Dallage extérieur : bien choisir le sol de votre terrasse

Lorsque l’on pense au revêtement de sa terrasse, le dallage extérieur est une option très séduisante. Alliant praticité, durabilité, facilité de mise en œuvre et cachet, ce type de revêtement se décline en trois matériaux : pierre naturelle, pierre reconstituée et béton. Entrent parfois dans cette catégorie les dalles en bois et les dalles en grès cérame : même si techniquement les premières appartiennent à la famille des revêtements en bois et les secondes, à celle du carrelage, on fait le tour de toutes les possibilités !  Zoom sur le choix et l’entretien du dallage extérieur.

Un projet à venir ?

Sol extérieur : les conseils avant l’aménagement

Aménager un espace extérieur requiert quelques précautions, et ce, quel que soit l’usage : cuisine extérieure, coin repas ou détente… Voici ce qu’il faut savoir avant de faire poser votre revêtement extérieur : 

  • La durabilité du matériau est importante car votre terrasse devra supporter les passages fréquents et les intempéries. Certains matériaux ne supportent pas l’eau, le gel et/ou les UV. Assurez-vous donc que votre choix de revêtement est adapté aux conditions extérieures. 
     
  • Le confort est primordial, surtout si vous marchez pieds nus : certains revêtements de sol seront plus agréables au toucher que d’autres.
     
  • Côté sécurité, un sol antidérapant est indispensable notamment lorsqu’il se trouve à proximité d’une piscine. 
     
  • Le revêtement du sol doit apporter une touche déco qui viendra parfaire l’ambiance que vous avez choisie pour votre espace extérieur : style contemporain, classique, design… Par exemple, on trouvera souvent des dalles en béton au sol des terrasses au style moderne, tandis que la dalle en pierre naturelle ou reconstituée sera plutôt réservée au style campagne chic. 
     
  • La surface au sol doit être correctement évaluée pour pouvoir établir un calepinage, et donc un rendu qui vous correspond. 
     
  • Concernant l’entretien, tout dépend du temps que vous pouvez y consacrer : gardez toutefois à l’esprit que des dalles en bois naturel nécessiteront un entretien plus régulier que des dalles en béton ou en pierre. 
     
  • Dalle en béton, en pierre naturelle, en pierre reconstituée, caillebottis en bois ou dalle de carrelage ne sont pas au même prix : avant de vous lancer, établissez un budget

Béton, pierre, bois, carrelage : le choix du revêtement pour votre sol extérieur

Une terrasse est un espace supplémentaire qui, lorsqu’il est bien aménagé, peut apporter un confort indéniable et une vraie valeur ajoutée à votre logement en cas de revente. Pour exploiter cet espace extérieur de la meilleure façon, plusieurs types de revêtement extérieur sont envisageables : à vous de choisir celui qui correspond à vos envies mais également à vos besoins. 

Dalles en pierre naturelle : l’authenticité avant tout

La pierre naturelle se démarque aisément des autres matériaux par son rendu esthétique et le cachet mâtiné d’authenticité qu’elle apporte à tout extérieur.

Matériau noble par excellence, elle offre de nombreuses possibilités, tant dans le choix de la pierre elle-même que dans ses nuances, ses dimensions et ses différents types de pose.

La dalle en pierre naturelle se décline dans de nombreux types de pierre, qui ont chacun leurs caractéristiques bien propres.

Tour d’horizon des sols extérieurs en pierre naturelle les plus répandus :

  • Le quartzite, à l’aspect bigarré et brillant, dont les teintes vont du gris au jaune en passant par le bleu ;
  • L’ardoise, facilement reconnaissable à sa texture et à l’intensité de ses couleurs (noir, gris, bleu) ;
  • Le travertin, sobre et très naturel, qu’on trouve dans des tons blanc, crème, et marron ;
  • Le granit, au rendu moucheté très contemporain ;
  • La pierre calcaire, pour un aspect nuancé et vieilli allant du bleu au beige en passant par le gris ;
  • Le marbre, classique intemporel.

 

Travertin, ardoise, marbre, granit, pierre bleue… Lorsqu’il s’agit de pierre naturelle, vous avez l’embarras du choix pour créer le style que vous souhaitez. Vous rêvez d’apporter un peu de méditerranée sur votre terrasse ? Optez pour le travertin : agréable au toucher, il s’adaptera aussi bien à une terrasse contemporaine que rustique. Vous désirez un sol qui a du caractère, une élégance sophistiquée ? Misez sur le marbre. Chaque marbre étant unique, il apportera à votre terrasse une esthétique qui lui est propre. Quant à l’ardoise, c’est un caméléon qui selon le type de pose choisie peut donner une touche décontractée ou ultra design.

La forme et l’agencement de vos dalles en pierre naturelles vont avoir un impact important sur l’esthétique de votre terrasse.

 

On distingue trois grands types de calepinages, avec leur rendu bien spécifique : 

La pose en bande

La pose en bande

Les dalles sont décalées entre elles d’une moitié de largeur. Cela permet de conserver une certaine harmonie sur la structure globale du sol tout en évitant le côté monotone d’une pose trop linéaire.

La pose en opus romain

La pose en opus romain

Des dalles de dimensions différentes sont disposées selon un motif prédéfini, à la géométrie implacable, pour un rendu élaboré et luxueux.

La pose en opus incertum

La pose en opus incertum

Les dalles, de formes et de dimensions irrégulières, sont disposées de façon aléatoire, ce qui donne un style désorganisé authentique, qui met en valeur les nuances variées de la pierre.

Côté méthode de pose des dalles en pierre naturelle, on distingue quatre grandes techniques. 

  • La pose scellée, qui consiste, dans le même temps, à tirer un mortier, sceller les dalles extérieures et vérifier les niveaux. Elle est recommandée si la chape de support n’est pas parfaitement plan.
     
  • La pose collée, qui consiste à coller les dalles avec un mortier colle sur son support. Ce type de pose, à privilégier pour les chapes parfaitement planes, permet une mise en place plus souple par rapport à une pose scellée.
     
  • La pose sur plots, qui consiste à poser les dalles sur des plots en matière synthétique avec des joints laissés ouverts entre les éléments pour permettre l’évacuation des eaux pluviales. Ces plots sont généralement réglables, pour palier facilement à une pente ou un défaut de planéité du support. 
     
  • La pose sur lit de sable, qui consiste à poser directement la dalle sur le sable, sous lequel on aura au préalable disposé un film géotextile pour empêcher la prolifération des racines.

L’épaisseur et la nature des dalles en pierre naturelle conditionne leur type de pose.

Ainsi, pour des dalles de moins de 3 cm d’épaisseur, on s’orientera obligatoirement vers une pose scellée ou collée, là où la pose sur sable est possible pour des dalles à partir de 3 cm d’épaisseur, et où la pose sur plot n’est envisageable que pour des dalles en pierre non poreuses, d’au moins 4 cm d’épaisseur.


Du point de vue de la durabilité, la dalle en pierre naturelle, dense et épaisse, est un matériau très solide qui n’a plus à faire ses preuves.

C’est également un revêtement de sol facile d’entretien mais qui ne supporte pas les détergents et autres produits de nettoyage trop agressifs. Son principal inconvénient : en fonction du type de pierre choisie, elle peut être lourde et donc difficile à manipuler. 

Les conseils de l'expert L'Artisan

Choisissez des dalles en pierre imperméabilisées pour qu’elles conservent durablement leur éclat. En effet, l’imperméabilisation empêche les tâches d’être absorbées et de s’incruster dans la pierre.

L'Artisan

 

Dalles en pierre reconstituée : des imitatrices de talent


La pierre reconstituée reproduit la beauté des roches naturelles, la légèreté et l’étanchéité en plus.

Extraite de carrières, la pierre est concassée puis mélangée à des liants avant d’être moulée en fonction de l’aspect recherché.

Grâce au processus industriel de reconstitution et de moulage, la pierre reconstituée est résistante aux chocs, au gel et demeure non poreuse et non glissante.

Sa densité et son épaisseur constantes lui confèrent une durabilité accrue. Elle accumule également moins la chaleur que sa version naturelle, ce qui soulagera les pieds nus des régions très ensoleillées.

Enfin, c’est une alternative plus économique que la pierre naturelle. 

Les dalles en pierre reconstituées offrent les mêmes possibilités de rendu visuel et de calepinage que les dalles en pierre naturelle.

Pour le choix de la technique de pose de ce type de revêtement de sol extérieur, c’est là encore l’épaisseur des dalles qui déterminera les techniques possibles : en dessous de 3,5 cm d’épaisseur, ce sera une pose collée ou scellée ; au-delà de 3,5 cm d’épaisseur, on peut également envisager une pose sur plot ou sur sable.

 

Dalles en béton : durabilité et résistance


Économique, résistant aux chocs et aux intempéries, le dallage en béton a bien évolué et offre de nombreuses possibilités esthétiques, qui vont bien plus loin que l’image brute et austère que l’on a parfois de ce revêtement de sol extérieur. Capable d’imiter d’autres matériaux, il offre de surcroit un entretien facilité.

