Quel sol de salle de bain choisir ?

  • Article

Temps de lecture : 3 min

Vous vous lancez dans des travaux de rénovation de votre salle de bain ? Vous allez forcément vous poser cette question : quel sol choisir ? La salle de bains étant une pièce d’eau, et donc naturellement humide, le sol se doit de résister aux projections d’eau des petits et des grands. Mais ne pensez pas qu’au-delà du sacro-saint carrelage, il n’y a point de salut et que le parquet n’est pas une option. En matière de revêtement de salle de bain, les possibilités sont multiples, même si certains matériaux sont à éviter. On vous guide.

Choisir son sol de salle de bains

Un choix particulièrement stratégique

La salle de bains est une pièce soumise aux éclaboussures et aux taches. Au moment de faire votre choix, certaines caractéristiques doivent attirer toute votre attention : 

  • la résistance à l’eau et la performance du sol en matière d’imperméabilité,

  • la résistance à la glissade, 

  • la résistance aux taches et la facilité d’entretien, la salle de bains étant l’une des pièces les plus salissantes de la maison.

Le point sur les options pour votre sol de salle de bains

De nombreux revêtements de sol peuvent être envisageables pour votre salle de bain, à condition toutefois de respecter quelques précautions pour certains. Panorama des options qui s'offrent à vous.

 

Le choix de la sécurité avec le traditionnel carrelage

Inutile de vous présenter le carrelage ! C’est la star inconditionnelle des salles de bains et il a de quoi séduire. Les raisons ? Il résiste très bien aux chocs : vous pourrez donc le garder bien plus longtemps que d’autres types de sols. Il a aussi l’avantage d’être facile d’entretien, ne demandant pas de traitement particulier, mais aussi très hygiénique car il n’accroche pas les acariens.

Au moment de choisir votre carrelage, pensez à jeter un œil aux normes qui permettent, en un clin d’œil, de vérifier si le carrelage sera résistant, notamment à la glissance des pieds (pour cela considérez la norme « résistance à la glissance pieds nus », allant de A à C pour les carrelages moins résistants). 

La tendance du moment ? Le grès cérame ! Composé d’argile et de silice, il est totalement résistant à l’eau, aux taches et à tout type d’impact. Le grès cérame offre aussi de nombreuses possibilités déco, se déclinant sous différentes couleurs et finitions.

Attention cependant, il est connu pour être très froid et particulièrement glissant lorsqu’il est mouillé. D’où l’intérêt de bien étudier la classe de résistance à la glissance du modèle sur lequel vous aurez jeté votre dévolu.

Sol de salle de bains : le classique carrelageLe carrelage en sol de salle de bain : un grand classique...

Un peu d’audace avec le parquet 

Le parquet a aussi sa place dans la salle de bains ! Mais attention à respecter quelques conditions. Vous aurez le choix entre des bois naturellement résistants à l’eau et à l’humidité comme les bois exotiques tels que le bambou, le teck ou encore l’iroko. Mais sachez qu’il existe des bois européens qui, après traitement, pourront être posés dans une salle d’eau. C’est par exemple le cas du pin maritime, du hêtre ou du peuplier. Dans tous les cas, si vous faites le choix d’un bois brut, il devra impérativement être huilé ou vitrifié.

Traditionnellement cloué, le parquet de salle de bains sera quant à lui collé et devra bénéficier de joints type « pont de bateau ». En effet, pour permettre une bonne étanchéité, un joint sera posé entre chaque lame de bois. Attention, pour des questions de bonne tenue, un parquet ne pourra pas être collé directement sur un ancien sol en PVC.

Sachez également qu'il existe des sols stratifiés spécifiquement étudié pour les pièces d’eau, qui peuvent constituer une alternative plus économique à la pose d’un parquet en salle de bain.

 Sol de salle de bains : pensez au parquetParquet en salle de bain : optez pour des joints pont de bateau.

Pour le côté pratique, pensez PVC 

Très bon marché et faciles à nettoyer, les sols en PVC (ou sols vinyle) ont longtemps été victimes d’une image vieillotte. Mais depuis quelques années, le PVC fait son grand retour ! Imitation parquet, carrelage, pierres ou encore métal, tous les styles sont possibles. 

Les sols en PVC ou vinyle sont totalement utilisables dans des pièces humides et ont même la possibilité d’être antidérapants.

