Quel carrelage pour le sol de ma terrasse ?

Imaginez : vous êtes tranquillement installé(e) sur votre terrasse à profiter du soleil…. Et à admirer votre nouveau carrelage extérieur. Un élément à ne pas négliger, que vous verrez également de l’intérieur de votre maison. Pour le choix, la pose, l’entretien et le prix, suivez nos conseils !

Un projet à venir ?

Choix du carrelage extérieur : les 5 points essentiels

Il est crucial de bien prendre le temps de choisir votre carrelage extérieur, et ce pour différentes raisons : la sécurité pour éviter tout dérapage incontrôlé sur votre terrasse, la bonne résistance du matériau aux intempéries et enfin l’aspect esthétique. Votre carrelage doit vous plaire tout en garantissant votre sécurité.

5 points doivent retenir toute votre attention dès lors que se pose la question de comment choisir un carrelage extérieur.
 

  • Tout d’abord, l’orientation de la terrasse à carreler, qui va influencer le choix de la couleur du revêtement. Soyez vigilant : les couleurs sombres emmagasinent la chaleur, alors que le blanc réfléchit la lumière. Trouvez un juste milieu en fonction de votre situation.
     
  • Ensuite, l’agencement de votre terrasse. Petite astuce si elle est visible depuis l’intérieur de votre logement : pensez à uniformiser au maximum les motifs et les couleurs. Un carrelage harmonisé vous donnera une réelle impression d’espace !
     
  • Puis, la question de l’inclinaison de la pente et du support doit se poser : ces informations vous aideront à choisir le format à privilégier. La tendance est aujourd’hui à des formats de plus en plus grands… plus adaptés à une surface plate.
     
  • Vient ensuite le choix de la méthode de pose. Pose scellée, pose collée ou pose sur plots : elle conditionne le type de carrelage envisageable. Par exemple, si vous souhaitez avoir recours à la technique de pose sur plots, le carrelage devra avoir une épaisseur d’au moins 2 cm.
     
  • Enfin, la question de la surface à carreler : cette information est essentielle pour choisir votre carrelage en fonction de votre budget, fixé en amont.

Carrelage pour terrasse : le choix du revêtement

Le carrelage pour l’extérieur a de nombreux atouts ! Tout d’abord, ses caractéristiques techniques : sa forte résistance à la compression, aux chocs et aux rayures assure une excellente durabilité. Revêtement étanche, il est également très facile à entretenir. Sans oublier son caractère antidérapant, encore plus intéressant s’il entoure une piscine.

Ce revêtement offre un large choix de finitions pour s’accorder avec l’ambiance de votre terrasse. Le carrelage extérieur est apprécié pour sa résistance au gel et aux UV, sa facilité de pose et son faible entretien. 
 

On distingue 2 grandes familles de carrelage extérieur : le carrelage grès cérame pleine masse et le carrelage grès cérame émaillé.
 

  • Le carrelage extérieur grès cérame pleine masse est imperméable et a une très faible porosité. Il est disponible en de nombreux coloris, et peut être structuré ou ardoisé. 
     
  • Le carrelage extérieur grès cérame émaillé est plus sensible aux chocs que le précédent, mais il propose davantage de choix de couleurs et de finitions. C’est la sélection à privilégier pour une personnalisation complète. 

Un carrelage aux finitions variées

Il existe un large choix de nuances et de coloris pour vos carreaux, c’est l’un des avantages du carrelage.

Aspect béton, aspect bois ou encore aspect pierre, à vous de choisir la nuance de carrelage extérieur qui vous correspond le mieux !

En termes de formats, vous avez le choix entre des dalles carrées ou des dalles rectangulaires.
 

La petite astuce à connaitre : plus le format des dalles choisies est grand, plus elles donneront une impression d’espace à votre extérieur.

Droite, décalée, en diagonale : le type de pose permet aussi de jouer avec les effets visuels, les perspectives…

Quelles sont les normes du carrelage extérieur ?

Les normes fournissent des informations sur la résistance au passage, aux rayures et à la glissance.

