique

  • Article
  • Isolation
  • Chauffage et climatisation
  • Démarches gestion de chantier

Temps de lecture : 3 min

[Article mis à jour le 7 juin 2021]

Les primes coup de pouce, également appelées aides coup de pouce ou primes énergie, s’inscrivent au sein du dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE). Ces aides sont proposées par les fournisseurs d’énergie et plusieurs enseignes de la grande distribution. L’objectif pour l’Etat est d’obliger ces entreprises à compenser leurs émissions carbone en subventionnant les actions à réaliser pour faire des économies d’énergie. Ainsi, les EDF, ENGIE, Total, Auchan et consorts proposent plusieurs aides, dont les primes coup de pouce qui concernent certains travaux particulièrement efficaces. Ces primes coup de pouce ont un montant minimal, réglementé par l’état, pour inciter les particuliers à réaliser ces travaux de rénovation énergétique. Comment fonctionne le système des primes coup de pouce ? Qui peut y prétendre, quels sont les travaux concernés et le montant d’aide que l’on peut escompter ? Quand faut-il les demander ? Prime coup de pouce : mode d’emploi !

La prime coup de pouce

Retour sur le principe des CEE et celui des primes coup de pouce

Les primes CEE sont délivrées par les fournisseurs et les distributeurs d’énergies contre des « certificats d’économies d’énergie ». Un certificat d’économies d’énergie est généré par des travaux : isolation, remplacement d’un système de chauffage, d’eau chaude ou de ventilation, éclairage…. Sur la période 2018-2021, le montant de primes CEE équivaut à plus de 2 milliards devant être versés aux ménages réalisant des travaux de rénovation énergétique. Ces primes sont versées par les distributeurs et fournisseurs d’énergie.

Le montant des primes CEE varie en fonction :

  • De plusieurs critères liés aux travaux, dont la zone géographique, l’énergie du chauffage en place, les niveaux de performance des équipements à installer…

  • De la valeur de marché du certificat d’économies d’énergie, définie par l’offre et la demande. A titre indicatif, le cours du CEE était d’environ 3 € en 2008, il est actuellement à plus de 8 €.

Pour certaines typologies de travaux de rénovation énergétique particulièrement efficaces en terme d’économies d’énergie réalisées, l’Etat a fixé par décret des montants minimaux de prime : les fameux coups de pouce que l’on vous détaille un peu plus bas avec leurs montants respectifs.

Les primes coup de pouce chauffage et isolation sont accessibles à tous les ménages sans distinction de revenu. En revanche, l’aide attribuée par la prime sera plus importante pour les foyers aux revenus modestes à très modestes. On parle alors d’une aide bonifiée.

Les différentes primes coup de pouce

Il existe trois typologies de primes coup de pouce qui concernent directement les propriétaires occupants, les propriétaires bailleurs et les locataires : 

  • La prime coup de pouce Chauffage & thermostat avec régulation performante
  • La prime coup de pouce Isolation
  • La prime Coup de Pouce Rénovation Performante d’une maison individuelle (les demandes peuvent être déposées jusqu'au 31 décembre 2021 et les travaux doivent être finalisés au 31 décembre 2022)
Afin de pouvoir prétendre aux primes coup de pouce, il est nécessaire de faire appel à des professionnels RGE (lorsque la qualification existe pour le chantier demandé) lors de la réalisation du ou des devis, et des travaux.

Prime coupe de pouce chauffage & thermostat avec régulation performante : travaux et montants de l’aide

Pour le remplacement d’une chaudière au charbon, au fioul, ou au gaz par une chaudière biomasse performante, une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau, un système solaire combiné, ou une pompe à chaleur hybride, la prime par équipement est de : 

  • 4000 € pour les ménages modestes
  • 2500 € pour les autres ménages

La chaudière remplacée ne doit pas être un modèle à condensation.


Pour le remplacement des mêmes chaudières par une chaudière au gaz à très haute performance énergétique (demande d'aide à déposer avant le 31 juin 2021, date où le dispositif prend fin) : 

  • 1200 € pour les ménages modestes
  • 600 € pour les autres ménages

 

Pour un raccordement à un réseau de chaleur alimenté en majorité par des énergies renouvelables ou de récupération (appelé EnR&R) : 

  • 700 € pour les ménages modestes
  • 450 € pour les autres ménages 


Pour le remplacement d’une solution de chauffage au charbon par un appareil de chauffage au bois très performant : 

  • 800 € pour les ménages modestes
  • 500 € pour les autres ménages


Pour le remplacement de vieux convecteurs électriques, les fameux grille-pains, par des radiateurs électriques nouvelle génération (demande d'aide à déposer avant le 31 juin 2021, date où le dispositif prend fin) : 

  • 100 € par radiateur pour les ménages modestes
  • 50 € par radiateur pour les autres ménages


Enfin, pour l’installation d’un thermostat programmable sur un système de chauffage individuel existant, la prime coup de pouce s’élève à 150 € pour tous les ménages (demande d'aide à déposer avant le 1er janvier 2022, date où le dispositif prend fin).

 

Prime coupe de pouce isolation

La prime coup de pouce isolation a modifié ses montants d’aide depuis le 1er septembre de cette année et jusqu’à mi 2021 afin de les uniformiser. Le montant de l’aide est donné par m².

Comptez pour l’isolation des combles et toiture, et isolation des planchers bas : 

  • 20 €/m² d’isolant posé pour les ménages modestes 
  • 10 €/m² d’isolant posé pour les autres ménages

La prime coup de pouce isolation est supprimée à partir du 1er juillet 2021, et les travaux des devis d'isolation signés avant cette date doivent être finalisés au 30 septembre 2021.


Prime Coup de Pouce Rénovation performante d'une maison individuelle 

C’est la grande nouveauté pour 2021, une nouvelle prime Coup de Pouce dédiée à la rénovation globale énergétique d’une maison individuelle. Cette prime est accessible si les travaux démarrent avant le 31 décembre 2021 et s’achèvent au plus tard le 31 décembre 2022 et vise à promouvoir les bouquets de travaux de rénovation énergétique.

Pour prétendre à cette aide, le bénéficiaire doit être propriétaire d'une maison individuelle achevée depuis plus de 2 ans, et doit prouver que les travaux engagés permettent une baisse de la consommation annuelle en énergie primaire d’au moins 55%, induite par le chauffage, le refroidissement et la production d'eau chaude sanitaire. 

Dans le cadre de ces travaux, le bénéficiaire ne doit pas avoir recours à l'installation d’une chaudière à charbon ou au fioul, ni une chaudière au gaz autre qu’à condensation. 

Depuis le 1er avril 2021, pour être éligibles, les travaux doivent également embarquer au moins une opération d'isolation parmi les suivantes : 

  • Isolation d'au moins 75% de la surface de toiture, par l'intérieur ou par l'extérieur
  • Isolation d'au moins 75% de la surface de murs de façade, par l'intérieur ou par l'extérieur
  • Isolation d'au moins 75% de la surface au sol de combles perdus.
Il faut donc réaliser un audit thermique du bâtiment avant les travaux afin de définir la stratégie de rénovation la plus efficace et quantifier les économie d’énergie que les travaux permettent d’obtenir.

La prime Coup de Pouce rénovation globale est également accompagnée d'une prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Cela permet aux propriétaires de bénéficier des conseils d’un expert pour choisir les bons professionnels et les options techniques nécessaires à la bonne réalisation du projet. Un accompagnement qui intègre également la construction du plan de financement, une aide pour les dossiers à remplir pour les différentes aides financières, ainsi qu’un suivi de chantier jusqu'à la livraison finale. Si les signataires de la charte coup de pouce qui versent les primes sont obligés de la proposer, le particulier peut décider de ne pas en bénéficier.

Comment et quand demander les primes coup de pouce ?

Sachez que vous n’êtes pas dans l’obligation de passer par votre fournisseur d’énergie. Vous pouvez donc comparer les différentes offres, c’est même recommandé !
Les prime coup de pouce ne sont pas les seules aides dont vous pouvez bénéficier, des diagnostics ou encore des prêts bonifiés peuvent vous être accordés. Si le montant minimal d’une prime Coup de pouce est garanti par la loi, les fournisseurs d’énergie peuvent venir abonder sur la prime de base. Par exemple, pour le remplacement d’une chaudière au fioul par une pompe à chaleur air/eau, la prime garantie est de 4000 € pour les ménages modestes, mais peut grimper jusqu’à 5 000 €.

Il est donc intéressant de comparer les différents discours des enseignes de grande distribution et fournisseurs d’énergie. Vous devez contractualiser avec l’enseigne sélectionnée avant la signature d’un devis. 

La prime coup de pouce vous sera versée après la réception des différentes preuves exigées par l’enseigne sélectionnée comme les factures. La prime peut prendre différentes formes en fonction de l’enseigne :

  • elle peut être versée directement au foyer par virement ou par chèque, 
  • elle peut être déduite de la facture, 
  • elle peut être donnée sous formes de bons d’achats pour des produits de consommation courante. 
Les primes coup de pouce sont cumulables avec MaPrimeRénov’, le PTZ, le CITE (jusqu’à son arrêt fin 2020).
Travaux de rénovation énergétique en vue ?
Décrivez rapidement votre projet : nous vous mettons gratuitement en relation avec nos professionnels agréés.