Entretien de chauffe-eau : les bons réflexes

  • Article
  • Plomberie

Temps de lecture : 3 min

On n’y prête guère attention lorsqu’il fonctionne correctement, mais le jour où le chauffe-eau tombe en panne, c’est la panique à bord. Pour éviter d’en arriver là, il est primordial de procéder à un entretien régulier du ballon. Cet entretien représente certes un coût, mais il vous fait en réalité faire de sacrées économies ! En effet, en plus de vous éviter de devoir renouveler votre chauffe-eau prématurément, il vous permet de garantir un bon fonctionnement de l’appareil et de réaliser des économies d’énergie. Quels sont les bons réflexes pour entretenir votre chauffe-eau ? Quels sont les éléments à contrôler ? Combien ça coûte ? Nos spécialistes vous guident !

Bien entretenir son ballon d’eau chaude

Quels sont les bons réflexes pour entretenir votre chauffe-eau ?

Lorsque l’on parle de l’entretien du chauffe-eau, beaucoup s’imaginent une opération difficile à réaliser et contraignante. En réalité, cette démarche, lorsqu’elle est effectuée de manière régulière, est relativement simple et rapide. Si pour certains équipements l’entretien annuel est obligatoire, pour d’autres modèles, de simples recommandations sont émises afin de prolonger la durée de vie de l’appareil.

Décryptage des bons réflexes à avoir et des obligations d’entretien en fonction de votre modèle de chauffe-eau... 

 

L’entretien d’un chauffe-eau électrique

Le chauffe-eau électrique (parfois également appelle cumulus) est le modèle le plus répandu au sein des foyers français. Relativement facile d’entretien, il ne fait l’objet d’aucune obligation de maintenance annuelle mais certains bons réflexes sont recommandés afin de prolonger sa durée de vie et éviter une surconsommation énergétique. 

L’entretien régulier
Si vous possédez un chauffe-eau blindé dont la résistance est en contact direct avec l’eau, il est conseillé de procéder à une vidange et un détartrage tous les 2 ans, voire tous les ans en fonction de la dureté de votre eau. Dans le cas contraire, une accumulation de tarte peut se former au niveau de la résistance, générant alors une consommation plus importante d’énergie qui se ressentira par la suite sur votre facture d’électricité. Dans les régions où l’eau est très calcaire, il est recommandé d’opter pour un adoucisseur d’eau ou, encore mieux de faire l’acquisition d’un chauffe-eau stéatite, dont la résistance n’est pas en contact direct avec l’eau. Même si son prix est plus élevé, sachez qu’il consomme moins d’énergie que son homologue à résistance blindée. 

L’entretien ponctuel
Lorsque vous partez en vacances ou en déplacement professionnel, veillez à mettre votre chauffe-eau hors tension afin d’éviter qu’il ne chauffe l’eau dans la cuve inutilement. Pour une absence plus longue (de l’ordre de plusieurs mois), il est recommandé de procéder à la vidange de la cuve, afin de prévenir les risques de corrosion.

 

L’entretien du chauffe-eau à gaz

Pour le chauffe-eau à gaz, un entretien annuel est obligatoire. Celui-ci doit impérativement être effectué par un professionnel qualifié. La souscription d’un contrat annuel d’entretien peut être avantageuse sur le plan financier. Lors de son passage, le technicien va procéder à diverses vérifications et effectuer plusieurs nettoyages. Il va ainsi nettoyer l’injecteur, la veilleuse et son filtre, il va brosser les ailettes du corps de chauffe, détartrer le ballon et procéder si nécessaire au remplacement du clapet ainsi que du joint d’arrivée d’eau. 

Grâce à cette intervention annuelle, vous réalisez des économies d’énergie, vous évitez le risque de panne, vous garantissez une durée de vie plus longue à votre équipement et vous contribuez à assurer votre sécurité ainsi que celle de vos proches. Après son passage, le chauffagiste dispose d’un délai de 15 jours pour vous envoyer une attestation d’entretien. Ce document est à conserver car, en cas de contrôle, vous devez être à même de prouver à votre assureur ou bailleur que le nettoyage a été réalisé en bonne et due forme.

 

L’entretien du chauffe-eau solaire

Tout comme pour le chauffe-eau électrique, l’entretien du chauffe-eau solaire n’est soumis à aucune obligation légale. Cela étant dit, un entretien ainsi qu’un contrôle tous les 4 à 5 ans est fortement recommandé. Par ailleurs, une fois par an (de préférence au printemps), pensez à nettoyer vos capteurs solaires à l’eau afin qu’ils puissent fonctionner de manière optimale. Pour un prix d’environ 150 euros par an, vous pouvez souscrire à un contrat d’entretien afin qu’un professionnel qualifié intervienne et effectue les bonnes vérifications. Le dispositif d’appoint auquel est généralement couplé un chauffe-eau solaire sera quant à lui soumis aux obligations légales d’entretien, en fonction de son type.

Notre
sélection

Chauffe-eau Lineo

Lineo est un chauffe-eau électrique connecté qui permet dans un minimum d'encombrement de vous fournir un maximum de confort! Ce chauffe-eau peut convenir pour une famille jusqu'à 5 personnes.

Découvrir ce produit
Entretenir un chauffe-eau solaireChauffe-eau solaire SOLERIO - ATLANTIC

L’entretien du chauffe-eau thermodynamique

Économique à l’usage, le chauffe-eau thermodynamique est, tout comme une chaudière, conçu pour durer au moins 15 ans. Toutefois, pour y parvenir, il est indispensable de procéder à un entretien régulier réalisé par un plombier chauffagiste qualifié. Ainsi, une vidange annuelle est préconisée pour éviter les dépôts de sédiments qui pourraient affecter l’efficacité du chauffage. D’autre part, il est également conseillé de procéder à un détartrage des zones calcaires tous les 2 à 5 ans en fonction de la dureté de l’eau. Enfin, il est très important de vérifier très régulièrement le robinet et les canalisations pour détecter d’éventuelles traces de rouille ou d’humidité. 

A noter : comme pour tout dispositif intégrant un liquide caloporteur, le contrôle annuel de l’étanchéité du circuit frigorigène du chauffe-eau thermodynamique est obligatoire à partir du moment où votre appareil contient plus de 2kg de fluide.

Entretien du chauffe-eau : quels sont les éléments à contrôler ?

Lorsque l’entretien du chauffe-eau annuel n’est pas une obligation, nous ne sommes pas à l’abri d’une panne imprévue. Aussi, il est conseillé de procéder au contrôle de certaines pièces du chauffe-eau afin de prévenir d’éventuels dysfonctionnements. Quels sont les éléments à vérifier ? Suivez le guide. 

Pour le chauffe-eau électrique
Il est conseillé de vérifier l’anode (petite électrode qui permet de protéger la cuve du chauffe-eau contre la corrosion) une fois par an. Le groupe sécurité doit quant à lui être changé tous les 5 ans, et vérifié tous les mois. En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’aide d’un plombier chauffagiste. 

Pour le chauffe-eau solaire
Hormis le nettoyage des panneaux solaires au printemps, il est recommandé de vérifier la pression du fluide caloporteur ainsi que le bon fonctionnement des pompes. Par ailleurs, veillez régulièrement à ce que la végétation ne fasse pas d’ombre à votre installation. 

Pour le chauffe-eau thermodynamique
Pour un fonctionnement optimal du chauffe-eau, vous pouvez procéder une fois par an à un nettoyage complet de l’évaporateur afin d’éviter l’accumulation de poussière. 

Quel budget prévoir pour entretenir son chauffe-eau ?

Généralement peu onéreux, l’entretien d’un chauffe-eau est toutefois plus avantageux financièrement dans le cadre d’un contrat d’entretien. Quel budget prévoir ? Voici quelques détails. 

Pour le chauffe-eau électrique
N’étant pas obligatoire, l’entretien annuel est toutefois fortement recommandé. Le prix pour un contrat conclu avec un professionnel est d’environ 135 euros par an (sans les fournitures). Ce tarif est généralement plus bas dans les petites communes de province. 

Pour le chauffe-eau à gaz
Obligatoire tous les ans, l’entretien annuel doit être effectué par un plombier chauffagiste. Les contrats sont du même ordre de prix que pour un chauffe-eau électrique (135 euros par an environ). 

Pour le chauffe-eau solaire
Légèrement plus technique qu’un chauffe-eau à gaz ou électrique, l’entretien du chauffe-eau solaire est aussi sensiblement plus onéreux. Comptez entre 120 et 180 euros par an de contrat d’entretien. 

Pour le chauffe-eau thermodynamique
Nécessitant une formation spécifique que tous les chauffagistes n’ont pas forcément, l’entretien ce type de chauffe-eau est forcément lui aussi plus cher. Il faut prévoir entre 140 et 180 euros par an.

N’hésitez pas à demander plusieurs devis afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix. 
Besoin de remplacer votre chauffe-eau ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.