Rénovation de votre cave : la bonne idée pour entreposer durablement

  • Article
  • Aménagements intérieurs
  • Rénovation d'appartement
  • Rénovation de maison

Temps de lecture : 4 min

Sur le papier vous disposez d’une cave… un terrain fertile pour de belles idées d’aménagement ! Mais dans les faits, cet atout peut vite se transformer pièce « fourre-tout ». Un vieux vélo, des meubles trop abîmés pour être utilisés et pas assez pour être jetés… ce qui s’y trouve est souvent oublié. Et pour peu que l’espace ne soit pas sain, les objets entreposés risquent de péricliter… Pourtant, cette pièce pourrait vous apporter de réels avantages fonctionnels après quelques petits travaux de rénovation. On fait le tour de la question !

Rénovation de cave : transformez votre cave en pièce vraiment fonctionnelle

Direction la cave : et si l’on dépoussiérait la caverne d’Ali Baba ?

Pour donner une nouvelle jeunesse à la cave de votre maison, vous devez programmer divers travaux de rénovation – comme nous le verrons juste après. Mais il convient tout d’abord de déblayer le terrain… point le moins agréable, on vous l’accorde.

Rénovation de cave : première étape avant les travaux, débarrasser !Première étape avant les travaux : le grand ménage !

Retroussez vos manches, oubliez les petites bêtes et triez vos affaires. Plusieurs solutions existent :

  • Les entreprises spécialisées dans le débarras de caves : si le rangement n’est pas votre tasse de thé, faites appel à des entreprises spécialisées ! Leurs services peuvent même être gratuits, et vous faire gagner de l’argent si votre cave renferme des objets intéressants que vous êtes prêts à céder.

  • Les associations : si certaines de vos affaires vous encombrent, pensez aux associations au lieu de les jeter. Vous ferez des heureux : la Croix-Rouge accepte les vêtements, tout comme le Secours populaire, qui reprend parfois les meubles, et Emmaüs qui récupère tous les dons en bon état.

  • La déchetterie : certaines de vos affaires sont en trop mauvais état ? Apportez-les à la décheterie la plus proche de chez vous. Ils seront recyclés, transformés puis réutilisés.

  • Les encombrants : pour gagner du temps, vous pouvez contacter le service des encombrants de votre ville, afin qu’il vienne récupérer vos vieilleries (les plus volumineuses) directement devant chez vous.

Vos affaires enfin triées, vous disposez d’une vision d’ensemble de votre cave. Avant d’en entreprendre l’aménagement, il faut maintenant vous assurer que l’espace est sain : y a-t-il des dégâts des eaux ? Des parasites ont-ils élu domicile dans cette pièce ? Des rats, des champignons ? En fonction de vos découvertes, cet espace devra peut-être être assaini.

Travaux de rénovation en vue ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Comment combattre l’humidité en sous-sol ?

Le plus grand ennemi de votre cave, c’est l’excès d’humidité ! Que ce soit pour la conservation de vos meubles ou le stockage de documents, elle aura vite fait de transformer vos réserves ou vos trésors de famille en détritus. Parfois en contact direct avec l’environnement extérieur naturel (la terre par exemple), les caves comportent de nombreux points froids et sont les premières pièces tributaires de l’humidité.

Un professionnel pourra relever le taux d’hygrométrie de votre cave et identifier la source d’un excès d’humidité.

Celle-ci peut être ascensionnelle (l’humidité s’infiltre dans les murs depuis le sol, on parle alors de remontées capillaires, dont le traitement suppose un diagnostic expert), due à la condensation (du fait de la différence de température entre les parois et l’air intérieur), ou provenir d’une fuite d’eau. 

Si vous voulez garder vos affaires en bon état, le taux d’hygrométrie ne doit pas dépasser les 60%. Si vous faites le choix d’une cave à vin, le taux optimal se situe entre 70 et 75%. Si le taux d’humidité est trop important (+ de 85%), le métal rouillera et le bois pourrira.

Rénovation de cave : le bon taux d'humidité pour le vinLe taux optimal d'humidité pour une cave à vin : entre 70 et 75%.

En cas de non-traitement de l’humidité, vous risquez de voir apparaître mauvaises odeurs, moisissures et champignons, pouvant s’étendre à d’autres pièces.

Au-delà de vos affaires, les revêtements muraux risquent également de se dégrader. 

Maintenant que vous êtes sensibilisé à la question de l’humidité, faisons le tour des fausses bonnes idées. Au moment de la rénovation de votre cave, il ne faut surtout pas : 

  • Poser de la peinture étanche spéciale anti-humidité. Elle fera seulement illusion, et ne réglera rien en cas d’infiltration. 

