Carrelage sol intérieur : choix et pose

  • Article
  • Sols intérieurs et extérieurs

Temps de lecture : 7 min

Cuisine, salle de bains, salon… le carrelage intérieur, qui a longtemps été cantonné à la cuisine et à la salle de bains, s’invite désormais dans toutes les pièces. Le carrelage est le revêtement de sol par excellence, celui qui vous offrira la plus grande variété de choix dans presque toutes les gammes de prix. Afin qu’il s’adapte bien au design de votre intérieur et au style de votre maison, votre choix ne doit pas être fait au hasard.

Carrelage sol intérieur : choix et pose
Sommaire

Pourquoi opter pour du carrelage plutôt qu’un autre matériau pour les sols intérieurs ?

Le premier point fort du carrelage est sans aucun doute sa facilité d’entretien qui, exception faite de la tomette, ne demande aucun traitement particulier. 
Sa résistance au choc en fait également un allié de taille dans votre quotidien et assure sa longévité ! Là où parquet et moquette demandent de nombreuses précautions (déplacements de meubles, chutes d’objets, attaques de jouets d’enfants…), le carrelage offre une protection aux chocs et aux rayures incomparable. 
Pour la salle de bains ou la cuisine, il présente aussi l’avantage de constituer une protection efficace contre les infiltrations d’eau.  
Enfin, il permet d’accéder à une hygiène optimale. Sa surface lisse et facile d’entretien n’accroche ni les tâches, ni la poussière, et encore moins les acariens : une véritable aubaine pour toutes les personnes allergiques ! 

Envie de faire poser du carrelage ?
Décrivez rapidement votre projet : nous vous mettons gratuitement en relation avec nos professionnels agréés.

Quels sont les critères de choix pour son carrelage ?

Lorsque l’on fait poser un carrelage chez soi, il est important de penser à la pérennité de celui-ci. En effet, l’objectif est non seulement qu’il vous plaise mais aussi qu’il dure et qu’il reste en bon état le plus longtemps possible. Voici les bonnes questions à se poser avant de choisir votre carrelage. 

Carrelage sol intérieur : au sol ou au mur ?

Mon carrelage est-il destiné au sol ou au mur ?

Il existe des carrelages spécifiques pour les sols et d’autres pour les murs.

Si le carrelage conçu pour les sols peut également être posé sur les murs, sachez que l’inverse ne sera pas possible. En effet, les carrelages destinés aux murs sont moins résistants car ils ne sont pas conçus pour supporter des passages répétés. 

Carrelage sol intérieur : carrelage Frame - RAGNO

Quel carrelage pour ma pièce ?

Une salle de bain ne va pas avoir le même revêtement de sol qu’une salle à manger et on ne choisira pas la même taille de carreaux pour une petite ou une grande pièce. Ainsi, les carreaux de grandes dimensions par exemple s’adapteront mieux dans une pièce à vivre avec peu de mobilier : ils participeront à donner une impression d’espace. Même si le contraire existe, traditionnellement, les salles de bains s’habillent de petits carreaux et les mosaïques sont particulièrement adaptées à cette pièce.

Carrelage sol intérieur : le choix du format.

Quel format pour mon carrelage ?

Pour les sols comme pour les murs, il existe différents formats de carrelage.

Pour une salle de bain par exemple, si vous souhaitez une continuité entre les joints des carreaux qui vont être posés au sol et les joints des carreaux qui vont être posés au mur, il faudra veiller à ce que les largeurs soient identiques entre sol et mur. 

Carrelage sol intérieur : le choix de la couleur

Quelle couleur et quel motif pour mon carrelage ?

Côté style, vous aurez l’embarras du choix. Il faut cependant savoir que les couleurs sombres réduisent l’impression d’espace alors que les couleurs claires vous permettront de donner plus de volume à votre pièce. Sur des petites surfaces, la question ne se pose pas : privilégiez les nuances claires. Sur une surface plus importante, vous avez l’embarras du choix. Du clair pour plus de luminosité, du foncé pour mettre en valeur le volume : laissez parler vos envies ! 
N’hésitez pas à jouer sur le calepinage, c’est-à-dire sur la façon de combiner les carreaux, et sur la largeur des joints pour des effets de styles assurés !

Carrelage sol intérieur : vintage

Quel carrelage pour ma décoration ?

C’est souvent l’élément auquel nous pensons en premier dans notre choix de revêtement de sol. Pour un style moderne, les carreaux XXL sont d’excellents choix. En revanche, si vous souhaitez conserver un côté rétro dans votre intérieur, les petits carreaux seront du plus bel effet ! Notez que rien n’interdit le mélange des genres et qu’une alternance entre petits et grands carreaux peut également offrir un résultat peu commun mais tout à fait réussi s’il est bien pensé ! 

Côté technique, quels critères de qualité pour le carrelage ?

Chaque pièce d’un logement est différente du fait de son usage. Le choix de votre carrelage intérieur doit donc se faire au regard de plusieurs normes vous permettant d’évaluer la résistance du carrelage au passage, aux rayures et à la glissance.

  • La norme UPEC spécifie la résistance du carrelage aux éléments suivants :
    ◦ usure à la marche,
    ◦ poinçonnement (talons, pieds de chaises, meubles…),
    ◦ porosité à l’eau et autres liquides,
    ◦ résistance aux produits chimiques.

  • L’indice PEI (Porcelain Enamel Institute) mesure la résistance à l’abrasion et à l’usure, dépendante de l’intensité du passage dans la pièce concernée. Un carrelage normé PEI II est parfaitement adapté à une pièce soumise à un passage moyen, telle que la chambre ou la salle de bains. Un carrelage PEI IV sera plus approprié pour un lieu où le passage est fréquent comme la cuisine.

  • La norme MOHS évalue le niveau de résistance aux rayures, avec 4 degrés de résistance. Pensez notamment à l’importance de ce critère pour la cuisine ou la chambre de votre enfant !

  • PN (pieds nus) et PC (pieds chaussés) : cette norme qualifie le niveau d’adhérence du sol en milieu humide.

Besoin d’estimer le prix de votre pose de carrelage ?
Décrivez votre projet et visualisez instantanément votre estimation travaux, aides incluses !

Différents designs de carrelages pour une décoration sur-mesure

Lorsque l’on pense au carrelage, on s’imagine les carreaux de formes rectangulaires ou carrés, qui, même s’ils peuvent très bien s’adapter à un intérieur moderne, sont plutôt traditionnelles. Les nouveaux carrelages imitent aujourd’hui à la perfection toutes sortes de matériaux pour un rendu original qui s’adaptera au style de votre intérieur.

Carrelage sol intérieur : les designsCarrelage maxi au sol et mini au mur : un contraste tout en subtilité.

Carrelage imitation bois, imitation pierre, carreaux de ciment, béton ciré... Zoom sur les designs les plus tendance du moment ! 

Carrelage sol intérieur : carrelage Woodpassion - RAGNO

Le carrelage imitation parquet

Si le carrelage a la réputation de donner une atmosphère froide à un intérieur, ce ne sera certainement pas le cas de celui-là ! Imitant parfaitement les lames de parquet, ce carrelage crée une ambiance chaleureuse et s’adapte à n’importe quelle pièce de la maison. Plus facile à entretenir que le bois, vous aurez même le choix entre une large variété d’essences telles que le chêne, le hêtre, le noyer, le merisier ou encore l’érable pour n’en citer que quelques-unes. Que vous ayez une décoration rustique ou moderne, ce carrelage imitation parquet sera du plus bel effet ! Idéal si vous avez un chauffage au sol !

Carrelage sol intérieur : le carrelage imitation pierre naturelle

Le carrelage imitation pierre naturelle

Pour une ambiance à la fois chic et distinguée, le carrelage imitation pierre naturelle est un très bon choix. Pour donner une touche de luxe, le revêtement imitation marbre apportera tout de suite du prestige à votre intérieur.
Plus discret, le carrelage imitation ardoise est idéal pour habiller une maison à la décoration contemporaine.
Le carrelage imitant la pierre naturelle offre un rendu tout aussi élégant qu’authentique, tout en étant facile à poser et plus léger que la pierre véritable, ce qui se révèle être un véritable atout lorsque l’on souhaite avoir ce type de rendu dans les étages.

Carrelage sol intérieur : carrelage imitation ciment

Le carrelage imitation ciment

De plus en plus tendance, le carrelage imitation ciment est particulièrement apprécié dans les cuisines, à la fois comme revêtement de sol que mural. Conférant une atmosphère vintage, il est disponible en une large variété de motifs et coloris pour un résultat unique en son genre !

Carrelage sol intérieur : carrelage imitation béton ciré

Le carrelage imitation béton ciré

Le carrelage imitation béton ciré est un choix réservé aux intérieurs plutôt modernes. Donnant un aspect industriel à une pièce, il est disponible en une large variété de formats. Peu salissant, il est également très facile d’entretien.

Taille et forme de carrelage au sol, comment faire son choix ?

Vous l’aurez compris, au-delà du style, la taille et la forme de votre carrelage au sol peut également contribuer à donner une autre dimension à votre intérieur.

Par conséquent, votre choix devra se faire de manière réfléchie. Carreaux XXL, mini ou standard, découvrez les caractéristiques des différentes alternatives.

Carrelage sol intérieur : carreaux XXL

Les carreaux XXL

De plus en plus à la mode, ils habillent avec style les sols des intérieurs contemporains.

Appréciés pour l’atmosphère épurée qu’ils confèrent, ils ont au départ été conçus pour les grands espaces mais se démocratisent de plus en plus, y compris dans les pièces dont la superficie est plus restreinte. S’imposant principalement dans les espaces de vie tels que le salon ou la salle à manger, on les trouve également dans les pièces d’eau telles que les salles de bains ou les cuisines. Si l’on entend beaucoup parler de ce carrelage aux dimensions généreuses, on s’interroge toutefois sur la taille de celui-ci : à partir de quand considérer qu’un carrelage est XXL ? Le format le plus populaire est le 60x60 cm mais l’on voit également des formats plus importants allant jusqu’à 80x80 cm, 120x60 cm ou encore 120x120 cm.

A noter : la pose de ce type de carreaux est plus complexe et suppose l'intervention de deux personnes.

Carrelage sol intérieur : petits carreaux

Les petits carreaux

Moins populaires pendant un temps, les petits carreaux reviennent à la mode et offrent à une pièce un charme vintage de plus en plus apprécié. Mesurant entre 10 et 20 centimètres de côté, ils proposent un grand nombre de coloris et de possibilités de personnalisation. Si vous souhaitez un intérieur original et unique, ce carrelage est sans doute une alternative intéressante. Toutefois, sa pose nécessite plus de temps de main d’œuvre ce qui en fait un choix souvent plus onéreux. 

Carrelage sol intérieur : les carreaux standards

Les carreaux standards

Un carreau standard mesure entre 20 et 60 centimètres de côté.

Ce sont les plus populaires et les plus utilisés encore aujourd’hui. De formes carré ou rectangulaire, ils requièrent eux aussi d’être posés par une main experte si vous souhaitez obtenir un résultat durable et de qualité. Notez par ailleurs que si vous n’avez pas un sol parfaitement plat ou qui comporte de légères imperfections, ce sont les carreaux standards qui s’adapteront le mieux.

Enfin, sachez que pour obtenir un aspect plus contemporain, les joints doivent être fins et choisis dans la bonne couleur. 

Notre
sélection
Carrelage grès cérame effet patine

Carrelage grès cérame effet patine

Un carrelage à l'aspect patiné particulièrement robuste, qui peut se poser à l'intérieur comme à l'extérieur, au sol comme au mur.

Découvrir ce produit
Carrelage grès cérame effet patine
Vous souhaitez faire poser du carrelage chez vous ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

La tendance est au carrelage grand format

Les petits carreaux, qui étaient très à la mode dans les années 90 et 2000, n’ont plus vraiment la côte. Maintenant, on se laisse plus facilement séduire par le carrelage grand format, qui s’inscrit dans la vague du goût des volumes et de l’épuré. De la cuisine à la terrasse, en passant par la salle de bains et la chambre, les carreaux XXL révèlent la profondeur des espaces dans tous les styles de maisons, avec sobriété et design.

Les grands carreaux ont l’avantage de posséder beaucoup moins de lignes de joints que le carrelage standard, ce qui augmente la sensation de légèreté, mais aussi d’espace d’un lieu. C’est donc un revêtement de sol à privilégier lorsqu’on veut agrandir une pièce visuellement. De plus, les grands carreaux sont capables d’imiter de nombreux matériaux : on peut obtenir un effet béton, bois, ou encore marbre, au choix selon nos envies de déco.

Carrelage sol intérieur : carrelage XXL

Du carrelage XXL où vous voulez

Qui dit carrelage grand format ne dit pas obligatoirement grande pièce. En effet, il s’adapte à toutes tailles et toutes formes de pièces.

L’artisan carreleur peut effectuer une pose en diagonale par exemple, afin d’augmenter la sensation d’espace dans une petite salle de bains. Les carreaux grand format sont disponibles dans différentes dimensions, à partir de 60X60 cm.

Le carrelage de format carré 120X120 cm est désormais le plus demandé chez les particuliers.

Carrelage sol intérieur : le grès cérame

Le grès cérame, matériau phare

Le grès cérame est le matériau roi pour le grand carrelage, s’imposant largement devant le grès ordinaire.

Il dispose de toutes les qualités pratiques, notamment esthétisme et solidité, pour pouvoir être proposé en grande dimension.

On sait qu’un carrelage doit être le moins poreux possible. Dans ce domaine, le grès cérame fait partie des matériaux les mieux classés. C’est aussi le seul matériau suffisamment résistant pour pouvoir constituer un carrelage grand format d’épaisseur réduite (n’excédant pas 10 mm). Car si sa pose n’est pas une sinécure, le grès cérame allie facilité d’entretien et excellente résistance.

Zoom sur la forme des carreaux 

Carreaux carrés ou rectangulaires ?

Choisir entre un format carré ou rectangulaire pour son carrelage peut rapidement devenir un véritable casse-tête. Pour vous aider, retenez ceci : les carreaux carrés offrent un style plus classique alors que les rectangulaires s’adapteront mieux dans un décor contemporain. Toutefois, pour un rendu singulier, vous pouvez tout aussi bien miser sur un mélange des deux formes. Bon à savoir : si l’une de vos pièces dispose d’une configuration rectangulaire, avec une longueur que vous souhaitez « casser », vous pouvez poser un carrelage de format rectangulaire dans la largeur.

Carrelage sol intérieur : grand format et mozaïqueJouer sur les tailles des carreaux pour structurer les espaces...

Carreaux mosaïques

Très appréciés dans les salles de bains, les carreaux mosaïques sont particulièrement adaptés aux petits espaces et offrent d’infinies possibilités de personnalisations. 

Joints de carrelage, quels conseils pour un résultat harmonieux ?

Pour un résultat harmonieux, le style de votre carrelage ne suffit pas. En effet, les joints sont eux aussi très importants.

Tout d’abord, sachez qu’il existe plusieurs types de mortiers à joints et qu’il faudra que celui-ci soit adapté non seulement au matériau du carrelage mais aussi aux contraintes de la pièce dans lequel il est posé. Par exemple on optera pour un mortier aux propriétés hydrofuges pour une terrasse, une cuisine ou encore une salle de bain ; de même si vous êtes équipé d’un plancher chauffant, le mortier choisi devra être spécifique.

Ne sous-estimez surtout pas la couleur de vos joints. Les teintes principales sont le blanc, le gris et le noir et il faudra que celles-ci soient coordonnées à vos carreaux. Les joints blancs sont à privilégier pour les carrelages muraux, les joints noirs s’associent très bien avec les carreaux aux teintes claires alors que les joints gris sont plutôt polyvalents. Vous l’ignoriez peut-être, mais il existe des joints de couleur pour donner un rendu unique à votre revêtement : du beige sable à l’orange en passant par le bleu cyan, à vous de choisir ! 

Besoin de choisir votre carrelage ?
Rendez-vous dans un de nos showrooms partenaires pour visualiser une large gamme de carrelages intérieurs, près de chez vous.

Contrôler la pose de votre carrelage : la checklist

Choisir un carrelage n’est pas chose facile : entre la taille, la couleur, la forme, la matière, il y a de quoi discuter des heures entre les préférences des uns et les attentes des autres…

Mais enfin, votre choix est fait ! Vous vous dites que le plus délicat est passé et que vous allez pouvoir démarrer les travaux. Reste cependant un certain nombre de choix à faire et de points à contrôler pour le résultat soit à la hauteur de l’énergie que vous avez mise dans votre sélection. Nos conseils, étape par étape.

 

Régler les derniers détails avant de débuter la pose du carrelage…

La pose d’un carrelage intérieur est un chantier qui n’est pas lourd en soi mais qui doit être précis et bien cadré pour atteindre le résultat désiré dans un temps de travaux maîtrisé.

Bien définir ses choix, dresser un plan d’exécution, s’assurer du savoir-faire du carreleur sont des étapes préliminaires importantes avant de lancer un chantier qui rendra la pièce concernée inaccessible le temps de la pose, soit environ 48 heures.

 

Un plan d’exécution et un calepinage précis

Le choix du carrelage est une chose, le choix de sa pose en est une autre.

Selon son calepinage (c’est-à-dire la façon de combiner les carreaux entre eux), le même carrelage n’aura pas le même rendu dans votre pièce. Droite, en diagonale, façon parquet, en chevron ou encore aléatoire, le type de pose de votre carrelage pourra aussi avoir une influence sur le prix de vos travaux. C’est donc un point important que vous devez discuter et définir avec votre carreleur.

Carrelage sol intérieur :  carrelage Stoneway Barge - RAGNOCarrelage Stoneway Barge - RAGNO

Le plan de calepinage va prendre en considération tous les éléments de la pièce tels que les portes, les radiateurs ou encore les prises électriques. Il va ainsi servir à déterminer avec précision le nombre de carreaux nécessaires pour recouvrir le sol de la pièce, le plan de pose adapté ainsi que l’implantation des joints. 
Un autre détail qui n’en est pas un et qui doit faire l’objet d’une mention au devis ou au plan d’exécution : la couleur du carrelage et celle des joints
Assurez-vous que le lot entier de carrelage émane bien du même bain : en effet, il y peut y avoir des différences de nuance d’un bain à l’autre, ce qui n’est pas toujours du meilleur effet, et très complexe à rattraper une fois le carrelage posé !

Si vous avez jeté votre dévolu sur des carreaux de différentes couleurs, des mosaïques ou des carreaux à motifs, établissez un croquis avec votre carreleur pour être raccord sur l’enchaînement des couleurs et des motifs.

Concernant les joints, vous devez valider leur couleur et leur matière (lisse ou classique) ainsi que le positionnement du joint de dilatation, obligatoire à partir de 25 m² de surface carrelée.

Petit rappel concernant le choix du carrelage : pensez à bien vérifier que le carrelage que vous avez choisi est compatible à l’usage et aux caractéristiques de votre pièce : antidérapant pour la salle de bain, adapté aux planchers chauffants si vous en faites poser un…

 

La question de la dépose du revêtement existant

Autre point, et non des moindres car il va se répercuter sur le montant de vos travaux : la question de savoir s’il faut ou non déposer le revêtement existant.

Il est possible techniquement de carreler sur un revêtement de sol existant si ce dernier est solidaire de la structure : sol en carrelage, en tomette, en marbre, en résine, en pierre naturelle ou plancher bois. Par contre, en présence d’un parquet massif ou stratifié, de moquette, ou de linoléum, il faudra déposer le revêtement.

Petit warning dans le cas d’un plancher bois sur vide sanitaire ou sur terre-plein : avant de carreler, faites procéder à un diagnostic du sol et du plancher afin de prévenir d’éventuels problèmes d’humidité qui aboutiraient au pourrissement du bois.

Côté esthétique et pratique, si vous choisissez de carreler sur un revêtement existant, vous aurez nécessairement un petit décrochage du niveau du sol de votre pièce carrelée, ce qui peut supposer de devoir détalonner les portes afin qu’elles puissent fermer et de mettre une barre de seuil adaptée pour éviter de trébucher. Cette option ne vous enchante guère ? Comptez un prix entre 35 et 38€ du m² pour la dépose du carrelage existant et la préparation du support.

 

Un devis de pose de carrelage intérieur bien carré

Comment bien choisir votre carreleur ? Outre la première impression qui compte, vous pouvez juger du professionnalisme de votre artisan sur la rigueur apportée à son devis. Celui-ci doit intégrer une description complète et détaillée des prestations et des produits mis en œuvre, et notamment :

  • La description précise du carrelage avec le n° de bain

  • La couleur et le type de joint

  • La réalisation d’un joint de dilatation (à partir d’une surface à carreler de 25 m²)

  • Un plan ou un croquis du type de pose

  • Le rabotage des portes s’il est nécessaire

  • La pose des barres de seuil et des plinthes

  • Et bien sûr, toutes les opérations qui seront nécessaires en fonction de l’état de votre sol et des caractéristiques de la pièce à carreler (dépose éventuelle du revêtement existant, nivelage du sol, traitement d’étanchéité dans le cas d’une pièce d’eau…)

Pour un chantier en toute sérénité, n’hésitez pas à vous entendre au préalable avec votre artisan sur des questions qui peuvent paraitre triviales mais sont loin d’être anecdotiques, surtout si vous vivez dans votre logement le temps des travaux : horaires et durée des travaux, stockage du matériel, nettoyage du chantier.

Enfin, pensez à vérifier la validité des attestations d’assurance du professionnel avant de vous engager avec lui.

Une fois que les choses sont claires et bien posées, archivez l’ensemble des documents, au cas où vous auriez besoin de vous y référer ultérieurement.

Besoin d’un expert pour poser votre carrelage ?
Décrivez rapidement votre projet : nous vous mettons gratuitement en relation avec nos professionnels agréés.

Techniques de pose du carrelage : les règles à respecter

Les techniques de pose sont différentes en fonction de l’état du support existant mais aussi en fonction des pièces à carreler. Voici les étapes d’une pose de carrelage en intérieur.

Etape 1 pose carrelage intérieur : nettoyage
Pose de carrelage intérieur - Etape 1 : vérification de la planéité du support et nettoyage.

Préparer le support

Avant de poser le carrelage, il faut s’assurer que le sol soit plat, horizontal, propre et sec, ce qui est rarement le cas... Votre carreleur devra donc effectuer un travail préparatoire avant de carreler : du simple nettoyage du support pour que le mortier colle soit bien solidaire de la chape au ragréage, en passant par l’application d’un traitement anti-humidité.

Le ragréage, c’est le fait de lisser le sol pour le rendre plat, horizontal et régulier. Il est obligatoire en cas de sol déjà revêtu de carrelage ou de tomette. Dans le cas d’un plancher bois, un ragréage fibré est utilisé pour désolidariser le plancher du revêtement et éviter l’impact des dilatations du bois sur le futur carrelage. Cette opération demande une demi-journée de séchage et surélève le niveau du sol d’environ 10mm.

A noter : en cas de dépose du revêtement existant, la mise en place d’une chape pourra dans certains cas s’avérer nécessaire.

Bon à savoir : pour limiter la surélévation du niveau du sol une fois celui-ci ragréé et isolé, il est possible de mettre en œuvre des carreaux amincis de moins de 1 cm d’épaisseur.

 

Etanchéifier et isoler le sol avant de le carreler

Si votre carreleur intervient dans votre salle de bain, il doit obligatoirement vous proposer d’étanchéifier le support - mise en œuvre d’une natte d’étanchéité (dans le cas de l’installation d’une douche à l’italienne par exemple) ou d’un enduit étanche - afin de vous protéger des risques de dégâts des eaux.

La question de l’isolation des sols dépend quant à elle de la disposition des pièces concernées.

  • Une isolation acoustique pourra être préconisée dans le cadre de la pose de carrelage sur des planchers intermédiaires, afin d’éviter la propagation des bruits d’impact à l’étage du dessous.

  • Côté économies d’énergie, la pose d’un isolant thermique est vivement souhaitable sur un plancher bas qui ne possède pas d’isolation existante.

Bon à savoir : dans le cas d’un plancher bas sur sous-sol, sur vide-sanitaire ou sur passage ouvert, vous pouvez bénéficier d’aides financières à la mise en œuvre d’une isolation performante.

 

La pose du carrelage

Le support est prêt, la pose du carrelage peut commencer. Les carreaux vont être découpés aux bonnes dimensions pour correspondre au plan de calepinage précédemment effectué.

Pour cela, une colle spéciale carrelage doit être appliquée sur le sol à l’aide d’une truelle. Les carreaux sont ensuite encollés à l’avancement de leur pose à l’aide d’un mortier-colle et espacés par des croisillons qui sont là pour garantir l’espacement réguliers des carreaux et l’homogénéité des joints.
Une fois l’ensemble des carreaux collés et le mortier sec, les croisillons sont enlevés et votre artisan procèdera à la réalisation des joints, en appliquant un mortier de jointoiement.

Dernière étape : le nettoyage des joints, une fois ceux-ci secs (ce qui prend entre 24 et 48 heures, en fonction des conditions climatiques et du type de joints mis en œuvre).

Si la définition du plan de pose et la préparation du support ont été bien réalisées, la pose du carrelage ne devrait être qu’une formalité…

Evaluer la qualité de la pose du carrelage

Avant de réaménager la pièce qui vient d’être carrelée, il est indispensable de vérifier la planéité du sol et la qualité des finitions, notamment la régularité des joints et leur propreté autour des points singuliers (les sorties de réseaux par exemple). 

Carrelage Intérieur : quelques réalisations

Formats, textures, motifs, couleurs, calepinage : les possibilités en matière de carrelage intérieur sont quasiment infinies. La preuve en image avec quelques-unes des réalisations de nos carreleurs agréés La Maison Saint-Gobain.

Carrelage marbre par Yannick F., EGB agréée  La Maison Saint-Gobain
Carrelage marbre par Yannick F., EGB agréée sur Champigny sur Marne.
Besoin d’un spécialiste pour poser votre carrelage ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.