Chauffage au sol : pourquoi installer un plancher chauffant ?

  • Article

Temps de lecture : 5 min

Déjà plus de 5 millions de français l’ont adopté, le chauffage au sol présente de nombreux avantages en dépit d’une mauvaise réputation longtemps véhiculée et parfois toujours d’actualité dans l’esprit d’un certain nombre de personnes... Vous vous lancez dans des travaux de rénovation ou venez d'acquérir un bien ? Le choix du chauffage est une question cruciale. Pour rendre votre intérieur encore plus douillet, optimiser l'espace, alléger votre facture d’énergie ou encore réduire votre empreinte écologique, l'installation d'un chauffage au sol est LA solution. Envie d'en savoir plus sur le plancher chauffant ? Suivez le guide !

Chauffage au sol : pourquoi installer un plancher chauffant ?
Sommaire

Quels sont les avantages du chauffage par le sol ?

Les inconvénients autrefois réels du chauffage par le sol ne sont de nos jours plus d’actualité. Place aux avantages que procure ce mode de chauffage. Quels sont-ils ? Pourquoi opter pour le chauffage au sol ? Découvrez les multiples atouts de ce système.
 

Adaptabilité du plancher chauffant

Un équipement qui s’adapte à toutes les formes d’énergie
Les planchers chauffants s’adaptent parfaitement bien à plusieurs modes de chauffages : vous pouvez ainsi les coupler avec une pompe à chaleur air / eau, une chaudière au fioul, au gaz, au bois et même à l’énergie solaire. Certains fonctionnent également à l'électricité.

Une régulation optimale
Les systèmes de régulation des planchers chauffants ont beaucoup évolué ces dernières années. Vous pouvez ainsi programmer différentes températures en fonction des pièces grâce à un système central. Pour ce faire, chaque pièce dispose de sa boucle de plancher chauffant indépendante, afin de pouvoir adapter la température souhaitée. 

Une installation polyvalente
Le plancher chauffant offre en outre l’avantage de pouvoir être installé dans n’importe quelle pièce de votre maison. Qu’il s’agisse d’une construction ou d’une rénovation, sa mise en place est toujours possible. De plus, il convient quasiment à tous les types de revêtements, même si le carrelage ou la pierre sont idéaux. 

 

Confort et chauffage au sol

Chauffage au sol : le plus confortableLe chauffage au sol, sans doute le mode de chauffage le plus confortable...

Un mode de chauffage silencieux
Avec ce système, vous n’entendrez plus votre chauffage se mettre en route ! Noyé dans la chape en béton, ou placé sous votre revêtement, le plancher chauffant n’émet en effet aucune nuisance sonore.

Le plancher chauffant est un système hygiénique
On le sait tous, les radiateurs classiques accrochent la poussière et sont très difficiles à nettoyer. Les maniaques de la propreté n’auront plus ce problème avec le chauffage au sol ! Celui-ci ne retient ni poussière, ni microbes ambiants, ni humidité, ce qui est également un excellent point pour la qualité de l'air intérieur. 

Un système également appréciable en été
 Le chauffage au sol hydraulique peut également être un atout pendant les chaudes journées estivales. En effet, en faisant circuler de l’eau froide dans ses circuits, le chauffage au sol peut se transformer en climatiseur et ainsi contribuer à faire baisser de quelques degrés la température intérieure. On parle alors de plancher chauffant-rafraîchissant.

Vous souhaitez faire rénover votre logement ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Economies et plancher chauffant

Chauffage au sol : économiqueLe chauffage au sol : 15% d'économies d'énergie par rapport à un chauffage traditionnel.

Un système financièrement intéressant
Le plancher chauffant est un chauffage basse température et par conséquent, vous allez également pouvoir faire des économies d’énergie. Vous profiterez d’une diffusion de chaleur douce, homogène et mieux répartie qu’avec un chauffage traditionnel. Ainsi, la température souhaitée est plus rapidement atteinte, engendrant une consommation énergétique moindre. On constate une économie d’énergie de l’ordre de 15% par rapport à un chauffage traditionnel. 

 

Un chauffage simple à utiliser, pratique pour l’aménagement

Un chauffage pratique et invisible
Contrairement aux radiateurs qui ne sont pas toujours esthétiques et qui occupent de la place sur un mur, le plancher chauffant sait se faire oublier. Placé dans le sol, il est totalement invisible, ce qui apporte non seulement une touche d’esthétisme mais également un gain de place non négligeable.

