Aménagement des combles : mode d’emploi

  • Article
  • Combles

Temps de lecture : 3 min

Votre logement possède des combles ? Une particularité qui, grâce à un aménagement bien conçu, peut se transformer en espace de vie supplémentaire bourré de charme et participer à une meilleure performance énergétique de votre logement. Pour bien utiliser cet espace, on fait le point sur les 10 questions-clés à vous poser avant de vous lancer et on vous livre 9 conseils d’architecte qui ont fait leur preuve pour un aménagement optimal.

Les 10 questions à se poser avant d’aménager ses combles
Sommaire

Avant d’aménager ses combles : les considérations techniques…

Aménagement de comble, pente de toit et hauteur sous plafond

Inclinaison de la pente, hauteur sous plafond : mes combles sont-ils aménageables ?

Une question qui est en effet un prérequis indispensable à tout aménagement de combles. La première étape consiste à vérifier que la pente du toit et la hauteur sous plafond dégagent un espace suffisant pour être habitable. On considère généralement que des combles sont aménageables lorsque la pente est supérieure à 35°. En deçà, il vous faudra envisager des travaux plus contraignants pour modifier votre charpente, comme une surélévation de toiture. 

Cependant, la surface habitable dépend en réalité largement de la hauteur en pied de pente (au niveau de la jonction entre la toiture et le plancher) dont vous disposez. Par exemple, si la hauteur du pied de pente est déjà de 1,2 m, alors même une faible pente de toit peut permettre un aménagement de combles intéressant.

Enfin, quelle que soit la situation, assurez-vous bien que la surface créée possède une hauteur sous-plafond d’au-moins 1m80 pour que celle-ci soit considérée comme habitable.

Zoom sur la surélévation

Après étude de la structure dans sa globalité réalisée par un bureau d’études spécialisé, l’expert vous aidera alors à trouver la meilleure alternative pour mener à bien votre projet. La surélévation du toit peut se faire en matériaux traditionnels tels que la brique ou le parpaing ou bien grâce à une ossature bois (plus légère). Concernant la nouvelle charpente, en fonction de vos envies et de votre budget, libre à vous d’opter pour une solution industrielle ou d’apporter du cachet à votre maison en faisant créer une charpente traditionnelle.

Aménagement de combles : vérifier l’état de la charpente

Ma charpente est-elle en bon état et suffisamment solide ? 

Avant de concrétiser vos travaux d'aménagement de combles, il est nécessaire de s’enquérir de l'état de la charpente. Le bois étant un matériau vivant, il peut être victime de multiples attaques à la fois de champignons mais également d’insectes capricornes (famille des xylophages) ou de termites, qui peuvent faire d’importants dégâts et fragiliser la structure. Un diagnostic réalisé par des professionnels doit donc être effectué afin de vérifier la présence de ces divers parasites et d’agir en conséquence grâce à des traitements adéquats. Les insectes xylophages pouvant causer de très nombreux dégâts, des traitements doivent être mis en place soit à caractère préventif, soit à caractère curatif. Faites appel à un professionnel pour effectuer un diagnostic précis. Cette étape vous permettra également de budgétiser les éventuels travaux de consolidation. N’hésitez pas dans cette démarche, à demander la réalisation de plusieurs devis afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

Hormis son état, le professionnel doit d’autre part vérifier que le dimensionnement des bois est suffisant pour accepter une charge supplémentaire. Bien que cela puisse paraître anodin, aménager des combles implique la réalisation de l’isolation thermique, la mise en œuvre d’une quantité non négligeable de plaques de plâtre ainsi que la pose de fenêtres de toit pour l’apport de lumière naturelle. Bout à bout, la charge au mètre carré peut peser lourd sur la structure de votre maison. Un professionnel compétent va dresser un diagnostic des éléments qui supporteront le futur plancher et valider l’état des solives et leur dimensionnement avant l’aménagement des combles, on y revient un peu plus bas.

