L'adoucisseur d'eau : fonctionnement et installation

  • Article
  • Plomberie

Temps de lecture : 5 min

Peau asséchée, dépôts de tartre sur votre robinetterie, dans vos équipements électroménagers ou votre ballon d'eau chaude… L'eau de votre foyer est trop calcaire ? Installer un adoucisseur d'eau peut être une solution intéressante pour y remédier, à condition de respecter certains principes pour préserver votre santé et celle de vos canalisations ! Quel est le fonctionnement de l’adoucisseur d’eau ? A quel type d'usage est-il adapté ? Installer un adoucisseur, combien ça coûte ? On fait le point sur ce qu'il faut savoir avant d’en équiper votre maison.

L’adoucisseur d’eau, efficace contre le calcaire

Eau, calcaire et adoucisseur : ce qu'il faut savoir… 

Le calcaire en soit n’est pas mauvais pour la santé : composé d’ions calcium et de magnésium, il est même nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme, et l'on retrouve d’ailleurs ces minéraux dans l'eau minérale, en bouteilles. Mais présent en trop forte concentration (on parle d'eau "dure"), il peut entrainer le dessèchement de la peau et des cheveux, faire grimper la consommation de produits ménagers et surtout réduire l'efficacité et la durée de vie de vos équipements électroménagers et de production d'eau chaude sanitaire en les entartrant.

Côté canalisations, là aussi le calcaire a du bon et du moins bon : 

  • Une eau trop calcaire va entrainer un dépôt de tartre dans les canalisations d'eau chaude, qui risque d'amoindrir le débit de circulation de l'eau et de favoriser ainsi l’embouage des réseaux ; 
  • Mais une eau très douce (c’est-à-dire avec très peu de calcaire) aura un effet corrosif sur les tuyauteries en métal (cuivre, plomb, zinc) et diminuera leur longévité.

A noter : en cas de canalisation en plomb, l'eau adoucie accroît les risques d'exposition car elle accentue sa dissolution.

Eau, calcaire et santé : tout est question de dosage.

Pour les canalisations également, l'eau ne doit être ni trop dure, ni trop douce.

Vous l'aurez compris, en matière de calcaire, tout est une question de dosage et d'usage, et si l’adoucisseur est un équipement qui permet de diminuer très efficacement la dureté de l’eau, sa mise en place suppose de prendre certaines précautions. Ainsi, son installation est à faire réaliser par un professionnel et s'accompagnera d'un audit des canalisations existantes, afin d'adapter précisément le degré d'adoucissement de l'eau.

Assurez-vous également que l'adoucisseur que vous ferez installer bénéficie d'une attestation de conformité sanitaire, obligatoire pour tout équipement en contact avec de l'eau destinée à la consommation humaine.

Un adoucisseur, comment ça fonctionne ?

Le rôle de l’adoucisseur consiste à capter les minéraux présents dans l’eau et à les évacuer grâce à un processus chimique appelé échange ionique : l’adoucisseur va capturer le calcaire en échangeant les ions calcium et le magnésium contre des ions sodium. 

Cet échange se produit en deux étapes : 

  • L’eau passe à travers un lit de résine chargée en sodium (dit plus simplement, en sel). Les molécules de calcium et de magnésium restent accrochées à la résine.
  • Alors que l’eau se décharge du calcium et du magnésium, elle se charge de sodium. L’eau est alors adoucie.

Lorsque les résines sont saturées en calcium et magnésium, l’adoucisseur les régénère automatiquement en injectant de la saumure, c’est-à-dire une eau saturée en sel.

Bon à savoir : pendant ce programme de régénération ponctuelle, qui dure entre 45 minutes et 2 heures selon le volume de l’adoucisseur et le degré de régénération à obtenir, l’eau puisée ne sera pas adoucie.

Un adoucisseur, combien ça coûte ? 

Le prix d’un adoucisseur d’eau varie en fonction de son niveau de gamme et du volume d’eau qu’il sera nécessaire de traiter, en fonction de la taille de la famille. Pour son installation, comptez entre 950 et 1850 €, ce prix incluant la main d’œuvre et l’adaptation classique de votre réseau d’eau, à savoir : 

  • La mise en place d’un système de by pass (qui permet d’isoler l’adoucisseur du circuit d’eau pour assurer sa maintenance) ;
  • La mise en place d’un régulateur de pression, d’un filtre anti-boue et d’un clapet anti-retour, essentiels au bon fonctionnement du circuit d’eau ;
  • La liaison de l’appareil à l’égout pour assurer l’évacuation des eaux de régénération ou d’un éventuel trop plein, et la mise en place d’un siphon garde d’air afin d’éviter toute remontée microbienne vers les résines de l’adoucisseur et d’assurer la potabilité de l’eau.

A noter : certains adoucisseurs sont équipés d’un by pass intégré.

A savoir également, l’adoucisseur doit être branché à une prise électrique normalisée dont le circuit est protégé par un disjoncteur différentiel de 30ma. 

Afin de choisir l’équipement qui correspond à vos consommations et vos usages parmi les différents appareils existants et vous assurer une pose au meilleur prix, n’hésitez pas à demander plusieurs devis d’installation d’adoucisseur à des plombiers expérimentés.

Côté coûts additionnels, il faut savoir que l’adoucisseur rejette une partie volume d’eau adoucie à l’égout ou dans votre fosse septique si votre système d'assainissement est non collectif, ce qui entraîne une surconsommation d’eau. Pour limiter cette surconsommation à environ 5% de l'eau traitée, le bon dimensionnement de votre installation et son réglage par un professionnel, de même qu'un entretien régulier, sont essentiels. 

La maintenance de l'eau saumurée suppose quant à elle d'ajouter régulièrement du sel de régénération dans le bac de l'adoucisseur prévu à cet effet. A titre indicatif, la consommation annuelle d'une famille de 4 personnes pour traiter une eau très dure est d’environ 6 sacs de 25 kg (soit un coût approximatif de 60 € par an, pour environ 600 litres d’eau traités). 

A noter : même si le sel de régénération n’a pas de gout salé, il peut représenter un risque pour la santé en cas de surconsommation. Le seuil de qualité fixé par décret est de 200 mg/litre d’eau et il est très rare que l’apport en sodium par l’adoucisseur dépasse cette valeur. 

Néanmoins cela peut pousser certaines personnes, notamment celles qui ont un régime sans sel strict, à privilégier la pose de l’adoucisseur uniquement sur le réseau d’eau chaude sanitaire et non sur le réseau d’eau principal (et tant pis pour la cafetière…).

L’adoucisseur doit être régulièrement régénéré en selL’adoucisseur doit être régulièrement régénéré en sel.

Réglage et entretien

L’eau est dite calcaire, ou dure, quand sa teneur en calcaire est supérieure à 15° Français. L’interface de l'adoucisseur permet de régler facilement le titre hydrotimétrique de l’eau adoucie, ou dit plus simplement la teneur en calcaire de l'eau après traitement. Il est conseillé de régler l’adoucisseur pour obtenir une eau adoucie dépassant les 7° français afin d’éviter la corrosion des canalisations en métaux

Les normes françaises préconisaient un réglage entre 12 et 15° français mais aujourd’hui, les normes européennes n’imposent aucun réglage. Dans tous les cas, et comme évoqué plus haut, on ne saurait que trop vous recommander de confier l'installation de votre adoucisseur à un professionnel, qui saura le régler en fonction de la dureté de l'eau à traiter et de la configuration de votre installation. 

De même, la visite annuelle d'entretien de l’adoucisseur par un professionnel est très importante, pour garantir le bon fonctionnement de votre appareil et la potabilité de votre l'eau.

Travaux de rénovation en vue ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.