Isolation phonique du plafond

  • Article
  • Isolation

Temps de lecture : 3 min

Que l’on vive en appartement ou en maison, une bonne isolation phonique du plafond est primordiale. Les nuisances sonores générées par des voisins du dessus bruyants, les chutes d’objets ou les simples déplacements de nos proches peuvent vite devenir difficile à supporter. Afin d’éviter ce type de désagréments, l’isolation acoustique du plafond est une étape imparable. Permettant d’éviter des conflits de voisinage et de préserver le confort de vie et un certain calme au sein du foyer, ces travaux de rénovation peuvent être entrepris à tout moment. Comment isoler son plafond ? Quel budget faut-il prévoir et à quel professionnel faire appel ? Décryptage dans l’article.

Un logement au calme avec l’isolation phonique du plafond

Zoom sur les solutions pour isoler son plafond

Isolation phonique du plancher du dessus 

L’une des solutions qui se présente à vous face aux bruits d’impact est tout simplement de régler le désagrément directement à la source.

En effet, en intervenant directement sur le revêtement de sol à l’étage, vous pouvez grandement atténuer les nuisances de manière simple et peu coûteuse. Il vous suffit de choisir un revêtement capable d’amortir les bruits tels que la moquette, le sol PVC ou encore le linoléum. Pour un résultat optimal et avec d’autres types de revêtements moins absorbants tels que le carrelage ou le parquet, on privilégiera la pose d’une chape légère assortie d’une sous-couche acoustique placée sous le nouveau revêtement, le tout bien désolidarisé des murs de la pièce pour éviter que les vibrations ne prennent ce chemin.

 Isoler phoniquement le plancher pour moins de bruits dans la pièce du dessousTraiter le problème à la source en isolant le plancher du dessus.

Le principal atout de ce type de travaux est de ne pas ou très peu engendrer de perte de hauteur sous plafond. Notez cependant que si vous choisissez de ne pas déposer le revêtement de sol existant, il vous faudra peut-être détalonner légèrement vos portes afin de les adapter à la nouvelle épaisseur de votre sol.
Cette solution s’avère bien évidemment plus simple à mettre en œuvre si vous vivez en maison car en appartement, il faudra trouver un compromis avec vos voisins. 

 

Isolation phonique du plafond : solutions, avantages et inconvénients

 

La création d’un faux-plafond acoustique

Cette alternative est très certainement la plus commune si vous vivez en appartement. Pour son installation, le professionnel place une ossature métallique suspendue à l’aide de fixations anti vibratiles dans laquelle il insère un isolant phonique sous forme de panneaux ou de rouleaux. Cette épaisseur d’isolant va amortir les bruits venant du niveau du dessus afin que vous puissiez retrouver un confort sonore appréciable. On termine ensuite avec une finition en plaque de plâtre afin de recréer les plafonds et parfaire l’isolation. 

Pour traiter également la qualité sonore au sein de la pièce, on peut opter pour des plaques acoustiques micro perforées qui corrigeront également la réverbération des sons.

un faux-plafond acoustique Faux plafond et parement en plaques acoustiques micro perforées.
Pour la mise en œuvre d’un faux-plafond acoustique on s’attachera non pas à la résistance thermique de l’isolant, mais à son coefficient d’absorption acoustique et on privilégiera un isolant dense et fibreux, comme les laines de verre et les laines de roche.

Très efficace contre les nuisances sonores, la création d’un faux-plafond acoustique contribue également à améliorer l’isolation thermique de votre appartement tout particulièrement si le logement du dessus pâtit d’une mauvaise isolation ou d’un défaut de chauffage. Ce dispositif vous permet ainsi d’éviter les déperditions énergétiques chez le voisin ! Autre avantage non négligeable d’un faux-plafond acoustique, c’est une solution deux-en-un qui vous permet de rénover en même temps un plafond vieillissant et le cas échéant, de l’équiper de nouveaux points lumineux, en intégrant des spots par exemple. En revanche, il faut savoir que son installation vous fera perdre une dizaine de centimètres en hauteur sous plafond.

Notre
sélection

Isolant thermique et acoustique IBR

Cet isolant en laine de verre à dérouler apporte une isolation thermique optimale des plafonds rapportés et un réel confort acoustique.

Découvrir ce produit

La création d’une boite acoustique

La mise en œuvre d’une « boîte acoustique » peut être une autre solution afin d’éliminer totalement les ponts phoniques, c’est-à-dire toutes les jonctions entre les murs et les sols de votre logement qui sont autant de point de faiblesse par lesquels les vibrations - et donc le bruit - se propagent.

Il s’agit en fait de réaliser l’isolation des murs, plancher et plafond de la pièce concernée, à l’aide d’un doublage isolant continu. L’isolation acoustique sera parfaite, et son isolation thermique très nettement améliorée.

La boite acoustique, pour une pièce à la qualité sonore irréprochable.

Difficile à envisager en appartement du fait de la perte de surface habitable qu’elle engendre, c’est toutefois ce type de travaux qu’il faut réaliser dans certains immeubles mal conçus dans lesquels les bruits se diffusent par les sols et les plafonds mais également par les murs ou encore les gaines techniques.

Isolation du plafond : à quel prix et à qui faire appel pour ses travaux ?

Le prix pour une isolation phonique du plafond dépend de plusieurs facteurs et notamment du choix des matériaux isolants, de la performance recherchée, de la surface à isoler et du coût de la main d’œuvre, elle-même fonction de votre localité. 

La pose d’un faux-plafond acoustique intégrant un isolant en laine de verre, coûte en moyenne entre 80 et 100 euros du mètre carré, peinture incluse. Pour connaître les prix pratiqués dans votre région et par matériau, n’hésitez pas à utiliser notre outil d’estimation Travaux. Vous visualiserez gratuitement une estimation précise du prix de votre isolation phonique de plafond.

Traiter les nuisances sonores d’un logement est une opération délicate : ce type de travaux nécessite non seulement un diagnostic acoustique préalable mais également une maîtrise du domaine à la fois dans la technique en elle-même et dans le choix de l’isolant. Les ponts phoniques doivent aussi être pris en considération et leur traitement se révèle souvent complexe. Par conséquent, il est préconisé de faire appel à un professionnel.

Si la réalisation d’un faux-plafond acoustique n’ouvre pas directement droit aux aides de l’état, il faut savoir que si celui-ci satisfait à certaines exigences en termes de performance thermique, vous pourrez être éligible à ces aides, dans le cadre de la rénovation énergétique de votre logement. Pour pouvoir y prétendre, vous devrez impérativement faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour la réalisation de vos travaux.

Travaux de rénovation en vue ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.