Vous souhaitez faire aménager vos combles ?
Décrivez rapidement votre projet : nous vous mettons gratuitement en relation avec nos professionnels agréés.
Aménagement de combles et type de charpente

Ma charpente permet-elle cet d’aménagement de combles ?

Vous avez un beau volume sous vos combles mais votre charpente encombre la surface habitable ? Sachez qu’il est possible de prévoir des travaux de modification de charpente afin de rendre le volume exploitable sans dépose de la toiture, selon la nature de votre charpente.

Si votre charpente est traditionnelle, elle offre en général un espace apte à l’aménagement. Si ce n’est pas le cas, les travaux de modification consistent à réduire la hauteur du poinçon en le faisant reposer sur une nouvelle poutre située en hauteur et reposant sur des jambes de force. 

Si votre charpente est dite industrielle, tout dépend des fermettes utilisées. Si celles-ci ont été prévues pour un aménagement de combles (forme en "A"), il n'y aura certainement aucun problème. En présence d’une charpente à fermettes en W, il faut la reprendre intégralement : pour rendre possible l’aménagement de vos combles, il faut transformer l’implantation des fermettes pour dessiner un « A ». La répartition des charges est alors modifiée. Un plancher porteur est créé et dimensionné pour résister aux pressions des différentes jambes de force. Celles-ci sont disposées en partie basse sous chaque bois incliné qui sont, eux, liés par de nouveaux entraits en partie haute. 

 Aménagement de combles : vérifier que le plancher est suffisamment porteur

Et le plancher dans tout ça ?

Excellente question !

Comme évoqué juste haut, le plancher des combles doit être suffisamment porteur pour pouvoir supporter le poids de l’aménagement : matériaux d’isolation, cloisons, ameublement…

Il sera peut-être nécessaire de le renforcer, sans oublier la sous-couche acoustique, placée sous le revêtement de sol, qui vous garantira le meilleur confort phonique possible.

La rénovation du plancher pour l’aménagement de vos combles peut être nécessaire. Si tel est votre cas, retrouvez ici toutes les informations utiles à la rénovation du plancher de vos combles.

 Aménagement de combles :  les cloisons

Dois-je monter des cloisons pour l’aménagement de mes combles ? 

Tout dépend de ce que vous souhaitez créer comme lieu de vie. Si la surface de vos combles est importante, l’envie de disposer de plusieurs pièces peut rapidement vous chatouiller. Il faut alors prêter attention à plusieurs critères : monter des cloisons oui, mais pas n’importe lesquelles.

On évitera les installations trop lourdes pour éviter tout risque de dégradation ou d'effondrement du plancher, ou l’on renforcera celui-ci au préalable s’il n’est pas suffisamment robuste pour accueillir tous les équipements.

Cloisonner lors de l’aménagement de vos combles, c’est aussi penser à la circulation de la lumière. Associées à l’installation de fenêtre de toits bien positionnées, la mise en place de cloisons vitrées, semi-vitrées ou ajourées (type claustra) permettra d’apporter de la luminosité dans l’intégralité de vos combles.

Pour en savoir plus sur les différentes cloisons, leurs choix et matériaux, nous vous invitons à lire le guide de choix sur les cloisons.

Aménagement de combles : isoler au préalable

Qui dit combles agréables dit isolation performante… Comment s’en assurer ?

La quadrature du cercle lorsque l’on aménage des combles : s’assurer qu’il y fera chaud en hiver et frais en été ! Une seule solution, se donner les moyens d’une isolation optimale, qui améliorera la performance énergétique globale de votre logement.

Deux options s’offrent à vous :

L’isolation par l’intérieur (ITI). C’est la solution la plus courante avec une toiture en bon état. Elle est plus facile à mettre en œuvre mais possède l’inconvénient de réduire légèrement le volume des combles.