Un entretien minimal et une utilisation simple
Le plancher chauffant ne nécessite que très peu d’entretien et est très simple d’utilisation. En effet, il vous suffit de le programmer et le thermostat fera le reste. Tout étant automatisé, vous n’aurez pas besoin de vous préoccuper de sa mise en route ou de son extinction.

Notre
sélection

Plancher rayonnant Soleka

Ce chauffage est complètement invisible. Il s'installe sous le revêtement de sol, et permet de gagner de la place sur les murs. Il est aussi silencieux et hygiénique.

Découvrir ce produit

Comment fonctionne le plancher chauffant ?

Le chauffage par le sol fonctionne par un réseau de câbles électriques ou de tubes hydrauliques implantés sur la dalle en béton de la maison.

Chauffage au sol Mozaik - THERMORChauffage au sol électrique Mozaik - THERMOR

On distingue par conséquent deux typologies de plancher chauffants, à savoir : 

  • Le chauffage au sol électrique ; 
  • Le chauffage au sol hydraulique.


Le chauffage au sol a été victime pendant plusieurs années d’une mauvaise réputation car il causait souvent des désagréments tels que des douleurs aux jambes ou des gonflements de pieds. Ces effets désagréables étaient dus à une régulation quasiment nulle du plancher chauffant, générant des températures trop élevées. Aujourd’hui, le système s'est nettement amélioré et n’est plus du tout sujet à ces problématiques. En effet, avec l’arrivée des nouvelles chaudières basse température, l’eau est chauffée aux alentours des 31 à 45°C et parcoure le sol à tes températures oscillant les 21°C / 24°C conférant une chaleur tout à fait supportable et agréable pour les pieds. De même, les systèmes électriques sont mieux régulés.

Quel système choisir : plancher chauffant électrique ou hydraulique ?

Chauffages au sol électrique ou chauffage au sol hydraulique ? Si les deux offrent un confort thermique quasiment équivalent, ils ont toutefois chacun des spécificités propres. Zoom sur ces deux modes de fonctionnement...

Le chauffage au sol électrique

C’est très certainement la solution la plus commune puisque c’est la plus simple à mettre en œuvre et à entretenir par la suite. Il s’agit d’un câble chauffant disposé sur toute la surface de vos sols dissimulé sous un revêtement de sol. Ce type de chauffage au sol est idéal à mettre en place pour une rénovation. Plus économique à l’installation, il est toutefois plus gourmand en énergie. Deux types de plancher chauffant électrique existent : le plancher rayonnant électrique, économique, il s’agit du procédé le plus souvent installé, et le plancher chauffant électrique à accumulation, un système qui peut être installé sur les murs, à réserver pour les régions les plus froides. 

Ses atouts ?
Il est facile à mettre en œuvre et à utiliser et ne nécessite aucun entretien durant toute sa durée de vie. 

Côté inconvénient
On soulignera son importante consommation en énergie électrique. De même, il ne s’adaptera pas à tous les types de revêtements de sol. 

Budget : à partir de 40 € le m²

Le chauffage au sol hydraulique

Plus cher à installer, le chauffage au sol hydraulique est toutefois la solution la plus économique sur le long terme. Appelé également plancher à eau (ou hydronique), ce type d’installation est relié au chauffage central par le biais de tubes par lesquels l’eau viendra circuler. Pour une construction neuve, c’est le type de chauffage à privilégier. Notez toutefois qu’il va nécessiter un peu plus d’entretien que le chauffage au sol électrique (contrôle tous les 5 à 10 ans). 

Ses atouts ?
Il est très rentable à l’usage et écologique. Vous pouvez le coupler à une pompe à chaleur ou même à un appareil exploitant l’énergie solaire.

Côté inconvénient
Vous devrez impérativement prévoir un contrôle tous les 5 à 10 ans, voire un désembouage en cas d'apparition de zones froides dans le circuit.

