Tout savoir sur la charpente en bois

  • Article
  • Charpente

Temps de lecture : 4 min

La charpente en bois, aussi appelée charpente traditionnelle, est l’apanage des maisons anciennes. Encore mis en œuvre aujourd’hui, cet ouvrage a la réputation de durer dans le temps, d’être écologique et surtout d’être esthétique. Qu’est-ce qu’une charpente en bois ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type d’ossature ? Quelles contraintes techniques faut-il prendre en compte lors de la construction d’une charpente en bois et quel prix prévoir ? Comment rénover une charpente en bois et combien cela coûte-il ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la charpente en bois dans cet article !

Charpente en bois

Qu’est-ce qu’une charpente en bois ?

Lorsque l’on pense à la charpente en bois, c’est le modèle traditionnel qui nous vient à l’esprit. Toutefois, on distingue en réalité deux types de charpentes : la charpente traditionnelle, aux larges poutres parfois irrégulières, et la charpente industrielle, également appelée charpente fermette, moins connue bien que très utilisée. Quelles sont les caractéristiques de chacune de ces charpentes ?

La charpente en bois traditionnelle 

La charpente en bois traditionnelle est constituée d’une ossature en bois massif (généralement du chêne, du peuplier, du sapin ou du pin).

Composée de fermes, de pannes et de chevrons, ce type de charpente peut être choisi pour des combles aménageables ou non. Issue d’un savoir-faire unique, la construction d’un tel ouvrage nécessite l’intervention d’une main d’œuvre rare et très qualifiée. Plus long à ériger qu’une charpente industrielle, le modèle traditionnel s’adapte à la majorité des formes de toiture. 

La charpente en bois industrielle

Contrairement à la charpente traditionnelle, fabriquée à la main par des artisans, la charpente en bois industrielle est quant à elle construite à partir d’éléments emboitables préfabriqués en usine à l’aide de machines (les fameuses fermettes), assemblés entre eux par des connecteurs en métal.

Moins onéreux et de montage beaucoup plus rapide que son homologue traditionnelle, ce modèle de charpente s’adapte à toutes les contraintes architecturales mais certaines implantations de fermettes ne permettent cependant pas l’aménagement des combles même si ceux-ci disposent d’une hauteur sous plafond suffisante et supposent pour cela d’être remaniées. 

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une charpente à ossature bois ?

Mise en œuvre depuis plusieurs siècles, la charpente en bois reste très à la mode pour les nouvelles constructions de maisons individuelles. Tour d’horizon sur les principaux avantages et inconvénients de ce type d’ouvrage.
 

Zoom sur les avantages des charpentes en bois

La charpente en bois est solide et résistante
Les charpentes en bois traditionnelles ont depuis plusieurs siècles accueilli les couvertures de nombreux monuments. Aujourd’hui encore en France, nombreux sont nos bâtiments anciens et classés à disposer d’une charpente en bois traditionnelle. Ces matériaux et ce savoir-faire ont faire leurs preuves au fil des années. 

La charpente en bois est esthétique
Une charpente en bois traditionnelle en bon état dans une maison est une véritable plus-value lorsqu’elle est apparente. Aujourd’hui, les amateurs d’architecture recherchent ce type de charpentes qui apportent beaucoup de cachet à un intérieur. Par ailleurs, ces poutres en bois s’adaptent à tous les styles de déco du plus classique au plus contemporain. 

La charpente en bois est écologique
Le bois est un matériau naturel traditionnellement utilisé pour les constructions écologiques du fait de son caractère renouvelable et du faible coût énergétique engendré par sa production. 

La charpente en bois résiste bien au feu
Contrairement à ce que l’on pourrait penser et à l’inverse d’une structure métallique, la charpente en bois résiste très bien au feu. En effet, le bois de la charpente résiste longtemps aux flammes et surtout, en cas d’incendie, il conserve ses propriétés porteuses plus longtemps qu’une charpente métallique, ce qui laisse davantage de temps pour évacuer les lieux.

La charpente bois, durable et esthétique...La charpente bois, durable et esthétique...

Zoom sur les inconvénients des charpentes en bois

La charpente en bois traditionnelle est onéreuse
C’est très certainement l’un des principaux freins à la construction d’une charpente en bois traditionnelle : son prix. En effet, longue à mettre en œuvre, l’élaboration de ce type de structure nécessite également une importante quantité de bois car le matériau a besoin d’être taillé et redimensionné à de multiples reprises. Hormis les différents assemblages, la pose d’une telle ossature sur le toit exige plus de temps et par conséquent un budget plus élevé en main d’œuvre. L’alternative industrielle, si elle a un peu moins de cachet, est plus abordable, tant du point de vue de la fabrication que de celui du montage.

La charpente en bois demande de l’entretien
Contrairement au métal ou au béton, le bois est un matériau sensible qui doit subir de nombreux traitements afin de ne pas s’endommager et de durer dans le temps. Bien que certaines essences soient plus résistantes que d’autres, ce type de charpente requiert une attention toute particulière afin d’éviter les attaques d’insectes ou de champignons. 

La construction ou la rénovation d’une charpente en bois traditionnelle nécessite une main d’œuvre qualifiée
Que cela concerne un projet de construction ou un projet de rénovation, les travaux de charpente en bois traditionnelle doivent toujours être confiés à une main d’œuvre qualifiée.

Réaliser une charpente en bois massif suppose patience et maîtrise.Réaliser une charpente en bois massif suppose patience et maîtrise...

Quelles sont les contraintes techniques d’une charpente bois traditionnelle

Tout comme la construction d’une maison, l’installation d’une charpente bois traditionnelle nécessite beaucoup de technique et une parfaite maîtrise des contraintes.  La charpente est un élément essentiel de la construction dont les contraintes techniques ne doivent pas être prises à la légère… Pour une charpente traditionnelle en bois, voici de quoi il s’agit :

  • Le respect des normes DTU (Documents Techniques Unifiés)

  • Les contraintes climatiques : susceptibles de fragiliser la structure si elles en sont pas étudiées en amont, il peut s’agir de vent, du poids de la neige, de fortes précipitations, de risques sismiques… 

  • Les contraintes mécaniques : les charges, c’est-à-dire le poids des éléments attenants à votre charpente bois. Poids de la couverture choisie pour la toiture, plafond, cheminée, poids de panneaux solaires…

Toutes ces contraintes peuvent avoir un effet notoire sur la structure et la stabilité de votre charpente, qui doit être suffisamment bien étudiée pour pallier les éventuelles déformations, efforts de traction, compression, cisaillement des pièces les unes avec les autres, inévitables car une maison est appelée à bouger. C’est la raison pour laquelle une phase de conception technique (par un bureau d’étude ou directement par le charpentier) précède toujours la mise en œuvre d’une nouvelle charpente.

Besoin d'un charpentier pour rénover une charpente en bois ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Quel est le prix d’une charpente en bois neuve ?

Le montant du devis pour la construction d’une charpente en bois dépend de plusieurs critères et notamment du type de charpente (traditionnelle ou industrielle), de l’essence choisie, de la taille de la structure ou encore du coût de la main d’œuvre. 

On estime que le budget moyen pour la réalisation d’une charpente traditionnelle oscille entre 60 et 90 euros du mètre carré, hors pose. Côté main d’œuvre, il faut prévoir entre 60 et 80 euros HT du mètre carré pour la pose d’une charpente traditionnelle.

Pour une charpente industrielle ou à fermettes, il faut compter en moyenne entre 50 et 70 euros du mètre carré, hors pose.

une charpente en bois neuveUne charpente neuve en bois massif coûte en moyenne 70 euros du m².

Rénovation d’une charpente en bois : techniques et prix

Vieillissement du bois, envahissement de parasites (insectes, champignons…), dégradations dues aux conditions météorologiques : une charpente peut malheureusement subir différents types de dégradations. En cas d’attaques de champignons ou insectes xylophages, la première intention consiste à réaliser un traitement de la charpente.

Si les pièces de bois sont en trop mauvais état, plusieurs solutions existent : le cerclage métallique ou le décapage et bûchage du bois qui permet d’éliminer les parties abîmées et de les remplacer par un bois de bonne qualité.

Si vos poutres apparentes sont sans éclat et que vous souhaitez leur donner une nouvelle jeunesse, il existe également plusieurs alternatives. Pour commencer, le sablage des poutres qui leur donnera un aspect beaucoup plus naturel, beaucoup plus beau. Ensuite, le blanchissement des poutres grâce à une peinture micro-poreuse.

Charpente sabléeAnciennes poutres en bois rénovées par sablage.

Pour une rénovation de charpente traditionnelle en bois, il faut prévoir un prix moyen compris entre 50 et 100 euros du mètre carré (main d’œuvre comprise) pour une intervention ciblée et entre 250 et 500 euros du mètre carré (main d’œuvre comprise) pour la rénovation complète d’une charpente ancienne, plus complexe qu’un montage de charpente neuve.

Un projet de rénovation de maison en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.