L’isolation par l’extérieur (ITE). Cette option demande plus de travaux et un budget conséquent, mais elle permet d’optimiser fortement ce dernier si vous devez reprendre votre toiture. A la clé, une isolation optimale du toit, et la conservation de tout votre espace, ainsi que celle des éléments apparents de votre charpente.

Notre
sélection
Rockcomble Evolution de Rockwool

Panneau isolant en laine de roche Rockcomble Evolution

Avec cette solution innovante et naturelle, vous réalisez jusqu'à 50% de gain de temps à la pose de l'isolant (par rapport à un système bicouche) et vous augmentez votre confort été comme hiver.

Découvrir ce produit
Rockcomble Evolution de Rockwool

Besoin de plus de précisions, besoin d’aide pour bien choisir votre isolant ?
Consultez notre article sur les solutions d'isolation.

Aménagement des combles : la question de la lumière

Ai-je assez de lumière naturelle pour envisager l’aménagement de mes combles ?

On estime que pour un éclairement suffisant, la surface vitrée doit correspondre à 1/6ème de la surface habitable minimum.

Vos combles gagneront toujours à profiter de plus de lumière naturelle !

Lucarnes, Velux, verrières… à vous de choisir selon vos goûts, votre budget et la configuration de votre charpente.

Attention cependant ! Vous devez respecter la réglementation en vigueur concernant les vis-à-vis : 1m90 en vue directe, 60 cm en vue oblique.

Aménagement de combles : bien positionner l’escalier

Pourrais-je installer un escalier ?

Avoir des combles, c’est bien, mais encore faut-il pouvoir y accéder ! En tant qu’espace de rangement, il est important que vos combles puissent être facilement accessibles soit à l’aide d’un escalier soit d’une trappe et d’une échelle. L’échelle escamotable qui se replie sur elle-même lorsque vous n’en avez plus l’utilité est très certainement la solution la plus commune pour les combles perdus. Toutefois, l’escalier est davantage recommandé si vous souhaitez transformer vos combles en espaces de vie. 

Installer un escalier nécessite de créer une ouverture dans le plancher dans la partie la plus haute sous combles, mais aussi de prévoir un espace qui va grignoter votre surface habitable. Il faut donc anticiper sa conception en fonction de paramètres comme la hauteur de sol à sol, la taille de l’ouverture, la raideur de l’escalier ou encore le recul disponible.

On n’y pense souvent pas assez tôt : les obligations réglementaires !

Y a-t-il des démarches à effectuer au préalable pour l’aménagement de mes combles ?

La réponse est oui et c’est un point à ne pas négliger ! Beaucoup de personnes pensent qu’il n’y a aucune déclaration de travaux ou demande de permis de construire à faire car les combles existent déjà chez eux. Or, bien que les combles existent, ils ne sont pas encore considérés comme « habitables ». À partir du moment où l’on les rend habitables, il faut obligatoirement remplir quelques démarches administratives et respecter les obligations légales qui y sont liés. Après avoir défini clairement votre projet et avoir décidé de la vocation que vous souhaitez donner à vos combles, il convient donc de vous renseigner sur les démarches administratives nécessaires à la réalisation de votre chantier ainsi que sur les obligations légales à observer.

Aménagement de combles et démarches

Voici les principaux interlocuteurs à contacter :

  • Votre mairie : renseignez-vous sur le plan d’urbanisme local et sur la nécessité de demander un permis de construire ou une autorisation de travaux. Par exemple, si vous créez une surface habitable de moins de 20 m² (40 m² si la commune est dotée d’un Plan Local d’Urbanisme) ou que vous réalisez des ouvertures, vous devrez déposer une demande d'autorisation de travaux. Si la surface habitable créée est supérieure à 20 m² (40 m² si la commune est dotée d’un PLU), ou si vous habitez à moins de 500 m d’un site historique et que vous modifiez l’aspect de votre toiture ou de vos ouvertures, il vous faudra un permis de construire.

  • Le recours à un architecte est obligatoire lorsque la surface habitable totale de votre maison dépasse 150 m² après aménagement des combles.

  • Les impôts : vous devez leur déclarer l’augmentation de votre surface habitable dans les 90 jours qui suivent la réalisation des travaux. En effet, ce changement peut impacter votre taxe d’habitation et votre taxe foncière.

  • Votre assureur : indiquez ce changement à votre assurance pour une mise à jour de votre contrat.

La Réglementation Thermique (RT) 2012 impose le respect de certaines exigences dans le cadre de travaux d’extension, dont fait partie l’aménagement de combles.

Mes voisins ont-ils leur mot à dire sur l’aménagement de mes combles ?

Affirmatif ! Même si votre aménagement respecte les réglementations en vigueur, vos chers voisins possèdent un droit de recours. Ils ont 2 mois à compter de la date d’affichage du permis de construire ou de l’autorisation de travaux pour les contester. Si vous habitez dans une copropriété, n’oubliez pas d’en parler à votre syndic.

Côté budget, à combien évaluer le prix d’un aménagement de combles ?

Le prix de vos travaux d’aménagement de combles peut vite grimper si vous touchez à la toiture. Pour un aménagement « modéré », avec isolation de la toiture par l’intérieur et aucune intervention sur la toiture, comptez entre 400 à 600 € par m² de plancher créé. A rajouter : les travaux de raccordement, le rajout éventuel d’un escalier, le mode de chauffage…

Dans le cas d’un aménagement de combles impliquant la surélévation de la toiture et la création d’une pièce d’eau (par exemple, 3 chambres et une salle de bains), partez sur un coût compris entre 1 200 et 1 500 € du m².

Sachez que vous pouvez bénéficier d’aides financières pour réaliser vos travaux dans certaines conditions, si ceux-ci participent à une meilleure performance énergétique. Ma Prime Rénov', Certificats d’Economies d’Energie, TVA à 5,5 % sur les lots énergétiques.

9 conseils d’architecte pour aménager des combles

Agrandir l’espace habitable en aménageant ses combles, c’est un beau projet en perspective, mais aussi des travaux ambitieux qui ne s’improvisent pas. Avant de commencer à percer pour installer un escalier et d’aménager l’espace sous le toit, les bons conseils d’un architecte peuvent se révéler fort utiles. Léa, architecte La Maison Saint-Gobain, vous livre sa recette du succès, illustrée par des exemples d’aménagement de combles concrets.

 

Avant d’aménager des combles, comment vérifier que le projet est réalisable ?

Léa : Avant même de se lancer, la première question à se poser est celle de l’espace dont on a besoin. Ensuite, il faut voir si on peut tenir debout dans les combles et si on peut y circuler. Si oui, le projet peut démarrer. Si non, il faut se renseigner pour savoir si une surélévation de la maison est possible. L’aménagement de comble suppose des travaux conséquents (même quand la géométrie de la toiture et de la charpente n’est pas modifiée), ce n’est donc pas un projet à prendre à la légère. Il est conseillé d’analyser l’existant, de réaliser un diagnostic et d’étudier les moyens à mettre en œuvre pour atteindre le résultat souhaité.

Autre point, une fois qu’on a regardé le potentiel de l’espace disponible, il est important de voir si l’aménagement du comble va réellement apporter de la valeur à son bien. Par exemple, si on perd de la place avec une cage d’escalier trop grande pour monter à l’étage ou si on complique les accès, il n’y aura pas de vraie création d’espace… et donc pas de valeur ajoutée ! En clair, il ne s’agit pas seulement de penser à court terme pour répondre à ses propres besoins d’agrandissement, mais aussi à long terme pour s’assurer que les travaux ne viendront pas déprécier la valeur du logement.

Enfin, le dernier point de vigilance est le budget. Entre la création d’une trémie (trou dans le plancher pour permettre l’accès aux combles, ndlr) et d’un escalier, l’isolation, l’aménagement, l’éventuelle rénovation de la toiture… le prix des travaux pour aménager des combles varie en fonction de chaque projet mais il peut rapidement atteindre 20 000 à 30 000 €.

Besoin d'estimer le prix de votre aménagement de combles ?
Décrivez votre projet en quelques clics et visualisez instantanément votre budget travaux !

Quel volume minimum faut-il pour que des combles soient agréables à vivre ?

Léa : C’est très subjectif ! Par exemple, pour un couple vivant dans un appartement de 50m² avec de petites pièces, si une surface de 9 m² peut être gagnée en aménageant les combles, cela leur conviendra tout à fait pour créer une chambre d’enfant ou un espace bureau…

une suite parentale sous les comblesComptez 15 m² pour aménager une suite parentale sous les combles.

Ce qui ne sera pas forcément le cas pour une famille habituée aux grands espaces !

Autre exemple : pour envisager une suite parentale, il faut compter au moins 15 m² pour une chambre et une salle de bains, et si on souhaite plus de confort, on atteint facilement les 25 m².

La bonne question à se poser est donc plutôt : est-ce qu’on dispose d’un volume de combles potentiellement habitable selon ses propres critères et, en fonction de ce volume, à quoi va-t-on l’employer ? Est-ce qu’on crée plutôt une chambre, une salle de bains, une salle de jeux, un dressing, une pièce de rangement, un bureau, etc. ?

Dans le cadre d’une rénovation comme l’aménagement de combles, la fonction va devoir suivre la forme.

C’est-à-dire qu’il faut d’abord étudier l’espace disponible et ensuite y projeter différents scénarios d’usages pour imaginer la pièce idéale qui pourra venir se nicher sous votre toit.

 

Faut-il revoir l’organisation globale d’un logement lors d’aménagements de combles ?

Léa : Chaque projet est unique en rénovation. D’où l’intérêt de bénéficier de l’accompagnement personnalisé d’un architecte ! Ce dernier ne va pas forcément tout repenser mais il va développer l’aménagement par itération en intégrant au fur et à mesure les contraintes techniques de l’existant et les besoins du client.

Une agréable chambre-bureau sous les combles.Une agréable chambre-bureau sous les combles.

Imaginons par exemple un couple avec 2 enfants qui en attend un 3ème. Leur maison compte 2 chambres et des combles.

En prenant en compte la demande et les besoins de son client, l’architecte se pose toute une série de questions : la priorité est-elle d’avoir 4 chambres et donc de créer 2 chambres en haut ? Ou alors, vaut-il mieux reconstruire 3 petites chambres en bas et faire une suite parentale dans les combles ?

Le choix final est déterminé par un grand nombre de critères : les besoins et le style de vie des habitants, la configuration de l’existant, les contraintes techniques comme les arrivées d’eau ou le raccordement à l’électricité, la valeur ajoutée des travaux relativement à leur prix… le budget aussi ! Pour schématiser, c’est le même principe qu’un cadenas : on le fait tourner pour trouver le code, on envisage toutes les possibilités, jusqu’au moment où il se déverrouille.

Aménager des combles, c’est une vraie démarche itérative !

Vous souhaitez aménager vos combles ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous mettons en relation avec nos professionnels agréés.

Question isolation, quelle solution est conseillée pour profiter d’une température agréable hiver comme été ?

Des combles bien isolés pour une pièce agréable à vivre hiver comme été.Des combles bien isolés pour une pièce agréable à vivre hiver comme été.

Léa : Comme vu plus haut, il existe deux solutions pour isoler des combles aménageables : soit par l’intérieur, soit par l’extérieur. L’isolation par l’extérieur suppose de déposer la toiture existante et d’en refaire une. Les travaux sont plus importants et la volumétrie est souvent conditionnée par le Plan Local d’Urbanisme. Aussi, quand une toiture est en bon état et que sa hauteur est correcte pour aménager des combles, il n’y a pas intérêt à la modifier, on peut alors faire une isolation par l’intérieur.