Pour la pose, rien de plus simple. Vendus sous forme de rouleau, ils peuvent être directement posés et collés sur le sol. Et si cette étape est correctement effectuée, la durée de vie de votre sol sera bien plus longue.

A noter cependant : les sols en PVC, synthétiques, peuvent être assez nocifs pour votre santé et peu respectueux de l’environnement du fait d’une production très consommatrice en énergie et d’un recyclage difficile. Certains fabricants ont néanmoins fait d’énorme progrès pour pallier ces défauts : pensez à vérifier la classe d’émissivité de votre futur sol vinyle avant de l’acheter.

Pratique : le sol de salle de bains PVCLe sol de salle de bain en PVC : pratique et économique.

Le jonc de mer, la vraie fausse bonne idée ?

Lors de votre quête du sol parfait, vous allez certainement croiser le chemin du jonc de mer. Solution 100 % naturelle et écologique, le jonc de mer remporte son petit succès. Sachez cependant qu’il est largement déconseillé pour les salles de bains. Entre autres raisons : il facilite la prolifération des bactéries, présente un risque important de moisissure en cas d’aération insuffisante, se tache facilement, retient les cheveux… En bref, s’il a de quoi séduire pour son côté esthétique, il n’est pas facile de le préserver et de l’entretenir.

Si vous optez quand même pour le jonc de mer, il faut donc : 

  • que votre salle de bains soit très bien ventilée (fenêtre, VMC…) afin que le jonc de mer ne retienne pas l’humidité,

  • que la pose soit pensée pour éviter tout risque d’infiltration,

  • que votre baignoire soit équipée d’un dispositif de pare-baignoire pour limiter les éclaboussures trop fréquentes,

  • que vous soyez équipé(e) d’un aspirateur puissant pour le nettoyer à fond.

 

Notre conseil : si vous voulez donner une petite touche d’originalité à votre salle de bains, une bonne alternative peut être le liège. Tout comme le jonc de mer, il est complètement écologique. Il présente en plus quelques avantages qui pourraient vous convaincre :

  • En dalles à coller ou à clipser, le liège est facile à installer.

  • Côté entretien, un passage d’aspirateur suffit généralement. Le liège est également réputé pour bien résister au temps, du fait de son caractère imputrescible. 

  • Il garantit une très bonne performance en matière d’isolation tant thermique que phonique. 

  • Il résiste très bien à l’eau… plutôt pratique pour la salle de bains ! 

  • Côté « déco », vous profitez d’une large gamme de couleurs, de formats et de finitions pour un rendu contemporain et visuel

Sol salle de bains en liège, original !Un sol de salle de bain en liège, chic et original.

Place à la modernité avec le béton ciré

Vous avez déjà entendu parler du béton, mais connaissez-vous le béton ciré ? Il s’agit d’un béton composé de charges minérales mais aussi de pigments naturels. Il sera nécessaire d’ajouter à la fin du coulage plusieurs couches de vernis ou de cire pour protéger votre sol et constituer une vraie barrière contre l’humidité. Il faudra aussi prendre le temps de bien préparer les sols pour avoir un rendu bien uniforme et éviter de futures fissures.

Vous n’êtes pas convaincu(e) ? Pourtant, en sol de salle de bains, le béton ciré possède de nombreux avantages ! Il se révèle d’abord être moins glissant que les céramiques et est très facile d’entretien. Et grâce à l’ajout de pigments naturels, vous pourrez exprimer toute votre créativité ! Des tons métallisés au noir en passant par des tons clairs, les possibilités sont multiples.

Béton ciré : un sol de salle de bains moderneLe sol en béton ciré, la grande tendance du moment.

Et côté budget, quel est le prix d'un sol de salle de bain ? 

Quel que soit le type de revêtement de sol que vous choisissez, le prix dépendra bien entendu de différents critères : préparation du sol, surface de pose et niveau de gamme du revêtement choisi. Vous pouvez cependant garder ces fourchettes de prix (hors pose) en tête : 

  • Prix d'un sol carrelage : de 20 à 150 €/m² selon le type de carrelage (faïence, mosaïque…)

  • Prix d'un sol grès cérame : de 20 à 150 €/m²

  • Prix d'un sol PVC ou vinyle : de 5 à 50 €/m2

  • Prix d'un sol en jonc de mer : de 7 à 40 €/m²

  • Prix d'un parquet : de 50 à 150 €/m2 selon le type de parquet et le bois

  • Prix d'un sol en liège : de 18€ à 60 €/m²

Un projet de rénovation de salle de bain en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.