Créer un jardin sec

Dans un contexte où le réchauffement climatique est au cœur des préoccupations, de plus en plus de personnes optent pour le jardin sec. Économe en eau et en engrais, il présente en effet une alternative intéressante aux jardins classiques. C’est parfois même la seule option envisageable lorsque l’on dispose d’un terrain sec et caillouteux. Qu’est-ce qu’un jardin sec ? Dans quelles conditions le réaliser ? Quelles sont les plantes compatibles avec ce type de jardin ? On vous en dit plus juste en dessous. 

Qu’est-ce qu’un jardin sec ? 

Comme son nom l’indique, un jardin sec est un espace extérieur qui ne nécessite que très peu d’arrosage.

Il va par conséquent accueillir des espèces de plantes adaptées au climat sec et résistantes à la chaleur.

Si l’expression jardin sec peut évoquer l’image d’un jardin désertique, il faut savoir, au contraire, qu’un bon nombre de plantes se plaisent en milieu aride et que le jardin sec offre une oasis de verdure aux nombreuses possibilités.

L’autre avantage du jardin sec est qu’il perdure toute l’année.  

 

Dans quelles conditions le réaliser ? 

Les jardins secs sont principalement élaborés sur le bassin méditerranéen.

Cette zone bénéficiant d’un climat plus sec et ensoleillé est en effet favorable à ce type de plantations. Toutefois, rien ne vous empêche de créer le vôtre même si vous ne vivez pas dans cette région. Voici quelques étapes à respecter pour réussir votre jardin sec.

Dans un premier temps, il est important de vérifier la nature de votre sol.

Si vous disposez d’un sol sableux ou caillouteux, c’est l’idéal pour aménager votre jardin sec. En revanche, si votre sol est trop humide, il devra impérativement être drainé à l’aide de graviers ou de sable pour que les racines des plantes ne stagnent pas dans l’eau. Pour cette étape, il est recommandé de faire appel à un paysagiste qui saura adapter votre terrain aux besoins du jardin sec et qui vous aidera à configurer cet espace. 

Une fois votre sol prêt à accueillir votre jardin sec, sachez que la plantation devra de préférence être réalisée à l’automne - c’est-à-dire au début de la période humide -, car cela favorise le développement des plantes à l’arrivée du printemps. 

Enfin, veillez à choisir des plantes encore peu développées afin qu’elles aient plus de facilité à s’ancrer dans le sol. 

Quelles sont les plantes compatibles avec un jardin sec ?

Lorsque vous décidez de créer un jardin sec, le choix des plantes est très important puisqu’il va conditionner la réussite de votre aménagement. Pour vous aider à faire la bonne sélection, voici quelques suggestions : 

 

Pour un jardin sec au style méditerranéen  

Les jardins méditerranéens sont des espaces habitués à la chaleur, au fort ensoleillement ainsi qu’aux vents violents. Aussi, les plantes doivent être assez résistantes pour vivre dans ces conditions peu hospitalières. De multiples plantes vivaces prospèrent dans ces régions. La plus emblématique d’entre elles est la lavande : colorée et parfumée, elle ne demande que très peu d’arrosage et s’épanouira sans problème dans un sol sec.

Autres incontournables du jardin sec, les plantes succulentes – la plus connue étant l’echeveria – apportent une touche graphique grâce à leur feuillage unique et coloré.

Pour donner du volume à votre jardin sec, vous pouvez également opter pour des graminées comme la fétuque : cette plante à l’aspect sauvage demande très peu d’arrosage. 

Le jardin méditerranéen est également reconnu pour les nombreuses essences aromatiques qu’il accueille et les odeurs agréables qu’il dégage. Aussi, vous pourrez y planter de la sauge, du romarin ou encore du thym. Embellissant votre extérieur, elles contribueront également à relever vos plats. 

Pour un jardin sec au style japonisant 

Le jardin japonais est un art à part entière.

Mêlant esthétique et spiritualité, il est souvent constitué de sables, de rochers ou de graviers.

Aussi, la végétation que l’on retrouve n’est généralement que très peu exigeante en eau.

Vous pourrez notamment y planter des espèces telles que l’érable du Japon, le dragonnier de Sander, le Miscanthus Sinensis (aussi appelé herbe à éléphant) ou encore la Fétuque de Gautier.

Vous avez des questions ? Besoin de conseils personnalisés ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !