Comment bien isoler sa salle de bain du bruit ?

  • Article
  • Isolation

Temps de lecture : 3 min

Dans une famille, chacun a son propre rythme de sommeil. Et que l’on soit petit ou gros dormeur, du matin ou du soir, les modes de vie contemporains et l’augmentation des horaires décalés accentuent ces différences. Aussi, pour que chacun puisse respecter son cycle de sommeil sans nuire au confort des autres, il est nécessaire de prendre en compte les nuisances sonores susceptibles de provenir des pièces de vie et de perturber l'espace nuit. Retrouvez nos conseils indispensables pour éviter la propagation du bruit.

Isoler les gaines techniques

Tout d’abord, commencez par isoler phoniquement les canalisations, les descentes et les équipements techniques qui desservent votre salle de bain. Ils peuvent être regroupés et masqués dans des coffres, appelés plus couramment « gaines techniques ». En général, les bruits de chasse d’eau, de descente d’eau ou, simplement, de robinetterie se transmettent à travers les murs, les cloisons ou les planchers. Une isolation phonique des gaines techniques permettra de les atténuer. Pour ce faire, doublez la gaine avec une plaque de plâtre hydrofuge – une caractéristique indispensable dans une pièce humide – et disposant de bonnes performances phoniques. L’association de plaques de plâtre et d’une laine de verre – un isolant à la fois thermique et phonique – réduira les nuisances sonores. Si vos équipements ne sont pas encore coffrés, sachez qu’il existe des solutions prêtes à l’emploi et auto-stables, constituées de deux plaques de plâtre hydrofuges collées de part et d’autre d’un panneau de laine de roche de 50 mm d’épaisseur.

Isoler les cloisons

Pour une isolation acoustique entre la chambre et la salle de bain vous pouvez poser une cloison constituée de plaques de plâtre phoniques vissées sur une ossature métallique et associées à un isolant en laine de verre. Celui-ci jouera le rôle d’amortisseur du bruit grâce à sa structure fibreuse et poreuse. Cette solution diminue de 50 % les bruits et les nuisances sonores par rapport à la même cloison réalisée avec des plaques de plâtre standards.

Isoler le sol

Si un revêtement de sol souple, comme une moquette ou un tapis, peut absorber les bruits d’impact (chocs, pas, etc.), il n’est pas toujours possible de mettre en œuvre cette solution dans une salle de bain. Pour limiter la propagation des bruits par le sol, plusieurs solutions s’offrent à vous. La plus simple : la mise en œuvre d’une sous-couche d’isolation acoustique sous carrelage. Une autre alternative possible est de réaliser une chape : soit une chape flottante, posée sur une couche d'isolant approprié et désolidarisée des murs, soit une chape sèche, qui sera très efficace et offrira des performances acoustiques élevées en réduisant notablement les vibrations sonores.

Pour bénéficier de plus de conseils sur votre salle de bain n’hésitez pas à contacter un expert pour vous accompagner dans votre projet d’isolation phonique.

Notre
sélection

Système d'isolation acoustique WEBER.SYS IMPACT

Ce système d'isolation acoustique se pose sous votre carrelage et permet une amélioration très nette de l'isolation aux bruits d'impact.

Découvrir ce produit
Besoin d’un expert pour refaire votre salle de bain ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.