Rénover une meulière

  • Article
  • Aménagements intérieurs
  • Murs et plafonds
  • Rénovation de maison

Temps de lecture : 3 min

Habitations de charme, les maisons meulières que l’on retrouve principalement en Ile de France sont des bâtisses dont les murs sont composés de pierres à l’aspect rougeâtre que l’on appelle « meulières ». Prisé pour sa façade authentique et son aspect d’antan, ce type de construction fait désormais partie du patrimoine. Edifiées entre les années 1880 et 1930, les meulières nécessitent souvent quelques travaux de rénovation pour leur redonner tout leur cachet et leur apporter une petite touche de confort et de modernité supplémentaire. Ceci étant dit, rénover une maison meulière exige des compétences spécifiques en phase avec le savoir-faire des bâtisseurs de l’époque : l’objectif étant de préserver l’architecture et le style de cette ancienne maison en utilisant des techniques de rénovation et des matériaux adaptés. Quelles sont les travaux de rénovation envisageables pour votre maison meulière et quelles sont les bonnes pratiques à adopter ? Quel budget faut-il prévoir ? On fait le point.

Rénover une maison meulière

Rénovation de la maison meulière : quels travaux envisager ?

Construites pour les riches parisiens qui souhaitaient passer leurs week-ends à la campagne loin de l’agitation de la ville, ce type de construction a été réalisé avec des matériaux nobles et dans le plus grand soin du détail. Reconnaissable entre toutes de l’extérieur avec ses murs en pierres rouges, son intérieur est quant à lui généralement constitué d’une multitude de petites pièces où l’on retrouve une belle hauteur sous-plafond et des moulures à profusion. Dotée d’un terrain plus ou moins spacieux et parfois d’une véranda qui pouvait servir d’extension à la salle à manger ou de jardin d’hiver, la maison meulière avait vocation à plaire à la haute société. Toujours courue par les amateurs d’architecture, on cherche aujourd’hui à la moderniser et à la rendre plus fonctionnelle. Voici quelques travaux couramment réalisés dans les projets de rénovation sur la maison meulière.
 

Les travaux de rénovation de façade

Elément caractéristique de la maison meulière, la façade en pierre nécessite parfois d’être rénovée : les pierres peuvent avoir perdu leur luminosité du fait de la pollution, les joints avoir été mis à rudes épreuve. On rencontre également souvent des problèmes de remontées capillaires au niveau des soubassements.

Rénover la façade d’une maison meulièreRénovation d’une façade de meulière : le mur pignon est enduit à la chaux, les pierres gommées puis rejointoyées.

Pour retrouver le cachet originel d’une façade meulière, le ravalement doit s’appuyer sur des choix techniques et esthétiques pointus. Les pierres seront nettoyées par gommage afin de retrouver leur éclat, puis rejointoyées à l’aide d’un enduit chaux à la chaux aérienne. Les murs pignons seront rénovés par projection d’un enduit à la chaux qui les laissera respirer.

Côté soubassements, le traitement le plus classique consistera à éliminer les éventuels revêtements étanches au pourtour de la maison qui empêchent l’humidité de s’évacuer par le sol et la font se concentrer dans les murs (dans le cas d’une terrasse maçonnée adjacente par exemple) et de poser un drain en périphérie.

Une maison meulière à faire rénover ?
Décrivez rapidement votre projet : nous vous mettons gratuitement en relation avec nos professionnels agréés.

Les travaux d’isolation et de rénovation énergétique

Bien qu’un mur épais en pierre présente une résistance thermique correcte, il n’en est pas moins vrai qu’une bonne isolation doit être posée sur les murs ainsi qu’au niveau de la toiture afin d’éviter le plus possible les déperditions énergétiques. Aussi, dans l’optique de préserver l’aspect extérieur de la façade, il est préconisé d’opter pour une ITI (Isolation Thermique par l’Intérieur). Bien que cette technique puisse réduire quelque peu la surface intérieure, c’est souvent la seule autorisée par le PLU (Plan Local d’Urbanisme) dans l’ancien et ce, pour des raisons de préservation du patrimoine. D’autre part, cette solution vous permettra de repenser la déco intérieure, de cacher l’ancien papier-peint et de redonner un coup de jeune à la peinture murale !

Pour éviter les pertes en énergie, il est également conseillé de remplacer portes et fenêtres par des éléments plus isolants : on misera notamment pour des fenêtres double vitrages, voire pour du triple vitrage pour les façades exposées au Nord. Pour le choix des matériaux de vos menuiseries extérieures, mieux vaudra opter pour du bois plutôt que du PVC, afin de préserver l’harmonie de la façade.

Isoler une maison meulièreChangement des fenêtres, de la porte et restauration des encadrements.
En optimisant l’isolation de votre maison meulière, vous évitez les déperditions énergétiques et réalisez des économies d’énergies conséquentes. Toutefois, une mise en garde est nécessaire. En effet, la construction étant plus « étanche », l’isolation doit aller de pair avec un système de ventilation performant.

