Chape béton : définition, prix et mise en œuvre

  • Article
  • Chauffage et climatisation
  • Sols intérieurs et extérieurs
  • Terrasse et allée de jardin

Temps de lecture : 3 min

La chape béton est réalisée pour couvrir une dalle, elle permet d’accueillir votre revêtement de sol. Vous pouvez être amené à faire réaliser une chape béton si vous souhaitez créer une dépendance dans votre jardin, faire installer un plancher chauffant, renforcer un plancher ou encore réaliser une extension de maison. Nous allons dans cet article nous interroger sur les différentes caractéristiques des chapes béton, l’épaisseur conseillée, les types de chape de maison, les techniques de pose, et le prix de la réalisation d’une chape béton.

Dossier chape béton

En préambule, nous attirons votre attention sur le fait que la chape béton est un ouvrage technique qui mal réalisé peut engendrer de graves pathologies au niveau du bâti comme des fissures ou des infiltrations au niveau des murs. Il est donc capital de passer par un professionnel pour réaliser ce type de travaux.

Quelle est la différence entre une chape de maison et une dalle en béton ?

Les particuliers confondent souvent les termes chape et dalle en béton : il s’agit pourtant de deux ouvrages bien différents. La dalle en béton est la première étape pour la création d’un sol et elle joue un rôle structurel. La chape va recouvrir la dalle en béton pour que vous puissiez ensuite passer à la pose d’un revêtement de sol. La chape est toujours réalisée sur une dalle béton.

Une chape de maison peut ainsi être utile en rénovation. Elle permet par exemple, lorsqu’un sol n’est pas droit, de couvrir l’existant pour partir sur de nouvelles bases. La chape permet de rattraper des défauts de pente et de planéité supérieur à 4 cm. Pour les pentes ou les défauts moins prononcés, ou pour par exemple couvrir un ancien carrelage trop onéreux et complexe à retirer, c’est la technique du ragréage qui sera utilisée.

En rénovation lourde, la chape peut également venir en complément d’une dalle béton pour renforcer la portance d’un plancher qui présente des signes de faiblesse mais que l’on ne souhaite pas démonter et remplacer. On parle alors de chape de ravoirage. Pour ce type d’opération, la solidité du plancher qui va être recouvert doit être éprouvée et pouvoir supporter le poids additionnel du système dalle-chape.

Toujours en rénovation, la réalisation d’une nouvelle chape peut être conseillée si vous souhaitée installer des équipements de chauffage au sol qu’il soit hydraulique, électrique ou encore solaire. En construction, la chape béton est réalisée une fois les installations de plomberie et de chauffage réalisées, elle va ainsi intégrer dans sa masse les différentes gaines électriques, câbles et tuyaux de raccordement. C'est aussi le cas pour de nombreuses maisons à ossatures bois, qui ont une dalle et une chape en béton.

Vous souhaitez faire rénover votre logement ?
Décrivez votre projet : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Les différentes caractéristiques de la chape béton

Une chape de maison est faite de mortier comprenant une base de liant, de sable et d’eau, auxquels on peut parfois ajouter des adjuvants. La chape doit être imperméable, elle permet de recouvrir le sol d’une habitation, d’un garage ou d’une terrasse, et empêche l’eau de s’infiltrer par le sol.
Elle fait la liaison entre la dalle en béton et le revêtement de sol de vos intérieurs ou extérieurs. Elle rend le sol parfaitement plat et le met à niveau. Généralement, la chape de maison fait en moyenne une épaisseur de 4cm.

Il existe deux types de chape béton :

  • La chape traditionnelle
  • La chape fluide

La chape dite traditionnelle

Elle se compose d’un mortier, elle est réalisée par les professionnels sur place à l’aide d’une bétonnière ou à la machine. Le mortier va être posé manuellement, et tiré à la règle. La chape traditionnelle est de moins en moins réalisée, car elle est considérée comme difficile à mettre en œuvre pour un résultat rarement parfait. On lui préfère la chape fluide. De plus, la chape traditionnelle ne peut être mise en place si vous avez opté pour un chauffage au sol. La chape traditionnelle est généralement réalisée avec une épaisseur de 4 à 5cm.

Côté prix, la réalisation d’une chape traditionnelle coûte en moyenne 20 euros le mètre carré.

La chape dite fluide ou liquide

Cette chape est préférée par les artisans car elle est rapide et facile à mettre en place. Elle est directement livrée par camion toupie. La chape fluide ou liquide est auto-nivelante, elle se compose de mortiers fluides qui permettent un résultat parfait.
Il existe deux types de chape fluide :

  • Les chapes liquides ciment. Elles permettent d’envelopper un réseau de chauffage électrique ou hydraulique. Elle se compose de ciment, d’eau, de sable et d’un adjuvant plastifiant et fluidifiant.

  • Les chapes anhydres. Beaucoup plus techniques, leur épaisseur est limitée à 3cm. D’une surface fine, la chape anhydre n’a pas besoin d’être poncée, et elle se lisse automatiquement. Ces chapes sont conseillées pour englober un plancher chauffant hydraulique.

Pour un ragréage

Cette technique est employée lorsque l’ancienne chape a subi trop de dommages ou que l’ancien revêtement est impossible à retirer. L’artisan conviendra alors avec vous de réaliser ce que l’on nomme des travaux de ragréage. Le ragréage compense alors les différences de niveau, il remplit les fissures et assure la parfaite stabilité du prochain revêtement de sol que vous souhaitez poser, comme un carrelage ou un parquet en bois. Pour un ragréage le mortier est associé à un adjuvant auto lissant.

Côté prix, comptez pour ce type de travaux entre 10 et 25 euros le mètre carré.

Besoin d’estimer le prix de votre rénovation ?
Décrivez votre projet en quelques clics et visualisez instantanément votre budget travaux !

La pose d’une chape maison : 4 techniques employées

Il est important de confier à une entreprise professionnelle la réalisation de votre chape. Qu’il s’agisse d’une création de terrasse, de revoir la chape à l’intérieur de la maison, ou d’une création suite à la construction d’une extension, couler une chape demande rigueur et technique. Une chape béton mal réalisée peut entraîner des défauts qui vous obligeront à retirer le revêtement et tout recommencer.

Pour la bonne réalisation de la chape, l’artisan commencera par une prise de mesure, et l’installation de joints de dilation tout au long du bas de chaque mur. En effet, une chape va se dilater en fonction de la température intérieure, et il faut donc bien la dissocier des murs afin que ce phénomène ne vienne pas endommager votre carrelage ou cintrer vos parquets.
La chape sera ensuite coulée et épandue rapidement, de façon uniforme sur la dalle béton. Pour ce faire, le professionnel utilisera une niveleuse ou une règle en aluminium. En fonction des méthodes employées, on peut également couler le béton à l’aide d’une pompe à chape.

Vous choisirez avec l’artisan la meilleure technique de pose pour votre chape :

  • La chape adhérente : elle se coule directement sur la dalle béton. On utilise cette méthode lorsque la base est saine. On se débarrasse de tout produit pouvant gêner l’adhérence de la chape à la dalle. Avant de couler le béton, l’artisan appliquera un primaire d’adhérence ou une barbotine pour s’assurer de la bonne liaison entre les deux éléments.

  • La chape désolidarisée : on utilise cette technique pour éviter une adhérence entre la chape et la dalle. Cela permet de limiter d’éventuelles fissures futures sur la chape. Pour la réaliser, l’artisan place avant de couler le béton une couche de polyane sur la dalle.

  • La chape flottante : elle permet d’absorber les mouvements et les variations dimensionnelles. La chape flottante est réalisée sur une couche d’isolant acoustique et/ou thermique.

  • La chape sur plancher chauffant : elle permet d’englober dans sa masse les tuyaux du plancher chauffant. La chape est alors coulée sur l’isolant placé sous les tuyaux.

Chape et durée des travaux

Sachez que la réalisation d’une chape de maison dure moins de temps que la pose d’un nouveau carrelage. La durée des travaux dépendra ici de la technique nécessaire sur votre chantier. Généralement, on note en moyenne une demi-journée de travail pour réaliser 10 mètres carrés de chape béton. Un temps de pose auquel il faudra ajouter le séchage qui peut atteindre 4 à 5 bonnes semaines. En règle générale, on compte 5 à 7 jours de temps de séchage par centimètre d’épaisseur de chape coulée. Cette durée est importante, car un bon séchage permettra d’assurer l’étanchéité de l’ouvrage. Là encore tout dépendra de la surface à traiter, mais également de la température ambiante.

Travaux de rénovation en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.