Bien aménager son allée ou ses allées

Fonctionnelle, esthétique, harmonieuse et confortable : le rôle de l’allée de jardin est multiple. Reliant la rue à votre entrée de maison, elle vous permet de circuler en toute sécurité sans vous salir ; se faufilant entre les massifs de votre extérieur, elle vous autorise un petit moment de rêverie et de contemplation ; rejoignant la route à votre porte de garage, elle offre un chemin carrossable à votre véhicule. Aussi, le bon aménagement de votre allée ou de vos allées dans le jardin est primordial. On vous guide…

Un projet à venir ?

Quelles sont les fonctions de l’allée ?

Avant de dessiner et de faire construire votre allée, il convient tout d’abord d’en définir les fonctions. Celle-ci peut servir à traverser un espace extérieur sans encombre et sans se salir, à mettre en valeur une composition de massifs ou encore à permettre à une voiture de passer. Avant de commencer vos travaux, il conviendra donc de se poser les bonnes questions.

Première étape, il faudra identifier avec précision quels sont vos besoins, autrement dit à quel usage votre allée est-elle destinée. Qui va l’utiliser : uniquement des piétons, ou bien va-t-elle servir au passage de véhicule(s) ? Quelle sera la fréquence de passage ? Est-ce que cette allée servira à conduire au potager ou au garage ? Servira-t-elle à une personne à mobilité réduite ? Au regard de vos réponses, votre allée ne sera pas constituée de la même manière : elle pourra être plus ou moins large, constituée d’un matériau plutôt qu’un autre, nécessiter un terrassement plus ou moins conséquent, etc. 

Ensuite, vous devrez prendre en considération la configuration de votre terrain. En fonction de la superficie et de la topologie de votre terrain, vous n’opterez pas pour le même type d’allée. Par ailleurs, il faudra tenir compte de votre végétation afin que votre allée, au-delà de son aspect purement fonctionnel, s’intègre de façon esthétique et harmonieuse à votre jardin. Pour ce faire, il peut être judicieux de faire appel à un architecte paysagiste afin de dessiner les plans du jardin et ses allées. 

Quelles sont les différentes typologies d’allées ?

Au regard de vos besoins et du style de votre jardin, il existe différents types d’allées :
 

L’allée principale 

Elle a pour vocation de relier la rue à l’entrée de votre maison. Selon le style, les besoins ainsi que l’architecture de votre maison, elle pourra être de différentes largeurs. Toutefois, on ne descendra pas en-dessous d’1,20 m afin de permettre à deux personnes de pouvoir évoluer côte-à-côte sans problème. Si vous envisagez de border cette allée de plantes, n’hésitez pas à prévoir une dizaine de centimètres supplémentaires de part et d’autre, pour plus de confort.

 

L’allée pour se promener

Celle-ci a pour vocation principale de vous permettre une ballade agréable au milieu des massifs et de la végétation, tout en les préservant. Plus étroites, ces allées font généralement autours d’ 1 mètre de largeur. 

L’allée qui traverse la pelouse

Vous souhaitez garder votre gazon intact ?

Une allée pourra alors s’avérer utile ! Plus ou moins large, celle-ci est généralement conçue afin d’être la plus discrète possible.

L’allée pour la voiture

Faisant la liaison entre la rue et votre garage, celle-ci est plus large et robuste que l’allée principale puisqu’elle a pour vocation de supporter les allées et venues de votre véhicule. On considère que la largeur pour une allée carrossable sécurisée et confortable est de 3 mètres de large minimum. Un terrassement professionnel pour préparer le terrain sera également incontournable.

L’allée qui traverse le potager

Afin de vous permettre de jardiner tranquillement sans écraser vos plantations, ce type d’allées doit faire au minimum 50 centimètres de large. 

Quels matériaux choisir pour son ou ses allées ?

Avant de choisir les matériaux de votre allée, il est impératif que vous ayez au préalable clairement défini son rôle et la place qu’elle aura dans votre jardin.

Une fois vos besoins mis en évidence et votre projet clairement établi, vous pourrez alors réfléchir aux différents matériaux qui pourront constituer votre ou vos allée(s). Pour vous aider à faire le choix optimal, voici quelques indications.

L’allée en graviers ou gravillons

Très répandue et plutôt simple à élaborer, l’allée en graviers s’adaptera à merveille aux extérieurs à l’ambiance champêtre et bucolique.

Elle présente également l’avantage d’être perméable. Économique, elle demandera néanmoins la pose de dalles stabilisatrices afin d’éviter que vous ne vous enfonciez et que les graviers s’éparpillent à chacun de vos passages. Une couche d’au moins 5 centimètres de graviers est recommandée afin de favoriser une durabilité optimale. 

En termes d’inconvénients, notez que l’allée en graviers est peu confortable lorsque l’on y marche pieds-nus et se révèle d’autre part relativement bruyante. Sachez également qu’elle demandera un entretien régulier qui comprend un ratissage ainsi qu’un désherbage fréquents si vous souhaitez garder un aspect propre et net. 

L’allée en pavés

Harmonieuse, stable et sécurisante, l’allée en pavés se mariera très bien au sein des jardins au style traditionnel. Pavés en pierre naturelle pour un rendu chic et intemporel, pavés drainants qui facilitent l’écoulement de l’eau, pavés en béton : ce matériau est disponible en de nombreuses finitions et coloris, et offre par ailleurs l’avantage de ne demander que très peu d’entretien. Notez toutefois que pour l’aménager, il faudra faire appel à un professionnel car sa pose nécessite du temps ainsi qu’un savoir-faire important. 

Pour une allée de garage, il est conseillé d’opter pour des pavés autobloquants. Dotés d’une résistance accrue, ils sont également faciles à poser et économiques à l’achat. 

