Normes gaz dans la cuisine

  • Article

Temps de lecture : 2 min

Si les plaques à induction ont connu un vif succès et équipent bon nombre de cuisines contemporaines, au regard du coût de l’électricité, de plus en plus de personnes se tournent désormais vers la traditionnelle cuisine raccordée au gaz de ville ou en bouteille. Également prisé pour sa maîtrise de la cuisson, le gaz comporte de nombreux atouts. Quelle est la réglementation en vigueur en la matière ? Quels sont les avantages du gaz ? Que choisir entre gaz naturel ou gaz en bouteille ? Nos experts vous répondent !

Gaz dans la cuisine : quelle est la réglementation en vigueur ? 

En France, il existe une réglementation concernant l’installation et l’utilisation du gaz dans la cuisine. En effet, même si celui-ci est économique et écologique, son usage peut présenter certains risques, c’est pourquoi certaines normes doivent être appliquées et respectées. Voici les dispositions à connaître. 

 

Réglementation concernant le gaz de ville (ou gaz naturel)

Tout d’abord, il faut que vous sachiez que seul un professionnel GRDF (Gaz Réseau Distribution France) est habilité à raccorder une habitation au gaz de ville. Par ailleurs, depuis 1996, toutes les installations doivent être équipées d’un robinet de sécurité à obturation automatique (ROAI). Celui-ci permet en effet de pouvoir rapidement couper le gaz en cas de problème. D’autre part, en cas de débit excessif, le gaz est coupé instantanément. Il doit être facilement accessible et placé à une hauteur comprise entre 10 et 170 centimètres du sol. Ce robinet doit se trouver à maximum 2 mètres de l’appareil au gaz. 

Notez en outre que le raccordement du robinet de sécurité à obturation automatique (ou ROAI) se fera impérativement à l'aide d'un tuyau flexible ou d’un tuyau flexible métallique, avec embout mécanique en inox. En effet, depuis le 1er juillet 2019, l'utilisation des tubes souples en caoutchouc pour le gaz de ville est interdite. Si vous aviez ce type d'installation chez vous, il faudra remplacer également le robinet d'origine (robinet à about soudé) par un système ROAI.

 

Réglementation concernant le gaz en bouteille

Tout comme pour le gaz naturel, la réglementation prévoit également la présence d’un robinet de sécurité à obturation automatique installé dans les mêmes conditions. Le stockage de vos bouteilles de gaz est quant à lui encadré par la loi. Ainsi, il est nécessaire que la pièce dans laquelle est installée la bouteille soit équipée de deux sorties d’aérations : une située à 30 centimètres du sol maximum et l’autre à plus de 1,80 mètre de haut. Là aussi, les anciens tuyaux souples en caoutchouc ne sont plus autorisés, mis à part les tubes souples de 6 millimètres de diamètre intérieur qui serviront à connecter gazinière ou piano de cuisson à votre canalisation de gaz.

Les bouteilles de gaz de butane peuvent être stockées à l’intérieur alors que le propane doit être stocké à l’extérieur. Sachez par ailleurs qu’il est interdit de stocker vos bouteilles dans une cave.

La question de la ventilation de la cuisine

Gaz de ville ou gaz en bouteille, une cuisine équipée au gaz doit également répondre à certaines exigences en matière de ventilation. Ainsi, votre cuisine devra comporter :

  • Une amenée d'air directe, située au niveau bas de votre pièce, à 30 cm maximum du sol.
  • Une sortie d'air directe, située en hauteur dans la pièce, à 180 cm minimum du sol.

Sachez également que si vous êtes équipé d’une VMC, la présence d'une gazinière raccordée à un conduit de tirage naturel présente un risque d’inversion de tirage. Pour assurer une sécurité optimale, la cuisinière doit donc obligatoirement se situer dans une pièce séparée de celle où se situe la VMC.

Les cuisines bénéficiant d’équipements fonctionnant au gaz doivent être dotées d'une entrée et d'une sortie d’air afin d'assurer le renouvellement de l'air et l'évacuation des produits de combustion. 

Quels sont les avantages du gaz ? 

Cuisiner au gaz : réactivité et maîtrise totale de la cuissonCuisiner au gaz : réactivité et maîtrise totale de la cuisson.

Devenu désuet pendant un temps, le gaz revient en force pour équiper nos cuisines. Pourquoi l’adopter ? Quels sont ses atouts ? Voici quelques éléments de réponses.

  • Le gaz est économique : c’est très certainement l’une des premières raisons qui pousse les consommateurs à opter pour le gaz et à délaisser l’électricité. En effet, son utilisation représente un coût annuel presque deux fois plus bas comparé à l’électricité. 

  • Le gaz permet une cuisson maîtrisée : dispensant une flamme tantôt vive tantôt douce, le gaz vous donne la possibilité de réellement contrôler la cuisson de vos aliments.

  • Le gaz offre une sécurité optimale : au sein d’une cuisine, l’équipement au gaz peut parfois faire peur. Toutefois, notez que depuis 2010, toutes les plaques de cuisson sont équipées d’un thermocouple qui va couper automatiquement l’arrivée de gaz en cas d’extinction de la flamme.  

Que choisir entre gaz naturel ou gaz en bouteille ? 

La question du choix entre gaz naturel ou gaz en bouteille pour votre cuisine se pose généralement peu. En effet, cela dépend principalement des raccordements de votre habitation ainsi que de la zone géographique dans laquelle vous vivez.

Pour pouvoir bénéficier du gaz de ville dans votre cuisine, vous devez obligatoirement être raccordé au réseau grâce à un système de canalisations. Sachez que certaines régions pâtissent d’un problème d’accessibilité au gaz de ville. C’est le cas par exemple de certaines zones rurales ou montagneuses. Vous pouvez néanmoins demander conseil à un technicien GRDF et faire raccorder votre logement si cela est possible. Le coût de cette opération est d’environ 970 euros TTC. 

Si vous n’avez pas la possibilité d’être raccordé au gaz naturel, vous avez alors la possibilité d’opter pour le gaz en bouteille : vous aurez alors besoin d’un détendeur et d’un tuyau de raccordement.

Vous souhaitez faire rénover votre cuisine ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.