Comment isoler pour rendre une maison passive ?

  • Article
  • Rénovation énergétique
  • Isolation
  • Rénovation de maison

Temps de lecture : 3 min

Le chauffage représente plus de 60 % des consommations énergétiques d’un foyer. Avec l’envolée des prix des énergies, l’idée d’habiter une maison qui ne demande pas ou très peu de chauffage en hiver, tout en restant agréable à vivre, peut en intéresser plus d’un ! Essentiellement par son isolation renforcée, la maison passive répond à toutes les exigences de confort actuel, sans chauffage ou presque.

 

Comment isoler pour rendre une maison passive ? Les travaux d’isolation pour une maison passive sont-ils réalisables en rénovation ? Quels isolants choisir ? A quel prix ? Réponses dans l’article.

Comment isoler une maison passive

Comment rendre une maison passive ?

Isolation d’une maison passive : limiter les déperditions de chaleur

L’objectif du bâtiment passif est de permettre à la chaleur dégagée à l’intérieur de la maison (habitants, appareils électriques…) et à celle apportée par l’extérieur (soleil) de suffire aux besoins de chauffage de l’habitat. Pour cela, un des éléments clés est une isolation performante et renforcée qui va permettre à la maison de ne plus avoir à compenser ses pertes de chaleur par un système de chauffage. Comment ? Tout simplement en limitant les déperditions de chaleur interne.

Les performances demandées en construction et en rénovation pour une maison passive diffèrent :

  • En construction, l’isolation doit permettre d’obtenir une consommation de chauffage inférieure ou égale à 15kWh par m2 et par an.

  • En rénovation, l’isolation doit permettre d’obtenir une consommation de chauffage inférieure ou égale à 25 kWh par m2 et par an.

 

Pour arriver à de telles performances, il est obligatoire de chasser toutes les déperditions de chaleur. On viendra donc renforcer l’isolation au niveau des murs, de la toiture, des combles, des sols, des ouvertures et des menuiseries.

Pour les techniques d’isolation, une isolation mixte sera le plus souvent privilégiée : isolation par l’intérieur et isolation par l’extérieur, pour toute l’enveloppe de la maison.

 

Une conception bioclimatique

Pour garder la chaleur et s’en préserver en été, la maison passive passe par une conception bioclimatique. Cela veut dire que sa conception ou sa rénovation doit prendre en compte son environnement. Dans le cas d’une maison passive, les habitudes de vie de ses habitants doivent aussi être prises en compte afin de pouvoir s’y adapter en s’appuyant sur 4 éléments clés :

  • La maîtrise de l’énergie (isolation thermique et solaire passif),

  • Les ouvertures performantes, adaptées et bien orientées,

  • La ventilation double flux,

  • L’étanchéité à l’air.

 

Une rénovation lourde

Vous l’aurez compris, la rénovation d’un habitat en maison passive entre dans le cadre d’une rénovation lourde et son isolation dépasse le simple projet d’isolation classique. Les travaux pour une telle transformation sont plus facilement envisageables pour une construction neuve. Toutefois, il peut s’inscrire dans la reprise d’un bâtiment ancien où l’isolation est à refaire. Il faut être prêt à tout casser pour réaménager les pièces afin de bénéficier de l’énergie solaire dans les bonnes pièces et au bon moment.

Pour qu’une rénovation en mode passif puisse être réalisée, le bâtiment d’origine doit idéalement répondre à certains critères :

  • Une forme compacte et allongée côté sud-ouest pour utiliser les apports solaires de façon optimale et diminuer la surface de l’enveloppe à isoler.

  • Une exposition maximale à la lumière et minimale au vent. Le terrain ne doit pas être trop ombragé par la végétation ou par un bâtiment voisin. La maison doit être le moins possible exposée au vent et ne pas être construite sur une pente descendante orientée nord.

Vous cherchez un professionnel pour isoler votre maison ?
Confiez-nous votre projet et contactez nos professionnels partenaires.

L’isolation d’une maison passive : où isoler ?

Pour garder la chaleur dans une construction (ou s’en préserver lorsqu’il fait chaud), il faut bien isoler les parois par lesquelles les principales pertes de chaleur se font. Le professionnel sélectionné pour rénover votre logement en maison passive devra réaliser une isolation thermique renforcée de toute l’enveloppe de la maison.

 

Le toit, les murs, le sol

La toiture représente à elle seule 30 % des déperditions thermiques de l'habitat. Son isolation doit être réalisée avec une couche d’isolant de 40 cm pour atteindre les niveaux de performances nécessaires en passif.

Les murs représentent en moyenne 25 % des déperditions de chaleur. Leur isolation peut nécessiter la pose d’un isolant de 20 cm à l’extérieur, et de 10 à 15 cm à l’intérieur.

La dalle en contact avec le sol doit également être isolée avec au minimum 20 cm d’isolant.

 

Les menuiseries d’une maison passive

Les menuiseries ne doivent pas être oubliées dans vos travaux d’isolation. Si les fenêtres et les portes sont anciennes ou abimées, il faudra les changer pour des nouvelles menuiseries. Sachez que les fenêtres anciennes peuvent causer jusqu’à 15% des pertes de chaleur. Pour leur remplacement, on préférera un double vitrage à isolation thermique renforcée ou un triple vitrage.

La qualité du verre a également son importance. Ainsi, privilégiez un verre à faible émissivité pour éviter la surchauffe en été. L’idée est de laisser passer la lumière, tout en limitant le rayonnement de chaleur.

Enfin, les châssis des fenêtres ne doivent pas avoir de ponts thermiques. Il faut donc s’orienter vers des menuiseries à rupture de ponts thermiques. Ils peuvent être en aluminium ou en PVC. Les châssis en bois intégrant un isolant rigide peuvent aussi être posés, mais auront un coût plus important.

isolation maison passive et vitragesLa maison passive est équipée de grandes ouvertures côté sud et ouest avec vitrages très performants

Quels isolants choisir pour une maison passive ?

Le choix de l’isolant est important lors de la rénovation d’une maison en maison passive. Le professionnel sélectionnera un ou plusieurs isolants en fonction de leur épaisseur, de leur conductivité thermique, mais aussi en se penchant sur la situation géographique de votre habitation.

En règle générale, le choix de l’isolant se porte sur :

  • Ses qualités isolantes. Plus l’isolant est performant et plus la chaleur à l’intérieur de la maison sera conservée.

  • Le rayonnement de l’isolant. Le matériau transfère de l’énergie et des radiations et transmet ainsi la chaleur vers l’extérieur. Plus son émissivité est faible, plus le transfert d'énergie est réduit, plus le matériau est isolant en termes de rayonnement. Pour qu’il soit le plus performant possible, il doit avoir le rayonnement le plus bas possible. 

  • La résistance thermique de l’isolant. Il s’agit de sa capacité à réduire le passage du flux de chaleur. Son épaisseur joue énormément sur sa résistance thermique.

Notre
sélection

Double vitrage isolant PLANISTAR SUN

Avec le double vitrage PLANISTAR SUN à contrôle solaire et isolation thermique renforcée, n'ayez pas trop chaud l'été, et soyez bien au chaud l'hiver !

Découvrir ce produit

Les différents isolants pour une maison passive

Lors des travaux d’isolation d'une maison passive, l'utilisation d'isolants plus vertueux pour la protection de l’environnement est privilégiée. Des isolants biosourcés existent et peuvent apporter, en épaisseur suffisante, la performance d’isolation thermique nécessaire pour une maison passive.

Il peut s’agir de :

 

La performance d'isolation thermique d'un isolant se mesure avec le coefficient U. La valeur conseillée pour une maison passive est de 0,10 W / (m2.K). Afin d’atteindre ce minimum, une très grande épaisseur d’isolant biosourcé sera nécessaire. C’est pourquoi, il est parfois plus intéressant de s’orienter vers d’autres types d'isolants plus performants comme la laine de verre ou la laine de roche.

isolation maison passive à la fibre de bois
Panneaux de fibres de bois

La ventilation d’une maison passive

Sans une bonne ventilation, une maison à l’isolation renforcée, comme une maison passive, aurait d’énormes problèmes liés à la vapeur d'eau et à la qualité de l’air intérieur : champignons, moisissures, humidité … Il est essentiel de revoir entièrement son système de ventilation.

Une maison ventilée de manière efficace permet également de réduire sa consommation de chauffage. Pour cela, il est nécessaire de modifier sa ventilation pour s’orienter vers une ventilation mécanique contrôlée, une VMC. Celle-ci permet d’avoir une ventilation stable et sans interruption.

Pour une maison passive, une ventilation double flux sera conseillée.

Quel prix pour l'isolation d'une maison passive ?

Le prix dépendra de nombreux critères dont :

  • la qualité et la performance des matériaux utilisés,
  • la surface habitable,
  • les techniques de mise en œuvre propres à votre bâtisse...

 

L’isolation thermique renforcée d’une maison pour la rendre passive nécessitant une rénovation lourde avec un niveau de performance thermique et énergétique maximum, cela impacte forcement le prix.

Le surcoût des travaux d’isolation d’une maison passive est estimé entre 20 à 30 % par rapport aux maisons plus classiques. Cela étant dit, le prix d’une maison passive est à considérer comme un investissement sur le long terme. Il va sans dire que les économies d’énergie réalisées seront autant d’euros économisés sur vos factures.

Quelles aides financières pour l'isolation d'une maison passive ?

Des aides financières à la rénovation énergétique peuvent vous être attribuées comme MaPrimeRénov’, l’éco prêt à taux zéro ou d’autres aides locales. Certaines de ces aides sont cumulables.

Profitez de notre outil d’estimation gratuite pour connaître le montant de vos aides.

Faites confiance à notre service clé en main pour vous accompagner dans vos travaux, que ce soit pour trouver le bon professionnel près de chez vous, que pour  la gestion de vos demandes d’aides financières à la rénovation énergétique.

Avec La Maison Saint-Gobain, vos travaux peuvent enfin commencer !

À retenir

  • Une performance d'isolation en rénovation qui permet de consommer moins de 25kWh/m2/an en chauffage.

  • Toute l’enveloppe de la maison doit être isolée par une isolation extérieure et intérieure.

  • Une importante épaisseur d’isolant est nécessaire.

  • L’isolant sélectionné doit répondre aux meilleures performances de conductivité thermique avec un coefficient U idéal de 0,10 W / (m2.K)

  • Les menuiseries doivent également être changées et une ventilation double flux doit être mise en place.

Besoin d’un professionnel pour vos travaux d’isolation ?
Contactez nos professionnels partenaires et confiez-nous votre projet !

Pourquoi choisir La Maison Saint-Gobain pour vos travaux ?

Je trouve un artisan

Un conseiller dédié
01 88 24 70 05

Des professionnels partenaires ?
proches de chez vous

Votre acompte garanti et vos paiements sécurisés