Rénovation d’appartement haussmannien : le guide conseil

Ah, le charme de l’ancien, le parquet, les moulures, la belle hauteur sous plafond, la façade en pierre de taille… L’appartement haussmannien répond à des codes architecturaux et esthétiques bien particuliers, qui lui confèrent ce cachet inimitable mais qui sont autant de points de vigilance lorsqu’il s’agit de le rénover. Vous êtes l’heureux propriétaire d’un appartement haussmannien et projetez justement de lui offrir une belle rénovation pour le mettre à votre goût et gagner en confort ? Découvrez notre guide complet !

Rénovation d’appartement haussmannien

Un projet à venir ?

Conseils et astuces aménagement pour gagner en espace et en modernité


L’appartement haussmannien possède un cachet indéniable… mais il n’est pas toujours très adapté à notre mode de vie contemporain.

Ce n’est en effet pas pour ses pièces de petites superficies et ses couloirs interminables que l’on apprécie le style haussmannien, mais bien pour ses matériaux nobles, ses beaux volumes, ses moulures et ses cheminées.

Voici 5 conseils pour en tirer le meilleur parti et optimiser l’espace sans dénaturer son caractère.

Rénovation d’appartement haussmannien : conseils déco
Attention aux cloisons porteuses dans l’ancien

Revoir la distribution pour un appartement spacieux et fonctionnel

Ouvrir la cuisine sur le salon, transformer deux petites pièces attenantes en un confortable salon, effacer un couloir et revoir la distribution pour gagner en espace et en praticité… Ce genre de problématiques, fréquentes lorsqu’il s’agit d’ajuster l’existant à nos envies d’espace et de convivialité, suppose de s’attaquer aux cloisons, qui sont généralement couronnées des moulures de circonstance.

En principe, rien ne vous empêche de casser une cloison non porteuse, si vous êtes propriétaire de votre appartement. Mais dans l’ancien rien n’est jamais évident… Dans les vieux appartements, une cloison, fut-elle de 10 cm, a toujours le risque d’être porteuse : c’est pourquoi avant de prendre sa massue, il est fortement conseillé de faire évaluer la situation par un professionnel.

Bien souvent, la destruction d’une cloison nécessitera la pose d'une poutre de renfort, de type IPN, ou HPN. Cette poutre devra habillée de plâtre pour garantir sa résistance mécanique en cas d’incendie, l’acier pliant au contact du feu. 

Côté budget, tablez sur 2200 à 3300€ selon la longueur de la cloison à faire disparaitre, ce montant incluant l'habillage en BA 13 de la poutre en acier.

Après ces considérations techniques, place à l’esthétique : un plâtrier staffeur pourra reprendre corniches et angelots dans la continuité de l’existant, afin de conserver le cachet qui contribue à la valeur de votre appartement.


Important : avant de vous lancer dans ces travaux, compulsez votre règlement de copropriété et rapprochez-vous de votre syndic afin de connaitre vos obligations et ce que vous êtes en droit de faire en tant que copropriétaire ! En effet, les travaux impactant la structure de l’immeuble (et donc la suppression d’une cloison) ou les parties communes sont soumis à l’autorisation préalable de la copropriété. Celle-ci peut mandater, à vos frais, un architecte ou un bureau d’étude pour évaluer les impacts de votre projet de rénovation et suivre les travaux. 

Mettre à profit les éléments architecturaux pour récupérer de l’espace utile…

Qui dit appartement haussmannien dit généralement cheminée… et décrochage mural attenant au conduit de cette dernière !

Bien optimisés, ces recoins peuvent se transformer en réels atouts rangement ou déco, avec par exemple la création d’une bibliothèque sur-mesure, d’un banc intégrant des coffres de rangement ou encore d’un placard dissimulé.

Optimiser les recoins grâce aux meubles sur-mesure

Twister le style classique pour plus de personnalité !

Corniches, moulures et boiseries apportent un relief tout en délicatesse à l’intérieur Haussmannien… mais leur style classique n’exclut pas un peu de fantaisie ! N’hésitez pas à les faire ressortir en jouant le contraste, avec une peinture de couleur aux murs ou même aux plafonds. 

A l’inverse, vous pouvez également décider d’opter pour des murs immaculés et de faire ressortir boiseries, moulures ou cheminée, là encore grâce à la couleur…

Du po dans un salon haussmannien

La belle hauteur sous plafond offre également des perspectives intéressantes pour créer des espaces de rangement supplémentaires. Quant au couloir, il peut devenir bien plus qu’un simple lieu de passage : avec l’aide d’un bon menuisier, vous pourrez y intégrer un coin bureau sur-mesure, une élégante bibliothèque, voire même - en fonction de l’espace et de sa reconfiguration - un dressing.

