Rénovation d’une maison en pierre : nos conseils

  • Article

Temps de lecture : 4 min

Pleines de charme, les maisons en pierre revêtent un caractère authentique et pittoresque que de plus en plus d’acquéreurs recherchent. Néanmoins, aussi séduisant soit-il, ce type d’habitat exige un entretien régulier et une rénovation peut s’imposer pour redonner son éclat aux murs en pierre, et au bâtiment de manière générale. Mais la pierre est un matériau naturel bien spécifique, dont la rénovation ne se déroulera pas de la même manière que pour rénover un mur en parpaing par exemple. Quelles solutions de rénovation faut-il adopter en fonction du type de pierre de votre maison ? Quelles sont les étapes pour bien lancer son projet ? Quelles sont les techniques employées ? Comment isoler les pièces d’une maison en pierre ? Quel prix pour rénover cet habitat et quelles sont les aides financières envisageables ? Décryptage dans l’article. 

Rénover une maison en pierre

Rénovation d’une maison en pierre : quelles solutions de rénovation adopter ? 

Maison de maître en pierre de taille ou meulière de la ceinture parisienne, logis en pierre sèche de la Nouvelle Aquitaine, longère bretonne en granit… Avant de vous lancer dans la rénovation de vos murs en pierre, vous devez savoir que tout comme pour les maisons en bois et leurs nombreuses essences, il existe une large variété de pierres et toutes ne requièrent pas le même traitement ni la même fréquence d’entretien. 

De même, que votre maison soit en meulière, en grès, en calcaire ou en granit, les dégradations rencontrées ne seront pas forcément les mêmes et n’auront le plus souvent pas la même origine. L’environnement direct de votre maison va notamment jouer, la pollution de l’air, les cycles de gel et de dégel lors de la saison hivernale, l’air marin et l’exposition à l’humidité ou au soleil pouvant avoir une influence plus ou moins forte sur la détérioration d’une façade en pierre. En fonction des matériaux, de l’exposition de votre terrain et des rénovations à effectuer, les techniques de rénovation vont par conséquent varier et devront dans tous les cas être adaptées à la nature du bâti. 

Vous souhaitez rénover une maison en pierre ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Quelles sont les étapes pour bien se lancer ? 

Se lancer dans des travaux de rénovation pour une maison en pierre est un projet nécessitant une réflexion et une étude préalable.

Rénovation d’une maison en pierre et PLURénover dans le respect du patrimoine...

Hormis le fait de se renseigner sur l’habitat en lui-même et ses caractéristiques, il est capital de s’informer sur les différentes possibilités et les autorisations nécessaires en fonction de la région. Dans l’optique de conserver les qualités patrimoniales de ces maisons traditionnelles, les autorités locales peuvent vous imposer certaines contraintes et ce, même en tant que propriétaire des murs et du terrain. Voici ce qu’il faut savoir et les étapes à respecter. 

 

Se renseigner sur ce qu’il est possible de faire en termes de rénovation

Avant même de débuter votre réflexion concernant vos travaux de rénovation, il est indispensable de consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) en vigueur dans votre commune afin de connaître ce qu’il vous est possible de réaliser ou non. En fonction de la région, les règles peuvent différer : c’est pourquoi il est primordial de s’adresser à la bonne mairie ! 

Bien souvent, ce document ne va concerner que les travaux qui touchent l’extérieur du bâtiment ainsi que son terrain. Il peut ainsi vous imposer un certain type de fenêtres (bois plutôt que pvc par exemple), une gamme de couleur spécifique pour vos volets, une surface d’extension à ne pas dépasser, une technique particulière pour la réalisation de la couverture ou encore la mise en œuvre d’un savoir-faire particulier pour rénover vos murs (rénovation à la chaux par exemple). Pour ce qui est des projets d’aménagement et de rénovation de l’intérieur, vous êtes beaucoup plus libre. Certaines de ces contraintes peuvent faire gonfler les devis et influer sur le prix final de votre chantier.
 

Établir un diagnostic précis de la maison

Accompagné d’un professionnel, il est important d’établir un diagnostic détaillé du bâtiment afin d’avoir un aperçu clair de l’envergure du chantier à prévoir. Tout doit être passé au peigne fin : l’état des murs, l’état du sol, de la charpente, de l’isolant, de la toiture, du système de chauffage, mais aussi des pièces de la maison telles que les chambres, la salle de bain et la cuisine. Plusieurs diagnostics (thermique, amiante, électricité, gaz) doivent également être réalisés en parallèle. N’oubliez pas non plus de demander un bilan énergétique pour avoir une idée des travaux de rénovation énergétique nécessaires.
 

Réaliser une étude technique de la structure

Dans le cadre de votre rénovation, si vous souhaitez apporter des modifications structurelles (démolition de murs porteurs pour ouvrir l’espace ou création d’un étage supplémentaire par exemple), une étude technique est préconisée pour savoir si la structure ainsi que les fondations de la maison sont assez solides pour supporter le poids des aménagements complémentaires. Le cas échéant, un système de renforcement peut être envisagé, auquel cas il faudra prévoir cette dépense supplémentaire sur votre devis.
 

Traiter l’humidité et les remontées capillaires

Dans les anciennes maisons en pierre, les problématiques liées à l’humidité sont relativement fréquentes. Il n’est d’ailleurs pas rare que les principaux désordres proviennent de rénovations précédentes menées sans réflexion sur la nécessaire respiration d’un bâtiment en pierre : étanchéification des sols qui aboutit à la concentration de l’humidité dans les murs, enduit de façade non adapté à la nature des pierres qui va bloquer l’humidité dans le mur, mise en œuvre d’une terrasse en béton sans système de drainage ayant le même effet sur les pieds de murs de la bâtisse, installation de fenêtres plus étanches ou condamnation de soupiraux sans prise en compte de la question de la ventilation en sont quelques exemples…

Pour pallier cette faiblesse, et avant tout travaux d’aménagement, les causes de l’humidité et des remontées capillaires doivent être identifiées et traitées, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Quelles sont les techniques employées ?

Rénover un mur en pierre ancien suppose une réelle maîtrise technique et il convient de faire appel à un professionnel expérimenté pour s’assurer d’un travail de qualité qui garantira la préservation du bâtiment et redonnera tout son éclat à votre façade.

Rénovation d'une maison en pierre : les étapesRejointoyage à la chaux aérienne d'un mur en pierre.

Le nettoyage du mur

Afin d’y voir plus clair et de pouvoir travailler sur une surface nette et propre, il est dans un premier temps impératif de procéder au nettoyage du mur. Un nettoyeur haute pression peut parfois être utilisé mais les murs calcaires, plus fragiles devront en être dispensés. Pour ceux-là, il vaudra mieux employer une méthode plus douce - mais aussi plus longue -, avec une brosse et un mélange d’eau et de savon doux.
 

Le creusage des joints

Pour pouvoir rejointer les pierres entre elles, il est dans un premier temps utile de recreuser les anciens joints. Ce geste permet en effet au nouveau mortier de pouvoir disposer d’une surface d’adhérence suffisante. 
 

La confection du mortier

Le mortier ne se réalise pas de la même manière selon qu’il s’agisse d’un mur en pierre intérieur ou extérieur. Ce dernier doit en effet pouvoir résister aux diverses intempéries. Pour cela, on réalise un enduit à la chaux ou un mortier bâtard en mélangeant du sable, de la chaux, du ciment blanc et de l’eau. 
 

Le remplissage des joints

Avec le mortier réalisé, les joints ainsi creusés peuvent désormais être remplis et lissés à l’aide d’une truelle spécifique. L’opération demandera plus ou moins de minutie selon qu’il s’agisse de pierre de taille ou de pierre naturelle. Une fois les joints secs, le professionnel les brossera afin d’éliminer la poussière. 

N’hésitez pas à demander la réalisation de plusieurs devis pour les différentes opérations de rénovation de votre maison en pierre afin obtenir le meilleur rapport qualité-prix et vérifier dans tous les cas que les professionnels auxquels vous allez confier les travaux sont bien assurés pour ceux-ci.
Confiez votre rénovation de maison en pierre à des experts !
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Comment isoler une maison en pierre ? 

S’il est reconnu que les maisons en pierre gardent bien la fraîcheur en été, elles se révèlent toutefois difficiles à chauffer lors de la saison hivernale si l’isolation n’a pas été correctement effectuée. Comment concilier préservation du patrimoine et performances énergétiques ? Voici quelques indispensables à prendre en compte.

Isoler une maison en pierreLes fenêtres et la toiture, premières choses à isoler pour une maison en pierre.

Le remplacement des huisseries

Dans un premier temps, il est préconisé de remplacer ses huisseries afin d’éviter les déperditions énergétiques. Dans l’optique de conserver un maximum de luminosité, il vaudra mieux opter pour une dépose totale (remplacement des dormants).
 

La mise en œuvre d’une isolation thermique

En termes d’isolation des murs, une isolation thermique par l’intérieur (ITI) est dans la plupart des cas indirectement imposée par le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de la commune lorsque l’on souhaite réaliser une vraie isolation des murs, l’ITE n’étant logiquement pas envisageable. Selon le type de construction, la taille de vos pièces et le rendu architectural recherché, un enduit de correction thermique à la chaux et au chanvre peut également être envisagé. Etant données les caractéristiques propres à chaque type de pierre, le choix de l’isolant doit être effectué au cas par cas. Faites-vous conseiller par un spécialiste de l’isolation afin de connaître les meilleures techniques pour votre mur.

Le conseil de l’artisan : une isolation renforcée va contribuer à rendre plus étanche votre maison, une réflexion sur la ventilation doit donc impérativement être menée conjointement afin d’assurer un bon renouvellement de votre air intérieur.

Quel prix pour rénover une maison en pierre et quelles sont les aides financières envisageables ? 

Il est assez délicat de donner une estimation précise du prix pour une rénovation de maison en pierre. En effet, celui dépend de nombreux facteurs tels que le nombre et la surface de pièces à rénover, l’état du bâtiment, la nature du chantier, la qualité des matériaux ou encore le coût lié à la main d’œuvre (les devis peuvent varier du simple au double selon la localisation et le professionnel). 

Si la rénovation d’une maison en pierre peut coûter cher (en particulier pour les grandes surfaces), sachez que vous pouvez obtenir des subventions s’il s’agit d’une rénovation énergétique. Par ailleurs, si le bâtiment est classé, la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) pourra également vous apporter une aide financière.

La rénovation de murs en pierre s’effectue généralement tous les 15 à 20 ans. 
Besoin d’un spécialiste pour rénover votre maison en pierre ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.