Pompe à chaleur : choix et fonctionnement

Vous avez décidé de rénover votre maison ou vous avez en tête un projet de construction ? Choisir son système de chauffage ne doit pas se faire au hasard. Aussi, un nombre croissant de ménages optent pour la pompe à chaleur. Cet équipement qui récupère les calories présentes à l’extérieur de l’habitation (soit dans l’air pour un système par aérothermie soit dans la terre par un système de géothermie) pour les transférer ensuite à l’intérieur du logement ne manque pas d’atouts. Performante, écologique, économique, polyvalente sont des adjectifs qui pourraient parfaitement la qualifier.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un appareil qui permet de transférer la chaleur d’un milieu chaud fournissant de l’énergie comme l’air, l’eau ou le sol, vers un milieu froid comme votre habitation, qui va alors être le récepteur. Ce transfert se réalise en captant l’énergie chaude présente naturellement dans l’air, dans l’eau ou dans le sol, appelée « calorie ».

Le transfert de chaleur se réalise via un fluide réfrigérant frigorigène.

Ce fluide circule en circuit fermé dans la pompe à la chaleur. Le fonctionnement est le même que celui d’un réfrigérateur, mais inversé dans son fonctionnement.

La pompe à chaleur est un système de chauffage performant vous permettant par la même occasion de réaliser de belles économies d’énergie. Notons également que la pompe à chaleur bénéficie d’un crédit d’impôt. 

Les performances d’une pompe à chaleur s’expriment en COP, comprenez coefficient de performance. Il donne pour indication la relation entre les calories, la chaleur produite, et l’énergie utilisée, facturée, pour votre chauffage. En moyenne, une PAC aérothermique aura un COP de 3 pour une température extérieure de 7°c. Ainsi, pour 1 kWh acheté, la pompe à chaleur restitue 3 fois plus d’énergie. 

Le rendement d’une pompe à chaleur relève directement de la température externe, du milieu d’où elle puise l’énergie.

Ainsi, plus la température extérieure est élevée, plus les performances calorifiques seront meilleures. C’est pourquoi une pompe à chaleur géothermique, prenant la chaleur dans le sol, aura des performances plus hautes qu’une pompe à chaleur air dépendant directement du climat. 

Les différents modèles de pompes à chaleur

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il existe plusieurs typologies de pompes à chaleur. Chaque modèle répond à des configurations et des besoins spécifiques. Aussi, il est conseillé de faire appel à un professionnel qualifié pour établir un diagnostic et une étude précise de vos besoins afin de vous orienter vers le modèle de pompe à chaleur qui vous correspondra le mieux. Pour vous donner un premier aperçu, voici en détails ces différentes typologies : 

 

La pompe à chaleur air / air

On l’appelle également pompe à chaleur aérothermique. Elle est très prisée car facile d’installation.

Comme son nom l’indique, elle va capter l’air extérieur et l’insuffler sous forme d’air chaud à l’intérieur de votre maison. La pompe à chaleur air / air peut être utilisée en complément d’un système de chauffage préexistant. Par ailleurs, elle fonctionne aussi bien en hiver comme en été puisqu’elle peut être utilisée aussi bien en chauffage qu’en climatiseur. 

Pompe à chaleur aérothermie Alfea Excellia Duo - ATLANTIC

La pompe à chaleur air / eau

Tout comme la pompe à chaleur air / air, celle-ci est également aérothermique puisqu’elle va utiliser les calories de l’air pour chauffer de l’eau.

Vous l’aurez compris, sa différence réside dans le fait qu’elle va utiliser l’eau pour transporter la chaleur et chauffer votre habitation. Très performants, les modèles les plus puissants peuvent parfaitement fonctionner en autonomie sans système d’appoint. 

Pompe à chaleur géothermie Geolia Duo - ATLANTIC

La pompe à chaleur sol / eau 

Ici, on parle de pompe à chaleur géothermique.

Ces PAC puisent leur énergie grâce à un réseau de captage vertical ou horizontal enfouis sous terre dans les deux cas. Utilisant la chaleur de la terre (plus constante que la température de l’air), elles sont moins soumises aux variations de températures. Leur mise en œuvre plus complexe et coûteuse en fait une typologie principalement choisie pour les constructions neuves.

La pompe à chaleur eau / eau

La pompe à chaleur eau / eau ou hydrothermique fonctionne en utilisant les calories de l’eau.

Le plus souvent, un forage est creusé pour atteindre la nappe phréatique. A l’instar du sol, l’eau souterraine présente une température relativement stable ce qui lui confère un rendement très élevé. Notez toutefois que le débit de puisage doit être suffisant pour pouvoir extraire la puissance nécessaire. 

Les conseils de l'expert L'Artisan

Il existe également des systèmes hybrides qui combinent la technologie de la pompe à chaleur à d’autres sources d’énergie. Certains modèles de pompes à chaleur peuvent en outre être raccordés à des sources d’énergie renouvelables comme des panneaux solaires. 

