Rénover une maison de maître : conseils et astuces

  • Article

Temps de lecture : 4 min

Grande construction élégante et souvent imposante, la maison de maître est une bâtisse d’exception que l’on peut trouver en ville comme à la campagne. Édifiée à l’aide de matériaux nobles, elle abrite de nombreuses pièces d’une surface importante et arbore généralement un style opulent, très travaillé, doté de multiples fenêtres fréquemment alignées et symétriques. Au vu de tous les éléments qui caractérisent cette maison d’exception, entreprendre la rénovation d’une telle pièce architecturale relève parfois du défi. Quelles sont les caractéristiques d’une maison de maître ? Comment la rénover tout en préservant son style et son histoire ? Quelles sont les aides financières existantes pour financer vos travaux ? Les experts Saint-Gobain vous aident à mener à bien votre projet de rénovation !

Conseils rénovation pour une maison de maitre

Quelles sont les caractéristiques d’une maison de maître ?

Construites pour la plupart entre les années 1850 et 1880, les maisons de maître étaient destinées à une certaine classe sociale et, de par leur architecture imposante et soignée ainsi que leur importante surface habitable, avaient vocation à montrer l’opulence de leurs occupants. 

Si leur mode de construction varie d’une région à une autre - les maisons de maître pouvant être selon la région construites en brique, en pierre voire même en torchis et colombages -, on remarque toutefois qu’elles arborent presque toujours une forme rectangulaire, avec une façade symétrique pourvue de nombreuses et grandes fenêtres. Il n’est pas rare que leurs murs se distinguent par de grandes pierres apparentes qui contribuent à structurer la façade ou que celle-ci soit agrémentée de modénatures. Parfois une orangerie vient compléter le tableau.

La maison de maître est non mitoyenne et entourée d’un grand jardin ou d’un parc. Le terrain est le plus souvent tout aussi somptueux et se compose d’arbres anciens dont certains ont plus d’une centaine d’années.

Maison de maitre, rénover un cadre idylliqueLa maison de maître se caractérise par son entrée magistrale.

A l’intérieur, les proportions sont tout aussi gigantesques. On y voit un hall - souvent précédé d’un perron - distribuant de grandes pièces de réception dotées de cheminées monumentales constituées de marbre ou de pierres, une cuisine spacieuse dont les volumes permettent la préparation de grands buffets, une grande et luxueuse salle à manger, un salon confortable ainsi qu’un ou plusieurs escaliers imposants qui mène(nt) à l’étage où l’on retrouve les chambres et la suite principale.

Dès l’entrée, on ne peut qu’être saisi par la hauteur sous-plafond qui, dans certains cas, atteint les 4 mètres de haut : de quoi vous donner le vertige ! 

La maison de maître se caractérise également bien souvent par la présence d’espaces de service (offices, chambres de bonne dans des combles aménagés) avec leur circulation autonome et leurs escaliers secondaires : cette caractéristique est un marqueur de la domesticité qui était d’usage dans ce milieu social à l’époque.

Maison de maitre : des matériaux noblesLa maison de maître, une demeure aux volumes généreux...

Côté matériaux, il n’y a pas vraiment de règles, hormis la noblesse qui les caractérise : les matériaux étaient généralement issus du terroir mais pouvaient avoir été importés d’autres régions pour signifier encore davantage le statut social. La décoration des pièces de réception était recherchée : boiseries, beaux parquets, moulures, rampes en pierre ou en fer forgé…

Vous souhaitez faire rénover votre maison ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Comment rénover une maison de maître tout en préservant son style et son histoire ?

De par les caractéristiques uniques de cette construction et de son inscription au patrimoine français, la rénovation d’une maison de maître se révèle être assez complexe et nécessite l’intervention de plusieurs corps de métier. Le défi principal de ce type de chantier réside dans la mise en œuvre d’une rénovation qui puisse allier au mieux respect de l’histoire du bâtiment et modernisation de l’habitat. L’enjeu est donc de sublimer le charme de l’ancien tout en l’associant aux besoins et au confort de nos vies actuelles. Voici quelques conseils avant de vous lancer dans ce projet ambitieux.

Avant de concrétiser et de mettre en œuvre votre projet de rénovation, il est impératif de consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune afin d’évaluer vos possibilités. Vous pourriez par ailleurs devoir recourir à un architecte des bâtiments de France pour constituer votre dossier et vous guider dans votre chantier. Par ailleurs, sachez que si le bâtiment est classé, il faudra également vous adresser à la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles).

Rénover une maison de maitre en préservant le patrimoineUne extension vitrée dans la pure tradition victorienne...

Ceci étant posé, voici les principales vérifications et rénovations à effectuer sur ce type de bâtiment.

 

Vérification de l’état de la toiture et de la charpente

Lorsqu’une construction est ancienne et qu’elle n’a pas été habitée depuis un certain temps, il est impératif de s’assurer de l’état de la toiture ainsi que de la charpente. Ces vérifications devront être réalisées par un professionnel qui pourra établir un diagnostic complet et vous délivrer des conseils qualifiés. Dans certains cas, une rénovation totale est nécessaire. Bien que coûteuse au regard de la surface souvent importante à restaurer, des dégâts plus importants pourraient survenir si vous négligez ces réparations.

Les travaux de réfection de la charpente peuvent être prétexte à un renouvellement de l’isolation des combles ou de la toiture.

Pour l’isolation de votre toit, la technique du « sarking » peut être judicieuse à mettre en œuvre. Fréquemment utilisée pour les toitures traditionnelles à forme complexe, c’est une ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur) un peu particulière qui consiste à poser plusieurs couches d’éléments isolants directement sur la charpente. Attention toutefois, sachez que cette technique vous imposera le remplacement de vos fenêtres de toit, ce qui peut faire gonfler le prix du devis.

Vous souhaitez estimer le prix de votre rénovation de maison ?
Décrivez votre projet en quelques clics et visualisez instantanément votre budget travaux !

Vérification de la structure

D’autre part, il est capital de vous assurer que le bâti est sain. Pour cela, la vérification de l’état de la structure est imparable : charpente et planchers devront être analysés afin de constater leur état. Dans certains cas, des travaux de renforcement s’avèrent nécessaires. En présence d’insectes xylophages, un traitement efficace doit être mis en œuvre.

 

Vérification et remise aux normes des réseaux d’électricité et de plomberie

A moins qu’elle n’ait déjà subi une rénovation récente, il est rare d’emménager dans une ancienne maison et de bénéficier de réseaux d’électricité et de plomberie répondant aux normes actuelles. Des travaux sont donc nécessaires pour bénéficier d’une installation conforme. Pour que celle-ci réponde au mieux à vos exigences, il conviendra de vous interroger sur vos besoins en termes de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Notez qu’il peut être intéresser d’opter pour une chaudière à pellets (aussi appelée chaudière à granulés de bois). En effet, en plus d’être performante, c’est actuellement l’énergie la moins chère du marché.

 

Vérification de l’isolation 

Si les murs en vieilles pierres constituent souvent de bonnes barrières thermiques, il n’en est pas moins vrai que l’isolation nécessite d’être optimisée. Dans cette démarche, pensez à opter pour un système adapté à la nature des murs et qui préserve également l’architecture de la maison de maître. D’autre part, au regard des multiples ouvertures présentes dans ce type d’habitation, il est préconisé de remplacer les anciennes fenêtres par des modèles plus isolants. N’omettez pas non plus les sous-sols et les combles qui peuvent provoquer d’importantes déperditions énergétiques lorsqu’ils sont mal isolés. L’isolation acoustique mérite également toute votre attention en particulier dans les chambres.

En isolant davantage son logement, le point négatif réside dans une moins bonne circulation de l’air du fait que celui-ci soit devenu plus « étanche ». Par conséquent, il faudra également songer à mettre en place un système de ventilation performant. Afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix, pensez à demander la réalisation de plusieurs devis. 

Remise en état des sols et décoration intérieure

Au sein des maisons de maître, il est fréquent de voir des revêtements de sol en tomettes ou en bois massif. En fonction de leur état et de vos souhaits, il peut être envisageable de les rénover ou de les remplacer par des alternatives plus contemporaines. Si vous souhaitez procéder au changement de revêtement de sol à l’étage, notez qu’il faudra au préalable vérifier la solidité du plancher. 

Pour finir, en termes de décoration intérieure, vous pouvez laisser libre court à votre imagination pour un intérieur qui vous ressemble. N’oubliez pas de créer une atmosphère différente pour chaque pièce de la maison : reposante et invitant au sommeil dans les chambres, confortable dans le salon, vivifiante dans la cuisine et zen dans la salle d’eau. Pour finir, ne délaissez pas votre jardin ! Si vous êtes en manque d’inspiration, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux nombreuses photos déco présentent sur Pinterest ! 

Quelles aides financières pour financer pour vos travaux ?

Sachant que le prix des travaux de rénovation est fonction du nombre de pièces à rénover et connaissant la grande surface habitable des maisons de maître, le chantier peut vite devenir très onéreux. Par ailleurs, au regard des caractéristiques de la construction, des techniques et des savoir-faire spécifiques doivent être employés. Vous l’avez compris, le montant des devis peut faire peur. 

Néanmoins, sachez que de nombreuses aides peuvent venir alléger votre contribution aux travaux. Si votre maison est classée, vous pouvez obtenir diverses subventions auprès de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), de la Fondation du patrimoine ou même auprès des entreprises depuis la loi sur le mécénat de 2003. Par ailleurs, dans le cadre d’une rénovation énergétique et en faisant appel à des artisans certifiés RGE (Reconnus Garants de l’Environnement), l’État pourra vous octroyer diverses aides (TVA à taux réduit, prêt à taux zéro, prime à la rénovation énergétique …).

À quelles aides financières êtes-vous éligible ?
Avec plus de 2000 aides mises à jour chaque mois, notre outil vous apporte une réponse personnalisée. Faites la simulation et découvrez toutes vos opportunités de financement.

Quel que soit votre projet, que cela soit pour y vivre, pour la vente ou même la location (avec l’aide d’un architecte, certains propriétaires de maisons de maître décident de mettre en œuvre des travaux afin de la diviser en plusieurs appartements à louer), rénover sa maison de maître est toujours un investissement intéressant.