Autre point important : quand on réfléchit à l’isolation des combles, il faut penser à la performance thermique globale de l’enveloppe. Cela ne passe donc pas que par la toiture mais aussi par les ouvertures qui vont être créées dans les combles.

Si les ouvertures ne sont pas suffisamment performantes (avec une bonne menuiserie, du double vitrage et un occultant) ou si l’isolant n’est pas bien posé autour, on risque de générer des ponts thermiques et donc des déperditions de chaleur.

 

Comment bien positionner l’accès au nouvel étage ?

Léa : Cela peut paraître évident mais on n’y pense pas toujours : une marche, ça prend de la place. Quand on construit un escalier, il faut donc le placer dans un endroit qui ne gênera pas le passage. Et pas seulement en bas, mais aussi en haut !

Si on arrive dans les combles et que l’on doit ramper car la hauteur sous plafond ne mesure que 80 cm à cet endroit, ce n’est bien évidemment pas l’idéal. Il est essentiel d’étudier d’où l’escalier va partir ET où il va arriver, tout en pouvant monter debout sans se cogner.

Autant que possible, il est conseillé de penser son emplacement en accord avec la volumétrie conservée, mais également avec la structure du plancher. Cela peut permettre de faire quelques économies sur le lot gros œuvre.

Aménager un accès aux combles avec une hauteur sous plafond suffisante.Aménager un accès aux combles avec une hauteur sous plafond suffisante.

Quelle solution de chauffage choisir ?

Léa : Tout dépend du chauffage existant dans la maison et du budget prévu. Il faut savoir que faire monter tout un réseau de tuyaux pour installer un chauffage hydraulique dans les combles est un peu plus coûteux que mettre en place un chauffage électrique d’appoint. Mais si on prévoit de créer une salle de bains à l’étage et donc d’y faire grimper des canalisations, on peut envisager des radiateurs hydrauliques dans le cas où la maison fonctionne déjà avec.

 

Quels sont les derniers points à contrôler avant le début des travaux ?

Léa : Il faut bien s’assurer d’avoir fait toutes les démarches auprès de la mairie, d’avoir prévu les éventuelles études structurelles pour vérifier la faisabilité du projet, d’avoir le budget nécessaire avec une petite marge, d’avoir contrôlé les assurances des professionnels qui vont réaliser les travaux avant de signer les devis, d’avoir souscrit soi-même une assurance dommages-ouvrage et d’avoir fixé un planning avec les artisans.

 

Enfin, si vous deviez résumer la valeur ajoutée d’un architecte dans un tel projet d’extension…

Léa : Dessiner un plan en fonction de l’espace existant, des besoins du client et d’un budget, c’est un vrai métier.

Et c’est justement celui de l’architecte ! Il saura jongler entre les différentes informations et les croiser pour aboutir à LA bonne solution d’aménagement. D’ailleurs, ce ne sera pas forcément la piste attendue, on peut être surpris… en bien !

D’autre part, plus un projet est défini avec un architecte, plus il est précis, plus les travaux seront sous contrôle et livrés dans les délais. L’architecte ne se contente pas de dessiner, il projette ! Il saura accompagner son client jusqu’à la livraison de ses combles aménagés.

Un aménagement sur mesure pour des combles parfaitement optimisés.Un aménagement sur mesure pour des combles parfaitement optimisés.

Vous avez envie de vous lancer et de confier votre projet d’aménagement de combles à un professionnel qualifié pour qu’il vous aide à trouver une solution en phase avec vos envies, vos besoins, votre budget et votre logement actuel ? De l’ébauche à la livraison des combles aménagés, nos professionnels agréés sont à vos côtés pour transformer votre projet en réalité.

Aménagement de comble en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser : nous vous mettons gratuitement en relation avec nos professionnels agréés.