L’écran de sous toiture expliqué en vidéo

  • Article
  • Isolation
  • Toiture et charpente

Temps de lecture : 5 min

Une toiture non étanche peut être à l’origine d’infiltrations et de dégâts importants dans votre maison. Si ces infiltrations doivent être traitées dès lors qu’elles apparaissent, il existe une solution permettant de prévenir ce type de dégradations : l’écran de sous toiture. A quoi sert précisément un écran de sous toiture ? Quels sont les différents modèles existants et dans quel cas privilégier l’un plutôt que l’autre ? A quoi faut-il faire attention lorsque l’on équipe sa toiture d’un écran de sous toiture ? Dans quel cas est-il obligatoire ? A quel prix s’attendre ? De son fonctionnement à sa pose en passant par les obligations le concernant, on vous explique ce qu’il faut savoir, en vidéo et dans l’article.

Ecran de sous toiture en rénovation de couverture

L’écran de sous toiture, en quoi est-ce utile ?

La couverture d’une maison n’est pas toujours infaillible dans son rôle de protection des combles contre les intempéries. Averses de neige, vent violent, pluie battante, grêle : ces conditions météorologiques rudes peuvent provoquer des infiltrations d’eau et de poussières sous la couverture, d’autant plus probables que la toiture sera fatiguée (présence de tuiles fissurées, cassées ou déplacées par exemple). Ces infiltrations peuvent également être causées par l’accumulation d’éléments sur le toit comme les feuilles mouillées, la mousse ou la neige.

Disposé sous le matériau de couverture, l’écran de sous toiture permet de se prémunir des risques d’infiltrations, même en cas de casse ou de déplacement des tuiles. Un écran de sous toiture va également préserver les qualités techniques de l’isolant de la toiture, tout en améliorant l’étanchéité à l’air du bâtiment : un bon point pour la réduction des factures d’énergie !

Lorsque l’on doit refaire sa couverture, il est donc très fortement recommandé de faire poser un écran de sous toiture afin de se prémunir d’éventuels dégâts des eaux et de préserver son isolation de combles. Dans certains cas, cela est même obligatoire, on y revient un peu plus bas.

Les différents types d’écran de sous toiture et les précautions de pose

Il existe deux types d’écran de sous toiture : les écrans de sous toiture non respirants et les écrans hautement perméables à la vapeur d’eau (ou écrans HPV).

 

L’écran de sous toiture non respirant

Lorsqu’on parle d’écran de sous toiture non respirants, il s’agit de l’ancienne génération d’écran. On les caractérise ainsi car ils ne laissent pas passer la vapeur d’eau qui se dégage de l’intérieur du logement. Les écrans de sous toiture non respirants se déclinent sous 4 formes :

  • les écrans bitumineux avec une très forte résistance mécanique, une bonne tenue au vent et peu couteux.
  • les écrans synthétiques micro-perforés, parmi les plus légers.
  • les écrans multicouches, très résistants et relativement légers.
  • et les écrans réfléchissants améliorant le confort lors de pics de chaleur.

 
Etant donné que ce type d’écran de sous toiture ne laisse pas passer la vapeur d’eau, il y a des risques que celle-ci se condense dans l’isolant et en altère les performances thermiques sur le long terme.
C’est pourquoi, lorsqu’on réalise une isolation thermique de toiture par l’intérieur en présence d’un écran de sous toiture non respirant, il est recommandé de laisser une lame d’air ventilée, c’est-à-dire un espace d’au moins 2 centimètres entre l’écran de sous toiture et l’isolant. 

A noter : les écrans réfléchissants imposent une ventilation sur leurs deux faces.

 

L’écran de sous toiture hautement perméable à la vapeur d’eau

Les écrans de sous toiture respirants, aussi appelés HPV, vont permettre d’évacuer la vapeur d’eau provenant de l’intérieur de l’habitation, tout en bloquant les éléments provenant de l’extérieur. Ce type d’écran de sous toiture permet une imperméabilité durable tout en offrant une respirabilité optimale. Côté pose, ces écrans hautement perméables à la vapeur d’eau peuvent être placés directement sur l’isolant puisque le risque de condensation et donc de dégradation n’existe plus.

Il existe aussi des écrans HPV réfléchissants sur chacune de leur face, qui contribuent à niveler les écarts de température hiver comme été. Conformément aux normes de mises en œuvre, ces écrans doivent être posés sur une lame d’air non ventilée. 

Une toiture à refaire ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Au-delà des précautions exposées un peu plus haut, la pose de l’écran de sous toiture doit se faire perpendiculairement à la pente du toit et respecter une surface minimale de recouvrement qui dépend de l’inclinaison de ce dernier : 20 cm minimum si la pente de la toiture est inférieure ou égale à 30%, 10 cm dans les autres cas.

L’efficacité d’un écran de sous toiture est en grande partie garantie par sa pose qui doit répondre à un certain nombre de normes supplémentaires, comme par exemple le raccord à l’égout, le sens de pose des contre-lattes et le traitement autour des points singuliers. Sa bonne réalisation garantira l’absence d’infiltration d’eau ou de poussière.

A noter : en cas d’isolation des combles perdus ou des combles habités, quel que soit l’écran de sous toiture en place, un pare-vapeur devra nécessairement être mis en œuvre face chaude de l’isolant, c’est-à-dire entre le parement intérieur et le matériau d’isolation, pour éviter que la vapeur d’eau ne condense dans l’isolant et dégrade ses performances.
Notre
sélection
Système VARIO® CONFORT pour les combles

Système d'isolation VARIO® CONFORT

Intégrée au système d'isolation par l'intérieur VARIO® CONFORT, la membrane hygrorégulante Vario® XTRA offre une gestion optimale de la vapeur d'eau et de l'étanchéité à l'air.

Découvrir ce produit
Système VARIO® CONFORT pour les combles

L’écran sous toiture est-il obligatoire ?

En rénovation complète d’une toiture, la mise en œuvre d’un écran de sous toiture si elle n’est pas toujours obligatoire, reste très fortement conseillée. 
C’est le DTU (document technique Unifié) de l’ouvrage concerné qui va préciser les règles en la matière : ainsi, la présence d’un écran de sous toiture peut être obligatoire selon le type de matériaux de couverture utilisés, la pente de toiture, l’exposition du site au vent et à la neige, le matériau isolant.
Voici les principaux cas ou la pose d’un écran de sous toiture en rénovation lourde de couverture est obligatoire :

  • les couvertures en ardoises posées à claire-voie ;
  • les couverture en tuiles plates ;
  • les toitures à faible pente ;
  • les toitures en site montagneux ou côtier.

Petite suggestion au passage : si vous avez besoin d’isoler votre toiture et de rénover votre couverture dans le même temps, la mise en place d’une ITE (par sarking, panneaux sandwich ou caissons chevronnés) peut-être une option intéressante.

Vous souhaitez faire réaliser une ITE de toiture ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Quel prix pour la pose d’un écran de sous toiture ?

Le prix de pose d’un écran de sous toiture HPV dans le cadre d’une rénovation totale de couverture se situe entre 15 euros et 50 € du mètre carré, fourniture incluse. Si le prix de la pose est relativement stable (compter 15 euros du mètre carré), le prix de la fourniture va fortement varier en fonction des options techniques de l’écran… 
L’écran de toiture représente certes un surcoût lorsque l’on refait sa couverture, mais c’est un investissement qui vous assurera d’être tranquille pour longtemps.

Quant à la réfection d’une toiture, c’est une opération généralement assez lourde, aussi n’hésitez pas à comparer les devis de plusieurs couvreurs, réalisés après visite et audit de la couverture et de la charpente, avant de vous engager dans vos travaux.

Rénovation de toiture en vue ?
Décrivez votre projet et trouvez des professionnels agréés pour vos travaux.