Plomberie : les bons tuyaux

  • Article
  • Plomberie

Temps de lecture : 3 min

Indispensable à l’élaboration des canalisations d’une habitation, la tuyauterie sert aussi bien à l’alimentation en eau sanitaire qu’à l’évacuation des eaux usées. Qu’il s’agisse d’une construction neuve ou bien d’une rénovation, les règles en matière de raccords, de matériaux et de diamètres sont strictes, d’où la nécessité de faire appel à un plombier qualifié si l’on n’est pas sûr de soi. En effet, il n’est pas toujours évident de distinguer les différents types de tuyaux et leurs utilisations. Une erreur sur votre installation pourrait avoir de fâcheuses conséquences sur vos canalisations. Quels sont les différents types de tuyaux et quelle utilisation en faire ? Comment trouver le bon diamètre de tuyauterie ? Découvrez les conseils de nos spécialistes en matière de tuyaux de plomberie, à connaître et à mettre en œuvre pour votre installation.

Choisir les tuyaux de plomberie adaptés

Plomberie : quels sont les différents types de tuyaux et quelle utilisation en faire ? 

Si la grande majorité des canalisations étaient jadis constituées de cuivre, aujourd’hui, de nombreux autres matériaux plus légers et plus faciles à installer ont fait leur apparition. Quels sont les différents types de tuyaux envisageables pour votre plomberie ? Voici de quoi vous éclairer sur le sujet. 

Le tuyau en cuivre

Les tuyaux en cuivre sont un grand classique de la plomberie. Matériau le plus ancien et le plus traditionnel, le cuivre est une référence pour les canalisations et on le retrouve communément dans de nombreuses constructions anciennes.

Reconnu pour sa résistance dans le temps, il peut acheminer l’eau froide comme l’eau chaude, quelle que soit sa température, et peut être utilisé pour le chauffage.

Matériau recyclable, le cuivre est également apprécié pour ses propriétés antibactériennes et son esthétisme : certains le jouent comme élément à part entière de la déco, en laissant les canalisations en cuivre apparentes. 

Toutefois, malgré ces avantages, il faut noter que ce matériau est onéreux et que son installation, qui se fait généralement par brasage (une technique de soudure bien spécifique), n’est pas à la portée de tous.

Exigeant un outillage spécifique, sa pose ne peut s’effectuer sans l’aide d’un professionnel qualifié. 

Le tuyau en PVC

Fréquemment utilisés pour l’évacuation des eaux usées, les tuyaux en PVC ont remplacé les canalisations en plomb qui sont désormais interdites pour des raisons de toxicité. Léger et facile d’installation, le PVC présente l’avantage de ne nécessiter aucune soudure et d’être très économique à l’achat. Sur le marché, ce matériau se décline en deux catégories : le PVC classique et le PVC surchloré (PVC-C). Ce dernier, en plus de présenter les avantages similaires au modèle traditionnel est plus isolant et peut être encastré sans fourreau de protection. Par ailleurs, il fait preuve d’une résistance accrue aux produits chimiques ainsi qu’aux chocs. 

On note également que le PVC bénéficie d’une meilleure isolation phonique que le cuivre lors du passage de l’eau. En termes d’inconvénients, sachez que le PVC supporte mal les UV : les canalisations en PVC ne doivent donc pas être apparentes. Il est également sensible à la chaleur, et aura tendance à se dilater et à se déformer au contact de températures élevées. Le matériau n’est pas non plus l’allié idéal de l’environnement puisqu’il est non biodégradable. Enfin, il ne supporte pas les fortes pressions. 

Le tuyau en PER

Constituée de polyéthylène réticulé, la tuyauterie PER est semi-rigide et se rapproche des caractéristiques des canalisations en cuivre.

Utilisée aussi bien pour la distribution d’eau sanitaire que pour l’évacuation des eaux usées ou le chauffage basse température, la tuyauterie PER est aussi robuste que celle en cuivre et moins onéreuse.

Habilité à faire circuler l’eau froide comme l’eau chaude (pas au-delà de 60° cependant car il risquerait de se dégrader), ce type de tuyaux ne craint pas non plus la corrosion et, contrairement au cuivre, ce matériau ne s’entartre pas et bénéficie d’une excellente isolation phonique. 

