Installer un sauna dans sa maison, mode d’emploi !

  • Article
  • Salle de bain
  • Démarches gestion de chantier
  • Équipements

Temps de lecture : 4 min

Installer ou faire construire un sauna chez soi, c’est peu commun, mais tout à fait possible ! Comment vous offrir ce confort dans votre maison et pour quel prix ? Voici un tour d’horizon complet des solutions existantes, selon vos envies et votre budget.

Installer un sauna dans votre maison

Revitalisation du corps, sentiment de relaxation, pores de la peau nettoyés, muscles détendus… Les bienfaits du sauna sont nombreux ! Et ce petit bonheur d’origine finlandaise ne se limite plus aux centres de remise en forme ou aux thermes : cette attrayante pièce en bois a désormais toute sa place au sein de votre maison, que ce soit dans votre salle de bains ou au fond du jardin. Quels sont les travaux préparatoires à l’installation d’un sauna chez vous ? Quelle solution choisir selon vos besoins ? Combien coûte l’installation ou la construction d’un sauna par un artisan ? Passons en revue les trois grandes questions que vous devrez vous poser avant de vous lancer.

Quels sont les travaux préalables à l’installation d’un sauna ?

À première vue, la mise en place d’un sauna chez vous n’a rien de très technique. En effet, ce cabanon en bois ne nécessite pas d’évacuation ou d’entrée d’eau puisque la chaleur sèche du poêle à bois ou électrique ne produit que très peu d’humidité. Quels travaux préparatoires sont néanmoins nécessaires, en intérieur comme en extérieur.

 

Les préparatifs en intérieur

Si vous optez pour un poêle électrique, une simple prise électrique est à prévoir pour assurer son alimentation. Un poêle à bois requerra quant à lui un espace de stockage pour le bois. Dans le cas d’un poêle à gaz, les raccordements devront bien évidemment être effectués dans les plus scrupuleuses règles de l’art !

Dans les deux cas, il faudra tout de même installer un système de ventilation efficace, afin de renouveler l’air et d’évacuer les éventuelles fumées de combustion.

Concernant les contraintes d’espace, une hauteur sous plafond de deux mètres est un minimum pour accueillir votre sauna, de même qu’une distance de cinq à dix centimètres entre les parois de votre cabine et les murs de votre pièce.

Autre point qui peut sembler évident, mais auquel on ne pense pas toujours : votre sauna doit être installé à proximité d’une salle de bain (ou autre pièce d’eau dont vous pourrez faire partir les réseaux pour l’installation d’une douche), l’alternance bain de chaleur / douche froide faisant partie intégrante du rituel et de ses atouts santé !

 

Les préparatifs en extérieur

Pour assurer un renouvellement de l’air efficace, votre sauna extérieur aura besoin – tout comme son homologue intérieur – d’être équipé d’une entrée et d’une sortie d’air. Généralement, l’entrée d’air se situe en dessous du poêle, afin que l’air entrant soit rapidement chaud, et la sortie se trouve en hauteur, sur le mur opposé. Un professionnel saura placer idéalement ces deux aérations en fonction des dimensions de votre sauna.

Outre les aérations nécessaires, un sauna installé en extérieur nécessite un toit hermétique pour affronter les frimas hivernaux, ainsi qu’un support stable et solide pour en supporter le poids (dalle en béton si l’installation est particulièrement lourde, plots ou pieux si le sauna est plus léger). Pour plus de sécurité, ces préparatifs doivent être menés par un professionnel expérimenté.

Du côté des démarches administratives, il faut savoir qu’une installation de sauna de taille standard en extérieur – donc supérieure à 5m² - suppose d’effectuer une déclaration de travaux en amont des travaux, auprès de votre mairie.

Installation de sauna en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser: nous mettons en relation avec nos professionnels agréés.

Quel type de saunas est fait pour moi ?

Tout dépend de vos envies et de vos besoins. Les fabricants proposent – pour chaque type de sauna – des modèles variés, capables de répondre à tous vos critères. Des saunas intérieurs aux modèles extérieurs, du kit au modèle sur-mesure, on vous aide à choisir celui qui vous correspond.

Le sauna finlandais

C’est le sauna traditionnel. Il comprend la fameuse cabine en bois, un ou plusieurs bancs et un poêle au gaz, électrique ou au feu de bois, qui chauffent des pierres volcaniques : ce mécanisme produit cette chaleur sèche si caractéristique. À l’intérieur, la température est en général comprise entre 70 et 100°C, mais la quasi-absence d’humidité vous empêche évidemment de vous brûler. Ce type de sauna n’est toutefois pas recommandé pour les personnes sensibles, notamment les enfants et les personnes âgées.

La cabine infrarouge

C’est une option adaptée aux personnes qui n’apprécient pas l’intensité du sauna classique. Ici, des radiateurs à infrarouges remplacent le poêle, ce qui limite la température maximum à 70°C. Les infrarouges chauffent la peau et non l’air ambiant, produisant une chaleur plus douce. Les radiateurs à infrarouges sont disposés à des endroits stratégiques de la cabine et chauffent par rayonnement, sans produire d’ultraviolets.

Le sauna “combiné”

Ici, la douche est intégrée à l’intérieur du sauna : vous n’avez plus besoin de sortir de la cabine pour vous rafraîchir après la séance. Vous évitez donc les courants d’air désagréables à la sortie de la bulle de chaleur… et gagnez de la place, puisque la douche est compatible avec une utilisation quotidienne ! Autre avantage, ce type de modèle intègre généralement l’option hammam, rendue possible par la présence d’une évacuation d’eau.

Attention cependant au matériel sanitaire de votre douche : il doit pouvoir résister aux hautes températures, on oubliera donc les tuyauteries en PER ou parois de douche en plastique. Il faudra également apporter un soin tout particulier à la ventilation, afin d’extraire l’humidité qui sera plus importante que dans un autre type de sauna. 

Quel prix pour mon sauna ?

Le système de votre sauna fera varier son prix : le système de ventilation (dans tous les cas !), le raccordement électrique, la plomberie sanitaire s’il est combiné, ou encore le conduit de fumée, sont des éléments à prendre en compte. Il faut également penser à intégrer le coût d’un détecteur de monoxyde, indispensable si vous choisissez d’alimenter votre sauna par un poêle à gaz, afin de vous alerter dans le cas d’un éventuel défaut de ventilation.

Ayez également en tête qu’un sauna est très gourmand en énergie, ce qui peut avoir un impact non négligeable sur vos factures. Pour prévenir des dépenses d’énergie trop importantes, notamment en ce qui concerne les saunas extérieurs, il faudra y intégrer tout autour une isolation optimale.

Une fois le type de sauna choisi, reste à en définir la taille, facteur le plus important dans la variation de votre budget final. Par exemple, souhaitez-vous un modèle individuel, qui peut s’installer dans une salle de bains de taille moyenne ? Où voulez-vous en profiter en famille, quitte à l’installer dans votre garage ou au fond de votre jardin ?

Vous devez vous en douter, ce choix conditionnera en bonne partie le prix de votre installation. D’autre part, un sauna préfabriqué sera toujours plus économique qu’un modèle sur-mesure en bois massif. Toutefois, certaines tendances se dégagent.

  • En entrée de gamme, pose comprise, il faut débourser entre 800 et 2 000 euros pour un modèle une personne.

  • Au cœur des gammes moyennes, le prix est compris entre 2 000 et 5 000 euros pour une capacité d’accueil de 3 ou 4 personnes.

  • Enfin, sur un positionnement haut de gamme, avec une capacité d’accueil entre 5 et 8 personnes, il faudra compter entre 5 000 et 10 000 euros.

Le sauna entrée de gamme : petite cabine en bois pour 1 à 2 personnes
Le sauna entrée de gamme : petite cabine en bois pour 1 à 2 personnes

Certaines options feront grimper la note, comme un éclairage à LED, des dossiers d’assise sur mesure, l’installation d’un système hi-fi, l’aménagement d’un spa... Et, évidemment, un créateur de saunas réputé sera souvent plus onéreux qu’un installateur de modèles en kit, notamment s’il faut ajouter l’aménagement du terrain pour un sauna en extérieur. Le prix de votre installation peut alors s’élever à 15 000, voire 20 000 euros.

 

Vous l’aurez compris, faire appel à un professionnel, c’est la garantie d’un sauna adapté à vos besoins et à votre budget. Et c’est le meilleur moyen d’obtenir un modèle durable, pratique et élégant. Il ne vous reste plus qu’à trouver le bon artisan de votre région.

Besoin d’un expert pour installer votre sauna ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser : nous mettons en relation avec nos professionnels agréés.