A savoir également : de nombreuses aides d’état existent pour subventionner la rénovation énergétique de votre meulière. Un bon moyen d'alléger la facture de vos travaux et celle de vos futures consommations d’énergie.

Les travaux de réagencement de l’espace

Comme vous l’aurez compris, les maisons meulières étaient généralement composées d’une multitude de petites pièces. Si cette caractéristique était recherchée à l’époque (chaque pièce avait une vocation bien distincte), on privilégie aujourd’hui les grands espaces au nombre de pièces. Il est fréquent de décider de décloisonner les volumes pour y apporter davantage de lumière et donner une impression de surface au sol supplémentaire.

 

Les travaux d’agrandissement

Si le décloisonnement intérieur confère une impression de place, il n’en reste pas moins que ce type de travaux va supprimer des pièces de vie ou des chambres. Ainsi, beaucoup décident alors d’agrandir la maison en aménageant les combles si ceux-ci sont aménageables. L’autre option consiste à réaliser une extension. Deux choix se présentent alors : créer une extension horizontale si la surface et la configuration de votre terrain le permettent, ou une surélévation pour aménager un étage supplémentaire. Pour cette dernière, un diagnostic détaillé du bâti est requis afin d’évaluer la solidité de la construction et d’envisager d’éventuelles consolidations. 

Agrandir une maison meulièreL’extension vitrée permet d’ouvrir le salon de la meulière sur le jardin et de lui apporter de la luminosité.
Si l’aménagement des combles ne modifie en rien la forme de la toiture ni l’aspect extérieur de la maison, ce n’est pas le cas de l’extension. Pour ce type d’intervention, il conviendra donc de consulter le PLU de votre commune et de demander les autorisations nécessaires.

Les travaux de modernisation

Une maison confortable s’illustre également par ses équipements modernes et fonctionnels. Il est fort probable que la salle de bains ou la cuisine ne soient notamment plus au goût du jour et qu’il faille les rénover ou les refaire faire totalement. L’aide d’un architecte pourra vous aider à optimiser l’espace. 

 

Les travaux de décoration

Les travaux de gros œuvre et de second œuvre terminés, il serait dommage de s’arrêter en si bon chemin ! Le plus agréable reste à faire : la déco. Peinture, revêtements de sol, choix du mobilier… Il ne vous reste plus qu’à laisser libre court à votre imaginaire ! Attention toutefois à ne pas arborer le même style pour chaque pièce ! Chaque surface doit avoir une atmosphère unique : ambiance calme et sereine pour la ou les chambre(s), chaleureuse pour le salon, et reposante pour la salle d’eau. N’oubliez pas non plus d’aménager votre terrain et de fleurir vos rebords de fenêtres ! 

En manque d’inspiration ? N’hésitez pas à vous rentre sur Pinterest et à sélectionner quelques photos qui stimuleront votre esprit créatif… 

Rénovation de maison meulière : combien ça coûte ?

La rénovation englobant une très large catégorie d’opérations (du simple rafraîchissement avec une reprise des peintures et des revêtements de sol au gros œuvre pouvant inclure la reprise des fondations ou encore la démolition de murs porteurs), le prix associé va être tout aussi variable. Par ailleurs, il faut garder à l’esprit que rénover une construction ancienne est généralement plus onéreux, car il va falloir utiliser des matériaux spécifiques ainsi qu’une main d’œuvre au savoir-faire singulier. Néanmoins, voici quelques indications de coûts qui pourront vous aider à chiffrer votre projet.

 

Pour des travaux de rafraichissement

Si vous souhaitez n’effectuer que de simples travaux qui vont par exemple englober la reprise des peintures, le remplacement des carreaux de la salle de bain ou encore le changement du revêtement de sol, il vous en coûtera en moyenne entre 200 et 500 euros du mètre carré.

 

Pour des travaux importants

Pour un chantier englobant des opérations de second et de gros œuvre (isolation, mise aux normes du système électrique, remplacement des fenêtres, renouvellement total de la salle de bain et de la cuisine…), les devis seront toutefois plus élevés. Prévoyez un prix avoisinant les 1000 euros du mètre carré. 

Avant l’achat d’une maison meulière, pensez à la visiter accompagné d’un architecte et à demander la réalisation des diagnostics qui s’imposent afin d’avoir une idée précise de l’envergure du chantier de rénovation ainsi qu’une idée du prix des travaux. 

Enfin, la rénovation d’une maison meulière est délicate à réaliser et nécessite par conséquent l’intervention d’un professionnel compétent. Ce dernier saura vous conseiller sur la manière d’entretenir et de maintenir votre façade en bon état. N’hésitez pas à demander la réalisation de plusieurs devis afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

Vous souhaitez estimer le prix de votre rénovation de maison ?
Décrivez votre projet en quelques clics et visualisez instantanément votre budget travaux !