Faire avec le parquet d’époque…ou pas !

Autre caractéristique de l’appartement haussmannien : le parquet massif, bien souvent en point de Hongrie - un grand classique des parquets traditionnels français - joue pour beaucoup dans l’atmosphère si particulière qui se dégage des lieux. Mais en fonction de la façon dont il a été sollicité et entretenu, il n’est pas toujours évident de le conserver et sa rénovation peut être complexe et demande une certaine maitrise. Si certaines lames sont trop fines ou trop endommagées, il faudra les faire changer, et effectuer un dosage expert de teinte et de patine pour que les nouvelles lames passent incognito au milieu de celles d’origine.

Redonner son lustre d’antan à un parquet

Redonner son lustre d’antan à un parquet

S’il n’a pas été trop fragilisé par les ponçages successifs, un léger ponçage et un traitement adapté lui redonneront son lustre d’antan. Un parqueteur expérimenté pourra le cas échéant, le déposer et le remonter sur des lambourdes neuves afin de remédier à un éventuel affaissement. 

Jouer le mix carrelage-parquet pour délimiter les espaces

Jouer le mix carrelage-parquet pour délimiter les espaces

Une autre option : oser le contraste radical en remplaçant les zones abimées par un carrelage de caractère, ce qui permettra de structurer  l’espace.

Poser une douche à l’italienne dans un haussmannien ?

Côté salle de bain : l’italienne est-elle compatible avec l’haussmannien ?

Il est tentant, lorsque l’on se lance dans la rénovation d’un appartement de caractère, d’équiper sa salle de bains d’une douche à italienne : tendance, pratique et raffinée, elle s’adapte à toutes les superficies.

Mais en rénovation, elle pose quelques questions : le principe de la douche à l’italienne est l’encastrement du système dans le plancher.

Or, dans un appartement haussmannien, le plancher n’est pas modifiable.

La seule solution : rehausser le plancher de la salle de bain pour y encastrer les tuyauteries. 

Résultat assuré, mais il faut savoir que ces travaux seront relativement lourds.

Côté budget, comptez entre 6 000 € et 10 000€TTC, sachant que les prix peuvent varier fortement en fonction de votre ville (car oui, l’on trouve des réalisations inspirées du Baron Haussmann à Paris, mais également à Lyon, Paris, ou Marseille…) et de l’étage où se situe votre appartement.

 

Besoin des conseils d'un expert ?

Conseils rénovation pour plus de calme et d’économies d’énergie

Calme et confort thermique en appartement haussmannien

Rénover un appartement haussmannien, c’est aussi l’occasion de réaliser des travaux pour améliorer son confort acoustique et faire baisser ses facture d’énergie. Mais en fonction de l’étage où se situe votre appartement, les travaux à effectuer ne seront pas forcément les mêmes, l’immeuble Haussmannien étant un bâtiment à la structure et aux caractéristiques bien spécifiques. On vous guide étage par étage !

Isolation, calme et luminosité : quelles solutions en appartement haussmannien ?

Pour être à la bonne température dans votre appartement Haussmannien sans pour autant avoir à pousser le chauffage à fond et réduire dans le même temps les nuisances sonores provenant de la rue ou de votre cour intérieur, il y a deux solutions qui peuvent s’appliquer à tous les étages : le changement des fenêtres et l’isolation de vos murs par l’intérieur.

Origine des déperditions pour un immeuble haussmannien non isolé

 

Les caractéristiques thermiques de l’immeuble Haussmannien  

Les immeubles haussmanniens ont des qualités intrinsèques liées à leur mode constructif.

Leurs murs côté rue sont notamment dotés d’une forte inertie, ce qui préserve des variations de températures et permet, malgré l’absence d’isolation des murs, d’obtenir un relatif confort thermique en hiver et en été et donc une facture énergétique relativement modérée (en moyenne 150kWh/m2.an, ce qui classe les logements de ce type dans la catégorie D de l’étiquette énergétique). 

Néanmoins, selon l’étage auquel il se trouve et son orientation, un appartement haussmannien peut aussi être classé en F ou en G ! 

En effet, environ 10% des déperditions thermiques totales de l’immeuble passent par la toiture et 10% par le plancher. Du point de vue du confort thermique, les logements qui sont au dernier étage ou au rez-de-chaussée sont donc généralement moins bien lotis que ceux des étages intermédiaires. 

Il faut aussi savoir que le mode constructif des murs de façade côté rue et côté cour est différent. Côté cour, les murs sont souvent réalisés dans une moindre épaisseur, ce qui peut poser des problèmes de confort thermique.

