Construire son extension

Selon la typologie et la solution de construction que vous choisirez, différents travaux plus ou moins lourds et longs seront nécessaires pour mener à bien votre projet d’extension. Nos experts La Maison Saint-Gobain vous renseignent sur les différentes options qui s’offrent à vous pour un agrandissement.

Construire son extension

Les solutions d’extension

Horizontale ou verticale ? La solution dépendra de l’effet de style que vous désirez sur votre maison, mais aussi de la réglementation en vigueur au sein de votre commune et de votre quartier. Le plan local d’urbanisation consultable à la marie donnera à l’architecte les consignes de constructions en vigueur dans votre ville. En fonction, vous saurez vers quelles solutions vous orienter.

Besoin d'un professionnel pour la création de votre extension ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Zoom sur le gros œuvre

Faire construire son extension n’est pas uniquement faire monter des cloisons, des pans vitrées et une jolie toiture. Comme votre maison, votre agrandissement à besoin d’une base solide pour éviter les problèmes d’humidité et d’isolation. Des travaux d’électricité et de plomberie peuvent également être réalisés si la fonction de la pièce le nécessite. Côté confort, l’isolation sera l’un des points les plus importants de votre extension afin de pouvoir en profiter été comme hiver, comme dans n’importe quelle pièce de votre habitation.

Construction d'une extension maison : tout savoir

Votre famille s’agrandit ? Vos besoins ne sont plus les mêmes et vous vous sentez à l’étroit dans votre maison actuelle ? Plutôt que d’envisager un déménagement coûteux et contraignant, l’idée de l’agrandissement s’avère être une alternative convaincante. Permettant d’améliorer votre confort de vie, l’extension de maison est également un atout incontestable pour votre bien immobilier puisqu’en augmentant sa superficie, ce type de travaux va par ailleurs accroître sa valeur sur le marché. Plus économique qu’un déménagement, l’agrandissement permet de redistribuer intelligemment l’espace de la maison, l’a rend plus lumineuse et participe en outre à améliorer son bilan énergétique grâce à une isolation efficace. Bref, vous l’avez compris, l’extension de maison est une solution avantageuse. Les spécialistes Saint-Gobain.fr vous renseignent et vous conseillent sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous. 

 

Les différentes possibilités d’extensions de maison 

L’extension horizontale 

Lorsque l’on parle d’extension ou d’agrandissement d’un bâtiment, c’est souvent à l’extension horizontale à laquelle on pense. Comme son nom l’indique, celle-ci consiste à agrandir la construction par le côté. Il s’agit alors d’un véritable chantier de maçonnerie puisqu’il va falloir créer de nouvelles fondations afin d’élever l’ossature, les nouveaux murs et la toiture de cette nouvelle partie de la maison. 

L’extension offre de multiples avantages. Le premier d’entre eux est économique. En effet, il faut savoir que cette solution d’agrandissement est la plus économique de toutes. Par rapport à une extension verticale (création d’un étage) ou une excavation, le coût du chantier est moindre. D’autre part, ce projet vous autorise de nombreuses possibilités en termes d’aménagement. Vous n’êtes pas non plus freinés ou limités dans vos choix de matériaux comme cela peut être le cas pour une surélévation (dû au poids). Vous pouvez alors choisir une construction maçonnée dans la continuité de l’architecture actuelle du bâtiment, une ossature bois ou bien encore une véranda. 

  • Notez cependant que pour pouvoir envisager un tel projet, il est nécessaire d’avoir une surface de terrain suffisant. Si vous ne voulez pas rogner sur votre jardin, ce type d’extension n’est pas forcément le plus judicieux à mettre en œuvre. 

L’aménagement d’une extension horizontale vous soumet en outre à quelques obligations et démarches administratives à prendre en considération. Pour un projet d’extension d’envergure (supérieure à 20 mètres carrés ou à 40 mètres carrés pour les communes régies par un PLU), une demande de permis de construire doit être déposée. Pour une surface en deçà des mesures mentionnées, une déclaration préalable de travaux reste toutefois requise.

 

L’extension verticale ou surélévation 

L’extension verticale aussi appelée surélévation est une autre possibilité d’agrandissement. Elle consiste à créer un ou plusieurs étage (s) à sa maison afin d’accroître l’espace de vie à l’intérieur. Sans occuper la surface du jardin, ce type de projet entraîne un chantier important, long et généralement coûteux. Néanmoins, il contribue également à accroître la valeur de votre maison et s’avère être en outre un excellent prétexte pour y faire les rénovations nécessaires. 

Selon vos besoins, la nature de votre habitat ou votre budget, l’aménagement peut se faire de différentes manières. Vous pouvez ainsi choisir de créer seulement un demi-étage afin d’y faire une mezzanine ou bien d’y aménager un balcon ; vous pouvez également créer un étage supplémentaire indépendant du reste de la maison afin d’y concevoir un studio que vous pouvez réserver à vos invités ou bien louer ; ou vous pouvez très bien construire un étage additionnel relié par un escalier afin d’y créer des chambres ou le bureau qui vous manquait. Les possibilités sont multiples. N’hésitez pas à demander conseil à un architecte. 

Tout comme pour ce qui est de l’extension horizontale, l’entreprise d’un chantier de surélévation vous soumet également à certaines obligations. Dans un premier temps, vous devez vous référer au PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune afin de connaître les différentes possibilités qui s’offrent à vous mais également les contraintes à prendre en compte (choix des matériaux et des couleurs de façade encadré, hauteur limitée etc.). Après vous être assuré de la possibilité d’entreprendre un tel chantier, vous avez l’obligation de déposer une déclaration préalable de travaux si vous envisagez d’agrandir votre surface habitable d’une superficie comprise entre 5 et 20 mètres carrés. Pour une superficie dépassant les 20 mètres carrés (40 mètres carrés à la campagne), vous n’aurez alors d’autres choix que de déposer un permis de construire.

  • Notez d’autre part que si l’ajout d’un ou plusieurs étage (s) entraîne un agrandissement de plus de 150 mètres carrés, le recours à un architecte est mandaté. 

 

L’extension par excavation 

Moins connue que les deux autres solutions d’agrandissement, l’extension par excavation est aussi une possibilité qui s’offre à vous. Ici, il s’agit d’agrandir son espace de vie en creusant en sous-sol. Si la solution peut sembler relativement simple à mettre en œuvre, elle doit néanmoins être bien préparée afin de ne présenter aucun risque pour la pérennité du bâtiment. Aussi, il est fortement conseillé de faire appel à un architecte afin de vérifier l’état des fondations. 

Apportant une réelle plus-value à la maison pour son côté atypique ainsi que les mètres carrés ajoutés, les travaux d’excavation présentent par ailleurs l’avantage de ne pas modifier la façade de l’habitat. C’est également un bon plan pour celles et ceux qui ne disposent pas d’une surface de terrain suffisante pour envisager une extension horizontale par exemple. 

Tout comme pour les autres catégories d’extensions, celle-ci nécessite quelques démarches administratives qui vont dépendre de la surface de vie ajoutée à la construction d’origine. Néanmoins, sachez que vous n’êtes pas soumis au règlement du PLU (Plan Local d’Urbanisme) étant donné que la façade de l’habitation n’est pas modifiée. 

  • Enfin, si votre sous-sol existe déjà, il vous suffira alors d’entreprendre de simples travaux d’aménagement en veillant bien à l’apport lumineux ainsi qu’à la ventilation de ce nouvel espace de vie. 

 

Extension de maison : quel choix faire entre le bois et le béton ? 

C’est un des dilemmes les plus fréquents lorsqu’il s’agit d’agrandir sa maison : quelle est la meilleure solution entre le bois et le béton ? Si le PLU peut d’ores et déjà trancher pour vous, ce document laisse parfois la liberté au propriétaire de choisir. Au-delà du côté esthétique, chacun de ces matériaux à des avantages et des inconvénients bien distincts. 

Au niveau durée et contrainte des travaux, l’ossature bois prend l’avantage puisque la structure est le plus souvent déjà pré assemblée en usine. Une fois sur place, il suffit alors de mettre en œuvre le montage. 

En termes de robustesse, contrairement aux idées reçues, le bois n’est pas plus fragile que le béton. En réalité, les deux sont tout aussi solides et résistent sans problème aux intempéries. 

En ce qui concerne l’isolation, le bois prend une nouvelle fois l’avantage et cette fois-ci assez largement puisqu’il est 12 fois plus isolant que le béton. Associé à un isolant performant, il assure une très bonne qualité thermique. 

Enfin, l’extension bois est également plus compétitive en termes de prix. Sa facilité de mise en œuvre et la réduction du temps de travaux font indéniablement baisser le montant des devis par rapport à l’extension béton.