Ventilation et cuisine : comment éviter les odeurs de cuisine ?

Cuisiner est un plaisir et les bonnes odeurs nous mettent en appétit aux moments des repas. Toutefois, il est désagréable de devoir supporter l’odeur de cuisine tout au long de la journée et de la nuit dans la maison ! Quelles sont les solutions pour lutter contre cette nuisance ? Quel rôle tient la ventilation dans la cuisine ? Décryptage dans l’article.

Ventilation de cuisine

Un projet à venir ?

Les solutions pour lutter contre les odeurs de cuisine

Afin d’éviter les odeurs de cuisine partout dans la maison, la première solution à laquelle on pense est la hotte aspirante. Cet équipement a en réalité une triple fonction. Son installation vous permettra non seulement d’éliminer les odeurs de cuisine mais aussi de limiter l’humidité et les dépôts de graisse sur vos meubles ainsi que sur vos murs. Il existe deux types de hottes aspirante : 

- La hotte à recyclage :

Ici, l’air n’est pas rejeté vers l’extérieur. Le filtre à charbon dont est dotée la hotte à recyclage va retenir les particules de graisse et purifier l’air avant de le rejeter dans la cuisine. Le filtre doit être renouvelé environ tous les 4 mois. L’inconvénient principal de cette hotte est qu’elle n’évacue pas l’humidité. Vous devrez donc être doté d’un bon système de ventilation en complément. 


- La hotte à évacuation :

Système le plus efficace, c’est aussi le plus répandu dans les maisons. Ici, les odeurs et l’humidité sont évacuées via un conduit d’évacuation vers l’extérieur. Les particules de graisses seront quant à elles retenues par les filtres. Tout comme pour la hotte à recyclage, ces derniers devront être changés régulièrement. Le principal inconvénient des hottes à évacuation est qu’elles ne peuvent être installés que dans une maison et non dans un appartement, à moins de bénéficier d’une évacuation extérieure ce qui est rarement le cas.

Hotte aspirante

Notez que l’évacuation de la hotte aspirante ne doit en aucun cas être reliée aux évacuations des conduits de gaz au risque de générer une inversion de tirage.

 

En outre, cet équipement nécessite une entrée et une sortie d’air distinctes pour pouvoir fonctionner. 


En complément de votre hotte aspirante, il convient par ailleurs d’installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) efficace afin de renouveler l’air de votre maison et chasser l’air pollué. Il existe de nombreux modèles de VMC du plus abordable au plus sophistiqué.

Ventilation Mécanique Contrôlée

Toutefois, tous se situent dans deux catégories :

- VMC à simple flux : 

Cette VMC va aspirer l’air pollué de l’intérieur de votre maison pour faire rentrer de l’ai sain en provenance de l’extérieur. Le principal inconvénient de ce type de VMC vient du fait que l’air propulsé dans la maison est froid ce qui va créer des déperditions d’énergie en hiver. Son avantage est principalement tarifaire puisque c’est la solution la plus abordable. Prévoyez un budget compris entre 600 et 1500 euros. 


- VMC à double flux :

Plus performante, la VMC double flux est en revanche plus complexe à installer et par conséquent également plus chère. Ici, l’air neuf en provenance de l’extérieur reçoit la chaleur de l’air intérieur avant d’être rejeté dans l’habitation. En plus de recevoir un air sain, le confort est amélioré car il n’y a pas de courant d’air froid contrairement à la VMC à simple flux. Pour l’installer prévoyez un budget conséquent compris entre 4 000 et 8 000 €. 

 

Pour un fonctionnement optimal, l’aspiration de la VMC ne doit pas être située trop proche d’une ouverture (porte ou fenêtre) au risque d’aspirer l’air provenant de l’extérieur plutôt que de l’intérieur.

 

Si vous rénovez une cuisine fermée dans une vieille bâtisse, l’installation d’une VMC n’est pas la solution la plus appropriée : en effet, la mise en place d’une VMC implique des travaux assez importants (création d’un faux plafond, passage des gaines…). C’est pourquoi on privilégiera l’extracteur d’air qui va extraire l’air vicié de la pièce. Il existe plusieurs modèles dont certains sont munis d’un hygromètre ou d’un détecteur de présence.

Quel rôle tient la ventilation dans la cuisine ?

Ventilation de cuisine

La ventilation dans la cuisine joue un rôle capital pour votre confort mais également pour votre bâti. Voici quelques bonnes raisons de ne pas la négliger dans cette pièce :

  • Ventiler sa cuisine pour évacuer le surplus d’humidité : lorsque vous cuisinez ou que vous faites la vaisselle, vous générez une importante quantité de vapeur d’eau qui va se retrouver piégée dans la pièce si aucun système de ventilation n’est prévu. Un bon renouvellement d’air permet d’empêcher la prolifération de moisissures qui se développent souvent au sein des pièces chaudes et humides ;
     
  • Ventiler pour évacuer les odeurs de cuisine : il est plaisant de sentir le fumet d’un bon plat préparé avec soin. Toutefois, afin que les odeurs ne se propagent pas dans le reste de la maison et ne stagnent pas pendant plusieurs jours, une ventilation efficace est primordiale ;
     
  • Ventiler pour évacuer la pollution chimique : afin de maintenir une cuisine propre, il est fréquent de faire usage de produits chimiques. Aussi, pour éviter de respirer un air pollué par ces particules particulièrement toxiques, la pièce doit être régulièrement ventilée. 

Vous avez des questions ? Besoin de conseils personnalisés ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !