Comment rénover le plancher de sa maison ?

  • Article
  • Combles
  • Gros oeuvre

Temps de lecture : 3 min

Votre maison est ancienne et vous vous interrogez sur la nécessité de rénover son plancher ? Vous constatez un affaissement et craignez qu’il ne bénéficie plus de la même solidité qu’à l’origine ? Ces interrogations sont légitimes et il est utile de penser à sa restauration. Si le remplacement total des planchers est parfois inévitable, certaines opérations de renforcement, moins coûteuses, peuvent toutefois être envisageables. De quoi parle-t-on lorsque l’on évoque le plancher de sa maison ? Quelles sont les étapes préalables aux travaux ? Quelles techniques choisir pour rénover son plancher en bois ? Quelles solutions en cas de remplacement de plancher ? Nos spécialistes vous guident pas à pas pour mener à bien votre projet.  

Comment rénover un plancher

Plancher de maison : de quoi s’agit-il ?

Il n’est pas rare d’observer la confusion entre plancher et revêtement de sol et tout particulièrement entre plancher et parquet. Or, ces deux éléments sont bien différents et ne revêtent pas le même rôle. Voici un petit guide pour vous éclairer.

Le plancher, contrairement à ce que beaucoup pensent, n’est pas un revêtement de sol en soi. En effet, il n’a pas un rôle esthétique mais bien structurel : directement posé sur la charpente, il doit supporter les revêtements (carrelage, parquet, moquette etc.) ainsi que le poids des meubles et des personnes. Sa fonction est par conséquent essentielle à la pérennité du bâti. Le parquet et tous les autres revêtements ont quant à eux une fonction purement décorative. 

Par ailleurs, si le plancher traditionnel est constitué de planches de bois clouées sur des solives (pièces de charpente qui s’appuient sur des poutres pour soutenir l’installation), on observe également des structures faites de fer ou de béton. Cela étant, dans le cadre d’une rénovation, il s’agit dans la grande majorité des cas de planchers réalisés en bois. 

Rénover le plancher de sa maison : quelles sont les étapes préalables ? 

Très sollicité au fil des années, il est parfaitement normal qu’un plancher finisse par s’endommager. En outre, il est important de ne pas trop attendre pour le rénover, pour des questions évidentes de sécurité. Découvrez quelques étapes à respecter afin de rénover votre plancher dans les règles de l’art. 


Connaître la nature des désordres affectant les planchers

En fonction du matériau du plancher, plusieurs types de dégâts peuvent être observés et c’est la raison pour laquelle le chantier doit être mis en place au cas par cas. 

  • Pour les planchers en bois, il n’est pas rare de constater une infestation aux parasites ou une faiblesse causée par l’humidité. 
  • Pour les planchers en béton, on peut observer des fissures au niveau de la chape pouvant entraîner des infiltrations d’eau et une corrosion sur l’armature métallique. 
  • En ce qui concerne les planchers en acier, c’est de l’oxydation dont il faut se méfier. 

Au-delà des désordres spécifiques à tel ou tel type de plancher, il est important d’identifier la cause des dégâts et d’y remédier avant toute intervention sur les planchers. Dans une maison, un sujet structurel sur un plancher peut être dû à une toiture défectueuse, à un défaut de la structure de la maison (la suppression d’un mur porteur sans renforcement structurel lors d’une précédente rénovation par exemple), voir même à un mouvement de terrain.
 

Procéder à un état des lieux général

Comme pour toute rénovation, il est capital de procéder à un état des lieux avant de se lancer dans les travaux. Mandatez un professionnel pour établir un diagnostic précis de l’état de votre plancher associé à des préconisations sur les bonnes techniques à adopter, afin d’envisager de manière plus précise l’envergure de la rénovation à entreprendre. Suivant les conseils du spécialiste, vous serez notamment en mesure de savoir si un remplacement total est nécessaire (ce qui est notamment le cas lorsque les solives ou les têtes de solives sont endommagées) ou si des travaux de consolidation peuvent être envisagés. 