Voici celles qu’il faut regarder attentivement :

  • La norme PEI pour la résistance à l’abrasion (de 1 à 5, le niveau 5 étant recommandé pour des lieux très passants),
     
  • Le classement UPEC pour la résistance à l’usure, à l’eau, et aux agents chimiques (plus le chiffre est élevé, plus le carrelage est résistant au critère concerné),
     
  • L’échelle de MOHS pour la résistance aux rayures (de 1 à 10, 10 étant attribué aux carrelages à très bonne résistance),
     
  • La classification des revêtements antidérapants en milieu humide pieds nus : PN (classement A/B/C),
     
  • La classification des revêtements antidérapants en milieu humide pieds chaussés : PC (classement de R9 à R13 pour une adhérence très forte).

Les étapes de la pose du carrelage au sol

Une fois le choix de carrelage effectué (aspect bois, pierre ou autre), votre carreleur va suivre certaines étapes pour la pose du carrelage d’extérieur.

La préparation de la pose

Le calepinage sert à déterminer la quantité de carrelage à commander pour réaliser votre terrasse carrelée : il s’agit d’un croquis représentant la disposition des différents carreaux, en les positionnant de sorte à limiter le nombre de découpes tout en obtenant l’effet visuel désiré. 

Une fois le carrelage reçu, ce calepinage est reproduit via des repères tracés au sol, afin de préparer la pose des carreaux qui sont découpés en fonction. 

A noter : avant la pose du carrelage, votre artisan vérifiera que le lot entier de carrelage provient du même bain, pour éviter les différences de nuance entre les carreaux.

 

La pose du carrelage

Dans le cas d’une pose des carreaux colée, un mortier-colle adapté va être étalé sur la dalle de votre terrasse à l’aide d’un peigne à colle, les carreaux étant encollés à l’avancement de leur pose et espacés les uns des autres par des croisillons pour assurer une largeur homogène des joints. 

Votre carreleur veillera au préalable que le support est propre, bien régulier, et qu’il permet une évacuation des eaux de pluie dans le bon sens. Au besoin, il effectuera un ragréage pour assurer la planéité du support.

 

Les finitions

Pour des finitions parfaites, votre carreleur posera des profils de finition en bout de terrasse, et fera passer le carrelage en dessous. Puis viendra l’application d’un mortier de jointement spécial extérieur à l’aide d’une raclette. Une fois celui-ci sec (après 24 à 48h généralement), le surplus de matière sera nettoyé, en suivant le sens des joints.

A noter : il existe une large gamme de couleur pour les mortiers de jointoiement, et la couleur des joints aura un impact sur le rendu esthétique de votre terrasse en carrelage. N’hésitez pas à vérifier ce détail qui n’en est pas un avec votre artisan en amont de la pose du carrelage.

 

Entretien et prix du carrelage extérieur

Le grès cérame est connu pour son entretien aisé, à l’intérieur comme à l’extérieur. Dans une pièce comme la salle de bains ou sur une terrasse, le carrelage ne craint pas les taches. Cependant, pour assurer la longévité de ce revêtement à l’extérieur, un entretien régulier s’impose. Voici quelques recettes de grand-mère qui ont fait leurs preuves. 

  • Eau et savon noir : avec un balai-brosse, ce mélange ôte les poussières et les résidus tout en redonnant de l’éclat au carrelage.
     
  • Bicarbonate de soude : un litre d’eau, une cuillère à soupe de savon et un verre de bicarbonate de soude créent un produit efficace contre les taches tenaces.
     
  • Vinaigre blanc : il est idéal pour supprimer le calcaire présent sur le sol. Vous pouvez concevoir un produit écologique avec un volume de vinaigre pour deux volumes d’eau.


Côté budget, le prix au mètre carré dépend du carrelage extérieur choisi. Pour un carrelage de qualité, comptez en moyenne entre 25 et 50€/m². Pour prévoir une enveloppe budgétaire suffisante, n’oubliez pas le coût de la pose, qui dépend des carreaux que vous aurez choisis. 

 

 

Vous avez des questions ? Besoin de conseils personnalisés ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !