Rénovation d’une grange : les bonnes pratiques

  • Article
  • Démarches gestion de chantier

Temps de lecture : 4 min

Utilisée autrefois pour stocker les récoltes à la campagne, la grange constitue aujourd’hui un véritable atout pour une habitation. Présentant le plus souvent une grande superficie, certains décident d’y aménager une extension à leur maison tandis que d’autres se lancent dans un pari encore plus osé : en faire leur principal lieu de vie. Le charme de l’ancien et le côté atypique de ce type de rénovation séduit de plus en plus de particuliers. Passé l’engouement des premiers instants, il est capital de s’intéresser plus précisément aux caractéristiques du bâtiment ainsi qu’aux démarches nécessaires à effectuer pour envisager ce type de chantier. Pour vous aider à concrétiser votre projet dans les meilleures conditions, nos experts vous guident : quelles sont les mesures nécessaires à prendre en amont de la rénovation ? Quelles sont les vérifications à effectuer sur le bâtiment avant sa réhabilitation ? Quelles sont les bonnes pratiques à adopter au regard des caractéristiques de la grange ? Toutes les réponses et conseils dans l’article !

Comment rénover une grange ?

Rénovation d’une grange : quelles sont les démarches à effectuer ?

Transformer une grange en habitation est un rêve que beaucoup aimeraient toucher du doigt. Comme souvent, la réalité est un peu plus complexe qu’on ne veut bien se l’imaginer. Considérée par l’administration comme étant un espace agricole, la grange n’a pas vocation à devenir une maison à part entière : les travaux de rénovation ne sont donc pas possibles en l’état. Cela étant, pour la rénover, un changement de destination est envisageable sous certaines conditions. Sachez que dans ce cadre, un permis de construire est obligatoire. Voici tout ce qu’il est nécessaire de connaître pour votre rénovation.


Le PLU, garant de la faisabilité de vos travaux

Lorsque vous envisagez de transformer une grange pour en faire votre maison principale ou simplement une extension à votre espace habitable, vous devez dans un premier temps vous assurer de la viabilité du projet. Au-delà des problématiques liées au coût, plusieurs vérifications doivent être effectuées avant le début du chantier. 

Pour ce faire, la consultation du PLU (Plan Local d’Urbanisme) de la commune est primordiale. Ce document consultable en mairie ou en ligne vous donnera des informations précieuses vous permettant d’évaluer la faisabilité de vos travaux de rénovation. Vous pourrez notamment vous assurer que la grange se situe bien sur un terrain constructible. Dans le cas contraire, si celle-ci est isolée du reste des habitations, il est probable que le permis de construire vous soit refusé. La question du changement de destination est également un point de vigilance, à vérifier en amont. 

Pensez également à vous enquérir des différents raccordements aux réseaux d’eau et d’électricité et de gaz car dès lors que ces réseaux sont trop éloignés, la mairie peut décider de refuser le permis de construire et vous empêcher par conséquent de rénover votre grange.

 

Le recours à un architecte, obligatoire dans certains cas

L’un des atouts d’une grange réside dans son important volume intérieur. Il faut savoir que si la surface au sol de votre projet d’aménagement dépasse les 150 mètres carrés, vous devrez obligatoirement faire appel à un architecte pour vos travaux. Dans tous les cas et quelle que soit la superficie du bien, les conseils de ce professionnel s’avèrent généralement précieux dans la réussite de votre projet ! En effet, son intervention peut par exemple vous aider à imaginer l’aménagement des différences pièces, vous conseiller sur les ouvertures à prévoir et vous guider sur le choix des matériaux.

Vous souhaitez rénover une grange?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

L’application de la réglementation thermique RT2012, au cas par cas

Pour la réhabilitation de votre grange, sachez que le permis de construire obtenu n’est généralement pas directement soumis aux obligations régies par la RT2012. Toutefois, votre rénovation devra respecter les exigences fixées par l’arrêté du 3 mai 2017 à savoir la RT Existant par élément. Ces dispositions vous imposent de respecter les réglementations de la RT2012 lorsque vous remplacez un élément du bâtiment (il peut s’agir d’une fenêtre, du système de chauffage, de la ventilation, de la toiture, d’un pan de façade ou bien encore de l’isolation).

Dans le cadre d’un contrat de vente, il est préconisé d’inclure une clause suspensive d’obtention du permis de construire dans le cas où celui-ci ne serait pas accepté. 

Rénover une grange : quelles sont les vérifications à effectuer ?

Vous avez eu le coup de cœur pour une grange et êtes sur le point de l’acheter pour la transformer en habitation ? Si le prix est souvent attractif, avant de signer le contrat de vente et d’envisager une rénovation, pensez à vérifier les points suivants.

Vérifiez l’état des charpente et toiture

Afin de vous éviter des travaux de rénovation au budget faramineux, assurez-vous que la toiture et la charpente sont en bon état, et que les murs et la structure de votre grange est en capacité d’accueillir le poids des nouveaux aménagements.

Le cas échéant, la structure de la grange pourra être renforcée, mais il est bon de faire chiffrer ces travaux avant de se lancer, afin d’éviter des déconvenues budgétaires une fois le bien acquis.

