Maison mitoyenne et rénovation : nos conseils

  • Article
  • Démarches et gestion de chantier

Temps de lecture : 4 min

Très nombreuses en ville et au sein des lotissements pavillonnaires, les maisons mitoyennes présentent dans la grande majorité des cas une façade donnant sur la rue ainsi qu’une autre ouvrant sur un extérieur. Si ce schéma semble classique, leur particularité réside en réalité dans leurs façades latérales qui sont quant à elles communes avec une ou plusieurs maisons voisines. Ces habitations jumelles ou semi-détachées comme on les appelle également comportent de multiples atouts et séduisent beaucoup les acheteurs. Toutefois, la mitoyenneté représente également quelques inconvénients à prendre en considération avant de prendre sa décision. D’autre part, rénover une telle habitation engendre certaines contraintes qu’il est utile de connaître. Quels sont les avantages et les désavantages d’une maison mitoyenne ? Quelles sont les démarches à effectuer avant de la rénover ? Quelles sont les règles en vigueur en France ? Quelles sont les principaux travaux effectués pour optimiser ce type de construction ? Les experts Saint-Gobain répondent à toutes vos questions dans cet article ! 

Rénover une maison mitoyenne

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une maison mitoyenne ?

Vous avez eu le coup de cœur pour une maison mitoyenne et souhaitez en devenir le propriétaire ? Avant de prendre votre décision finale et afin de vous aider à faire le bon choix, voici un état des lieux des avantages et des inconvénients de ce type d’habitation.
 

Zoom sur les avantages de la maison mitoyenne

Une meilleure isolation thermique : ayant un ou deux mur(s) en commun avec une habitation voisine, votre maison bénéficie d’une meilleure isolation thermique. En effet, il y a moins de murs donnant vers l’extérieur et vous pouvez alors réaliser jusqu’à 35% d’économie sur votre facture de chauffage chaque année.

Une sécurité accrue : la proximité directe avec votre voisin diminue grandement le risque de cambriolages, de même que l’accès au jardin de votre propriété qui est, dans la plupart des cas, plus compliqué au sein d’une maison mitoyenne. 

Des frais réduits : dans le cadre d’un projet de rénovation, les frais de réfection de toiture ou de façade par exemple peuvent être partagés avec votre voisin afin de réduire de manière significative les dépenses. D’autre part, le coût des éventuels raccordements (eau, électricité, gaz) sera réparti avec l’autre ménage. Enfin, très représenté en France au sein des agences immobilières, le prix de vente de ce type de bien immo est généralement moins élevé.
 

Zoom sur les inconvénients de la maison mitoyenne

Une isolation acoustique souvent moins performante : qui dit mitoyenneté dit forcément un ou deux mur(s) en commun avec vos voisins. Si l’isolation phonique de la maison n’a pas été parfaitement effectuée, le risque de nuisances sonores générées par les habitants contigus est plus élevé que dans une maison isolée, en particulier si les pièces voisines sont des pièces de vie tels que le séjour ou bien encore la cuisine. 

Une luminosité plus faible : la lumière du jour ne pouvant pénétrer que par les ouvertures de façades, une maison mitoyenne peut s’avérer être plus sombre. Il est donc important de bien choisir son orientation afin d’optimiser l’apport en lumière.

Une intimité moins présente : qui dit maison mitoyenne dit également jardin mitoyen. Aux beaux jours, il peut être compliqué de se sentir vraiment chez soi lorsque les voisins sont à proximité immédiate et ont une vue directe sur votre terrasse. Toutefois, il existe des solutions très efficaces pour atténuer ce problème telles que la construction d’une clôture, d’un mur ou bien encore d’une haie. 

Vous souhaitez faire rénover votre maison ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Maison mitoyenne : quelles sont les démarches à effectuer avant de la rénover ? 

Lorsque se pose la question de rénover sa maison mitoyenne ou d’y effectuer certains aménagements, il est capital de connaître la réglementation en vigueur. Aux contraintes habituelles s’appliquant à une maison indépendante s’ajoutent celles de la proximité directe avec vos voisins. Afin d’aborder vos travaux en toute sérénité et en conformité avec le droit français, voici ce qu’il est utile de connaître.

Se mettre en conformité avec le PLU de votre commune

Obligation légale pour tous les travaux qui touchent à l’extérieur d’une propriété, le respect du PLU est incontournable lorsqu’il s’agit de rénover une bâtisse mitoyenne. Veillez à ce que les rénovations effectuées se fassent en harmonie avec la ou les habitations adjacentes. Pour connaître les règles d’urbanisme en vigueur au sein de votre commune et évaluer la faisabilité de votre projet, vous pouvez vous rendre directement en mairie.

Il arrive également que des maisons mitoyennes soient regroupées au sein d’un lotissement en copropriété : si c’est le cas de la vôtre, vos travaux devront également respecter le règlement de copropriété et, en fonction de ce que vous souhaitez entreprendre, être avalisés en assemblée générale des copropriétaires.

Prendre en considération son ou ses voisins

Pour vos travaux de rénovation, il est important de respecter un certain code de conduite ainsi que les règles en vigueur par rapport à vos voisins mitoyens, afin que lesdits travaux ne deviennent pas préjudiciables.