L'Artisan

Fonctionnement de la pompe à chaleur

Selon vos besoins, la région dans laquelle vous vivez et la surface de votre habitation, une pompe à chaleur peut être utilisée de différentes façons : 

 

L’utilisation seule de la pompe à chaleur

Ici, la pompe à chaleur est utilisée pour couvrir l’ensemble des besoins de chauffage de la maison sans aucun appoint. Cette option est fréquemment choisie dans des régions où le climat est relativement doux avec une température qui descend rarement en dessous de -5°C ou pour des logements disposant d’une isolation renforcée. 
Cette configuration est la plus économique puisqu’elle ne va pas nécessiter l’utilisation d’un autre mode de chauffe. 

 

L’utilisation de la pompe à chaleur avec appoint électrique

Si vous ne pouvez opter pour une utilisation seule de la pompe à chaleur, l’appoint électrique est un bon compromis si l’équilibre entre les deux équipements est bien réalisé. La pompe à chaleur devra couvrir au minimum 80% de vos besoins et le reste sera apporté par un appoint électrique.

L’utilisation de la pompe à chaleur en relève d’une chaudière

La combinaison d’une pompe à chaleur et d’une chaudière peut être un bon moyen de faire des économies en réduisant votre facture énergétique de moitié.

Aussi, la pompe à chaleur va fonctionner en priorité par rapport à la chaudière tant que son rendement est au-dessus d’un certain seuil de température extérieure. En dessous, la chaudière prendra automatiquement le relais. 

Pompe à Chaleur géothermie Geolia Duo - ATLANTIC
Pompe à Chaleur géothermie Geolia Duo - ATLANTIC

Quand et pourquoi installer une pompe à chaleur ?

Un déménagement, la construction d’une nouvelle maison ou un changement d’équipement sont souvent des événements qui nous poussent à réfléchir aux solutions capables de nous faire réaliser des économies d’énergie significatives et d’agir en faveur de l’environnement. A quel moment installer une pompe à chaleur chez soi ? Pourquoi est-ce une bonne solution ? Voici quelques éléments de réponses : 

La plupart du temps, passer à la pompe à chaleur devient une problématique importante lorsque l’on décide de faire construire ou de faire rénover sa maison. Certains décident également de sauter le pas lorsque leur système de chauffage actuel devient trop énergivore. Pour quelles raisons passer à une PAC ? 

Pompe à chaleur aérothermie Alfea Excellia Duo - ATLANTIC
Pompe à chaleur aérothermie Alfea Excellia Duo - ATLANTIC
  • Pour des raisons environnementales :  
    Les pompes à chaleur puisent leur énergie dans l’air, dans l’eau ou dans le sol. Ces ressources sont gratuites, propres et renouvelables. 
     
  • Pour faire des économies d’énergie :
    C’est très certainement l’argument qui fait le plus d’émules. Notez qu’une pompe à chaleur peut vous permettre de réaliser jusqu’à 60% d’économie sur votre facture énergétique annuelle. 
     
  • Pour son confort d’utilisation :
    Une pompe à chaleur est généralement très simple à utiliser. De même, vous n’avez aucun combustible à stocker ou à gérer. Son entretien quant à lui est relativement facile puisqu’elle ne demande qu’un seul contrôle annuel réalisé par un professionnel.
     
  • Pour sa polyvalence :
    Que vous construisiez une nouvelle maison ou que vous rénoviez votre habitation actuelle, la pompe à chaleur pourra parfaitement s’adapter à votre configuration. Par ailleurs, elle s’intègre aisément à une installation de chauffage existante. 

Comment choisir sa pompe à chaleur ?

Vous connaissez à présent les différentes typologies de pompes à chaleur et leur fonctionnement, il ne vous reste plus qu’à faire le bon choix pour votre habitation ! Quels critères prendre en considération ? Voici quelques pistes : 

  • Définir quels sont vos besoins : votre pompe à chaleur devra-t-elle assurer seulement votre chauffage ou également la production d’eau chaude sanitaire ? 
     
  • Définir le type d’habitation : qu’il s’agisse d’une habitation neuve ou d’une rénovation ne va pas vous orienter vers les mêmes choix. De même, le niveau d’isolation pourra également influer sur votre décision.
     
  • Définir le type d’émetteurs de chaleur : êtes-vous équipé de radiateurs ? D’un plancher chauffant ? De ventilo-convecteurs ? Sachez que certaines pompes à chaleur ne sont compatibles qu’avec certains émetteurs.
     
  • Définir le lieu d’implantation de l’unité extérieur : votre terrain s’y prête-t-il ? Si vous souhaitez installer une pompe à chaleur sol / eau par exemple, il vous faudra disposer d’une surface suffisante pour permettre l’installation du réseau de captable sous-terrain.
     
  • Définir votre budget : en fonction de la typologie de PAC choisie, les prix ne seront pas les mêmes.

    Comptez :
    entre 5000 et 8000 euros pour une PAC air / air, 
    entre 6500 et 12 000 pour une PAC air / eau, 
    entre 8000 et 12 000 euros pour une PAC sol / eau,

     
  • Définir la puissance thermique nécessaire : c’est une étape cruciale qui va déterminer le dimensionnement de votre PAC. Notez qu’un surdimensionnement pourrait entraîner non seulement un surcoût à l’achat mais aussi une surconsommation d’énergie. Le sous-dimensionnement nécessitera quant à lui l’utilisation d’un chauffage d’appoint entraînant une diminution des économies d’énergie. 

 

Vous avez des questions ? Besoin de conseils personnalisés ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !