L’isolation d’un toit terrasse

  • Article
  • Isolation
  • Toiture et charpente

Temps de lecture : 4 min

Dans certaines régions de France où le climat et les services de l'urbanisme le permettent, la toiture plate est courante, et ce type de construction au look contemporain attire de plus en plus. Ces bâtisses peuvent en outre offrir un espace supplémentaire lorsque la toiture est aménageable. Si l’étanchéité du toit terrasse et la bonne évacuation des eaux de pluie est un enjeu majeur, son isolation est également primordiale. Été comme hiver, une isolation performante de votre toit plat vous permet de profiter non seulement d’un confort thermique accru mais contribue par ailleurs à diminuer les nuisances sonores. Pourquoi isoler votre toit terrasse ? Quelles sont les principales techniques employées et comment choisir la bonne ? Quels matériaux utiliser ? Combien ça coûte ? Nos experts vous apportent toutes les réponses dans l’article !

Comment isoler un toit terrasse

Pourquoi isoler un toit terrasse ?

Les murs de votre maison sont bien isolés, vos huisseries sont performantes, et vous hésitez donc à vous lancer dans des travaux d’isolation pour votre toit terrasse ? Découvrez quelques-unes des raisons qui devraient balayer toutes vos hésitations, surtout si votre toit terrasse se situe au-dessus d’une pièce de vie.

 

Isoler son toit terrasse pour faire des économies de chauffage 

Au sein d’une maison, il faut savoir que 30% des déperditions énergétiques se font par la toiture, que celle-ci soit plate ou non. Aussi, une bonne isolation du toit permet non seulement de réduire les dépenses de chauffage en hiver mais également celles de climatisation en été. En plus de faire des économies, vous bénéficiez d’un meilleur confort à l’année et vous contribuez également à préserver l’environnement.
 

Isoler son toit terrasse pour profiter d’un bon confort acoustique 

Les murs d’une maison ou d’un appartement ne sont pas les seuls à transmettre les bruits extérieurs dans l’habitat. Le confort acoustique passe aussi par l’isolation de son toit terrasse. Cette isolation est d’autant plus importante si la toiture est aménagée et accessible.

 

Isoler son toit terrasse pour valoriser son bien immobilier

Lors de la vente ou de la mise en location d’une maison, la classe énergétique est toujours prise en considération par l’acquéreur ou le locataire. Une isolation complète du logement est par conséquent un atout qui donne de la valeur au bien.

Isolation du toit terrasse : quelles sont les techniques employées ?

L’isolation du toit terrasse n’est pas une étape à prendre à la légère si vous souhaitez préserver vos économies tout en profitant d’un bon confort chez vous. Il existe de multiples solutions d’isolation pour ce type de toitures et le choix de celle qui est adaptée à votre maison dépendra de multiples facteurs. En effet, la technique choisie doit être en lien direct avec les caractéristiques de chaque toiture. Ainsi, doivent être pris en considération le type de construction (ossature bois ou béton), l’existence ou non d’une isolation, le type de terrasse (accessible ou non, végétalisée ou non) ainsi que les différentes contraintes présentes (si la hauteur sous plafond est limitée, on privilégie l’ITE, sinon l’ITI est plus simple à mettre en place et moins coûteuse). 

Face à ces différents éléments, vous aurez le choix entre deux grandes techniques d’isolation : la technique par l’intérieur (on parle de toiture froide) ou par l’extérieur (toiture chaude). L’aide d’un spécialiste est fortement recommandée afin de s’orienter ensuite vers les solutions et travaux adaptés. Zoom sur les techniques de toiture chaude et de toiture froide. 

La toiture chaude

Pour isoler votre toit terrasse, la technique de la toiture chaude aussi appelée technique d’isolation conventionnelle est la plus communément pratiquée.

Il s’agit, comme évoqué plus haut, d’une isolation par l’extérieur. L’isolant est placé entre le pare-vapeur qui lui sert de protection contre l’humidité émanant du bâtiment et la membrane d’étanchéité. Cette position le dispense de lestage et le rend peu exigeant en termes d’entretien. Dans ce cas précis, le toit terrasse est alors composé de la structure porteuse, du pare-vapeur, de l’isolant, de la couche d’étanchéité puis de l’éventuel revêtement de sol choisi. 

Bon à savoir : sur un toit terrasse dont l’isolation n’a pas été initialement prévue, il faudra remonter l’acrotère, ce qui nécessite le dépôt d’une déclaration préalable en mairie car l’aspect extérieur de la toiture en sera alors modifié. Cette légère élévation de l’acrotère, si elle est acceptée, peut générer un coût supplémentaire non négligeable (entre 80 et 120 euros par m² de toiture).

La toiture froide

A l’inverse, la technique de toiture froide consiste à une isolation par l’intérieur, un doublage de plafond intégrant un isolant.

La couche d’isolant est ici placée sous la toiture, contre le plafond, à l’aide de suspentes. Elle ensuite recouverte d’une membrane hygrorégulante pour éviter que l’humidité du logement ne viennent migrer dans l’isolant, puis d’un parement rigide, le plus souvent en plaques de plâtre. Si cette technique est moins coûteuse et plus simple à mettre en œuvre que la toiture chaude, elle n’est toutefois pas la plus adaptée aux bâtiments dont la hauteur sous toiture est limitée. En effet, l’isolation par l’intérieur va créer une perte d’espace qui peut s’avérer préjudiciable pour les pièces aux volumes restreints.

Hormis ces deux techniques d’isolation du toit terrasse, il existe également d’autres systèmes telles que la toiture inversée ou la toiture combinée, mais ceux-ci sont peu utilisés en France dans le cadre de l’isolation d’un bâtiment résidentiel.

Vous souhaitez faire rénover votre logement ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Les systèmes d’isolation pour les toitures végétalisées

De plus en plus en vogue car très esthétique et en faveur de l’environnement, la toiture végétale ne peut néanmoins pas être dispensée d’isolation. Pour être efficace et permettre une réduction de la consommation énergétique été comme hiver ainsi qu’une isolation acoustique améliorée, des techniques bien spécifiques doivent être mises en œuvre. Ainsi, ce type de toiture se compose d’un support dédié à supporter la couverture végétale, d’un pare-vapeur placé sous l’isolant (il n’est cependant pas nécessaire si le support est en bac acier), d’un isolant thermique adapté (souvent du polystyrène expansé ou de la laine de roche), d’une couche d’étanchéité (membrane imperméable anti racinaire), d’une couche drainante (type cailloux, billes d’argile ou graviers), d’un tissu filtrant, d’un substrat et enfin d’une couche végétale filtrante composée de plantes adaptées à ce type de toiture.

Isolation d’un toit végétalisé : une technique bien spécifiqueLa toiture végétalisée nécessite un système d'isolation bien spécifique.

Isolation du toit terrasse : quels sont les matériaux utilisés ? 

Le choix du matériau isolant pour votre toit terrasse dépend de plusieurs facteurs tels que la nature du support, le type de toiture (accessible ou non, végétalisée ou non), les besoins thermiques et acoustiques ainsi que la technique d'isolation choisie. Toutefois, quelle que soit la situation, le matériau isolant doit faire preuve d’une grande résistance, être conforme aux normes, et de préférence certifié. Voici ce qu’il faut savoir avant de choisir votre isolant.

 

Pour une toiture aménagée accessible aux piétons

Pour une toiture terrasse aménagée et accessible aux piétons, il est recommandé d’opter pour un matériau isolant avec une grande résistance mécanique pour supporter sur le long terme le passage des piétons et les impacts de pas. Ce sont souvent donc des isolants rigides de type polystyrène expansé (PSE) ou extrudé (PSX), polyuréthanne (PU), mousse phénolique et laines minérales denses. Dans cette configuration, vous pouvez également choisir les panneaux de liège ou en verre cellulaire. 

 

Pour une toiture uniquement accessible pour l’entretien

Pour un toit terrasse non accessible aux piétons à l’exception des opérations d’entretiens, on choisit aussi des isolants rigides, un isolant en laine de roche ou de la mousse phénolique. 

 

Pour une toiture végétalisée

Grâce au substrat et à la végétalisation, la toiture végétalisée apporte une double isolation thermique à la maison. Cette double couche isolante doit toutefois être complétée et renforcée par un isolant traditionnel. Ici, vous pouvez opter pour de la laine de roche ou du polystyrène expansé.

 

Pour une toiture isolée par l’intérieur

Pour une toiture isolée par l’intérieur (ITI), les laines minérales et végétales sont généralement choisies. Vous pouvez ainsi miser sur les traditionnelles laines de roche ou de verre ou opter pour une laine de chanvre, de mouton ou bien de lin.

Quel prix pour l’isolation d’un toit plat ?

Calculer le prix d’isolation d’un toit terrasse n’est pas une tâche aisée car les montants des devis peuvent fluctuer selon la technique d’isolation choisie, l’état de la toiture, le type d’isolant et de revêtement d’étanchéité choisi ainsi que la localisation et les tarifs pratiqués par votre professionnel. La facture finale peut donc fortement varier d’un projet à un autre. Cela étant dit, on considère que le prix moyen pour isoler son toit terrasse est compris entre 70 et 140 euros du mètre carré selon les critères précédemment mentionnés. 

Si ce montant peut paraître élevé, il faut savoir qu’il existe différentes aides financières afin d’encourager les propriétaires à effectuer ce type de travaux qui entrent dans la catégorie de la rénovation énergétique. Ainsi, en faisant appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et en optant pour un matériau isolant dont la résistance thermique excède les 4,5 m².K/W, vous pouvez être éligible à la prime Coup de pouce et Ma Prime Rénov avec des montants plus ou moins élevés en fonction de vos revenus, et, sans conditions de revenus, à l’éco-prêt à taux zéro et à la TVA réduite à 5,5%.

En vue d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux d’isolation, il est conseillé de demander la réalisation d’au moins 2 devis auprès de différents professionnels. 

Un projet de rénovation en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.