Calculer la puissance de chauffage électrique nécessaire

  • Article
  • Chauffage et climatisation
  • Électricité

Temps de lecture : 3 min

Simple d’installation, peu onéreux à l’installation et ne nécessitant pas d’entretien particulier, le chauffage électrique est présent dans de nombreux logements en France. Au fil des années, ce mode de chauffage n’a cessé d’évoluer et de proposer des appareils intelligents, bien plus économes en énergie qu’auparavant. S’adaptant à tous types de pièces de la maison, il dispense par ailleurs une chaleur douce et confortable dans l’habitat. Néanmoins, pour pouvoir bénéficier de ce confort et économiser sur sa facture d’électricité à la fin du mois, il est primordial de choisir un système adapté à son logement ainsi qu’à ses besoins. Calculer la puissance de chauffage électrique nécessaire est donc une étape incontournable. Quels sont les différents paramètres à prendre en considération ? Comment réaliser ce calcul ? Pour quel type de chauffage opter ? Découvrez les conseils de nos spécialistes.

Calculer la puissance de chauffage nécessaire

Calculer la puissance de chauffage électrique nécessaire : quels sont les différents paramètres à prendre en compte ?

Faire le calcul de la puissance de chauffage électrique nécessaire à vos besoins est indispensable pour pouvoir profiter d’une température confortable chez vous mais également pour pouvoir gérer au mieux votre consommation énergétique. Voici les principaux paramètres à prendre en compte dans ce calcul.

 

La surface de votre logement et la configuration des pièces

La superficie de votre maison ou appartement et la configuration des pièces est l’un des premiers critères à prendre en compte pour bien choisir la puissance du chauffage électrique. A superficie équivalente, une pièce haute de plafond nécessitera par exemple une puissance de chauffage plus importante qu’une pièce dont les plafonds sont à une hauteur standard. C’est bien le volume de votre logement qui va impacter ses besoins en chauffage et donc la puissance de vos chauffages électriques.

 

L’isolation de votre logement

L’isolation du logement est un autre facteur très important dont il faut tenir compte lors du calcul de la puissance de chauffage électrique nécessaire. Plus votre maison bénéficiera d’une isolation performante, moins vos besoins en chauffage seront élevés et inversement.
Cela semble logique, mais il est important de rappeler que si vous souhaitez faire de réelles économies sur vos factures d’électricité, les premiers travaux à engager avant d’entreprendre le changement de vos émetteurs électriques sont l’isolation thermique de votre logement si celle-ci est déficiente.
Ce paramètre doit prendre en compte non seulement l’isolation des murs et de la toiture mais également celle des menuiseries extérieures (fenêtres et portes).

Vous souhaitez faire isoler votre logement ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

La localisation géographique de son habitation

Les besoins en chauffage ne sont pas les mêmes d’une région à une autre. Certaines sont en effet davantage soumises à la rudesse du climat que d’autres. De surcroît, selon la zone géographique dans laquelle vous vivez, il se peut que l’humidité soit plus ou moins présente. Ces facteurs géographiques sont donc également pris en compte dans le calcul de puissance pour votre chauffage électrique. L’orientation de votre maison jouera également. Si les pièces sont pour la majeure partie orientées nord, cela aura un impact sur le calcul.

 

Les températures souhaitées dans les pièces de la maison

Si la notion de confort thermique est très subjective et qu’elle dépend des ressentis de chacun, il faut néanmoins savoir que des recommandations de températures par pièce ont été émises par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).
Celle-ci recommande ainsi une température moyenne de 17 degrés pour les chambres, et de 19 à 21 degrés pour les autres pièces de vie. Seule la salle de bains reçoit une recommandation de température plus élevée puisque l’Ademe considère qu’une température de 22 degrés est idéale dans cette pièce lorsqu’elle est utilisée.

Baisser la consigne de chauffage d’un logement d’1 degré permet d’économiser en moyenne 7% sur vos consommations d’énergie.

Que vous décidiez ou non de suivre ces recommandations, il est nécessaire d’adapter la puissance de votre chauffage électrique selon la température que vous souhaitez avoir dans chaque pièce de votre logement. En optant pour un chauffage électrique trop puissant, celui-ci risque de surchauffer alors qu’à l’inverse, un modèle pas assez puissant va entraîner une surconsommation énergétique.

Comment réaliser le calcul de puissance pour son chauffage électrique ?

Afin de profiter d’un confort appréciable chez soi et de faire des économies sur sa facture énergétique, votre chauffage électrique doit être dimensionné et adapté à chaque pièce de la maison
Pour cela, il existe une formule de mathématiques assez complexe. 
La bonne puissance de chauffage électrique correspond au coefficient de déperdition volumique x volume de la pièce en m3 x (température ambiante de confort - température extérieure de base), le coefficient de déperdition volumique mesurant la perte énergétique d’une pièce par rapport à son volume en fonction de son isolation, 0 étant une excellente isolation et 3 une isolation inexistante.


Une formule qui pourrait déjà donner la migraine aux moins matheux d’entre nous. Néanmoins pas de panique, il existe des calculateurs en ligne vous permettant d’estimer la puissance nécessaire pour chauffer votre intérieur. Pour vous donner une idée, voici quelques exemples concrets d’estimations de puissance en fonction du type de pièce, de l’année de construction de la maison, de sa qualité d’isolation et de la zone géographique où elle se trouve.

