Poêle à granulé : modèle, prix, installation

  • Article
  • Chauffage et climatisation
  • Équipements

Temps de lecture : 4 min

Jadis très présent dans nos maisons, le poêle à bois est pendant un certain temps passé de mode avant de faire son grand retour ces dernières années. Terminé l’image désuète de cet équipement, aujourd’hui, le poêle sert non seulement de mode de chauffage mais c’est également un objet de décoration à part entière ! Performant, économique mais aussi écologique, cet appareil est parfaitement adapté à nos exigences et nos besoins actuels, d’autant que la démocratisation des poêles à granulés facilite grandement les opérations d’alimentation en combustible. Vous avez décidé de sauter le pas et d’en installer un chez vous ? Quels sont ses avantages et comment fonctionne-t-il ? Quel modèle choisir ? A quel prix ? Comment se déroule l’installation ? Nos experts vous guident et vous expliquent tout ce que vous devez savoir sur le poêle à granulés.

Dossier conseil poêle à granulés

Mode de fonctionnement et avantages du poêle à granulés

Nous connaissons tous le système de fonctionnement du poêle à bois bûche dans lequel le mode de combustion est le même que pour une cheminée classique. Si ce modèle traditionnel a fait ses preuves, il présente également quelques inconvénients et notamment l’espace de stockage qu’il nécessite. Tout le monde n’a pas forcément la place de stocker plusieurs stères de bois bien au sec, dans son abri de jardin ou dans son garage… Pour cela, le poêle à granulés prend l’avantage - les granulés ou pellets demandant trois fois moins d’espace de stockage que les bûches bois pour la même quantité d’énergie restituée - mais ce n’est pas le seul… Voici comment fonctionne cet appareil et ses autres avantages. 

Celui qu’on appelle également poêle à pellets fonctionne grâce à des granulés de bois issus de sciures et de copeaux qui sont ensuite compactés en combustible de petite section – granulé ou pellet -, sans colle ni additif. Son mode de fonctionnement est plus sophistiqué que celui d’un simple poêle à bois bûche. En effet, cet appareil bénéficie d’une chambre de combustion programmable qui adapte l’inflammation du combustible selon la puissance de chauffage souhaitée. Le feu est déclenché grâce à la combinaison d’une résistance électrique couplée à un ventilateur, puis la chaleur est diffusée à l’intérieur par convection naturelle ou forcée. 

Dossier conseil poêle à granulésLe granulé ou pellet, 3 fois moins volumineux à stocker que la bûche…

L’un des principaux avantages d’un poêle à granulé est la possibilité de programmer l’allumage, le chauffage et l’extinction. Contrairement aux cheminées ou aux poêles à bois bûche, vous gardez ainsi un contrôle total sur votre consommation d’énergie et sur votre température intérieure, pour un confort optimal toute l’année.

Autre avantage : la facilité d’alimentation du foyer. En effet, L’alimentation automatique du poêle à granulés par un système de vis sans fin reliée au silo de stockage évite également les « corvées de bois » répétitives, le rythme d’approvisionnement du silo variant logiquement selon sa taille !

Enfin, face au poêle à bois qui peut atteindre un rendement aux alentours de 70 à 85%, le poêle à granulés quant à lui peut dépasser les 90%. Très peu émissif, il nécessite en revanche de l’électricité pour fonctionner, contrairement au modèle classique à bois bûche. Souvent utilisé en chauffage d’appoint, le poêle à granulés vous permettra de réduire efficacement votre facture de gaz ou d’électricité pendant la période hivernale tout en profitant de la douceur visuelle des flammes. Le bois est en effet la source d’énergie la moins chère du marché. Par exemple, si votre chauffage principal est électrique, chaque sac de 15kg de granulés brulé représentera une économie de 5€ sur la facture d’énergie de l’année !

Vous souhaitez faire installer un poêle à granulés ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Poêle à granulé : quel modèle choisir ?

Que vous ayez fait le choix d’un poêle à bois bûche ou d’un poêle à granulés, la sélection finale de votre appareil ne doit pas être effectuée sans réflexion préalable. En effet, hormis le design des produits, il existe sur le marché différents modèles qui sont conçus pour répondre à des besoins bien spécifiques. Puissance, taille du réservoir, ergonomie et options de programmation, design… Afin de ne pas faire d’erreur et de ne pas avoir de regret par la suite, découvrez ce qu’il faut savoir pour choisir le poêle à granulés adapté à votre habitation ainsi qu’à votre mode de vie.
 

Choisir son poêle à granulés en fonction de la taille de son réservoir

C’est d’une logique implacable, de la taille du réservoir de votre poêle à granulés dépendra son autonomie et la fréquence de son alimentation. Allant de 15 à 50 Kg, celui-ci a un impact sur l’encombrement de votre équipement. Un arbitrage à faire donc, entre la sollicitation plus ou moins rapprochée de vos petits bras pour remplir le silo lorsque celui est vide et l’espace que vous souhaitez allouer à votre poêle à bois…
 

Choisir son poêle à granulés en fonction du nombre de pièces à chauffer et du type de logement

Selon l’année de construction de votre logement et vos besoins en chauffage, vous n’allez pas opter pour la même installation. 

Ainsi, si vous souhaitez chauffer plusieurs pièces ou l’intégralité de votre logement, il vous faudra vous tourner vers un poêle canalisable, autrement dit un poêle qui peut être raccordé à des gaines de distribution de chaleur.

Pour fonctionner correctement et en toute sécurité, votre poêle à granulés doit être alimenté régulièrement en air. En fonction de l’ancienneté de votre logement, vous aurez le choix entre un poêle à granulé dit « étanche » ou « non étanche ».

  • Les poêles à granulés étanches : la prise d’air pour la combustion se fait à l’extérieur du logement. Ce sont des modèles adaptés aux logements neufs et récents qui disposent d’une VMC performante.

  • Les poêles à granulés non-étanches : la prise d’air pour la combustion se fait dans la pièce où se trouve le poêle. Ce type de poêles est néanmoins déconseillé, un poêle prélevant l’air à l’intérieur présentant davantage de risques de panne et risquant de moins bien fonctionner si vous isoler votre logement – ce qui est on ne peut plus recommandé !

 

Choisir son poêle à granulés en fonction de sa puissance

Côté puissance, il s’agit de viser au plus juste. Beaucoup ont tendance à choisir un modèle surdimensionné alors qu’au regard de leurs performances, les produits de petites ou moyennes puissances sont généralement amplement suffisants. Outre le surcoût à l’achat d’un appareil surdimensionné, celui risque de s’encrasser plus rapidement s’il ne fonctionne jamais à pleine puissance. Pour un logement classique, on considère que la puissance nécessaire pour chauffer 1 m² est de 100 W pour 1 m², soit un poêle de 10 kW pour 100 m². Cette puissance tombe à 60 W par m² pour les logements très bien isolés. 

On y pense moins souvent, mais pour un poêle à granulés, la puissance minimale (également appelée puissance ralentie) de l’appareil est également à prendre en compte : il s’agit de la puissance à laquelle le poêle va fonctionner lorsque la consigne de chauffage est atteinte. Celle-ci doit être la plus basse possible afin d’éviter une consommation inutile de granulés et de préserver la bougie d’allumage en la sollicitant le moins souvent possible.

N’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel afin de sélectionner l’appareil qui correspondra parfaitement aux besoins énergétiques de votre logement, et optez dans tous les cas pour un modèle labélisé Flamme verte 7 étoiles, un gage de qualité et de performance.

 

Choisir son poêle à granulés en fonction des options qu’il propose

Le poêle à pellets propose davantage d’options que le poêle à bois classique, et de nombreux modèles sont équipés de thermostats programmables aux fonctionnalités plus ou moins poussées. Pour réaliser simplement des économies d’énergie, le thermostat de votre appareil doit être intuitif (les appareils à thermostats tactiles sont généralement plus simples à appréhender) et proposer suffisamment de scénarii de programmation pour vous éviter d’avoir à le paramétrer sans cesse.

Un thermostat programmable permet selon l’Ademe d’économiser jusqu’à 20% d’énergie.

Certains modèles sont pilotables à distance à l’aide d’un smartphone. Si cette technologie représente un coût supplémentaire, elle peut s’avérer pratique si vous souhaitez pouvoir arriver chez vous accueilli par une belle flambée après une journée de travail…


Choisir son poêle à granulés en fonction des matériaux qui le composent

Hormis le design, les matériaux qui constituent votre poêle à pellets doivent faire l’objet d’une attention particulière. En effet, d’eux vont dépendre la solidité de votre appareil mais aussi son inertie, c’est-à-dire sa capacité à stocker la chaleur et à la restituer dans la maison. 

Parmi les matériaux les plus courants, vous retrouverez l’acier qui permet d’obtenir un appareil design grâce à des finitions fines. Il est également léger et facile à installer. S’il est dépourvu d’inertie, ce matériau offre en revanche une montée rapide en chaleur dans l’habitat. 

La fonte est également un matériau très utilisé. Beaucoup plus lourd, sa capacité d’emmagasiner et diffuser la chaleur tout au long de la journée en fait un véritable atout. 

Enfin, la pierre est également un choix possible pour votre poêle à pellets. Tout comme la fonte, ce matériau propose une excellente inertie et une diffusion efficace de la chaleur. 

Bon à savoir : plus votre appareil est lourd, plus il va pouvoir accumuler de chaleur. Attention toutefois à bien vérifier que votre sol puisse supporter le poids de l’installation et à protéger parquets et autres sols sensibles d’une plaque en acier pour éviter tout risque d’incendie.

Poêle à granulé design en fonte et pierre
Poêle à granulé design en fonte et pierre

Choisir son poêle à granulés en fonction de son design 

Aujourd’hui, pour beaucoup, le poêle ne doit plus seulement être un instrument de chauffage mais aussi s’intégrer harmonieusement dans la décoration de la maison, dont il peut même devenir un élément central mis à l’honneur dans la pièce. Il existe sur le marché de multiples modèles très différents en termes de dimensions, de formes, de couleurs et de designs. A vous de voir celui qui s’harmonisera le mieux avec votre intérieur !

Quel prix pour son poêle à granulés ?

Lorsque l’on envisage d’installer un poêle à granulés chez soi, la question du prix est évidemment à prendre en compte. Selon les matériaux qui le composent, les options de l’appareil, le design du modèle, sa puissance ou encore ses dimensions, le budget peut varier du simple au triple. Pour avoir un aperçu plus concret de ce à quoi vous attendre en termes de dépense, sachez que le prix d'un poêle à granulés et de son installation dépendent :

  • Du type de poêle : on trouve des poêles à granulés d'appoint en acier à partir de 1500 hors pose, le prix pour les modèles haut de gamme avoisinant les 3500€. Le prix pour un poêle de masse (fonte ou pierre) ou un poêle canalisable est plus conséquent : comptez de 2000€ à 10 000€ hors pose.

  • De la puissance et du ralenti : plus la puissance de votre poêle est élevée, plus il est cher. Quant au ralenti du poêle, plus il est bas, plus votre confort sera optimal, mais le prix d’achat du poêle augmentera en conséquence.

  • De la fumisterie (et de l'installation du réseau de gaine en cas de poêle canalisable). Pour un poêle d'appoint, comptez en moyenne de 1500 à 2500€ de tubage, et 2500€ à 3500€ pour l'installation des poêles canalisables.​​

Notez cependant qu’au regard des économies d’énergie réalisées, cette dépense doit être perçue comme un investissement sur le moyen terme. Par ailleurs, il existe certaines aides financières pouvant vous aider à concrétiser votre projet, comme la prime énergie et MaPrimeRenov. 

A quelles aides financières avez-vous droit pour l'installation d'une poêle à granulés ?
Découvrez les principales aides à la rénovation énergétique et faites la simulation pour découvrir les montants que vous pouvez percevoir.

Comment se déroule l’installation de son poêle à granulés ?

L’installation d’un poêle à pellets doit être réalisée par un professionnel qualifié. Passer par des installateurs RGE et plus spécifiquement RGE Qualibois est d’ailleurs un prérequis si vous souhaitez bénéficier des subventions de l’État. 

Si votre maison dispose d’ores et déjà d’un conduit d’évacuation des fumées, l’artisan va simplement raccorder votre appareil à ce conduit après en avoir vérifié la conformité avec les normes de sécurité en vigueur : un conduit non-conforme est non-utilisable et dangereux, et supposera des travaux d’adaptation pour le mettre aux normes. 

Si vous n’avez pas de conduit d’évacuation, l’installateur pourra soit le créer en le faisant passer par la toiture, soit opter pour un système de ventouse, plus facile et plus économique à mettre en place mais qui ne sera envisageable que si votre poêle est étanche. Il s’agit de poser un conduit avec sortie latérale, qui traverse le mur vers l’extérieur et qui assure une double fonction d’évacuation des fumées et d’apport en air pour faciliter la bonne combustion des granulés. 

Les dimensions et l’emplacement de l’installation seront bien évidement adaptés aux spécificités de votre habitation.

Travaux de rénovation en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.