Comment choisir son implantation de cuisine ?

Vous êtes sur le point de créer votre cuisine ou souhaitez rénover l’ancienne ? Entre esthétique, fonctionnalité et ergonomie, les attentes sont généralement nombreuses en ce qui concerne cette pièce de la maison… Et pour cause, nous y passons une grande partie de nos journées, elle est devenue un véritable lieu de vie : la cuisine est l’une des pièces à laquelle il est nécessaire d’accorder la plus grande attention. Aussi, au-delà des matériaux et coloris pour lesquels opter, une question s’avère cruciale : quelle implantation de cuisine choisir ? La configuration de cet espace répond en effet à de multiples problématiques : circulation fluide, emplacement pour vos meubles et votre électroménager ou encore convivialité. Cuisine en U, en L, en G ou en I, laquelle correspond le plus à vos besoins ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque implantation ? On vous en dit plus dans l’article. 

Comment choisir son implantation de cuisine ?

Un projet à venir ?

Quelle implantation de cuisine correspond le plus à vos besoins ? 

Lorsqu’il s’agit de faire ou de refaire sa cuisine, il convient de se poser les bonnes questions en amont du projet afin de ne pas avoir de regret par la suite. Voici donc quelques pistes de réflexion à avoir en tête afin d’opter pour une implantation qui vous apportera pleine satisfaction.

 

Quels sont vos besoins ? 

Dans un premier temps, il est primordial de définir vos besoins non seulement en termes de rangements, d’accessoires et d’électroménager mais aussi en ce qui concerne l’atmosphère que vous souhaitez obtenir. En fonction de vos usages, si vous avez l’habitude de cuisiner ou non, vous commencerez à imaginer une implantation de cuisine plutôt qu’une autre. Ainsi, si vous appréciez recevoir vos amis par exemple, une cuisine ouverte en G pourra par exemple vous apporter plus de convivialité. Si vous souhaitez que la cuisine s’intègre parfaitement au reste de la maison dans un style plutôt minimaliste, la cuisine en I sera alors plus adaptée. 

Cuisine velours noir mat – Lapeyre
Cuisine ludique chêne naturel et cappuccino - Lapeyre

 

De quel espace disposez-vous ? 

Que vous soyez dans un projet de neuf ou de rénovation, il est très important de regarder les caractéristiques de la pièce.

Il faut identifier les ouvertures, les arrivées d’eau, d’électricité ou de gaz, la superficie de l’espace, les possibilités d’abattre une cloison ou non, etc...

Tout doit être pensé afin que votre future cuisine s’adapte au mieux à la pièce.

Notez que si vous ne disposez pas d’un budget extensible pour la partie travaux (création de nouvelles évacuations par exemple), mieux vaut partir des évacuations existantes pour concevoir votre cuisine. 

Souhaitez-vous une cuisine ouverte ou fermée ? 

Selon vos souhaits, l’implantation de votre cuisine ne va pas être la même. En outre, certaines configurations ne correspondent qu’à la cuisine ouverte et inversement. En appartement par exemple, les cuisines fermées sont souvent disposées en long. Dans ce cas précis une configuration en G ou l’installation d’un îlot central n’est pas envisageable. Quant au plan en L, il convient aux cuisines de taille moyenne, c’est-à-dire entre 10 et 15m². Le plan en U est envisageable dans les cuisines fermées mais la pièce doit être suffisamment large pour que la circulation soit possible entre les éléments (1,20m minimum). 

Si vous souhaitez ouvrir votre cuisine sur le reste de la maison sans pour autant partager les odeurs, optez pour la verrière intérieure : en plus d’être un véritable atout déco, elle vous permettra de faire entrer la lumière dans votre cuisine. 

Bon à savoir : au moment de choisir l’implantation de votre future cuisine, pensez également à respecter le triangle d’activité recommandé par les cuisinistes. Ce concept, ayant pour objectif de rendre votre espace plus ergonomique, préconise de disposer les points de stockage, de préparation et de lavage selon un cheminement formant un triangle.

Triangle d’activité selon implantation

Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque implantation de cuisine ?

Vous avez déjà une idée de l’implantation de cuisine qui vous correspond le mieux ? Afin d’y voir encore plus clair, voici un état des lieux des avantages et des inconvénients de chacune des différentes implantations possibles. 

 Le plan de cuisine en U 

 Le plan de cuisine en U 

En termes d’avantages, on peut noter que l’implantation de cuisine en U permet une circulation parfaitement fluide. De plus, cette configuration respecte le triangle d’activité et offre ainsi une ergonomie appréciable au quotidien. Notez enfin que la cuisine en U abrite un grand nombre de rangements et une vaste surface de plans de travail. 

L’inconvénient majeur à retenir concerne les nombreux angles qui peuvent engendrer une perte d’espace s’ils ne sont pas correctement exploités. 

Le plan de cuisine en L

Le plan de cuisine en L

Très commun, le plan de cuisine en L présente de multiples avantages. Ergonomique, il s’adapte aussi bien aux espaces fermés ou ouverts, spacieux ou plus restreints. Par ailleurs, cette configuration bénéficie de nombreux espaces de stockage ainsi qu’un volume de plan de travail satisfaisant. 

L’inconvénient de cette implantation est identique à celui de la cuisine en U : le traitement des angles n’est pas toujours optimisé. 

Le plan de cuisine en G

Moderne et conviviale, la cuisine en G est la reine des cuisines ouvertes ! Grâce à son plan de travail supplémentaire, elle offre de nombreuses possibilités. Vous pouvez ainsi l’aménager en table à manger, en bar ou encore en plan de travail additionnel. Par cette prolongation, cette implantation peut de surcroît servir de délimitation avec un autre espace. 

Le plan de cuisine en G

Tout comme toutes les cuisines ouvertes, on note toutefois le problème de diffusion des odeurs de cuisine dans le reste de la maison. D’autre part, il faut savoir que ce type de configuration nécessite une superficie importante. 

Le plan de cuisine en I

Reposant sur un seul pan de mur, la cuisine en I s’adapte aussi bien à une cuisine ouverte qu’à une cuisine fermée.

Si cette configuration est très intéressante d’un point de vue budget, la cuisine en I s’adapte à tous les styles : design, minimaliste, rustique… 

Seul point négatif de cette implantation : on lui reproche souvent son manque de convivialité.

Mais si vous êtes séduit par l’îlot central, sachez que ce dernier donnera une toute autre dimension à votre cuisine en I en lui apportant un côté chaleureux et accueillant.

De la kitchenette à la cuisine ultra design, le plan de cuisine en I a encore de beaux jours devant lui ! 

Le plan de cuisine en I

Des questions demeurent en suspens ?
N’hésitez pas à consulter un professionnel ou un architecte d’intérieur pour bénéficier de conseils personnalisés !