Notez qu’en cas de remplacement du plancher ou d’une rénovation ajoutant un poids conséquent au sol, il faudra également faire contrôler l’état de la structure des murs afin de savoir ce qu’elle est capable de supporter, pour envisager la solution la plus adaptée. Une structure réalisée pour soutenir un plancher en bois ne sera pas forcément apte à supporter le poids d’une dalle en béton par exemple. Dans certains cas, il faudra envisager un cerclage de la maison (cette opération consiste à solidariser et consolider les murs extérieurs de la maison en les ceinturant par une structure en béton armé), voire même une reprise en sous œuvre si la structure de cette dernière n’est plus en mesure de supporter les nouveaux planchers et le poids de tous les aménagements qu’ils sont censés accueillir. Dans ces cas, l’intervention d’un bureau d’études structure sera requise pour dimensionner les renforts structurels nécessaires ou la nouvelle structure du plancher.

Afin de faire les travaux adaptés, notez par ailleurs qu’il est nécessaire de vous projeter afin de définir précisément l’usage de ce plancher. A-t’il vocation à porter des cloisons et si oui, de quel type ? Un plafond ? Envisagez-vous de faire poser des revêtements lourds dessus ? Souhaitez-vous une isolation acoustique accrue ? Installer un chauffage au sol ? Ces éléments permettront notamment au professionnel de définir les charges d’exploitation permanentes et temporaires de votre futur plancher et de le dimensionner correctement.

Un projet de rénovation de maison en vue ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Rénover le plancher de sa maison : pour quelle technique opter ? 

Dans le cadre de la rénovation d’un plancher en bois, au regard de vos usages et de l’état dans lequel il se trouve, plusieurs techniques peuvent être adoptées.

Le ragréage 

Lorsque le plancher en bois travaille, il n’est pas rare qu’il cause une ou plusieurs différences de niveau au niveau du sol.

Aussi, en cas de défaut de planéité léger, il est possible de pratiquer un ragréage.

Cette solution consiste à appliquer un mortier de ragréage qui permet de combler les défauts légers et d’aplanir les sols en vue de la pose d’un nouveau revêtement.

La chape sèche ou dalle légère 

Lorsque l’affaissement du plancher est plus important et que de simples travaux de ragréage ne parviendraient pas à le remettre à niveau, il convient alors de poser une chape légère (ou chape sèche)..

Contrairement à une chape en béton armé qui pèserait trop sur la structure et risquerait de la fragiliser, la dalle légère est composée de matériaux allégés diminuant de 4 fois son poids.

En plus de corriger les défauts du plancher, la chape sèche constituera un isolant thermique efficace. 

Le doublage de plancher 

Le doublage du plancher est une solution qui permet de corriger les affaissements lorsque le plancher d’origine peut être conservé. Selon les cas, des lambourdes sont posées sur le plancher pour accueillir un second plancher bois (en osb, aggloméré ou massif), ou bien c’est une fine couche de béton ou de résine qui vient le recouvrir, créant ainsi un plancher bois béton.

Cette alternative présente l’avantage d’être très légère et permet de placer un isolant ou une bande résiliente entre les deux planchers, ce qui est intéressant pour la réduction des bruits.

La modification de quelques solives 

Si votre plancher est sain et qu’il ne présente pas de différences de niveaux importantes mais que quelques solives sont en mauvais état et fragilisent la structure de l’ensemble, il est également possible de renforcer ces dernières en les doublant grâce à des poutres en bois massif ou en composite.

Le curage de la maison et le remplacement total du plancher 

Enfin, - c’est la solution la plus radicale -, si votre plancher est trop endommagé pour pouvoir envisager une restauration, il vous reste l’alternative du curage. Cette dernière solution consiste à démolir totalement l’ancien plancher pour le remplacer à l’état neuf.

Ainsi, vous repartez sur une base saine. Il vous est alors possible de choisir de reposer un plancher en bois ou de miser sur du béton, de l’acier ou du composite. 

Quelles solutions en cas de remplacement de plancher ? 

Au sein de chaque pièce de votre maison (ou appartement), les planchers ont pour vocation de supporter les différentes charges et de faire la liaison avec les murs porteurs. Vous l’aurez compris, maintenir ses planchers en bon état est primordial. Aussi, dans le cadre d’un projet de remplacement total, diverses solutions s’offrent à vous et il conviendra d’opter pour la plus adaptée. Voici quelques conseils. 

 

Le plancher en bois

Plancher traditionnel des constructions anciennes et des combles, le bois dispose naturellement d’un pouvoir isolant (aussi bien à la chaleur qu’au froid) non négligeable. Composé d’une structure porteuse en solives ainsi que d’une plateforme en panneaux de bois, il présente également l’avantage d’être léger et facile à mettre en œuvre. 

 

Le plancher en béton préfabriqué

Également connu sous le nom de « plancher à poutrelles » ou « plancher poutrelle hourdis », il se compose d’une structure porteuse à poutrelles en béton, de hourdis (également appelés « entrevous ») placés entre les poutrelles, ainsi que d’une dalle de compression. Relativement léger et résistant, c’est un plancher dont la mise en œuvre est assez rapide. 

 

Le plancher composite

Les planchers composites sont par définition constitués d’associations de matériaux, qui peuvent être divers. Parmi les plus courants, on peut ainsi choisir un plancher composé de bois et de béton, de bois et d’acier ou encore de béton et d’acier. En plus d’être résistants, ces « hybrides » permettent de pallier les lacunes que peut présenter l’un des deux matériaux.

Pour vos travaux, pensez à demander la réalisation de plusieurs devis comparatifs afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix.
Vous cherchez des experts pour rénover votre plancher ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Rénovation de plancher : le cas des combles

En cas de travaux d’aménagement des combles, la question de la rénovation du plancher peut également se poser. Seul un professionnel pourra vous indiquer si vous devez rénover, changer ou réparer le plancher de vos combles. 

Comment rénover le plancher des combles ?Renforcer le plancher des combles, étape souvent incontournable avant tout aménagement.

Généralement en bois, le plancher des combles sera analysé par le professionnel à travers trois points névralgiques : 

Le dimensionnement des éléments
Votre plancher n’est peut-être pas, à la base, prévu pour résister à des charges lourdes. C’est le rapport entre la portée (distance entre deux appuis) et la section des solives (largeur x hauteur) qui dicte si, oui ou non, le fameux plancher peut résister à la nouvelle charge.

L’entraxe des solives
Mis à part leur section, les solives doivent impérativement afficher un entraxe (distance qui sépare les axes parallèles de deux solives) qui correspond à l’épaisseur des lames (ou panneau) du plancher.

L’état du bois
L’ultime étape réside en une vérification approfondie des divers éléments, notamment aux jonctions avec la maçonnerie. C’est souvent à ces endroits que la présence (passée ou actuelle) d’insectes, de champignons ou d’humidité peut être constatée.

Si l’aménagement des combles nécessite un remplacement de plancher, deux solutions s’offriront alors à vous :

Repartir sur un plancher bois
Léger, et facile à mettre en œuvre, il doit bien évidemment être dimensionné pour supporter vos futurs aménagements.

Remplacer l’ancien plancher par un plancher poutrelle
Sa résistance vous permettra d’aménager vos combles avec une totale liberté. Résistance à la charge, isolation phonique, c’est un plancher qui vous permettra de laisser libre cours à vos envies de salle de bains avec spa ou de salle de jeux avec billard.

Pour choisir entre ces deux solutions, demandez l’avis d’un expert afin de savoir quel plancher la structure de la maison (murs extérieurs et fondation) peut supporter.

Rénovation de plancher : quel prix ?

Que ce soit dans le cadre d’un renforcement, d’une rénovation ou d’un remplacement, il est très délicat d’estimer un coût moyen. Comme votre chantier est unique, les coûts de matériaux et de main-d’œuvre sont établis au cas par cas selon l’implantation, la nature des murs existants, le nombre d’éléments à remplacer, etc.

Une belle rénovation de plancherRénovation de plancher : un investissement qui en vaut la peine...

Le conseil le plus précieux reste de consulter au moins deux entreprises afin de comparer les devis. Lors de l’analyse des documents, mettez un soin particulier à vérifier que chaque détail est bien retranscrit (quantités, prix unitaires, temps de main-d’œuvre, etc.). N’hésitez pas à demander quelques références et à poser des questions pour être en accord avec votre artisan. Une démarche qui évitera bien des déconvenues.

Besoin de spécialistes pour prendre en main vos travaux ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.