L’allée en bois

Chaleureuse, l’allée en bois s’adaptera aussi bien aux extérieurs contemporains que classiques.

Agréable sous les pieds, facile à poser et se fondant à merveille dans la végétation, ce matériau séduit de plus en plus. Les allées en bois se déclinent à la fois en dalles ou en caillebotis. Toutefois, afin de conserver toute la beauté de vos allées en bois, vous devez être conscient du fait que ce matériau demande un entretien assez conséquent. 

L’allée en bois se décline également sous la forme d’écorces, qui apporteront un style naturel à votre extérieur. Sachez cependant que les allées en écorce ont une durée de vie assez courte et une fâcheuse tendance à s’échapper aux quatre coins de votre jardin si elles ne sont pas bien cadrées par des bordures.

L’allée en béton

Autre chouchou des allées carrossables, le béton prend différentes formes.

Vous aurez le choix entre le béton lisse - le cas échéant ciré pour un rendu très moderne -, et le béton lavé (ou béton désactivé), qui combine effet matière grâce à ses gravillons ou galets apparents et praticité (les galets ou gravillons restent solidaires de l’allée). 

 

Vous souhaitez être conseiller ?

Les conseils de l'expert L'Architecte

Au-delà des caractéristiques de ces différents matériaux, vous devrez également prendre en considération le style de votre jardin ainsi que l’architecture de votre maison dans le choix du matériau qui constituera votre allée. Pour un jardin japonisant par exemple, il faudra davantage miser sur des pierres posées de manière irrégulières et asymétriques, alors qu’un jardin à la française imposera une symétrie parfaite.

L'Architecte

Quel budget faut-il prévoir pour réaliser son allée de jardin ?

Le choix du matériau de votre allée dépend, on l’a vu, de son utilisation et de l’esthétique que vous souhaitez obtenir, mais également de l’enveloppe budgétaire que vous souhaitez consacrer à vos travaux.  Vous avez déjà une petite idée de ce à quoi va ressembler votre future allée de jardin ?

Afin de vous aider à concrétiser votre projet, voici quelques indications de coût, main d’œuvre incluse.

  • Pour réaliser une allée en graviers, comptez un coût moyen compris entre 50 et 70 euros du mètre carré ;
  • Pour réaliser une allée en pavés, comptez entre 35 et 80 euros de budget au mètre carré ;
  • Pour réaliser une allée en bois, prévoyez une dépense comprise entre 25 et 60 euros du mètre carré ; 
  • Pour réaliser une allée en béton lisse ou désactivé, comptez entre 130 à 160 € du mètre carré.

Comment bien entretenir son allée de jardin ?

Vous l’aurez compris, l’entretien de votre allée va principalement dépendre du matériau qui la constitue. Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques préconisations.

Entretenir une allée gravillonnée

Très répandues, les allées gravillonnées peuvent vite devenir inesthétiques et peu fonctionnelles lorsqu’elles ne sont pas entretenues.

Tout d’abord, sachez que l’installation d’une toile de paillage (ou toile géotextile) sous les gravillons allègera considérablement la corvée du désherbage. En revanche, en l’absence de cette toile, on estime qu’il faudra désherber au minimum deux fois par an. Il faudra également veiller à ce que les feuilles mortes soit ramassées plusieurs fois par mois à l’automne afin d’éviter qu’elles ne se décomposent et forment un terreau propice à la pousse de mauvaises herbes. Enfin, si vous constatez une perte d’épaisseur (au bout de 3 ans environ), vous devrez rajouter des graviers. 

Entretenir une allée en bois

Esthétique, élégante et fonctionnelle, l’allée en bois offre un aspect chaleureux et convivial dans un jardin.

La fréquence de son entretien dépendra principalement du type de bois choisi. Aussi, une essence de bois imputrescible sera plus résistante et moins exigeante en termes de maintenance. Toutefois, cette dernière sera également plus onéreuse. Pour assurer la pérennité de votre allée en bois tout en allégeant l’entretien, il est très fortement conseillé d’opter pour un bois de classe 4, spécifiquement adapté à un usage sur sol extérieur.

Dans tous les cas, il vous faudra une à deux fois par an en passer par le nettoyage de votre allée, à l’aide d’un balai brosse et d’eau, afin de déloger saletés et autres résidus de mousse qui auraient pu s’incruster. Si vous constatez que le bois commence à prendre une teinte grisâtre, l’application d’un dégriseur redonnera à votre allée en bois sa couleur d’origine. 


Entretenir une allée en dalles ou en pavés

Le vieillissement des allées constituées de dalles ou de pavés est souvent causé par l’accumulation de poussière, d’humidité ou de pollution.

Pour éviter un entretien trop régulier et contraignant, l’application d’un produit hydrofuge est recommandée. En effet, tout comme pour nos chaussures neuves, la pierre a besoin d’être protégée contre les liquides et les saletés qui pourraient la détériorer. Agissant telle une barrière invisible sur votre allée, son entretien en deviendra beaucoup plus aisé : il vous suffira de passer un coup de balais brosse et d’eau de temps en temps. 

D’autre part, si vous vivez dans une région humide et pluvieuse, l’application d’un produit anti-mousse est conseillé. Enfin, si votre allée en dalles ou en pavés sert également de voie de garage, il vaudra mieux y appliquer un scellant protecteur afin d’éviter l’apparition de tâches. Ce produit rendra le matériau beaucoup plus résistant aux diverses salissures et plus facile d’entretien, tout en le laissant respirer. Il aura en outre pour effet de rehausser la couleur de vos dalles ou pavés.

 

Vous avez des questions ? Besoin de conseils personnalisés ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !