Chauffage économique : quelle installation privilégier ?

Au moment où l’on choisit une installation de chauffage, il est normal de se demander quel système est le plus rentable, économiquement parlant, sur le long terme. Toutefois, au-delà du discours commercial, il est parfois difficile d’estimer soi-même la rentabilité de ses installations.

Pour vous aider, voici quelques pistes qui pourraient vous éclairer :
 

Comment avoir un aperçu de la rentabilité de mes installations de chauffage ? 

Le choix d’une installation de chauffage n’est pas simple car, de par l’investissement important de certains systèmes, il est difficile d’estimer la rentabilité de son investissement. Aussi, à défaut, il est parfois tentant de se diriger vers les solutions les moins chères.

Au cas par cas, voici quelques indicatifs qui vous aideront à y voir plus clair : 

Vous souhaitez vous équiper d’une chaudière ou chauffage central

 

  • De par leur performance et les économies d’énergies qu’elles octroient, les chaudières à condensation sont de plus en plus répandues.
    Qu’elle soit au gaz ou au fioul, ce type d’installation peut vous permettre de réaliser jusqu’à 25% d’économies sur votre facture énergétique. Pour un budget d’achat et d’installation compris entre 4000 et 7000 euros, le coût moyen annuel d’utilisation pour ces deux chaudières varie entre 1200 et 1600 euros pour une habitation moyenne de 120 mètres carrés.
     
  • Moins répandue, la chaudière à bois est plus onéreuse à l’achat et à l’installation (comptez en moyenne 12 000 euros), en revanche c’est très certainement la plus économique. Le bois étant actuellement le combustible le moins cher, son coût annuel est en moyenne de 600 euros pour la même surface d’habitation. 
Pompe à chaleur géothermie Geolia Duo - ATLANTIC

Vous souhaitez vous équiper d’une pompe à chaleur

Écologique et respectueuse de l’environnement, la pompe à chaleur peut également être un investissement intéressant.

Il en existe différentes typologies qui ont chacune un mode de fonctionnement bien distinct et un coût qui n’est pas le même. Elles fonctionnent sur le principe d’échanges thermique entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitat. Leur efficacité se mesure en COP, c’est-à-dire le rapport entre la puissance consommée et la puissance restituée. Un COP de 3 signifie par exemple que pour un watt consommé, la PAC vous restituera trois watts de chaleur.

Elle est dite air/air quand la chaleur est restituée par un ventilo-convecteur (unité intérieure qui souffle de l’air chaud). Elle est dite air/eau quand elle est couplée à un système de chauffage central. Et enfin, elle est dite géothermique quand elle est couplée à un puits canadien, c’est-à-dire qu'elle va puiser les calories de l’air contenu dans un système de canalisation enterré, donc déjà préchauffé.

Pour une pompe à chaleur air / eau, il faudra prévoir un coût d’achat et d’installation compris entre 8000 et 12000 euros pour des frais annuels d’environ 900 euros. La pompe à chaleur géothermique quant à elle est très performante et économe mais c’est aussi la plus onéreuse de toutes les PAC avec un investissement de départ de 15 000 euros en moyenne. Son coût annuel est d’environ 600 euros. 

Vous souhaitez vous équiper d’un mode de chauffage électrique

Il existe 3 grandes familles de radiateurs électriques :

Les panneaux rayonnants

Les panneaux rayonnants sont un bon compromis. Comme leur nom l’indique, ils fonctionnent sur le principe du rayonnement grâce à des plaques en aluminium à l’intérieur de l’appareil sur toute la surface. La chaleur est plus homogène et douce, donc mieux répartie. Les plus communs sont les radiateurs avec grille en nid d’abeille en façade, les plus décoratifs et efficaces sont les panneaux rayonnants en verre qui offre de surcroît une certaine inertie, et donc une économie d’énergie.

Radiateur électrique Kenya 3 - THERMOR

Les radiateurs à inertie

Enfin, une nouvelle catégorie a vu le jour depuis les années 2000.

Ce sont les radiateurs à inertie, lointains héritiers des accumulateurs à briques réfractaires. A base de fonte ou de fluides caloporteurs, ils continuent à restituer de la chaleur une fois le thermostat coupé. Fonctionnant sur le principe du rayonnement, ils offrent une chaleur douce et constante.

Les convecteurs 

Les moins chers, sont aujourd’hui à éviter, car même les plus performants ne compensent pas les différences de température du sol au plafond et donc créent une sensation de « pieds froids » au sol. Il vaut mieux éviter les convecteurs pour faire des économies sur le long terme. Moins chers à l’achat, ils sont toutefois plus gourmands en énergie. Les radiateurs à inertie sont certainement le meilleur choix. Comptez entre 400 et 1 200 euros pièce pour les faire installer chez vous. Leur coût annuel moyen s’élève à environ 1 500 euros (pour 120 m2) mais peut être diminué avec les nouveaux systèmes de chauffages connectés.

Vous souhaitez vous équiper d’un poêle à bois

Très en vogue non seulement pour l’atmosphère qu’il confère à un intérieur, le poêle à bois est en outre un très bon système de chauffage. Pour un investissement d’achat et d’installation compris entre 2 000 et 6 000 euros, son coût annuel est très bas : aux alentours de 500 euros.

 

Vous souhaitez vous équiper d’un poêle à bois ?
Il est recommandé de faire appel à un professionnel

Régulation et programmation de chauffage

La régulation consiste à déterminer une température de consigne qui déclenchera ou arrêtera le chauffage en cas de dépassement. Les thermostats mécaniques, les plus simples et les moins chers, sont désormais à déconseiller.

Radiateur connecté Bilbao - THERMOR
Radiateur connecté Bilbao - THERMOR

Il faut privilégier les thermostats électroniques précis au dixième de degré prés.

Pour optimiser sa consommation, mieux vaut un chauffage qui fonctionne à température constante qu’un chauffage qui se déclenche par à coup.
 
La programmation, quant à elle, vise en plus à déterminer des plages horaires de chauffage dites « confort », et d’autres dites « économiques ». Il n’est pas recommandé par exemple de dormir dans des pièces surchauffées. Vous pourrez, grâce à un programmateur, piloter votre chauffage au rythme de votre vie, et ainsi réaliser des économies supplémentaires avec un gain de confort appréciable.
 
Certains systèmes connectés et pilotés depuis votre smartphone ou votre tablette vous permettent de gérer votre chauffage à distance et de suivre en temps réel votre consommation.

En somme votre choix de chauffage est essentiel à votre bien-être. En fonction du lieu où vous habitez, de la taille de votre habitat, de son âge, certaines solutions seront mieux adaptées que d'autres. Il ne faut pas hésiter à demander conseil aux professionnels afin d'optimiser vos choix et donc votre bien-être.