  • Recouvrir le mur attaqué par l’humidité d’un nouveau plâtre ou d’une plaque de ciment. Cela recouvrira les moisissures certes, mais de manière très temporaire.

  • Boucher des ouvertures ou en créer de nouvelles sans contrôle de flux. L’humidité peut venir de l’extérieur, mais ne colmatez surtout pas les ouvertures et soupiraux existants, au risque de dégrader la ventilation de votre cave. Au contraire, aérez efficacement la pièce… mais pas avec de l’air froid et humide. Et percer les murs sans précaution risquerait de les affaiblir ! Pour une aération efficace, suivez le guide, réponses juste en dessous.

Et si l’on aérait un peu l’espace ?

Pour maintenir un air sain et chasser l’humidité pour longtemps, rien de mieux qu’une bonne aération.

Rénovation de cave : entretenir les soupiraux.Un soupirail bien entretenu fera respirer votre cave.

Il existe plusieurs moyens :

  • Par un soupirail : de nombreuses caves en sont pourvues. Le soupirail est le poumon de cette pièce, puisque c’est souvent son seul accès à l’air libre. Avec le temps, il peut être obstrué par de la terre ou de la végétation.
  • Par l’entrée de votre cave : en installant une seconde source d’aération, comme une grille dans le bas de la porte.
  • Par un aérateur : il s’installe sur un mur, ou au plafond, et en évacuation directe, c’est-à-dire débouchant directement sur l’extérieur. Plus votre cave est grande, plus l’aérateur devra avoir un débit élevé.
  • Un déshumidificateur électrique, quant à lui, aspirera l’air humide, le condensera et l’évacuera efficacement. 

Quel type de sol choisir pour votre cave ? 

Autre point clé dans la rénovation d’une cave : le revêtement du sol. Voici quelques idées pour vous aider à faire votre choix :

  • La terre battue : le plus simple est de conserver votre sol sous son aspect d’origine. L’aplanir et le niveler représente un bon investissement. 
     
  • Le gravier : moins salissant que la terre battue, le gravier habillera esthétiquement votre cave. Résistant aux passages fréquents, il absorbera d’éventuelles taches.

Pour la rénovation d’une cave que l’on ne souhaite pas habiter, la mise en place d’un revêtement non respirant est une mauvaise idée, car il ferait se concentrer les remontées capillaires dans les murs : soucis d’humidité collatéraux garantis ! 

Comment mettre en valeur votre cave ?

Pour habiller votre nouvelle pièce, les éclairages joueront un rôle central. Bien entendu, le type de lumière dépendra de vos usages. 

Rénovation de cave : la question de l’éclairageCréez une belle atmosphère dans votre cave grâce à l’éclairage.

Si votre cave a une utilité ponctuelle purement fonctionnelle, optez pour un éclairage simple et efficace, peu énergivore. 

Pour un esthétisme plus poussé, faites ressortir le caractère de votre cave, de ses murs et leur texture, en plaçant des lumières au sol.

Pour un atelier, utilisez un éclairage plus fort afin de bricoler en toute sécurité.

Si votre cave vous sert à stocker du vin, optez pour un éclairage tamisé, de couleur chaude. Le vin n’aime pas la lumière !

Quelles contraintes administratives peut-on rencontrer ?

Vous souhaitez aménager la cave de votre maison sans provoquer de changement de destination, c’est-à-dire ne pas changer l’usage de votre cave, mais vous en servir pour stocker, ranger et archiver toutes vos affaires ? Dans ce cas, vous n’avez pas besoin d’effectuer de déclaration préalable de travaux ni d’obtenir de permis de construire.

Si toutefois vous souhaitez transformer votre cave en pièce de vie et accroître votre surface habitable, alors il s’agira d’un changement de sous-destination. La cave, comme la remise, le grenier, le parking ou le garage, n’a en effet pas le même statut que les pièces à vivre comme le salon ou la cuisine.

Prenez donc contact avec votre mairie afin de connaître les démarches administratives à respecter.
Celles-ci peuvent se complexifier si vous habitez un immeuble, car il vous faudra également obtenir l’accord de votre copropriété.

Rénover la cave de votre maison afin de l’utiliser dans les meilleures conditions demande une vraie réflexion et un accompagnement sérieux par des professionnels qualifiés : cette pièce n’est pas à négliger, car une rénovation mal menée pourrait aboutir à de sérieux désordres dans votre habitation. Avant de vous lancer, faites appel à un expert pour définir votre projet et mener sereinement votre chantier. 

Besoin d’un spécialiste pour rénover votre cave ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.