Rénover une maison : les étapes et bonnes pratiques

  • Article

Temps de lecture : 5 min

Que vous ayez eu le coup de cœur pour une bâtisse à rénover ou que vous souhaitiez tout simplement redonner un coup de jeune à votre habitation actuelle, les travaux de rénovation comportent de multiples avantages. En fonction de la maison à rénover, la stratégie de rénovation ne sera pas la même. Conserver l’ancien tout en y apportant une touche de confort et de modernité ou bien mettre radicalement à votre goût une maison sans caractère : l’opération demande dans tous les cas une préparation méticuleuse ainsi qu’un suivi à chaque étape. Comment préparer ses travaux de rénovation ? Comment suivre son chantier de manière optimale ? Décryptage dans l’article !

Comment rénover une maison

Comment bien préparer ses travaux de rénovation ?

Comme pour tous chantiers, afin d’éviter les mauvaises surprises, il est capital d’être bien préparé et d’anticiper les éventuelles difficultés. Voici quelques étapes à respecter avant le début du chantier de rénovation. 

 

Étape n°1 : Avoir connaissance des caractéristiques du logement pour hiérarchiser les priorités

Si vous faites l’acquisition d’une ancienne habitation dans le but de la rénover, il est important que vous connaissiez précisément ses différentes caractéristiques afin que vous puissiez prioriser et évaluer la quantité des travaux nécessaires. Il vous faut par exemple demander un bilan énergétique afin d’avoir un aperçu de la performance des équipements, de la qualité des matériaux, de l’état de la ventilation et de l’isolation notamment. Sachez qu’en intégrant une dimension énergétique dès le début de vos travaux, vous pourrez bénéficier de certaines subventions.

Les bilans énergétiques peuvent être réalisés par plusieurs professionnels du bâtiment et notamment ceux qui détiennent une certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ils vous permettront de connaître la note énergétique d’un bâtiment selon 7 classes allant de A à G (A étant la meilleure, G étant la moins bonne).

D’autre part, il faudra vous poser les bonnes questions afin d’établir un état des lieux précis de la maison (ou de l’appartement). Interrogez-vous sur son année de construction, la zone géographique dans laquelle le logement se situe (est-il en zone protégée ?), la nature des travaux à prévoir (rafraichissement, second œuvre, gros œuvre), l’état de l’installation électrique et de la plomberie (correspondent-ils aux normes en vigueur ?). 

Ce premier état des lieux vous permettra d’avoir un ordre d’idée de l’ampleur des travaux à réaliser et de récupérer des informations structurantes pour la suite des opérations.

Vous souhaitez faire rénover votre maison ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Étape n°2 : Avoir un plan de la maison et de son terrain

Ne commencez pas les travaux de rénovation sans avoir eu au préalable un plan détaillé de la maison (ou de l’appartement) ainsi que de son terrain, si vous en avez un. Si vous n’en avez pas, demandez sa réalisation par un professionnel.

 

Étape n°3 : Planifiez les travaux

Après avoir obtenu toutes les informations nécessaires, vous pouvez vous projeter dans le détail de vos travaux de rénovation et dans leur planification. 

Pour ce faire, la nature des travaux à réaliser est un bon indicateur : faut-il effectuer un simple rafraîchissement, réaliser des travaux de second œuvre (électricité ou cloisonnement par exemple) ou est-il nécessaire d’intervenir sur le gros œuvre ? Les postes sur lesquels intervenir vous permettront de séquencer les travaux dans le temps et d’établir un macro planning.

Le bilan énergétique peut d’ores et déjà vous donner un bon aperçu des travaux nécessaires. En effet, après sa réalisation, vous recevez non seulement une estimation annuelle des dépenses énergétiques mais vous bénéficiez également de plusieurs pistes vous permettant de les réduire significativement.

S’il est tentant de réaliser dans un premier temps les travaux qui se voient (rafraichissement intérieur, rénovation de la salle de bain, nouvelle cuisine etc.), votre confort de vie passe aussi par des opérations parfois invisibles à l’œil nu et qui pourtant peuvent faire toute la différence. En cas d’arbitrage budgétaire nécessaire, il est important de prioriser la rénovation lourde ou énergétique (mise aux normes de l’installation électrique, réfection de la toiture, isolation, remplacement du système de chauffage, changement des fenêtres etc.) quitte à reporter légèrement les travaux d’ordre esthétique, afin de pérenniser votre bâti et d’assurer votre confort et sécurité. Si le coût de ces opérations peut faire peur au premier abord, il faut garder à l’esprit que cet investissement est rapidement amorti grâce aux économies d’énergie qu’il engendre. D’autre part, les aides financières sont nombreuses pour ce type de travaux. 

Au regard de vos besoins, vous pourrez ensuite sélectionner et interroger les différents corps de métiers nécessaires au chantier. Selon l’ampleur et la nature de vos travaux, il peut être judicieux de faire appel à un maître d’œuvre qui pourra chapeauter la rénovation.

 

Étape n°4 : Définissez votre budget

Si le prix d’une rénovation d’une maison ou d’un appartement peut rapidement s’envoler au regard de vos ambitions et de l’état de la construction originelle, des marges de manœuvre existent, en fonction du choix des matériaux ou des professionnels mobilisés.

Notez qu’il faut compter en moyenne 1000 euros / mètre carré pour envisager ce type de travaux, en prévoyant par mesure de prudence une marge de 10% supplémentaire par rapport à votre budget pour les imprévus. Pour gérer vos finances au mieux, il convient de vous fixer des priorités et de hiérarchiser les opérations (l’isolation ou la mise aux normes électrique sont par exemple des indispensables à envisager dans un premier temps). 

Une fois l’état des lieux amorcé en première étape approfondi, commencez à dissocier les travaux que vous pouvez réaliser vous-même de ceux qui nécessiteront l’intervention de professionnels qualifiés. Dans cette optique, il est capital de se documenter au maximum afin de connaître les dernières innovations et les matériaux adéquats. 

Votre projet de rénovation et d’aménagement affiné, il faudra établir un budget précis, basé sur des devis réalisés sur place

N’oubliez pas d’intégrer à vos calculs les nombreuses aides financières qui peuvent vous être accordées notamment pour les travaux de rénovation énergétique (crédit d’impôt, TVA à taux réduit, prêt à taux zéro …).

Afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix, veillez à demander plusieurs devis auprès de différents artisans.
Besoin d'estimer le prix de votre rénovation de maison ?
Décrivez votre projet en quelques clics et visualisez instantanément votre budget travaux !

Étape n°5 : Choisissez vos matériaux

Le choix des matériaux dépend non seulement de votre budget mais également de la construction d’origine et de ses caractéristiques propres. Les matériaux choisis doivent être compatibles avec la nature du bâti, au risque de générer des pathologies ultérieures. 

Optez de préférence pour des matériaux sains qui préservent la qualité de l’air intérieur et veillez également à les sélectionner par rapport à leurs performances isolantes.

 

Étape n°6 : Décider de l’auto-rénovation ou de faire appel à des professionnels

Il peut être tentant d’entreprendre de réaliser ses travaux de rénovation soi-même. Toutefois, faire appel à un professionnel reste préconisé car son intervention vous garantit un travail de qualité réalisé selon les normes en vigueur, et assuré dans la durée grâce aux garanties biennale et décennale.

D’autre part, le fait de passer par un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), est une condition sine qua non pour bénéficier des aides financières

Si vous avez envie de vous investir dans votre rénovation de maison (et que vous n’êtes pas vous-même un bricoleur averti), privilégiez plutôt les travaux de décoration (peinture, ponçage de parquet, papier peint…), sans conséquence sur la santé de votre maison.

 

Étape n°7 : Penser aux obligations légales

Depuis le 1er mars 2007, pour toutes les extensions portant la surface habitable de votre maison à plus de 150 mètres carrés, il est obligatoire de faire appel à un architecte. D’autre part, ce gain de surface devra être signalé à vos impôts ainsi qu’à votre assureur. 

Enfin, notez qu’en cas de modifications extérieures, une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire doivent être demandés en mairie avant de lancer les travaux.

 

Étape n°8 : Pensez à votre logement pendant les travaux !