Les dalles béton sont fabriquées à partir d’un mélange de ciment, graviers, de sable et d’eau qui est ensuite moulé et pressé de façon à obtenir l’aspect, la forme et les finitions recherchées.


On trouve sur le marché deux grands types de dalles béton : 

  • La dalle imprimée : l’impression confère à la dalle béton un effet structuré en surface. La dalle peut également être sérigraphiée, pour proposer des motifs originaux (une imitation carreaux de ciment par exemple). Très résistante, elle bénéficie souvent d’un traitement de protection dès sa fabrication.
     
  • La dalle gravillonnée : les granulats sont lavés à l’eau sur le béton frais, ce qui les fait légèrement ressortir. Encore plus résistante que son homologue imprimée et antidérapante, elle propose l’autre avantage de rester fraîche en été. C’est un revêtement de choix pour les plages de piscine.


Côté techniques, les préconisations pour la pose de dalles en béton sont les mêmes que pour les dalles en pierre reconstituée.  

Dallage en carrelage grès cérame

Matériau résistant, non poreux, et très facile d’entretien, le carrelage en grès cérame est obtenu par cuisson d’un mélange d’argile et de silice.

Ce revêtement de sol extérieur est l’un des plus plébiscités pour les terrasses. Aspect bois, ardoise, béton ou pierre… Il offre une vaste palette de formes, de couleurs et de textures, pour des possibilités de personnalisation de votre sol extérieur quasiment infinies.

Si le grès cérame émaillé est recouvert d’émail pour apporter un aspect lisse, il est néanmoins plus sensible aux chocs que le carrelage grès cérame pleine masse.

Retrouvez tous nos conseils sur le choix d’un carrelage extérieur dans le dossier associé.

Dallage en bois

Particulièrement adaptée aux petits espaces grâce à sa facilité de pose, la dalle en bois, également appelée caillebotis, apportera un côté nature et exotique à votre extérieur, le petit côté damier en plus. Quelle que soit l’essence que vous choisissez pour vos dalles extérieures en bois, assurez-vous que le matériau affiche au moins une classe 4 (bois adapté à un usage sur sol extérieur). Sachez également que si vous souhaitez conserver l’aspect d’origine de vos caillebottis sur la durée, il faudra les entretenir et les traiter régulièrement. En revanche, si vous laissez le bois griser, un simple entretien de nettoyage sera nécessaire. 

A noter : le bois composite est une alternative au bois naturel qui, en plus d’allier résistance et imputrescibilité, offre une grande diversité de coloris et ne nécessite quasiment aucun entretien.

Dallage extérieur : quel prix et quel entretien ?

Outre l’aspect esthétique, le choix du revêtement extérieur se fait aussi en fonction de l’entretien et du prix. 

 

L’entretien du revêtement

Le carrelage en grès cérame requiert peu d’entretien. De l’eau et du savon noir suffisent à supprimer les éventuelles taches. En cas de sol extérieur très encrassé, vous pouvez envisager de temps en temps un nettoyage à haute pression.
 

La pierre naturelle ou reconstituée et le dallage béton nécessitent un lavage doux : nettoyeur haute pression et sels de déverglaçage sont à proscrire ! Un nettoyage régulier à la serpillère humide avec un peu de savon de Marseille ou de savon noir est suffisant… Les dalles en pierre naturelle étant poreuses, il faudra également prévoir une imperméabilisation tous les 2 ou 3 ans afin de les protéger et d’éviter que des taches ne s’incrustent.

Quant aux dalles en bois, elles s’entretiennent avec de l’eau et une brosse avant de passer le jet d’eau. Vous pouvez ensuite appliquer un saturateur pour protéger et fixer la couleur (environ une fois par an). 

 

Le prix du revêtement de sol extérieur par mètre carré

Le prix de la pierre naturelle dépendra de la pierre choisie. La pierre de Bavière ou le quartzite du Brésil débutent à 25€ du mètre carré, là où il faudra tabler sur un prix minimum de 60€ le mètre carré pour du travertin, de l’ardoise ou de la pierre de bourgogne. Les prix peuvent grimper jusqu’à 150€ le mètre carré pour du granit ou du marbre.
 

Le dallage en pierre reconstituée est moins onéreux, à partir de 25€ du mètre carré.

Pour les dalles en béton, comptez 15€ du mètre carré pour les dalles gravillonnées, et de 20€ à 60€ du mètre carré pour les dalles en béton pressé.

Pour le carrelage en grès cérame, émaillé ou non, comptez une cinquantaine d’euros par mètre carré.   

Pour un dallage en bois (naturel ou composite), prévoyez entre 15 et 20€ le caillebotis.

 

Vous avez des questions ? Besoin de conseils personnalisés ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !