Dallage sur terre-plein : bonne idée ? Que faire en cas d’affaissement ?

  • Article
  • Extension

Temps de lecture : 3 min

Le dallage sur terre-plein est réalisé à même le sol, après décapage de la terre végétale. Cet ouvrage fait en béton permet de construire maison individuelle ou extension lorsque le terrain le permet. Une solution souvent moins onéreuse que la réalisation d’un vide-sanitaire, mais également plus fragile. En effet, si le sol présente des faiblesses, le dallage sur terre-plein va en souffrir et suivre les mouvements de terrain. Quelles sont les principales causes d’affaissement d’un dallage sur terre-plein ? Comment résoudre cette pathologie lorsqu’elle se présente ? Enfin, lorsque l’on construit une extension latérale, comment s’assurer qu’elle ne surviendra pas ? Causes, solutions, bonnes pratiques : on fait le tour de la question.

dallage sur terre plein
Sommaire

Apparition de fissures au sol ou en bas de murs, carrelage du rez-de-chaussée qui se casse, apparition de végétation sortant des plinthes intérieures ou extérieures, désolidarisation des plinthes, cloisons qui fissurent au niveau des portes intérieures, fenêtres qui s’ouvrent mal… Les signes d’un dallage sur terre-plein qui s’affaisse témoignent de causes diverses qu’il faut identifier afin d’y remédier.

Un dallage sur terre-plein réalisé sur un terrain inadapté

Généralement le dallage sur terre-plein pour la réalisation d’une maison individuelle ou d’une extension ne sera jamais fait si le terrain ne le permet pas. En revanche, certaines constructions faites-main, comme une extension sans passer par un professionnel, peuvent souffrir quelques années plus tard à cause d’un dallage sur terre-plein réalisé sur un sol inadapté.

Les terrains ne pouvant pas accueillir ce type de dallage sont :

  • Les terrains argileux : lorsqu’un sol est argileux, la terre va gonfler ou se retirer en fonction de la teneur en eau du sol. Une terre dites en argiles gonflantes va créer un terrain non uniforme et donc induire un affaissement au niveau du dallage.

  • Un terrain en pente, avec remblais ou déblais : un dallage sur terre-plein doit se faire sur un parfaitement terrain plat, directement sur le sol naturel. Si ce n’est pas le cas, si le sol n’est pas homogène ou présente des différences de niveaux, des effets de tassement se produisent, modifiant la forme du terrain et jouant ainsi directement sur la stabilité du dallage.

  • Un terrain calcaire ou gypseux : ici la terre peut créer des cavités par la dissolution de la roche. Résultat ? Le dallage s’affaisse ou casse.

  • Un terrain où l’action de l’eau est persistante : inondation ponctuelle suite à des crues, terrain en cuvette où l’eau de pluie stagne, terrain sujet aux variations du niveau des nappes phréatiques. Là encore, l’eau nuit à la stabilité du terrain et donc de la dalle qu’il porte.

Dans ces configurations, on privilégiera, selon le terrain, des fondations sur semelles filantes bien dimensionnées ou sur pieux qui porteront la dalle, ou, pour les terrains les plus retors et les constructions imposantes, un radier (dallage en béton armé solidarisé avec les murs) qui va avoir une fonction porteuse.

Travaux de rénovation en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser : nous vous mettons en relation avec nos professionnels partenaires.

Un dallage sur terre-plein mal réalisé

L’affaissement du dallage sur terre-plein peut également être causé par une erreur humaine lors de la construction, avec une mauvaise réalisation. Si votre habitation ou votre extension est encore sous garantie décennale, il est conseillé de se rapprocher de l’entreprise de construction pour qu’elle reprenne l’ouvrage à ses frais.

La mauvaise mise en œuvre d’un dallage sur terre-plein peut intervenir à différentes étapes de la réalisation :

  • Le décapage du sol a été insuffisant. Si le sol n’est pas assez décapé avant de couler le béton, un effet d’affaissement se produit dans le temps dû à un sol trop mou et donc sujet au tassement.

  • La dalle a été coulée sur de la terre végétale, sans réalisation de forme préalable, sans hérisson. Dans ce cas, les matières organiques vont se décomposer et créer une instabilité du terrain.

  • La réalisation de forme préalable avant de couler le béton a été faite avec des matériaux inappropriés comme les « tout-venant » (cailloux, graviers et sable peu homogènes) ou des matériaux friables.

  • Le compactage de la forme a été insuffisant ou réalisé sur des couches trop épaisses.

  • La couche de forme réalisée est inégale, trop importante ou hétérogène.

Les autres causes possibles d’un affaissement du dallage sur terre-plein

Il se peut que le problème ne vienne pas directement de votre dallage ou de votre terrain. On peut constater un affaissement d’un dallage sur terre-plein lorsque :

  • L’isolant thermique placé sur le hérisson n’est pas adapté, ou placé uniquement en périphérie du dallage. La marche à suivre ici est de s’assurer que l’isolant choisi a une résistance à la compression adaptée, et qu’il est installé sous toute la surface du dallage sur terre-plein. Rappelons que l’isolation thermique de la dalle est importante si le dallage a vocation à soutenir une habitation ou une extension.

  • Des arbres sont plantés trop près du dallage. Les racines vont capter l’eau et créer un tassement du sol. La règle ici à respecter est de planter un arbre à une distance équivalente à 1,5 x la taille adulte de l’arbre.

  • Une canalisation passant sous le dallage est rompue. Les fuites peuvent provoquer un affaissement du dallage.

Comment réparer un affaissement de dallage sur terre-plein ?

Plusieurs solutions existent, plus ou moins lourdes en fonction de l’état des dégâts et de la nature du sol. La plus récente, l’injection de coulis de béton associé à de la résine expansive est prisée par de nombreuses entreprises. Cette injection est faite en fonction des charges supportées par le dallage sur terre-plein et du niveau d’affaissement. Permettant de redresser la dalle aux endroits où elle s’affaisse, elle a le mérite d’être rapide et simple à mettre en œuvre. Mais dans les cas vraiment problématiques, il faut parfois envisager un renforcement, voire un remplacement des fondations : une opération lourde et coûteuse…

Seule une étude de géotechnique et l’expertise d’un professionnel pourront vous permettre de trouver la bonne adaptée à l’affaissement de votre dallage sur terre-plein. 

Besoin d’estimer le prix de vos travaux ?
Décrivez rapidement votre projet et visualisez instantanément votre budget travaux !

Agrandissement de maison : le dallage sur terre-plein est-il adapté ?

Vous l’avez compris, il ne s’agit pas ici de choisir la solution la moins chère, mais la plus adaptée à votre terrain. Il faudra donc réaliser une étude de sol au préalable pour savoir vers quelle solution de dallage se tourner. C’est d’ailleurs un impératif pour souscrire cette assurance dommage ouvrage obligatoire lorsque vous faites construire une maison ou une extension.

Deux possibilités s’offriront à vous : réaliser un dallage sur vide sanitaire ou sur terre-plein. Dans le premier cas, la dalle en béton est coulée sur un vide sanitaire, configuré par des murs de soubassements reposant eux-mêmes sur des semelles de fondation. Cette solution est nécessaire lorsque votre sol n’est pas droit, est soumis à de fortes pluies, est argileux ou calcaire, ou lorsque votre région est exposée aux risques sismiques. Certains terrains nécessitent la mise en place de fondations en radier : il s’agit d’une dalle de fondation en béton armé qui s’étale sous toute la construction.

Sachez qu’avant même l’étude des sols, un coup de fil à votre mairie vous permettra de savoir quels sont les types d’ouvrage conseillés pour la réalisation d’un dallage dans votre secteur.

Lorsque vous envisagez de créer une pièce à vivre dans votre agrandissement de maison, la dalle en béton coulée sur vide sanitaire a l’avantage de permettre le passage des différents réseaux eau, électricité ou gaz, plus facilement. Cela permet également de faire des modifications plus tard.

De son côté, le dallage sur terre-plein sera plus économique. Il devra être faire sur une terre stable, plane et compacte. Deux mises en œuvre sont possibles pour réaliser cet ouvrage : la dalle peut prendre appui sur des maçonneries (semelles de fondation et mur de soutènement) ou non. Là encore, seul un expert pourra vous dire quelle solution est préconisée.

Des travaux en vue ?
Décrivez-le rapidement : nous vous mettons en relation avec nos professionnels partenaires.

Pourquoi choisir La Maison Saint-Gobain pour vos travaux ?

Je trouve un artisan

Un conseiller dédié
01 88 24 70 05

Des professionnels partenaires ?
proches de chez vous

Votre acompte garanti et vos paiements sécurisés