Agrandir ou déménager ?

  • Article
  • Extension

Temps de lecture : 5 min

Quand la maison se fait étroite, la question se pose immanquablement. Agrandir ou déménager, dilemme, dilemme… De nombreux facteurs peuvent rendre cette question épineuse, d’autant que ce choix immobilier ne se fait pas à la légère... Construire une extension ? Aménager un espace existant pour le rendre habitable ? Ajouter un étage à la maison ? Ou fuir les travaux et faire le choix du déménagement ? Qu’est ce qui est possible en fonction de vos contraintes, de vos envies également ? Quid de la rentabilité d’un agrandissement ?

Nous vous aidons à cadrer votre problématique tout en vous présentant les meilleures options. Faites le test !

Agrandir sa maison ou déménager

En cas d’agrandissement de votre habitation, la réglementation, le coût et la faisabilité des travaux sont à prendre en compte. Mais sans connaître précisément ces informations, la question d’un agrandissement devient vite complexe. Pas d’inquiétude ! Avec un petit coup de pouce, le choix idéal entre agrandir ou déménager vous apparaîtra clair comme de l’eau de roche. Petit arbre décisionnel pour vous aider…

Agrandir ou déménager : êtes-vous prêt à faire des travaux ?

Vous vous sentez un peu à l’étroit chez vous ? La première question à vous poser est celle de votre appétence pour des travaux de plus ou moins grande envergure au sein de votre maison.

 

A > Vous lancer dans des travaux ne vous tente pas du tout

  • Vous avez envie de changer d’air ? La réponse est dans ce cas évidente : c’est parti pour le déménagement !

  • Vous êtes attaché à votre maison et vous comptez y rester ? Des aménagements malins peuvent vous faire gagner de précieux mètres carrés : meubles sur mesure, lit en mezzanine, estrade intégrant des rangements, exploitation des particularités architecturales de votre chez-vous pourront vous faciliter le quotidien. Si vous avez un garage inexploité, vous pouvez également envisager d’en faire un lieu de vie : cela supposera certes quelques travaux pour le rendre habitable, mais ceux-ci ne devraient pas trop impacter la vie à l’intérieur de la maison.

 

B > Les travaux ne vous font pas peur

  • Vous vous sentez d’attaque à vous lancer des travaux pour agrandir votre maison et vous disposez d’un terrain qui est suffisamment grand ? Dans ce cas, la construction d’une extension sur le côté de la maison semble l’option toute indiquée pour créer un vrai espace de vie supplémentaire. Selon la ou les pièces que vous souhaitez y aménager, votre besoin de luminosité, le style également que vous souhaitez donner à votre agrandissement – rupture ou continuité avec la maison – vous pourrez opter pour une extension traditionnelle ou pour une extension vitrée ou une véranda. Pour vérifier que votre terrain est constructible, consultez le Plan Local d’Urbanisme de votre localité, et plus précisément le Coefficient d’Occupation des Sols de votre parcelle : vous saurez précisément l’emprise au sol et donc la surface supplémentaire que vous pouvez construire.

  • Pas de terrain constructible ? Pas envie de sacrifier votre jardin ? Peut-être disposez-vous d’espace que vous n’utilisez pas et dont vous n’avez pas encore mesuré le potentiel… Les combles non aménagés mais aménageables seront relativement simple à transformer en pièces supplémentaires. Dans le cas de combles non aménageables, vous pouvez envisager d’agrandir par le haut, via une surélévation de maison : là encore, le PLU vous renseignera sur la hauteur limite des bâtiments autorisée sur votre terrain. Une cave ou un garage non utilisés représentent également des opportunités pour agrandir votre logement sans déménager, avec des démarches beaucoup plus simples que celle requises par la construction d’une extension ou d’une surélévation.

  • Si aucune de ces solutions ne vous semble être la bonne, sachez qu’il existe toujours une alternative : l’agrandissement intérieur. Une de vos pièces présente certainement une belle hauteur sous plafond et un aménagement optimal de votre espace existant vous fera gagner de nombreux m2 ! La création d’une mezzanine en dur est par exemple envisageable à partir d’une hauteur sous plafond de 4 mètres. Si votre pièce est moins haute, l’estrade est une solution maline pour gagner de la place en jouant sur les volumes.


Et si vous n’êtes pas en mesure de vous lancer dans ces petits ou grands travaux… reste l’option déménagement !

Besoin d'agrandir votre logement ?
Décrivez rapidement votre projet  : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Agrandir ou déménager : quel prix, quelle rentabilité ?

Agrandir votre habitation est l’occasion idéale de faire un tour d’horizon sur la valeur de votre logement. Dans certaines villes, le prix de l’immobilier au mètre carré est vraiment dissuasif et déménager pour un logement plus grand n’est pas l’opération la plus rentable d’un point de vue patrimonial, par rapport à des travaux effectués sur un bien dont vous êtes propriétaire et qui vont augmenter votre surface habitable

A titre indicatif :

  • Le prix moyen de construction d’une extension de maison tourne entre 1000 et 2200 1500 euros du mètre carré.

  • Le prix d’une surélévation oscille entre 1800 et 2500 euros du mètre carré.

  • Celui d’une extension vitrée est généralement de 2500 euros du mètre carré, 1500 euros pour une véranda.

  • Enfin, pour un aménagement de combles, le prix dépendra de nombreux paramètres : modification de charpente, renforcement de plancher, destination des pièces (une pièce d’eau supposant de monter les réseaux à l’étage), isolation… Sur une structure saine, on l’estime à environ 800 euros du mètre carré.

  • Si vous choisissez l’option « étage » avec une structure saine, aménagement compris, comptez un prix de 1800 à 2500 euros par mètre carré.

Ceci étant dit, tous les travaux ne génèrent pas forcément de plus-value. Agrandir votre habitation, c’est bien, mais le faire en tenant compte de la rentabilité de votre investissement immobilier, c’est encore mieux ! Assurez-vous donc de faire les bons choix ! Ainsi une véranda ou une excavation ne pourront être prise en compte dans votre surface habitable qu’à condition d’être parfaitement isolée, de bénéficier d’une température constante en toute saison et, pour la cave aménagée, d’avoir une source suffisante de lumière naturelle.

Quels que soient les travaux d’agrandissement que vous envisagez, veillez également à bien demander les autorisations préalables (déclaration préalable ou permis de construire, selon les cas) et à déclarer au services fiscaux votre surface habitable supplémentaire, sinon il vous sera très difficile de la valoriser à la revente.

Il faut savoir également que le recours à un architecte est obligatoire dès lors que votre agrandissement élève la surface habitable de votre maison à plus de 150 m².

Pensez également aux exigences environnementales, vous serez certain de faire mouche ! En plus d’être utiles à votre bien-être et à l’environnement, quelques travaux d’efficacité énergétique pourraient bien faire monter sensiblement la valeur de votre bien, les maisons affichant un DPE classé A, B ou C se vendant bien mieux et plus chers que les autres.

Agrandir, c’est aussi l’occasion de repenser l’agencement de vos pièces et d’entreprendre une rénovation : des pièces aveugles – c’est à dire sans ouverture sur l’extérieur - ainsi que des pièces d’une surface de moins de 7m2, sont rarement considérées, à la revente ou à la location, comme des pièces de vie à part entière. Ouvrez-les pour faciliter ces éventuelles opérations futures, et surtout pour profiter pleinement de leur espace…

Ne vous reste plus qu’à trouver le bon professionnel pour réaliser vos travaux, et là aussi, on vous aide ! 

Travaux d'agrandissement en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.