Améliorer son confort dans un appartement haussmannien suppose donc une approche adaptée, selon sa position dans l’immeuble.

Origine des déperditions pour un immeuble haussmannien non isolé

On commence par changer les fenêtres et isoler les murs !

Changer les fenêtres

On l’a vu, 38% des déperditions thermiques d’un immeuble haussmannien non rénové proviennent des menuiseries, équipées d’un simple vitrage et dont le cadre s’est un peu fatigué avec le temps et laisse l’air s’infiltrer. De plus, ces vielles fenêtres n’atténuent que très peu les bruits extérieurs.

Faire installer de nouvelles fenêtres équipées de doubles vitrages (voire même de triples vitrages ou de vitrages à isolation phonique renforcée si vous habitez dans un environnement particulièrement bruyant) vous permettra donc de gagner en calme et de faire des économies d’énergie. 

Attention toutefois à faire installer des menuiseries identiques à l’existant afin de ne pas dénaturer la façade de l’immeuble et, si vous opérer même d’infimes modifications, à bien demander les autorisations de travaux nécessaires.

Pensez également à demander à la copropriété si des travaux de changements de menuiseries à l’échelle de l’immeuble n’ont pas été prévus dans les années à venir. 

D’un point de vue technique, il faudra prévoir une dépose totale des menuiseries existantes si vous souhaitez ne pas perdre en surface vitrée et donc en luminosité.

 

Isoler les murs par l’intérieur

Si vos murs ne sont pas très performants d’un point de vue thermique, vous pouvez les faire isoler par l’intérieur. Dans ce cas, et pour ne pas trop perdre en m² intérieurs, la mise en place d’une isolation sous vide est une option intéressante, qui permet de surcroit de réduire efficacement la transmission des bruits extérieurs.

Mais avant de vous lancer, vérifiez auprès de votre syndic que des travaux d’isolation des murs côté cour par l’extérieur ne sont pas prévus à l’échelle de l’immeuble. Cela vous évitera d’une part d’entreprendre des travaux inutiles, et surtout de voir apparaitre des désordres structurels, un mur doublement isolé ne pouvant plus évacuer son humidité.

Changement de fenêtre, isolation des murs par l’intérieur : ces travaux d’isolation vont modifier l’étanchéité à l’air de votre appartement et affecter le renouvellement de l’air intérieur de votre logement. 

Pour éviter l’apparition de moisissures et de mauvaises odeurs, il est essentiel de traiter la question de la ventilation en même temps que celle de l’isolation. Un professionnel qualifié sera en mesure d’établir un diagnostic et de vous proposer les solutions adéquates, avec la mise en place d’un système de ventilation adapté : on fait le point un peu plus bas. 

Côté chauffage, une meilleure isolation va réduire vos besoins en chauffage. Le risque, si l’on n’intervient pas sur le système de chauffage, est d’être en difficulté pour réguler correctement la chaleur émise. En fonction du type de chauffage de votre appartement (individuel ou collectif, électrique ou par chaudière) et de son degré de vétusté, vous pouvez faire installer un système de régulation à moindre coût (thermostat connecté, robinets thermostatiques…), ou opter pour l’installation d’un système de chauffage ou d’émetteurs plus performants. 

A noter : l’arrêté du 30 mai 2016 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs impose aux propriétaires de mettre en place des « organes de régulation en fonction de la température intérieure de la pièce, notamment des robinets thermostatiques en état de fonctionnement », lorsque cela est techniquement possible.

Les solutions de rénovation spécifiques, étage par étage

Voici des pistes de solutions complémentaires qui peuvent être réalisées à l’échelle de votre appartement, contextualisées en fonction de votre étage.

Les solutions de rénovation en haussmannien, pour chaque étage

Appartement au rez-de-chaussée

Au rez-de-chaussée, les appartements sont très déperditifs par le sol : la chaleur s’échappe par le plancher bas, et son isolation peut accroître votre confort de façon significative.

L’isolation du plancher est possible sans se départir de son parquet d’époque, mais pour ce faire, il faudra faire appel un parqueteur qui aura l’expertise requise pour le déposer proprement, et le reposer une fois l’isolation effectuée.

Ce type de travaux a certes un coût, mais vous permettra de conserver ce beau parquet qui contribue au cachet de votre Haussmannien. 


Une solution moins onéreuse consiste à déposer l’ancien parquet, et à poser un nouveau revêtement de sol une fois l’isolation du plancher réalisée.

Appartement en étage intermédiaire

Les appartements en étage intermédiaire offrent un bon niveau de confort thermique car on est en partie chauffé par nos voisins du dessous et du dessus.

Par contre, ces mêmes voisins peuvent nous être moins bénéfiques, surtout s’ils ont des enfants turbulents ou qu’ils portent des talons hauts ! 

Il vous sera difficile de vous affranchir des bruits venant de l’appartement du dessus sans compromettre vos corniches, mais vous pouvez toujours isoler votre plancher et tenter de convaincre votre voisin du dessus de faire de même.

La chose sera plus aisée si votre voisin a prévu de rénover son appartement avant de s’y installer…


A noter : une sous-couche isolante biosourcée (lin, liège, laine de bois…) permettra d’obtenir de bons résultats en termes de réduction des bruits d’impacts.

Appartement au dernier étage

Pour améliorer le confort thermique en hiver et ne pas souffrir de la chaleur en été, la première chose à faire, c’est d’isoler les plafonds par l’intérieur. Les appartements sous les toits sont généralement des chambres de bonnes regroupées, dont les combles ont parfois été annexés : la question des moulures ne se pose donc pas !

Si votre copropriété prévoit une réfection de la couverture de l’immeuble, n’hésitez pas à demander à votre syndic que la question de l’isolation de la toiture soit étudiée dans le même temps.

Au dernier étage, là où le soleil tape le plus en été, le choix des fenêtres n’est pas anodin.  Pour limiter les surchauffes, vous devrez vous orienter vers des menuiseries performantes à faible émissivité ou des verres à contrôle solaire. Si vos fenêtres ne sont pas déjà équipées de volets ou de stores, il est conseillé d’installer des volets intérieurs car la direction de l’urbanisme de la ville et la plupart des copropriétés n’autorisent généralement pas la pose de nouveaux volets extérieurs.

La gestion de la ventilation suite à l’isolation d’un appartement haussmannien 

On l’a vu plus haut, l’installation d’un système de ventilation est nécessaire dès lors que l’on procède à des travaux d’isolation des murs ou de menuiseries. Plusieurs solutions existent pour ventiler un appartement devenu plus étanche, la plus commune étant la VMC simple flux hygroréglable et la plus performante, la VMC double flux thermodynamique.

Néanmoins, la ventilation est un sujet complexe dans un appartement de type haussmannien. Choisir une solution de ventilation doit être réfléchi en fonction des autres travaux prévus et de la typologie de l’appartement : place, possibilité de faire un faux plafond dans un couloir traversant...

Il est conseillé de demander conseil à un professionnel et le cas échéant, de faire appel à une entreprise spécialisée pour définir une solution globale (isolation, menuiserie et ventilation) adaptée à votre appartement et à vos besoins.

Isoler c’est bien, ventiler c’est mieux !

L’optimisation du système de chauffage

Pour faire baisser vos factures de chauffage, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Si vous n’envisagez pas de changer votre chaudière ou vos émetteurs électriques, l’installation d’un système de régulation vous permettra d’avoir toujours une température agréable dans votre appartement et de faire des économies d’énergie, pour un investissement modique (entre 250 € et 500 €).

Chaudière vieillissante, radiateurs en bout de course ? C’est le moment adopter un système de chauffage performant ! 

  • Si vous êtes chauffé à l’électricité, vous pourrez remplacer vos vieux grilles-pain par des radiateurs à chaleur douce, esthétiques et procurant un confort digne d’un radiateur sur système hydraulique.
     
  • Si vous disposez d’un réseau hydraulique, investir dans une chaudière à condensation peut être une option. Eligible aux aides financières, cet équipement vous fera gagner jusqu’à 15% sur votre facture. Deux conditions préalables : la configuration de votre logement doit permettre d’évacuer facilement les condensats et vos radiateurs doivent être adaptés à ce type de chaudière. Radiateur en fonte : s’abstenir… ou les remplacer !

 

Quelles aides financières pour la rénovation d’appartement haussmannien ? 

Vous avez pour projet de faire des travaux d’amélioration de la performance énergétique dans votre appartement ? En fonction des travaux entrepris, vous pouvez prétendre à des aides financières individuelles. Il existe également des aides aux travaux de rénovation en copropriété : à investiguer pour faire réaliser certains travaux à l’échelle de l’immeuble.

La rénovation énergétique en appartement haussmannien, c’est possible, mais c’est toujours un peu complexe… Un chantier d’envergure à confier à des professionnels du bâtiment expérimentés, qui vous apporteront notamment la nécessaire vision des interactions entre les différents travaux à entreprendre.

Vous avez des questions ? Besoin de conseils personnalisés ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !