PMR : tout ce qu’il faut savoir pour rendre sa cuisine accessible à tous

  • Article

Temps de lecture : 3 min

Éplucher des légumes, les cuire, laver la vaisselle, stocker les aliments et même prendre ses repas, on y passe du temps dans sa cuisine ! En fait, un Français passe en moyenne 1h10 par jour dans sa cuisine… Entre praticité et sécurité, la cuisine est une pièce indispensable mais qui nécessite de nombreux aménagements pour qu’elle soit accessible aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Faisons le point sur quelques règles à bien garder à l’esprit.

PMR : tout ce qu’il faut savoir pour rendre sa cuisine accessible à tous

Avant tout : pensez ergonomie !

Comme pour la salle de bains accessible aux personnes à mobilité réduite, la cuisine doit bénéficier d’un aménagement adapté.

Ainsi une aire de rotation d’1,50m de diamètre est nécessaire pour faciliter les déplacements et demi-tours en fauteuil roulant.

De manière générale, essayez de placer le réfrigérateur, l’évier et le four le plus près possible pour ainsi limiter les déplacements et les risques qui pourraient être liés.

Pour le sol de votre cuisine, privilégiez un sol antidérapant et facile à nettoyer.

Le plan de travail à la hauteur

Élément indispensable pour préparer les repas : le plan de travail ! Mais à quelle hauteur le fixer ? Pour une personne debout, le plan de travail doit être fixé à 0,90 ou 1m du sol, alors que pour une personne assise, il devra être entre 0,60 et 0,65 m du sol. Pour une personne en fauteuil, nous conseillons une hauteur de 0,80 et 0,85m.

Face à ces différentes mesures, sachez qu’il est possible d’installer un plan de travail motorisé mobile pour que tous les membres de la famille puissent cuisiner à bonne hauteur. Attention cependant à ne pas installer de tiroirs ou de placards sous ce plan de travail pour qu’une personne assise puisse y placer ses jambes. En pratique, il faut prévoir un passage libre sous le plan de travail d’au moins 70 cm.  

Évier et robinetterie : des éléments à personnaliser

Quand viendra le moment de choisir l'évier qui convient à votre cuisine, optez pour 1 ou 2 cuves peu profondes qui devront être fixées à la même hauteur que le plan de travail. Votre plan de travail est motorisé ? Pas de panique, l’évier aussi pourra être ajustable.

Quant au robinet de cuisine, entre frontal et latéral, choisissez celui que vous trouvez le plus pratique. Pour la puissance de l’eau et sa température, différentes options s’offrent à vous : un mitigeur avec commande à l’évier classique, une commande au sol ou bien un détecteur optique ou infrarouge.

Notre conseil : n’hésitez pas à vous équiper de certains accessoires pour vous faciliter la vie. Avec une douchette par exemple, remplir une casserole d’eau, faire la vaisselle ou nettoyer sera bien plus facile !

Four et plaques séparés pour plus de praticité

Même si une cuisinière réunissant plaques et four reste un élément classique dans la cuisine, nous conseillons de les séparer pour fixer le four légèrement en hauteur, à environ 0,70m du sol, et donc permettre à des personnes en fauteuil roulant de pouvoir l’utiliser seules.

Au sein d’une cuisine PMR, il est conseillé de choisir un modèle de four à porte froide, qui limitera les risques de brûlures.

Concernant les plaques, celles à induction se révèlent être un bon compromis : elles chauffent vite et permettent d’y faire glisser les casseroles facilement.

Le + pour votre four : choisir un four avec une porte escamotable ou une porte latérale.

Et les autres appareils électroménagers ?

Pour le lave-vaisselle, le lave-linge ou le réfrigérateur, prévoyez une aire d’approche de 0,80 x 1,30m pour faciliter les ouvertures des portes aux personnes handicapées. De même manière que le four, le lave-vaisselle pourra être installé en hauteur afin que toute personne assise ait la possibilité de l’utiliser sans se pencher. Côté lessives, optez pour un lave-linge avec une ouverture frontale, bien plus pratique.

L’installation d’une hotte reste possible mais seulement si celle-ci fonctionne avec une télécommande.

Pensez à positionner la commande d’éclairage et une prise de courant à l’entrée de la cuisine, à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,30m.

Comment et où ranger ?

Une cuisine adaptée aux seniors ou aux personnes à mobilité réduite demande un peu d’organisation. Nous vous conseillons de rassembler tout ce dont la personne a besoin au sein de rangements accessibles. Préférez des espaces bas et à tiroirs, avec des poignées maniables.

Astuce : les paniers extractibles, fonctionnant sur le principe d’un système coulissant qui permet le mouvement des paniers vers l’avant dès l’ouverture de la porte, sont très pratiques !

Notre conseil : pour les personnes malvoyantes, choisissez des accessoires de cuisine et de la vaisselle de couleurs vives afin d’éveiller la vigilance et contraster avec le blanc, souvent utilisé pour les meubles de cuisine.

Vous avez des questions quant à l’aménagement de votre cuisine accessible ?
N’hésitez pas à consulter un professionnel spécialisé dans le domaine pour bénéficier de conseils personnalisés ! 

Besoin d’un expert pour adapter votre cuisine ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.