Devis travaux : quelles sont les bonnes pratiques et comment les comparer ?

  • Article
  • Démarches gestion de chantier

Temps de lecture : 4 min

Vous êtes décidés à réaliser des travaux de construction ou de rénovation dans votre maison ou votre appartement et avez déjà plein d’idées ? Première étape : demander des devis à plusieurs professionnels et prendre le temps de les analyser. Un tel document doit comporter des mentions obligatoires et est soumis à certaines conditions, garantes de sa validité et de votre sérénité ! Quelles sont les règles qui régissent la validité d’un devis et attestent du sérieux de l’artisan qui l’a réalisé ? Quelles sont les clés pour comparer des devis travaux qui font parfois le grand écart et bien évaluer les différentes prestations ? Quels sont les signes de qualité qui émanent d’un devis travaux et quels indices doivent au contraire vous mettre la puce à l’oreille et vous dissuader de vous engager avec un professionnel du bâtiment ? On vous guide.

Bonnes pratiques devis travaux

Pour tous les travaux d’un montant estimé supérieur à 150 € TTC, un devis écrit et détaillé est obligatoire. Seule exception : les cas d’urgence, comme une fuite d’eau par exemple, et les contrats d’entretien courant de chaudière dans lesquels la prestation est forfaitisée.

Un devis doit être établi en 2 exemplaires. Son établissement est généralement gratuit. Il peut être payant dans le cas de déplacement ou d’études approfondies. Dans ce cas, le professionnel doit vous en informer avant tout établissement de devis.

Vous souhaitez faire des travaux ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Devis travaux : les éléments obligatoires

Vous avez reçu un devis pour votre projet de construction ou de rénovation ? Vérifiez qu’il contient bien les indications suivantes :

  • Date d’établissement du devis et durée de validité de l'offre

  • Nom, raison sociale et adresse de l'entreprise (numéro de téléphone et adresse électronique)

  • Statut et forme juridique de l'entreprise

  • Numéro au Répertoire des métiers (n° de SIREN + RM + n° du département d'immatriculation) de l’artisan

  • Numéro individuel d'identification à la TVA

  • Nom et adresse du client

  • Date de début et durée estimée des travaux ou de la prestation*

  • Décompte détaillé et description de chaque prestation, en quantité et en prix unitaire.

  • A noter : rien n’impose au professionnel de préciser les matériaux et produits : n’hésitez pas à lui demander d’ajouter cette précision, l’idéal étant d’avoir des références de produits inscrites clairement sur le devis. Concernant les travaux de rénovation énergétique (travaux d’isolation, installation d’un nouveau système de chauffage...), il est impératif que les appellations exactes avec le numéro d’avis technique du CSTB et/ou de certificat ACERMI (pour les isolants), l’épaisseur et la résistance thermique (pour les isolants) soient indiquées pour que vous puissiez bénéficiez des différentes aides de l’état et des CEE

  • Prix horaire ou forfaitaire de main d'œuvre

  • Frais de déplacements éventuels

  • Modalités de paiement des factures des travaux, de livraison et d’exécution du contrat

  • Modalités des réclamations et conditions du service après-vente (notamment en ce qui concerne la garantie)

  • Somme globale à payer (hors taxes et toutes taxes comprises), en précisant les taux de TVA applicables

  • Coordonnées de l’assureur et couverture géographique du contrat d’assurance professionnelle souscrit par l’artisan. A ce sujet, n’hésitez pas à demander une copie de l’attestation d’assurance décennale avant de signer et vérifiez qu’elle couvre bien les travaux envisagés.


*Il peut être complexe d’indiquer ces informations dès le 1er devis. Un professionnel peut difficilement s’engager sans connaître le délai d’aller-retours, dû notamment aux négociations. Pensez à bien demander un devis à jour avec les dates finales, pour signature.

Le point sur les taux de TVA applicables à un devis travaux

Le taux intermédiaire de 10 % s’applique en cas de travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement ou d’entretien.

Le taux réduit à 5,5 % s’applique en cas de travaux d’amélioration de la performance énergétique, s’il s’agit de votre résidence principale ou secondaire, achevée depuis plus de 2 ans.

En revanche, si vous achetez vous-même les matériaux à fournir au professionnel, le taux normal de 20 % s’appliquera sur cet achat.