Dans le cadre du bornage de votre terrain par exemple, si celui-ci n’est pas déjà clôturé, assurez-vous de ne pas empiéter sur la propriété adjacente car votre voisin mitoyen ainsi lésé pourrait alors faire ordonner la destruction de l’édifice à vos frais ! N’hésitez pas à faire appel à un géomètre pour définir de manière précise les délimitations de votre terrain. Par ailleurs, si vous décidez de créer une ouverture, celle-ci doit respecter des distances réglementaires pour respecter l’intimité de chacun. Notez que les mêmes précautions s’appliquent dans le cadre de la construction d’une terrasse.

Demander les autorisations de travaux nécessaires, les afficher et respecter le délai de recours aux tiers

Si la plupart des projets de rénovation d’intérieur ne nécessitent pas d’autorisation de travaux, il n’en va pas de même pour ceux qui auront pour effet de modifier la façade extérieure. Là encore, votre mairie pourra vous renseigner sur le type d’autorisation à demander en fonction des travaux de rénovation que vous opérez sur votre maison mitoyenne. Une fois vos autorisations de travaux obtenues auprès des services d’urbanisme de votre commune, n’oubliez pas de les afficher sur votre façade et respectez bien le délai de recours aux tiers de deux mois avant de lancer vos travaux, ces recours étant logiquement plus fréquents dans le cas des constructions mitoyennes. En fonction de la qualité de vos relations de voisinage, il est parfois opportun de faire constater par huissier la date d’affichage dudit panneau…

En cas de travaux importants sur la structure de votre maison, il peut être judicieux de faire appel à un huissier pour qu’il puisse établir l’état des parties communes et celui du logement de votre voisin avant les travaux. Cette démarche vous évitera des recours non justifiés par la suite. 

Quelles sont les principaux effectués sur une maison mitoyenne ?

Effectuer des travaux de rénovation au sein d’une maison mitoyenne, c’est l’occasion d’améliorer son confort au quotidien en palliant les inconvénients généralement rencontrés sur ce type de construction. Petit éclairage sur les travaux les plus utiles… 
 

L’amélioration de l’isolation acoustique

Nous l’avons évoqué plus haut, l’isolation acoustique peut être une des lacunes de la maison mitoyenne. Pour pallier ce problème, beaucoup de propriétaires décident d’effectuer des travaux au niveau du ou des murs mitoyens en effectuant un doublage acoustique, afin de limiter les nuisances sonores provenant des voisins, mais également de pouvoir vivre plus librement chez soi sans être une source de nuisance pour les autres… 

Le conseil de l’architecte : dans le cadre de vos travaux d’amélioration de l’isolation acoustique, misez dans un premier temps sur les murs mitoyens donnant sur les pièces de vie de vos voisins, tels que le salon ou encore la cuisine. Si vous avez des enfants en bas âge, l’isolation phonique des chambres est également à prévoir en priorité.
 

L’amélioration de l’isolation thermique

Si les habitations mitoyennes sont généralement mieux isolées d’un point de vue thermique que les autres, du moins au niveau des murs latéraux, il peut être intéressant d’effectuer quelques travaux de rénovation énergétique pour réduire encore davantage ses factures d’énergie, au niveau notamment de la toiture, des huisseries ou des murs non-mitoyens.
 

Le réagencement intérieur, pour plus de luminosité

Pour contourner le manque de lumière naturelle qui caractérise souvent la maison mitoyenne, le réagencement intérieur et l’ouverture des espaces ou le remplacement d’un mur traversant par une verrière d’architecte s’avère souvent assez efficace. La pose de baies vitrées, d’un puits de lumière, voire même de fenêtres de toit ouvrant sur un plancher en verre, sont également de bonnes options.
 

L'agrandissement, pour plus d’espace

La famille s’agrandit ? Vous avez besoin d’une chambre ou d’une salle de jeu supplémentaire ? Vous rêvez d’une vaste cuisine ? D’une grande salle de séjour pour y accueillir confortablement vos amis ? D’un garage pour faciliter vos stationnements quotidiens ?
Ce n’est pas parce que l’on vit en maison mitoyenne qu’il est impossible d’agrandir. 

Ceci étant dit, sur ce type de maison aux espace extérieurs généralement réduits, la surélévation est souvent plus simple à mettre en œuvre. Première étape pour évaluer la faisabilité de votre projet ? Consulter le plan d’épannelage qui définit les volumes (et donc les étages) susceptibles d’être construits sur une parcelle donnée.

Le conseil de l’architecte : pour une maison mitoyenne de plain-pied, dans le cadre d’une surélévation, il est fortement conseillé d’effectuer un diagnostic des structures du bâti afin de s’assurer que celui-ci est assez solide pour supporter un étage. 
 

Les travaux sur le terrain pour accroître son intimité

Pour se sentir chez soi, beaucoup de propriétaires décident de faire arborer leur jardin ou bien de clôturer leur terrain afin de s’isoler de leurs voisins immédiats. 

 

Vous avez des questions ? Besoin de conseils sur-mesure par rapport à votre projet de rénovation ? Après votre visite en agence immobilière, n’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel du bâtiment !

Un projet de rénovation de maison en vue ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.