Rénovation d’une maison sans architecte

  • Article
  • Démarches gestion de chantier
  • Rénovation de maison

Temps de lecture : 2 min

Vous avez pour projet de rénover votre maison ? Dans cette entreprise, bon nombre de professionnels peuvent intervenir : les artisans bien sûr, mais également les maîtres d’œuvre ou les architectes, selon l’ampleur du chantier. Ces derniers agissent tels de véritables chefs d’orchestre de vos travaux et vous apportent également leur expertise pour les mener à bien. Si leur intervention s’avère rassurante et très utile, il faut également savoir qu’elle est dans certains cas obligatoire. Quels sont ces travaux de rénovation pour lesquels la loi impose le recours à un architecte et quels sont ceux où vous avez le choix ? Décryptage dans l’article.

Les cas où le recours à l’architecte est obligatoire

Lorsque l’on décide d’entreprendre des travaux de rénovation dans sa maison ou son appartement, il n’est pas toujours facile de trouver les bons artisans ou les entreprises compétentes à qui confier son chantier. Certains, très bricoleurs, décident par ailleurs de prendre eux-mêmes en charge les opérations. Beaucoup s’interrogent cependant sur le fait de recourir ou non à un architecte. Dans quelles situations est-il possible de se passer de lui et dans quels cas est-ce obligatoire ? Nous vous éclairons sur le sujet.

Rénovation de maison : dans quelles situations peut-on se passer d’un architecte ?

Afin de faire des économies sur le coût final de la rénovation, beaucoup tentent de réaliser un maximum de travaux par eux-mêmes ou en faisant appel à différent(e)s artisans et / ou entreprises qualifié(e)s pour le faire. Les honoraires d’un architecte, dont le montant se situe en moyenne entre 8% et 12% du montant total de vos travaux, peuvent peser lourd sur le devis et il est par conséquent légitime de se questionner sur la nécessité ou non de faire appel à son expertise. Bien que profitable, l’aide de ce professionnel n’est pas obligatoire pour tous les types de travaux. 

 

Pour des travaux de rénovation (intérieurs ou extérieurs) d’une construction non soumise à restrictions.

Vous vivez dans une habitation située en dehors d’un site classé et qui n’est pas considérée comme un monument historique ? En principe, rien ne vous oblige à faire appel à un architecte pour concrétiser vos travaux de rénovation.
 

Pour un agrandissement qui n’étend pas la surface habitable au-delà de 150 mètres carrés.

Vous souhaitez réaliser un agrandissement à votre maison ? Ce chantier peut être envisageable sans l’aide d’un architecte à la condition que cet espace supplémentaire n’entraîne pas une extension de la surface habitable totale supérieur à 150 mètres carrés.

 

Pour une rénovation légère de rafraîchissement ou d’aménagement.

Toutes les opérations de rafraîchissement et d’aménagement ne nécessitent pas l’intervention d’un architecte. Bien qu’un architecte d’intérieur puisse être grandement utile dans ce contexte, rien ne vous oblige à recourir à ses services.

Vous souhaitez faire rénover votre logement ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Dans quels cas est-il obligatoire de faire appel à un architecte pour votre rénovation de maison ?

Les travaux de rénovation sont une belle aventure mais peuvent causer quelques désagréments et demandent un investissement conséquent aussi bien en temps et en argent. Pour les mener à bien, l’intervention d’un architecte s’avère souvent précieuse. Elle est également obligatoire dans certains cas. Explications.

 

Pour des travaux de rénovation sur un bâtiment classé ou situé en zone protégée.

Quelle que soit la nature de votre rénovation, lorsque vous vivez sur un site classé ou dans une bâtisse répertoriée au patrimoine historique, certaines restrictions doivent être observées.

Dans une telle situation, il est important de faire la distinction entre les bâtiments inscrits au patrimoine historique et les bâtiments classés au patrimoine historiques. Les premiers jouissent en effet d’une protection et d’un intérêt au niveau régional alors que les deuxièmes sont l’objet d’une protection et d’un intérêt national. Pour rénover un monument inscrit au patrimoine, le recours à un architecte n’est pas obligatoire même si fortement recommandé. En revanche, pour effectuer des travaux au sein d’une construction classée, son recours est incontournable.

Pour la rénovation d’un bâtiment classé, vous avez l’obligation de faire intervenir un architecte des Bâtiments de France afin de réaliser des travaux dans les règles de l’art en respectant l’architecture d’origine, les matériaux utilisés et les conventions d’urbanisme. Grâce à l’aide de ces professionnels disposant d’une solide culture patrimoniale, vous mettez toutes les chances de votre côté pour l’acceptation de votre dossier et la préservation de votre patrimoine. 

Rénover un bâtiment classé : architecte obligatoire

Pour une extension ou une surélévation qui agrandit la surface au plancher au-delà de 150 mètres carrés.

Dans la rénovation, les extensions horizontales ou verticales sont de plus en plus courantes car elles permettent d’agrandir sa surface d’habitation sans avoir besoin de déménager. Toutefois, il faut savoir que si cet agrandissement amène la superficie de votre maison ou appartement à 150 mètres carrés habitables ou plus, il vous faut impérativement solliciter l’aide d’un architecte.
 

Pour l’aménagement d’espaces non habitables : garage, combles perdus, cave…

Vous n’utilisez que très peu votre garage, vos combles perdus ou votre cave ? Ces espaces, au départ non conçus pour être habitables et non comptabilisés comme tels dans votre surface habitable, constituent néanmoins une superficie supplémentaire qu’il peut être intéressant d’exploiter si vous avez besoin d’une pièce en plus dans votre maison. Bien que cette surface soit déjà existante, sachez toutefois qu’en les aménageant, ils viendront augmenter votre surface habitable et que vous aurez l’obligation de passer par un architecte si la surface habitable totale de votre logement est étendue à plus de 150 mètres carrés une fois les travaux d’aménagement terminés.

 

Pour la création d'une véranda ou d’une extension vitrée

La construction d’une véranda ne vient pas impacter votre surface habitable, et n’impliquera pas le recours à un architecte si celle-ci vient porter votre surface habitable à plus de 150 m². Ce qui n’est pas le cas de l’extension vitrée, qui elle, est incluse dans la surface habitable.
 

Pour une rénovation en tant que personne morale.

Si la bâtisse que vous souhaitez rénover est destinée à usage commercial, vous avez l’obligation de recourir à un architecte car en tant que local recevant du public, tout doit être réalisé selon les dernières normes de sécurité.

De l’intérêt de passer par un architecte…

Même si le recours à un architecte n’est pas obligatoire dans votre cas, son intervention peut s’avérer très utile, notamment dans les rénovations touchant les structures porteuses ou les projets ambitieux de remodelage intérieur. Bien qu’il ait un prix, le conseil de ce professionnel vous permettra d’optimiser votre qualité de vie ainsi que votre patrimoine, grâce à la préservation du cachet de votre habitation et une conception qui valorisera astucieusement chaque mètre carré.

Par ailleurs, les plans d’aménagement développement durable (PADD) et autres contraintes liées à la préservation de l’environnement (et notamment la question de l’emprise au sol, le fait de bâtir une extension en terre pleine…) sont parfois complexes à appréhender pour quelqu’un qui n’a pas eu la formation idoine. Les conseils d’un architecte formé à ces problématiques s’avèrent être un véritable gain de temps pour votre projet. Pensez à vous renseigner auprès du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) de votre département.

Travaux de rénovation en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.