Quel type de charpente choisir ?

  • Article
  • Charpente

Temps de lecture : 3 min

Vous désirez faire construire votre maison ? Aménager vos combles pour agrandir l’espace de votre logement ou bien créer une extension verticale ? Dans toutes ces situations, la création ou la modification de charpente est nécessaire. Outre le modèle traditionnel constitué de bois, il existe par ailleurs d’autres types de charpentes moins connues mais tout aussi solides et généralement plus facile à mettre en œuvre. Quels sont les différents modèles de charpentes ? Quels avantages et quels inconvénients pour chacune ? Quel budget faut-il prévoir ? A quels professionnels faire appel ? Nos spécialistes vous guident pour mener à bien votre projet ! 

Extension, construction : bien choisir sa charpente

Quels sont les différents modèles de charpentes ? Quels avantages et quels inconvénients pour chacune ? 

La charpente et la couverture font partie des éléments qui protègent un bâtiment contre les intempéries et les infiltrations d’eau. Élément très important au sein d’une maison, on confie le plus souvent sa réalisation à une entreprise spécialisée ou à un charpentier qualifié. Cet ouvrage traditionnellement composé d’une ossature en bois massif n’est toutefois pas toujours réalisé de la même manière et avec les mêmes matériaux. Quels sont les différents modèles de charpentes envisageables et quels sont leurs avantages et leurs lacunes ? Décryptage. 

La charpente traditionnelle en bois 

Issue d’un savoir-faire ancestral et traditionnel, la charpente en bois massif généralement constituée d’essences locales (chêne, peuplier, pin sylvestre ou maritime, orme…), reste un choix apprécié des personnes qui cherchent à mettre en valeur cet ouvrage au sein de leur logement. Très esthétique, on la laisse apparente dans les combles. Avec cette charpente, vous pouvez envisager tout type de toiture. En effet, elle est conçue de manière très souple et s’adapte donc à de nombreuses configurations de maisons. Idéale pour aménager les petites superficies, elle présente par ailleurs l’avantage de permettre un gain d’espace. Robustes, les charpentes en bois sont capables de supporter des charges très importantes et présentent une bonne résistance au feu. Habituées des vieilles bâtisses, ces charpentes au style indémodable sont toutefois onéreuses et exigent un savoir-faire artisanal unique ainsi que des outils très spécifiques. Leur construction nécessite quant à elle plusieurs semaines de travail et leur assemblage est complexe. N’hésitez pas à demander plusieurs devis afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix. 

La charpente à fermettes 

Alternative efficace à la charpente traditionnelle, la charpente en bois industrielle (appelée également charpente à fermettes ou charpente américaine) est bien moins chère et vous fait économiser sur quasiment toutes les facettes du chantier : matériaux, main d’œuvre et isolation. Douée d’une forte résistance à la pression (elle est conçue pour résister au poids de la couverture et d’un plafond en plâtre), l’assemblage de la charpente à fermettes se fait en en usine d’où son prix moins élevé. Constituée de fermettes en bois de faible section assemblées par des connecteurs en métal, elle est beaucoup plus légère que les structures traditionnelles et montée en kit sur-place. Autre avantage : le bois est déjà traité.

Cependant, elle ne s’adapte pas forcément à tous les types de projet : pour des combles aménagés, il faudra privilégier la forme en A et éviter les fermettes en W. 

La charpente en lamellé collé

Autre type de charpente réalisée à partir de bois, celle en lamellé collé. Bien moins courante que les deux précédentes, celle-ci est comme son nom l’indique constituée de lamelles de bois collées entre elles et parfois soutenues par des pièces métalliques ou en bois massif. Facile à mettre en œuvre, robuste et relativement léger, permettant de fabriquer des poutres de longue portée, le lamelé-collé permet d’habiller les toitures des bâtiments les plus vastes et de s’adapter aux architectures les plus singulières. Sa réalisation doit impérativement être confiée à une entreprise sérieuse car ce type de charpente est parfois victime de malfaçons entraînant par la suite des infiltrations ou bien encore des décollements.

La charpente en béton

Illustration concrète de la modernité et de l’évolution des techniques, la charpente en béton commence petit à petit à gagner des places dans les nouvelles constructions. Extrêmement robuste, facile à monter, cette structure ne craint ni les chocs ni les incendies. D’autre part, contrairement au bois, le béton ne demande aucun entretien particulier. De même, contrairement à ce que l’on pourrait penser, la charpente en béton est également écologique puisque le matériau est 100% recyclable. Malgré tous ces atouts, on note néanmoins quelques ombres au tableau. Son prix élevé et son esthétique basique sont les principales. Peu élégante, la charpente en béton est particulièrement utilisée pour les travaux d’habillage des bâtiments aux toits plats et projets de toiture terrasse.

La charpente métallique

Encore une autre preuve que le bois n’est pas le seul matériau qui peut être utilisé dans la construction de la charpente. L’ossature métallique constituée d’acier est assemblée de la même manière que pour une charpente en bois. De faible épaisseur, elle est facilement maniable et s’adapte sans problème à la couverture de votre maison. Particulièrement apprécié pour les bâtiments au style moderne, l’acier peut prendre toutes les formes qu’on veut bien lui donner, ne demande que très peu d’entretien et ne craint ni la moisissure ni les insectes. Néanmoins, malgré l’attrait grandissant pour les charpentes métalliques et le nombre de clients en hausse, leurs prix restent élevés et il y a peu d’artisans qualifiés en France pour réaliser ce type d’ouvrage. A savoir également, en cas d’incendie, la charpente métallique sensible à la chaleur perd ses qualités structurelles rapidement et laisse ainsi moins de temps pour réagir que la charpente traditionnelle en bois.

Vous souhaitez faire rénover une charpente ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Quel budget faut-il prévoir pour sa charpente ? 

Entre les charpentes à la construction traditionnelle, celles assemblées en usines, les réalisations en kits et les ouvrages sur-mesure, les différences de prix peuvent être très importantes. Comment se repérer ? Quel budget faut-il prévoir pour sa charpente ? Voici quelques éléments qui devraient pouvoir vous éclairer pour vos travaux.

 

Prix d’une charpente traditionnelle en bois

Constituée de matériaux nobles, douée d’une grande résistance et s’adaptant à la grande majorité des toitures, la charpente traditionnelle en bois demande un temps de fabrication long et difficile. Son prix est par conséquent relativement élevé, et dépend également de l’essence choisie et de la complexité de l’ouvrage : comptez en moyenne entre 60 et 90 euros du mètre carré pour sa fabrication. 


Prix d’une charpente à fermettes

De fabrication industrielle, la charpente à fermettes nécessite moins de temps de travail. Il faut prévoir un prix allant de 50 à 70 euros du mètre carré pour sa conception, et choisir un modèle en A si l’on souhaite aménager ses combles. 
 

Prix d’une charpente en lamellé collé

Plus léger que le bois massif, le lamellé collé est également plus malléable et facile à mettre en œuvre. Côté prix, comptez entre 50 et 70 euros du mètre carré pour une fabrication en kit et de 50 à 90 euros pour une construction sur-mesure. 
 

Prix d’une charpente en béton

Facile et rapide à poser, la charpente en béton est particulièrement adaptée aux bâtiments à toits plats. Prévoyez un budget compris entre 60 et 120 euros du mètre carré pour sa réalisation. 


Pour une charpente en métal

La charpente métallique constituée d’acier est légère et particulièrement résistante. Ce nouveau concept séduit d’ailleurs un nombre croissant de clients en France. Si vous aimeriez en faire partie, prévoyez une enveloppe budgétaire comprise entre 40 et 80 euros du mètre carré pour une construction en kit et entre 90 et 180 euros pour une conception sur-mesure.

A quels professionnels faire appel ?

Lorsque l’on parle de charpente, il est facile d’évoquer le métier de charpentier. Néanmoins, avec les évolutions et les dernières innovations, le métier tend lui aussi à prendre une autre mouvance. Si la formation des charpentiers reste traditionnelle, ceux-ci sont également formés aux nouvelles technologies et à certaines pratiques innovantes.

Faire appel à un charpentier qualifié

Dans le cadre de la construction d’une charpente en métal par exemple, le charpentier doit avoir suivi une formation de charpenterie métallique (ou serrurerie métallerie). En outre, sachez que pour la conception d’une charpente en béton, c’est à un maçon qu’il faut faire appel et non à un charpentier. 

Veillez bien à sélectionner un artisan disposant d’une garantie décennale qui vous protège sur une durée de 10 ans après la réception des travaux contre les éventuelles malfaçons.

Des travaux à venir ? Vous aimeriez avoir des conseils personnalisés pour savoir quel type de charpente choisir pour votre maison ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel ! 

Vous cherchez un charpentier dans votre région ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.