Toutefois, le PER est sensible lors du cintrage et requiert une installation réalisée par des mains expertes : ce type de canalisations exige un outillage spécifique ainsi qu’un savoir-faire particulier. 

Le tuyau multicouche

Combinant les avantages des tubes en PER et de ceux en cuivre, les canalisations multicouches se distinguent par leur triple couche de matière : une couche d’aluminium et deux autres de PER. Aussi robuste que le modèle classique, il résiste parfaitement à la corrosion et ne craint aucunement les UV. Sa couche d’aluminium située à l’intérieur du tube lui permet d’avoir une meilleure étanchéité et lui confère de très bonnes performances acoustiques. En outre, ce type de tuyau résiste aux hautes températures : il ne se dilate pas et ne se déforme pas, ce qui en fait un excellent candidat pour les conduites d’eau chaude sanitaire. 

En dépit de ses nombreux avantages, on souligne néanmoins le poids plus important de ce tube multicouche. Cette lacune rend les travaux de plomberie requis pour son installation plus complexes. Un outillage et une main d’œuvre spécifiques sont par conséquent nécessaires à sa pose, qui se fait par sertissage. 

Le tuyau flexible

Grâce à sa grande souplesse, le tuyau ou tube flexible est doué d’une grande polyvalence.

Utilisé principalement pour la distribution des eaux sanitaires (alimentation d’un chauffe-eau, d’un lave-vaisselle ou d’un lave-linge), il est facile à manier, et ne requiert aucune soudure.

Par ailleurs, il est très robuste et résiste bien à la pression. Dans certains cas, il peut même servir de siphon à votre robinet. Seule lacune : son prix d’achat très élevé. 

Cuivre, PVC, PER, multicouche... Pour bénéficier des bons tuyaux pour vos canalisations, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un spécialiste de la plomberie et à demander plusieurs devis afin d’être en mesure de comparer les prix. 
 

Comment trouver le bon diamètre de tuyauterie ?

Chacun de vos tuyaux a une vocation spécifique et il est également nécessaire de prendre en compte le diamètre des tubes, qui diffère selon les équipements de plomberie qu’ils relient. Ce diamètre va en effet avoir un impact sur la pression et le débit de l’eau à la sortie des robinets d'une part (pour les tuyaux d'alimentation) et sur le volume d'eau évacué par la force gravitaire sur un temps donné d'autre part (pour les tuyaux d'évacuation). En plomberie, il existe de nombreux diamètres, allant de 10 millimètres à 10 cm.

Au sein d'une maison, les tubes destinés à l'alimentation des sanitaires iront généralement de 10 mm (diamètre le plus fréquent pour l'alimentation des toilettes) à 16 mm (alimentation de baignoire, de douche), les sections de 12 mm et 14 mm servant à alimenter les robinets d'évier ou de lavabo. Les plus grandes sections (20, 25 voire 32 mm sont réservées aux colonnes montantes qui servent à amener l'eau aux différents étages d'un immeuble.

Pour ce qui est de l’évacuation des sanitaires, le diamètre des tuyauteries varie de 32 mm (pour le lavabo) à 100 mm (évacuation des WC), en passant par les tubes de 40 ou 50 mm de section pour la douche et la baignoire.

 

Plomberie : quels sont les différents types de raccords possibles ?

Au regard du type de tuyau, plusieurs raccords peuvent être nécessaires.

Les bons raccords pour les bons tuyaux

On en distingue 5 : le raccord en cuivre, le raccord en laiton, le raccord en PVC, le raccord en PER et le raccord à sertir. Les raccords en cuivre et en laiton nécessitent généralement une soudure ainsi qu’un outillage spécifique.

Le raccord en PVC quant à lui est à coller, le raccord en PER se fait par compression ou par glissement alors que le raccord à sertir ultra-étanche et empêchant la corrosion est réservé aux tubes PER ainsi qu’aux multicouches.

 

Un projet à venir ?
N’hésitez pas à vous adresser à un spécialiste de la plomberie pour connaître les bons tuyaux pour votre installation et obtenir des devis en fonction !

Travaux de rénovation en vue ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.