  • Vous souhaitez chauffer le salon de votre maison dont la construction remonte à une date comprise entre 1982 et 2000. Cette pièce fait 38 mètres carrés et bénéficie d’une isolation de qualité. Votre logement se situe dans le département des Bouches-du-Rhône à moins de 3 kilomètres de la mer et votre commune se situe à une altitude comprise entre 500 et 1000 mètres. Dans ce cas de figure précis, la puissance préconisée pour chauffer votre salon sera de 3500 W. Si l’on considère la même situation mais avec néanmoins une mauvaise qualité d’isolation thermique et une construction plus ancienne datant des années 70 - début 80, la puissance de chauffage électrique nécessaire est alors estimée à 4500 W.

  • Vous souhaitez chauffer la salle de bains de votre maison dont la construction date d’après 2000. Cette pièce dispose d’une superficie d’environ 5 mètres carrés et bénéficie d’une bonne isolation thermique. Votre logement se situe dans le département de Loire-Atlantique. Dans cette situation, la puissance recommandée pour chauffer votre salle de bains sera de 300 W. Dans une configuration similaire mais au sein d’une maison dont la construction remonte à avant 1974 et dont l’isolation thermique est mauvaise, la puissance recommandée est alors de 750 W.

  • Toujours dans le département de Loire-Atlantique et dans une maison bien isolée, vous souhaitez chauffer votre cuisine cette fois-ci. La pièce en question dispose d’une superficie de 15 mètres carrés. Dans ce cadre, la puissance de chauffage électrique nécessaire sera d’environ 1000 W.

Pour connaître la puissance de chauffage électrique nécessaire à votre maison, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. 

Besoin d’un professionnel pour changer vos radiateurs électriques ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Chauffage électrique : pour quel système opter ?

Il existe sur le marché plusieurs types de chauffages électriques. Du plus simple au plus perfectionné, le fonctionnement de ces appareils peut influer sur votre confort au quotidien. Découvrez les différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Le convecteur

Le convecteur est le radiateur électrique que chacun connaît : ce fut pendant un temps le plus répandu. C’est néanmoins aujourd’hui le modèle le plus basique et si l’on est loin des anciens « grille-pains » aux consommations électriques extravagantes, ce type d’émetteur électrique est le plus coûteux à l’usage. Délivrant une chaleur obtenue par convection thermique (l’air est chauffé à l’aide d’une résistance), le convecteur chauffe très rapidement la pièce mais assèche l’air ambiant. Par ailleurs, cet appareil est déconseillé aux personnes allergiques car il a tendance à soulever les poussières.

Le panneau rayonnant

Parfois confondu avec le convecteur, le panneau rayonnant permet comme ce dernier de chauffer très rapidement une pièce, sans là non plus emmagasiner pas la chaleur. Produite par une résistance, la chaleur va se réfléchir sur un matériau (le plus souvent une plaque d’aluminium) afin de permettre une diffusion maximale de la chaleur. Le panneau rayonnant délivre une chaleur homogène mais ne chauffe plus une fois éteint.

Le radiateur électrique à inertie

A la différence des deux appareils cités ci-dessus, le radiateur électrique à inertie stocke la chaleur avant de la restituer dans l’espace. Ainsi, même éteint, il continue d’émettre de la chaleur dans la pièce. Il existe deux types de radiateurs électriques à inertie : 

  • Le radiateur à inertie sèche dont la résistance va chauffer un matériau solide capable d'emmagasiner puis de restituer la chaleur (fonte, céramique etc.).
  • Le radiateur à inertie fluide dont la résistance va chauffer un liquide dit caloporteur (huile, glycol).

Le plancher chauffant

De plus en plus prisé en construction neuve tout comme en rénovation, le plancher chauffant procure un confort indéniable grâce à une chaleur rayonnante, douce et homogène.

Autre avantage : l'absence de radiateurs muraux facilite grandement l'aménagement des pièces.

Notre
sélection

Radiateur Oniris Connecté

Ce radiateur électrique design vous apportera une chaleur douce immédiate et s'adaptera à votre rythme de vie.

Découvrir ce produit

Le radiateur dynamique 

Le radiateur dynamique est un appareil hybride relié à l’eau et couplé à une pompe à chaleur. Fonctionnant à l’aide d’un ventilateur et d’un petit moteur basse-consommation, le radiateur dynamique offre l’avantage d’être réversible : il chauffe en hiver et rafraîchit la maison en été.

Remplacer son chauffage électrique : pourquoi passer pour un professionnel ?

Si le remplacement d’un chauffage électrique semble à première vue une opération assez simple, vous aurez compris que le bon dimensionnement de la puissance de chaque émetteur est un point essentiel pour votre confort et la réduction de vos factures d’électricité. Un professionnel saura calculer au plus juste la puissance électrique requise pour chaque équipement en fonction des caractéristiques de votre logement.

Autre avantage : en passant par un professionnel pour remplacer vos anciens convecteurs par des systèmes de chauffage électriques performants, vous pouvez bénéficier d’aides financières dans le cadre des aides Coup de pouce.

A quelles aides financières avez-vous droit pour votre changement de radiateur ?
Découvrez les principales aides à la rénovation énergétique et faites la simulation pour découvrir les montants que vous pouvez percevoir.