Dans le cadre de travaux de rénovation d’envergure, il vaut mieux ne pas se trouver dans les parages, les travaux générant forcément leur lot de nuisances quotidiennes… 
Aussi, tâchez de vous trouver un logement de substitution pendant la durée du chantier afin de ne pas subir d’inconfort !

Comment suivre son chantier étape par étape ?

Sur un chantier, les déconvenues peuvent être nombreuses si le projet n’a pas été correctement cadré en amont. Afin que tout se passe dans les meilleures conditions, voici quelques points à respecter.

La préparation, clé d’une rénovation réussieLa préparation, clé d’une rénovation réussie...

Misez sur une préparation méticuleuse

Le mot d’ordre pour vos travaux : la préparation. Chaque détail devra être pensé et planifié. Prévoyez un cahier des charges précis et sans ambiguïté et partagez-le avec les différents intervenants de votre projet, préparez l’ordre chronologique des travaux ainsi qu’un planning de coordination des artisans.

L’ordre suivant s’applique généralement : 

  • Démolition des parties à supprimer (cloisons par exemple)

  • Remise en état ou remplacement du gros œuvre et assainissement des murs en cas d’humidité

  • Création des emplacements et accès (passages de gaines, évacuations…)

  • Pose de la chape sur sol

  • Isolation thermique et phonique

  • Remise aux normes éventuelles de l’électricité et de la plomberie ou pose des nouvelles installations

  • Encastrement des équipements électriques et plomberie

  • Travaux de menuiseries, peinture…

  • Pose des revêtements de sol

 

Identifiez et protégez les parties de l’existant que vous souhaitez conserver

Au sein d’une rénovation, l’objectif est également de conserver l’âme du bâti d’origine et le cachet des différentes pièces tout en mettant en valeur certains éléments tels qu’un mur de pierre, une salle de séjour vintage ou un sol d’origine. Aussi, pensez à indiquer aux artisans ces différents éléments et n’oubliez pas de les protéger afin qu’ils ne subissent pas de dommages pendant les travaux.

Si vous rénovez une maison en copropriété (ou un appartement), pensez à établir un état des lieux des parties communes avant le début des travaux afin de vous prémunir d’un litige éventuel. 

Déblayez et nettoyez l’espace avant le début des travaux

Afin que le chantier se déroule dans de bonnes conditions, il convient de préparer le terrain au mieux, et à moins que cela ne soit spécifié dans le devis, le nettoyage ou la réorganisation et la protection des meubles pour permettre les travaux vous incombe. Par exemple, si vous projetez un aménagement de combles, ceux-ci devront avoir au préalable été vidé afin que les artisans puissent travailler efficacement. De la même façon, si vous avez entrepris vous-même la démolition de cloisons avant que les artisans n’interviennent, passez par la case déchèterie pour faire place nette.

Faire place nette avant de lancer les travaux de rénovationUn étape trop souvent sous-estimée : faire place nette avant les travaux.

Soyez le plus présent possible pour suivre l’avancée des travaux

Si vous faites appel à un maître d’œuvre ou à un architecte, vous pourrez vous adresser directement à lui afin de connaître l’évolution du chantier.

Dans le cas contraire, ce sera à vous de vous assurer du respect du cahier des charges auprès des différents artisans. Dans ce cadre, veillez également à vérifier le bon déroulement chronologique des travaux et la conformité des matériaux utilisés.

Afin d’éviter tout malentendu, l’organisation régulière de réunions de chantier est judicieuse.

N’hésitez pas à prendre de nombreuses photos de votre chantier (y compris des éléments cachés par la suite) afin d’avoir des éléments en cas de litige ultérieur. 

Réceptionnez vos travaux de rénovation

Si cette étape pourrait être considérée comme une simple formalité, il n’en est rien ! Avant de ratifier le procès-verbal de réception des travaux, il faut vous assurer que toutes vos attentes ont été respectées et que le chantier a été réalisé dans les règles de l’art. Sachez qu’en cas de doute, vous pouvez émettre des réserves. Dans ce cas, une nouvelle date de livraison de chantier est prise le temps de les régler, et le solde à verser sur le montant des travaux est bloqué.

Un projet de rénovation de maison en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.