Peindre un plafond sans traces

Temps de lecture : 3 min

peindre un plafond sans traces
Sommaire

Vous souhaitez repeindre le plafond de votre chambre ou de votre salon ? Vous allez vite vous apercevoir que peindre ou repeindre un plafond n’est pas une tâche de tout repos, d'autant plus si vous avez plusieurs plafonds à rénover.

 

Non seulement plus physique qu'une mise en peinture des murs, peindre un plafond se révèle être aussi technique. Il est fréquent de constater des traces de rouleaux une fois la peinture sèche. Bien que le plafond ne soit pas le premier élément que l’on regarde lorsque l’on entre dans une pièce, il permet néanmoins d’agrandir visuellement l'espace et lui donne un aspect net et propre.

 

Bien peindre son plafond est par conséquent important pour mettre en valeur son habitat. On vous donne tous les bons conseils et astuces à connaître pour peindre un plafond sans traces.

Peindre un plafond : commençons par les 5 erreurs à éviter

  1. Une mauvaise préparation du plafond : pour bien peindre, il est important d’avoir un plafond lisse, sans fissures, sans trous et sans grains. Sans passer par l’étape de la préparation, le rendu ne sera pas esthétique. 

  2. Le manque de peinture : c’est le risque lorsque l’on décide de se passer d’un professionnel. Le calcul en besoin de peinture n’est pas forcément évident et se retrouver en manque de peinture sans avoir fini de peindre son plafond, c’est l’assurance d’avoir des raccords visibles et disgracieux. 

  3. Se hâter : peindre n’est pas forcément un hobby, c’est même pour beaucoup une corvée. Le risque est donc de se presser, de créer ce que l'on appelle des "manques" de peinture (zones non recouvertes) ou encore de ne pas respecter les délais de séchage entre les couches... Et forcément, le résultat ne sera pas au rendez-vous.

  4. Utiliser un matériel bas de gamme : on ne le dira jamais assez, le matériel professionnel est certes cher, mais il est aussi important pour un travail propre et un résultat de qualité. De mauvais rouleaux ou brosses (pinceaux) ne permettront pas une bonne application de la peinture et peuvent même laisser des morceaux de poils sur la peinture fraîchement déposée, pour un effet reliefs disgracieux non désiré. 

  5. Surestimer la peinture dite monocouche :  oui, son nom semble intéressant... On pense économie et gain de temps, mais même si son pouvoir couvrant est plus important, la peinture monocouche ne porte pas si bien son nom. En réalité, votre plafond aura besoin de plus d’une couche de peinture pour être parfaitement peint de manière durable (2 couches de peinture de finition sont recommandées). 

Trouver un peintre pour vos travaux ?

Conseil n°1 : S'équiper des bons outils

Des outils professionnels pour peindreIl n’y a pas de secret : une peinture réussie passe par les bons outils !

Posséder les bons outils est capital pour réussir la peinture de son plafond et obtenir un rendu optimal.

Pour ce type de travaux, il vous faudra vous équiper de :

  • rouleau anti-goutte avec une longueur de fibres d’environ 12 millimètres,
  • bâche en plastique pour protéger votre sol,
  • adhésif spécial travaux de peinture pour délimiter les zones à peindre,
  • bac à peinture équipé d'une grille d’essorage,
  • malaxeur ou un bâton en bois pour mélanger la peinture,
  • brosse à réchampir et d'une brosse à garnir (pinceaux),
  • manche télescopique ou d’un escabeau,
  • équipement de protection (casquette, gants, masque, tenue appropriée),
  • chiffon et éponge (toujours utile pour essuyer les coulures le long de la brosse),
  • enduit reboucheur et couteaux à enduire,
  • papier de verre fin et brosse à épousseter (pour retirer la poussière).

Conseil n°2 : Bien protéger la pièce à peindre

un salon bâché avant travaux de peintureProtégez bien vos meubles et simplifiez-vous l’étape du nettoyage post travaux

C’est un peu le conseil bateau, celui qui ne vous apprend pas à peindre un plafond sans traces, mais c’est aussi le conseil dont on ne peut se passer avant de se lancer.

La préparation de la pièce et sa protection est en effet essentielle si vous ne voulez pas que votre logement devienne un vrai champ de bataille et si vous voulez limiter la corvée de nettoyage post travaux.

Peindre un plafond peut créer beaucoup de dégâts si l'on ne protège pas correctement. Passer par un professionnel vous permet d’ailleurs d'éviter cette étape longue, mais cruciale. Voici comment les peintres procèdent pour préparer une pièce avant mise en peinture :

  • Sortir les meubles de la pièce à peindre (pour ceux qui peuvent être portés).
  • Recouvrir d'une bâche en plastique les meubles ne pouvant être manœuvrés, ainsi que les radiateurs, les cheminées ou moulures apparentes,
  • Protéger les sols avec soin à l'aide d'une bâche plastique épaisse, tendue et fixée au sol avec du ruban adhésif spécial peinture. En effet, la bâche posée au sol devra résister aux nombreux allers et venues et rester en place tout au long du chantier.
  • Protéger les murs si leur mise en peinture n'est pas prévue. Le professionnel mettra en place un ruban de masquage pour éviter de déborder.

Conseil n°3 : Préparer le plafond avant de le peindre

Préparation du plafond avant peinturePour un résultat impeccable, la préparation de votre plafond ne doit pas être négligée

Dans un premier temps, pour peindre un plafond sans traces, il est important de bien préparer la surface à peindre au préalable. Pour cela, il faudra :

  • Lessiver (laver) le plafond si celui-ci n'est pas parfaitement propre, tout particulièrement si la pièce concernée est la cuisine et que des particules de graisse s’y sont déposées. Lessivez-le (lavez-le) soigneusement à l'eau claire avec une éponge non abrasive, puis laissez-le sécher.
  • Gratter ensuite les différentes aspérités, craquelures, fissures à l'aide d'un petit couteau à enduire ou d'un papier de verre à grains fins.
  • Reboucher les trous et fissures et corriger les imperfections types grains ou craquelures. Pensez à poncer l'enduit après séchage et à dépoussiérer la zone avec une brosser à épousseter.
  • Décrocher les éventuels suspensions, lustres et spots pour préparer le plafond à sa mise en peinture.

 

Conseil n°4 : Choisir la peinture adaptée

un seau de peinture avec un rouleau et le bas des jambes d’un peintreLa peinture acrylique mat est idéale pour peindre un plafond

Peinture glycérophtalique ou acrylique ?

Pour peindre son plafond, on peut hésiter entre la peinture glycéro et la peinture acrylique.

  • Bien que la peinture glycérophtalique soit résistante, facile d’entretien, car lessivable, et offre une finition lisse,  elle contient néanmoins de nombreux solvants toxiques et dégage une forte odeur nocive pour la santé. Des caractéristiques qui ne la rendent pas idéale en intérieur, sauf pour peindre du bois ou encore des éléments en métal.
  • Pour ces raisons, pour peindre un plafond, on privilégie la peinture acrylique qui s’avère plus écologique et non dangereuse pour la santé. Pour aller plus loin encore côté écologie, la peinture biosourcée est par exemple un produit respectueux de l'environnement à base d’eau et d’ingrédients d’origine naturelle.

 

Votre peinture est trop épaisse ?

La peinture ne doit être ni trop épaisse, ni trop liquide (sauf la sous-couche). Dans le premier cas, outre la difficulté à l'appliquer et les surépaisseurs, elle risquerait de tirer trop vite. Dans le second cas, préparez-vous à prendre une douche de peinture et à ce que son couvrant (capacité à couvrir facilement la surface à peindre) soit insuffisant, ce qui nécessiterait l'application d'une troisième couche.

Si vous trouvez que la peinture est trop épaisse (vous pouvez faire un test préalablement sur un coin de votre plafond), diluée-la avec un peu d'eau pour une peinture acrylique. Procédez petit à petit pour éviter l'effet inverse et la rendre trop liquide.

Estimer gratuitement votre projet de peinture ?

Conseil n°5 : Adopter la bonne technique de peinture

Une femme peint un plafond avec des mouluresUtilisez une brosse ronde pour les angles et moulures de votre plafond

Avoir la bonne technique et adopter les bons gestes pour peindre son plafond sont essentiels pour avoir un beau résultat et éviter les traces.

Avant de commencer vos travaux, il est donc important d’avoir ces quelques astuces en tête :

  • Peindre dans le sens de la lumière (en partant de la fenêtre vers le mur).
  • Débuter sa peinture en s’occupant des angles de murs et moulures s'il y en a. Celles-ci doivent être peintes de préférence à l’aide d'une brosse à réchampir ou à garnir (pinceaux spécifiquement conçus pour ce type de travaux)
  • Il est important de bien se servir de son rouleau. Utilisez la juste quantité de peinture en vous aidant de la grille du bac à peinture. Peignez en ligne sur le premier mètre carré, puis croisez la peinture en faisant des allers-retours avec le rouleau dans le sens opposé afin de répartir la peinture de manière homogène. Enfin, lissez la peinture déposée en repassant une fois le rouleau dans le sens de la première passe, tout en douceur et sans trop appuyer.
  • Veillez à commencer chaque nouvelle bande de peinture en chevauchant légèrement la précédente afin de ne pas laisser de vide et devoir repasser par-dessus ensuite.
  • Attachez-vous à respecter les temps de séchage des différentes couches et ne repassez pas le rouleau sur une bande dont la peinture commence à tirer (ce serait la trace assurée, voire la craquelure).
  • Enfin, peignez votre plafond en une seule et même fois sans faire de pause pour chaque couche afin d’éviter les traces de peinture. En effet, les différents temps de séchages risqueraient de laisser des imperfections.

Conseil n°6 : Appliquer la sous-couche

Peindre un plafond au rouleau et à la percheLa sous-couche permet d’uniformiser votre plafond pour un résultat plus régulier

Vous voilà prêt(e) à commencer la peinture de votre plafond !

Même si vous avez très certainement déjà hâte d’en avoir fini et de voir le résultat final, il est toutefois important de ne pas négliger la sous-couche ! Aussi appelée “couche de fond”, "primaire" ou encore "peinture d'impression", cette dernière permet d'uniformiser le fond et de maximiser l'adhérence de la peinture.

Moins épaisse et moins onéreuse que la peinture de finition, la sous-couche permet de faire des économies de peinture en nourrissant le support de manière uniforme, de sorte que la peinture de finition puisse offrir un résultat plus régulier et que son application soit plus simple à réaliser.

Conseil n°7 : Appliquer les 2 couches de finition

Peindre un plafond au rouleau en dernière coucheRespectez bien les temps de séchages entre les couches et appliquez-vous jusqu’à la dernière couche.

Tout comme la sous-couche, les 2 couches de peinture de finition sont elles aussi importantes pour obtenir un rendu esthétique et sans traces :

  • Appliquer ces 2 couches uniformément, chacune en une seule passe (attention aux manques de peinture).
  • Appliquer la seconde couche de peinture seulement après séchage complet de la première couche. Il faut compter en moyenne 12 heures de séchage, mais mieux vaut se référer aux recommandations du fabricant notifiées sur le pot.

 

Conseil n°8 : Peindre à une bonne température

Un thermostat réglé à 20 degrés celciusLa température idéale pour le séchage de votre plafond se situe entre 10 et 20°C

Pour éviter les traces, il est par ailleurs primordial de peindre dans de bonnes conditions et cela concerne tout particulièrement la température de la pièce. Plus la température ambiante sera importante, plus la peinture va très vite sécher et potentiellement laisser des traces.

La température idéale pour des travaux de peinture oscille entre 10 et 20 degrés.

Evitez par conséquent de peindre votre plafond en plein canicule ou aux heures les plus chaudes de la journée en saison estivale. Dans tous les cas et en toutes saisons, vous pouvez retenir ces principes simples sur la bonne température pour peindre votre plafond au moment où vous appliquez la peinture :

  • La température ne doit pas dépasser les 25°C, la peinture séchera trop vite,
  • Même constat si on laisse une fenêtre ouverte, l’air frais ou les courants d'air créés feront sécher trop rapidement la peinture.
💡 Le saviez-vous ?

Si malgré le respect de tous ces conseils, vous constatez des traces sur votre plafond, certaines techniques peuvent vous aider à les rattraper. Pour cela, il vous faudra poncer les imperfections à l’aide d’un papier de verre fin et, une fois la surface parfaitement lisse, appliquer une sous-couche suivie d’une nouvelle couche de peinture. 

Bonus déco : Comment choisir la bonne couleur pour son plafond ?

Des seaux de peinture de différentes couleurs ouvertsLe blanc et ses nuances sont le plus souvent utilisés, mais les couleurs ne sont pas proscrites !

Dernier point, plus tendance que technique : la couleur du plafond. Peindre en blanc semble être une évidence et pourtant un choix de couleur plus audacieux peut aussi faire son petit effet. 

  • Le blanc est le plus souvent la couleur choisie pour peindre un plafond. En effet, il contribue à agrandir visuellement l'espace alors qu’une couleur foncée donnerait l’impression opposée. Le blanc apporte aussi de la luminosité à l’intérieur de l’habitat. Néanmoins, si vous souhaitez plus d’originalité, vous avez également la possibilité de choisir une peinture plus nuancée. Certaines références proposent ainsi de la peinture blanche avec des nuances bleutées par exemple.
  • Le blanc cassé est aussi une possibilité. Cette couleur de peinture apporte au plafond et à la pièce une impression de douceur.
  • Si vous optez pour une couleur plus foncée ou une couleur vive, votre pièce sera plus originale et le plafond participera à la décoration de la pièce. Pensez néanmoins qu’avec des couleurs foncées, la hauteur sous plafond semblera plus réduite. De même, si vous ne faites pas de contraste entre mur et plafond, vous rapetisserez visuellement la pièce.

Demandez conseil à un professionnel

  • Peindre un plafond comme un pro ?
  • Ou faire appel à un professionnel pour éviter toutes mésaventures ?

 

On vous laisse le choix avec cet article qui vous a expliqué les 8 étapes clés qu’un professionnel est amené à suivre pour peindre un plafond sans traces : protection de la pièce, choix des outils et de la peinture, préparation du plafond, pratique des bonnes techniques de peinture, dans les bonnes conditions et avec la rapidité du geste essentielle pour éviter les traces. Et en bonus : les conseils déco pour le choix de la couleur (effets, harmonies, associations...) et le nettoyage du chantier !

Vous l'aurez compris, faire appel à un pro est le seul moyen de garantir une mise en peinture de votre plafond sans traces, réalisée dans les règles de l'art pour un résultat à la hauteur de vos attentes. Côté prix, pour la mise en peinture de votre plafond par un peintre professionnel, comptez entre 45 et 75 € TTC du mètre carré, selon la peinture choisie (blanc, couleur ou peinture à effets).

Quelles aides pour financer vos travaux de peinture ?

Pour vous aider dans le financement de vos travaux, il existe des aides d’état dont vous pouvez bénéficier sous certaines conditions.

En couplant par exemple vos travaux de peinture avec des travaux de rénovation énergétique vous permettant d’accroître la performance de votre logement en matière d'isolation thermiquel’éco-prêt à taux zéro peut vous aider à financer ce type de travaux. Par ailleurs, MaPrimeRénov’ peut également vous apporter une aide financière sous certaines conditions. Retrouvez tous le détail sur les aides financières d’Etat à la rénovation énergétique dans notre article dédié.

Travaux de peinture en vue ?

Pourquoi choisir La Maison Saint-Gobain pour vos travaux ?

Je trouve un artisan

Un conseiller dédié
01 88 24 70 05

Des professionnels partenaires ?
proches de chez vous

Votre acompte garanti et vos paiements sécurisés