L’étanchéité à l’air expliquée en vidéo

  • Article
  • Rénovation énergétique
  • Isolation
  • Traitement des nuisances et entretien
  • Ventilation

Temps de lecture : 3 min

Courants d’air, difficulté à chauffer vos pièces, phénomène de paroi froide, condensation, moisissures… Votre maison présente un ou plusieurs de ces désordres ? Il est fort probable que son enveloppe souffre d’une mauvaise étanchéité à l’air. En dégradant l’isolation de votre logement, ces entrées et fuites d’air parasites sont bien souvent source d’inconfort et augmentent significativement les besoins en énergie et les factures associées. Quels sont les risques liés à une mauvaise étanchéité à l’air ? Comment identifier ces défauts d’étanchéité et comment y remédier en rénovation ? Nos réponses dans l’article et en vidéo !

Vidéo étanchéité à l’air de la maison

Pourquoi l’étanchéité à l’air est importante ?

Avant de s’attaquer aux différentes fuites d’air parasites qui impactent l’étanchéité à l’air de votre maison, il est important de différencier le renouvellement d’air, rôle assuré par la ventilation et notamment par la VMC, des entrées d’air parasites.

En effet, dans tout type de construction, le renouvellement d’air est une nécessité pour assurer une bonne qualité de l’air intérieur. C’est ce renouvellement qui vous assure de respirer un air sain chez vous. En évacuant l’humidité naturelle que nous produisons dans le cadre de nos activités de tous les jours – ne serait-ce qu’en respirant, en prenant une douche, en faisant sécher le linge ou en faisant la cuisine -, il évite également les phénomènes de condensation et la prolifération de moisissures dans votre chez-vous.

Pour autant, cela ne veut pas dire que toutes les infiltrations d’air sont bonnes à prendre, bien au contraire ! 

Les entrées d’air parasites, que l’on retrouve le plus souvent au niveau de la jonction entre les différentes ouvertures (portes, fenêtres…) et le mur, et également au niveau de tous les éléments traversant l’enveloppe du bâtiment (réseaux électriques, de plomberie, de chauffage), dégradent l’étanchéité à l’air de votre logement et la qualité de son isolation.

Ces fuites et infiltrations d’air ont de nombreuses conséquences, tant sur votre confort que sur votre porte-monnaie :

  • Courants d’air dans la maison, sensation de murs froids voire humides ;

  • Dégradation des performances de votre isolation, avec comme corollaire des pertes de chaleur qui peuvent augmenter jusqu’à 20% vos consommations d’énergie liées aux besoins de chauffage ;

  • Logement plus bruyant, car mal isolé des bruits extérieurs. 

Un défaut d’étanchéité à l’air risque également de venir court-circuiter les flux de ventilation, ce qui va nuire à un renouvèlement correct de l’air et peut entraîner la dégradation du bâtiment dans le temps (condensation, apparition de moisissures…) et impacter votre santé avec un air intérieur moins sain… 

Vous souhaitez améliorer l’étanchéité à l’air de votre logement ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Comment traiter les fuites d’air parasites ?

Les logements anciens, peu ou pas isolés, présentent de nombreuses fuites d’air, le plus fréquemment au niveau des fenêtres, de la toiture, des murs et du plancher bas. Dans ces cas de figure, la solution évidente pour les réduire est de mener des travaux d’isolation de ces éléments, associés à la mise en place d’un système de ventilation performante.

Une bonne isolation, c’est une isolation réalisée dans le respect des règles de l’art, qui optimise l’étanchéité à l’air de la maison. Par exemple, l’isolation de la toiture s’accompagnera obligatoirement de la mise en œuvre d’une membrane d’étanchéité ou d’un pare-vapeur, qui rendra le logement étanche à l’air tout en permettant une bonne régulation des transferts de vapeur d’eau dans les matériaux. Pour l’isolation des murs par l’intérieur, si ce type de dispositif n’est pas obligatoire, il est toutefois fortement recommandé.

Notre
sélection

Système VARIO® CONFORT pour les combles

Intégrée au système d'isolation par l'intérieur VARIO® CONFORT, la membrane hygrorégulante Vario® XTRA offre une gestion optimale de la vapeur d'eau et de l'étanchéité à l'air.

Découvrir ce produit

Associer la ventilation à l’isolation est très important : en changeant les fenêtres, en isolant correctement murs et toiture, vous aller supprimer une très grande partie des fuites d’airs… qui assurait son renouvellement à l’intérieur du logement ! Votre logement une fois bien isolé et étanche à l’air, la ventilation prendra le relai pour garantir la qualité de votre air intérieur.

Bon à savoir : isolation et ventilation rentrent dans la famille des travaux de rénovation énergétique et sont à ce titre éligibles à de nombreuses aides financières qui financeront une partie de vos travaux.

Besoin d’estimer le prix de votre isolation ?
Décrivez votre projet en quelques clics et visualisez instantanément votre budget travaux !

Dans le cadre d’un logement plus récent, déjà isolé et pourvu d’une ventilation, identifier les fuites d’air parasites s’avère plus complexe. Afin de connaître la quantité d’air qui s’infiltre dans votre maison en dehors du système de ventilation, vous pouvez faire effectuer un test d’infiltrométrie, aussi appelé test d’étanchéité à l’air ou test de la porte soufflante.

Ce test d’étanchéité consiste à obturer les sorties d’air de la maison (bouche de ventilation, cheminée, etc…), puis à mettre le logement sous pression à l’aide d’une porte spéciale qui va ensuite calculer le débit d’air entrant dans le logement. Ce test permettra au professionnel d’identifier avec précision les différents endroits laissant passer l’air et donc de les traiter efficacement par la suite.

Vous faites face à des fuites ou à des infiltrations d’air parasites chez vous : pas d’inquiétude ! Il existe plusieurs moyens de remédier à ces défauts d’enveloppe, suivant leur emplacement :

  • Si le test d’étanchéité détecte d’importantes infiltrations d’air au niveau des fenêtres et portes par exemple, un joint de calfeutrage autour des menuiseries vous permettra de les éliminer.

  • Si des infiltrations sont identifiées au niveau des passages de réseaux traversants - électricité, plomberie -, la reprise de l’isolation associée à la pose d’une membrane d’étanchéité sera plus adaptée.

  • Si de l’air s’infiltre ou s’échappe par votre boitier électrique, il est possible de se procurer des équipements étanches.

  • Pour un traitement des murs dans leur ensemble, on peut également recourir à des revêtements techniques.

L’ensemble de ces techniques vous permettront d’améliorer l’étanchéité à l’air de votre maison et donc votre confort. Dans tous les cas, vous l’aurez compris, votre logement devra être équipé d’une ventilation performante.

Si les fuites sont trop conséquentes, lorsque l’isolation date et n’est plus performante, il est intéressant de la faire refaire pour assurer un confort optimal… en bénéficiant des aides financières évoquées plus haut !

Etanchéité à l’air et construction neuve

Si vous faites construire une maison ou une extension de plus de 100 m², gardez à l’esprit que votre nouvelle construction devra respecter les exigences réglementaires en termes d’étanchéité à l’air fixées par la RT 2012, et, dès que celle-ci sera applicable, celles encore plus strictes de la RT 2020 qui vise la construction de Bâtiments à Energie Positive (BEPOS) – donc parfaitement isolés et étanches ! La RT 2020 devrait entrer en application pour toute nouvelle construction à partir de mi 2021.

Travaux de rénovation en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.