Attention cependant, le taux intermédiaire ou réduit ne s’applique pas dans le cas de rénovations lourdes : surélévation du bâtiment, augmentation de la surface de plancher de plus de 10 %...

Quelle est la durée de validité d’un devis travaux ?

Un devis a nécessairement une durée limitée de validité. Celle-ci peut s’étendre de 1 à 6 mois, le délai jugé raisonnable par les tribunaux étant de 3 mois. Au-delà, les prix indiqués et les prestations pourront être modifiés.

Le prix d’un devis travaux peut-il évoluer ?

L’artisan peut prévoir une clause de révision du prix. Si vous souhaitez valider le devis après la date précisée sur celui-ci, le devis ne doit cependant pas totalement changer. Seules les fournitures peuvent se voir appliquer l’indice prix du bâtiment qui permettra de mettre à jour les prix des fournitures. Autrement dit, le devis ne doit pas passer du simple au double pour des travaux identiques !

À quel moment un devis travaux est-il considéré comme validé ?

Pour le valider, vous devez signer et dater le devis, en y ajoutant la mention manuscrite « Devis reçu avant l’exécution des travaux » ou « Bon pour accord ». Le devis devient alors un contrat et vous engage. Le professionnel est également engagé par son devis et doit respecter ses obligations.

Dans quels cas peut-on résilier un devis travaux ?

Il existe un seul cas précis de résiliation : en cas de dépassement de 7 jours ou plus de la date d’exécution, non lié à un cas de force majeure. Si vous aviez versé un acompte, celui-ci doit vous être remboursé.

Besoin d’un expert pour prendre en main vos travaux de rénovation ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Comparer des devis travaux : nos conseils

Des délais qui diffèrent, des prix qui vont du simple au double, des postes peu ou pas détaillés ou, à l’inverse, une foule de précisions… Comparer des devis travaux n’est pas une mince affaire. Voici les principales clés pour bien évaluer les propositions tarifaires des entreprises du bâtiment et choisir la meilleure prestation pour votre projet de rénovation.


Combien de devis différents faut-il avoir entre les mains pour bien choisir un artisan ?

Nous recommandons de comparer trois devis travaux dans l’idéal. C’est amplement suffisant, et en comparer davantage rendrait l’analyse beaucoup plus complexe. Ces trois devis vont permettre, dans un premier temps, de vous repérer par rapport au coût de vos travaux. 

Le premier devis servira de base. Le deuxième contrebalancera le premier. Et le troisième (qui ira généralement dans le sens de l’un ou de l’autre) vous permettra de vous positionner sur les prix.

Évidemment, cela ne se passe pas toujours ainsi. Il se peut que vous tombiez sur des artisans qui se situent tous dans une même grille tarifaire. Vous pouvez aussi tomber sur des extrêmes. Raison pour laquelle il va falloir, dans un second temps, rentrer dans le détail de chaque devis et demander des explications aux artisans.


Quels sont les premiers éléments à regarder lorsque l’on étudie un devis ?

D’abord, il est important de valider que l’artisan avec lequel vous envisagez de travailler est bien assuré. Les professionnels consciencieux indiquent les informations relatives à leur police d’assurance sur leurs devis, et peuvent le cas échéant vous donner un document attestant qu’ils sont assurés pour votre chantier.

Vous devez également retrouver, dans un devis sérieux, une date de validité. Cette date engage le professionnel sur les tarifs proposés pendant une durée donnée. Si vous tardez à valider un devis et qu’il n’y avait pas de date de validité sur le devis initial, l’artisan sera en droit de vous présenter d’autres tarifs. 

Les modalités de paiement sont également très importantes. Le fait qu’elles soient stipulées sur le devis évite des incompréhensions futures. Quel est le montant de l’acompte ? Combien de versements sont attendus par l’artisan et à quels moments ? Tout cela doit être précisé. Quant au montant du solde, il doit se situer entre 5 et 10% du montant total du devis.

Enfin, si cela n’apparaît pas, demandez au professionnel de stipuler la durée estimée du chantier. Souvent les artisans n’aiment pas cela, car cela sous-entend d’éventuelles pénalités de retard, qui par ailleurs doivent figurer sur le devis signé pour être valides. Rien ne les empêche de prendre une marge pour être certain d’être dans les temps, ou d’ajouter la mention « sous réserve de… » si jamais il s'agit d'un chantier de rénovation et qu’ils craignent les mauvaises surprises.


Quels sont les éléments d’un devis travaux qui rassurent ?

Voir apparaître les certifications de l’artisan sur le devis a quelque chose de rassurant. Le professionnel est-il RGE ? Est-il Qualibat ? Vous pouvez bien sûr lui demander les attestations qui le prouvent.

Nous parlions plus haut des travaux d’économies d’énergie. Certains professionnels indiquent sur leurs devis le montant des CEE (Certificats d’Economies d’Énergie) qu’ils prévoient de récupérer et de déduire de la facture. Au moment de comparer des devis travaux, cette transparence est également bon signe.

Certains professionnels joignent également à leur devis les fiches techniques et les photos des produits sélectionnés. Un radiateur reste un radiateur, mais il a un côté déco. Une chaudière peut être imposante... Les fiches techniques peuvent vous permettre de visualiser les produits et d’éviter ainsi les mauvaises surprises.


A l’inverse, quels sont les éléments dont il faut se méfier ?

D’expérience, devoir relancer un artisan plusieurs fois pour obtenir son devis n’augure rien de bon. Pas plus que d’être face à un artisan qui ne vous relance pas pour vous demander ce que vous avez pensé de sa proposition, ou qui au contraire, vous harcèle. Fuyez les professionnels qui refusent d’expliquer leurs devis et ceux qui disent non lorsque vous leur demandez leur police d’assurance : vous êtes en droit de la demander pour vérifier que les corps de métiers pour lesquels vous faites appel à l’artisan y sont inscrits.

Et puis évidemment, tournez les talons si le professionnel refuse de détailler son devis noir sur blanc. Dans un devis, tout doit être précisé : la marque d’un matériau, l’épaisseur d’une laine de verre, les normes liées à un tableau électrique etc.

Enfin, ne vous engagez pas sur la base d’un devis réalisé en ligne : s’il est possible d’estimer assez précisément le prix d’une rénovation sur la base d’un questionnaire rempli sur un site internet (comme on vous le propose chez La Maison Saint-Gobain), seule une visite en bonne et due forme de votre futur chantier vous assurera d’avoir une prestation cohérente, bien chiffrée et bien détaillée, correspondant à la réalité des travaux à effectuer pour réaliser votre projet.

Vous souhaitez estimer le prix de votre rénovation ?
Décrivez votre projet en quelques clics et visualisez instantanément votre budget travaux !

Comment réagir lorsque, pour des travaux similaires, les propositions tarifaires vont du simple au double ?

A priori, cela ne doit pas vous faire peur. Il faut par contre entrer dans le détail des prestations et des fournitures qui sont proposées. D’où l’intérêt d’avoir des devis bien détaillés entre les mains, avec une distinction claire entre les matériaux et la main d’œuvre ! Dans le cas d’une pose de carrelage par exemple, ce qui peut expliquer que l’on passe du simple au double, c’est tout simplement le matériau proposé. Dans un devis, vous aurez peut-être un carrelage à 10 euros du m² et dans l’autre, un carrelage à 30 euros du m².

La grande différence de prix final peut également être liée à la structure même de l’entreprise. Une petite entreprise avec un nombre réduit d’ouvriers et peu de chantiers ne pratiquera pas les mêmes tarifs qu’une grosse structure. La sous-traitance de certains postes par une entreprise générale de bâtiment aura également un impact sur la facture.


Quelle est la place du relationnel dans le choix de l’artisan ?

Le relationnel est primordial au moment de comparer les devis travaux, autant pour vous que pour l’artisan. Un artisan qui, en toute sérénité, prend le temps de valider un devis avec vous et vous explique ce qu’il va faire, est un artisan avec lequel, a priori, vous n’aurez pas de problèmes relationnels durant le chantier.

Faire un bon devis détaillé et soigné, l’expliquer, cela prend du temps, mais cela solutionne la moitié des incompréhensions futures. S’il votre professionnel du bâtiment le fait, c’est bon signe. Et dans la mesure où le relationnel fonctionne dans les deux sens, soyez de votre côté à l’écoute de ses connaissances et de ses contraintes. Même si Internet est une mine d’informations et que cela vous permet de vous documenter, cela doit ouvrir des discussions, pas les fermer.

Travaux de rénovation en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.