Vérifiez les différents raccordements

Vous l’avez compris, l’accessibilité des raccordements (électricité, gaz et eau) peut jouer sur l’appréciation de la mairie à vous délivrer votre permis de construire. Par conséquent, pensez à vérifier que ceux-ci sont soit présents, soit facilement aménageables.

Côté assainissement, les granges sont souvent isolées et non reliées au tout-à-l’égout : s’il n’est pas présent, il vous faudra prévoir la mise en place d’un dispositif d’assainissement individuel.

Assurez-vous de l’absence de polluants

Jadis à vocation agricole, il est possible que la grange ait été contaminée par certains polluants tels que des produits phytosanitaires, des hydrocarbures liés au stockage d’engins agricoles, ou encore la présence d’une ancienne fosse à purin. On trouve parfois également de l’amiante dans les vieilles granges. Si c’est le cas, une opération de décontamination représente un budget supplémentaire qui doit être pris en considération, d’où l’intérêt de faire effectuer un diagnostic en amont de tout projet de rénovation. Dans ce cadre, pensez à faire établir plusieurs devis auprès de différents professionnels afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

Afin de jauger la faisabilité de votre projet et le potentiel du bâti, faites-vous accompagner d’un architecte lors de votre visite.

Travaux de rénovation : quelles sont les bonnes pratiques à adopter ?

L’aménagement d’une grange en espace habitable représente une multitude de possibilités et d’opportunités ! Vous vous interrogez sur la manière optimale d’exploiter ce bâtiment singulier ? Voici quelques éléments de réponse qui devraient vous aider…

Travaux de rénovation grangeVolume, luminosité, poutres apparentes : la grange, un potentiel à exploiter.

Exploitez les volumes

Dans ce type de construction, les volumes sont partout que cela soit au sol ou en hauteur. N’hésitez pas à aménager la totalité de cet espace pour en faire un intérieur spacieux et fonctionnel. Vous pouvez ainsi par exemple créer plusieurs mezzanines qui, tout en vous octroyant des mètres carrés supplémentaires, ne casseront pas le volume en hauteur.

 

Faites entrer la lumière

Pour une habitation agréable et des pièces inondées de lumière, optez pour des ouvertures orientées sud et ouest afin de capter les rayons du soleil tout au long de la journée. Des fenêtres de toit peuvent par ailleurs être posées. 

 

Conciliez moderne et ancien

C’est là tout le charme de la rénovation d’une bâtisse ancienne ! Aménagez-là de manière confortable et contemporaine en conservant quelques éléments authentiques, notamment dans la pièce de vie principale (salle de séjour ou cuisine par exemple), en laissant par exemple des poutres apparentes, un mur en pierre, une échelle d’origine ou bien encore quelques détails qui rappelleraient l’ancienne ferme d’antan. Pour la ou les chambre(s), misez sur une atmosphère douce, confortable et chaleureuse avec l’alliance du bois brut et des teintes claires. L’intervention d’un décorateur d’intérieur peut vous être utile dans cette entreprise.

 

Pensez au confort thermique

Pour éviter de déchanter au moment de payer votre facture d’électricité, misez sur une isolation performante de votre grange. Pour ce faire, pensez à demander plusieurs devis auprès d’artisans certifiés RGE (Reconnus Garants de l’Environnement).

Pour une bonne isolation thermique et phonique, sélectionnez vos matériaux avec soin. Pour les fenêtres, l’alliance du bois et de l’aluminium est notamment une bonne alternative.

Profitez de la nécessaire création de réseaux pour mettre en place des solutions performantes et économes

Dans une grange destinée à devenir une habitation, il va vous falloir créer le réseau de distribution d’eau, créer ou revoir le système électrique, installer un système de chauffage, et peut être même un dispositif d’assainissement individuel. Ces travaux sont une opportunité à saisir pour mettre en place des solutions performantes ! Ainsi, côté chauffage, un plancher chauffant associé à une chaudière à pellet ou à un système combiné solaire vous apporteront confort et économies sur votre facture. Côté plomberie, il peut être intéressant de mettre en place un système de récupération des eaux de pluie qui alimentera votre lave-linge et votre système d’arrosage, avec là encore, des économies à la clé.  

 

Pensez à l’assainissement

En l’absence de tout-à-l’égout, vous n’aurez d’autre choix que de réaliser une installation individuelle et autonome d’assainissement. Sa réalisation est assez coûteuse : comptez dans les 7000 euros pour une fosse toutes eaux en PVC et 4000 à 5000 euros pour la mise en place d’un dispositif de phyto-épuration.

 

Choisissez un système électrique en phase avec vos usages

Pour la réhabilitation de votre grange, tout est généralement à faire ou à refaire en termes d’électricité. Faites appel à un professionnel afin de mettre en place une installation répondant aux normes électriques en vigueur et validée par le certificat de conformité électrique (Consuel). Pour faire des économies, l’installation de panneaux solaires peut être judicieux. Même si leur prix d’achat est souvent conséquent, l’investissement sur le moyen et long terme en vaut la peine.  

Travaux de rénovation en vue ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.