Budget : à partir de 70 € le m²

Zoom sur le plancher rafraîchissant

Le plancher à eau est un système réversible qui pourra également vous rafraîchir pendant la saison estivale. Comment ? Durant l’été, le liquide caloporteur va absorber le trop plein de température pour le diriger vers un système de refroidissement. Le plancher devient alors rafraîchissant et permet de garder une température stable toute l’année. Pour que cette fonction réversible fonctionne, le plancher est raccordé à un groupe d’eau glacée ou à une pompe à chaleur.

Le plancher à eau chauffant rafraîchissant se combine idéalement à une pompe à chaleur ou une chaudière. Si vous optez pour une énergie renouvelable, vous avez ici la combinaison écologique gagnante !

Coût d’installation mis à part, côté inconvénient on notera son incompatibilité avec une petite surface (comme les salles de bain par exemple). 

Budget : de 70 à 100€ le m²

Comment choisir son chauffage au sol ?

Maintenant que vous avez bien en tête tous les avantages de cette solution, vous voilà face à cette question redoutable : plancher chauffant électrique ou hydraulique, que choisir ? Voici quelques critères qui pourront guider votre décision.

 

Le critère de prix

C’est souvent celui qui oriente en premier lieu notre choix, mais il faut garder à l'esprit que l'installation d'un plancher chauffant suppose un investissement fractionné : une première dépense initiale au moment de la pose, puis une plus durable liée à la consommation. Le coût d’installation d’un chauffage au sol électrique est d’environ 40 euros par mètre carré alors que l’hydraulique va grimper autour de 70-100 euros du mètre carré, mais ce dernier est plus économique à l’utilisation car moins énergivore que l’électrique.

 

La surface de sol à équiper

La pose d'une chauffage au sol dans toutes les pièces du logement n'est pas forcément indispensable. Des chauffages d’appoint peuvent être des compléments intéressants. Les travaux représentant un certain coût, les propriétaires préfèrent souvent installer le plancher chauffant dans les pièces de vie uniquement.

 

La question de l’entretien

Comme évoqué précédemment, le chauffage au sol hydraulique va nécessiter un peu plus d’entretien que l’électrique. Prévoyez en effet un contrôle tous les 5 à 10 ans. Toutefois, en cas de casse de votre chauffage au sol électrique, le budget réparation sera plus élevé car il faudra le remplacer intégralement..
 

Le type de travaux

En rénovation, le plancher chauffant électrique est souvent plus adapté que l’hydraulique car plus facile à mettre en place. 
Quel que soit la typologie, le chauffage au sol doit impérativement être installé par un professionnel qualifié en particulier pour le chauffage au sol hydraulique, qui suppose un dimensionnement parfaitement maîtrisé. N’hésitez pas à faire appel à notre réseau d’experts pour mener à bien la mise en place de votre plancher chauffant. 

Quelques petites choses à savoir avant d'installer un plancher chauffant

Que vous soyez plutôt électrique ou plutôt hydraulique, voici quelques points à garder à l’esprit au moment de faire votre choix.

Tout d’abord, sachez que dans le cadre d’une rénovation, l’installation d’un plancher chauffant aura pour conséquence de rehausser le plancher de quelques centimètres. Il faudra alors ajuster les portes dont l’ouverture pourrait se retrouver bloquée.

Notez que vous aurez également un choix important à faire en matière de revêtement de sol, notamment pour garantir la bonne performance du plancher :

  • Le carrelage et la pierre naturelle sont particulièrement adaptés, notamment parce qu’ils ne se déforment pas sous l’effet de la chaleur et la conduisent bien.
  • Le parquet bois, massif ou contrecollé, reste une option, mais suppose une mise en œuvre irréprochable pour éviter son cintrage sous l’effet de la chaleur et un choix du matériau éclairé. Evitez l’érable ou le hêtre, susceptibles de se fissurer, et choisissez des lames pas trop larges (90 à 130 mm en fonction de l’essence et de l’épaisseur, qui ne doit pas dépasser 15 mm pour que la chaleur puisse se diffuser correctement). Si vous souhaitez des lames larges, mieux vaut partir sur un parquet contrecollé.
  • Evitez les moquettes ou les revêtements en fibres naturelles : leur caractère isolant impliquera de consommer davantage d’énergie pour atteindre un niveau équivalent de confort.
  • Enfin, oubliez les sols vinyles et stratifiés. Leur faible résistance à la chaleur et leur composition synthétique sont trop incompatibles avec un plancher chauffant.
Travaux de rénovation en vue ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.