Bien choisir son électricien

  • Article
  • Démarches gestion de chantier
  • Électricité

Temps de lecture : 4 min

Votre installation électrique commence à être vétuste et il est temps de la remettre aux normes ? Pour ce type de travaux, faire appel à un électricien qualifié est indispensable mais pas toujours aussi évident qu’on ne le pense. Parmi le vaste choix d’artisans, certains ne sont en réalité pas de réels spécialistes et risqueraient de mettre en péril votre sécurité ainsi que la pérennité de votre bien. Pour éviter cela, il est impératif d’adopter les bons réflexes lorsqu’il s’agit de sélectionner et de choisir votre artisan. En quoi consiste le métier d’électricien ? Dans quels cas faire appel à lui ? Quels sont les éléments à vérifier lorsque vous faites appel à un électricien ? Comment se déroule la prise en charge du projet ? Comment décrypter le jargon professionnel ? Nos experts vous guident !

Conseils pour bien choisir son électricien

En quoi consiste le métier d’électricien ?

Responsable des installations électriques et des divers raccordements nécessaires pour tous types de bâtiments, que cela soit en construction ou bien en rénovation, l’électricien participe à votre confort et votre sécurité au sein de votre logement. 

Chargé de l’installation des différents appareils électriques et du raccordement des réseaux, sa mission va toutefois plus loin. En effet, il détermine dans un premier temps grâce à un plan, l’emplacement des éléments qui constituent votre installation électrique.

Ce n’est que par la suite, une fois ce schéma général électrique établi, qu’il va procéder à la pose des câbles, des tableaux, des prises et des éventuels radiateurs ou VMC, puis effectuer les raccordements utiles. 

Dans le cadre d’une rénovation, c’est également l’électricien qui va procéder à la mise aux normes de vos installations : il maitrise le contenu de la norme NFC 15-100 sur le bout des doigts, de même que les principes clés d’un logement sécurisé d’un point de vue électrique.

Très polyvalent – il a généralement plusieurs qualifications complémentaires -, il peut intervenir sur de nombreux domaines, du système de chauffage à la climatisation en passant par les télécommunications ou bien encore la domotique.

Si vous le souhaitez, il peut par ailleurs vous apporter de bons conseils pour réaliser des économies d’énergie. 

Intervenant sur des travaux sensibles, ce professionnel doit être une personne de confiance, ce dont pourront attester ses certifications et ses attestations d’assurances professionnelles. 

Vous cherchez un électricien pour refaire votre installation électrique ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Dans quels cas faire appel à un électricien ?

L’électricien peut intervenir dans un très grand nombre de situations. Néanmoins, nous ne savons pas toujours quand et pourquoi faire appel à ce spécialiste ? Petit éclairage sur le sujet.

Pour un dépannage

Votre four électrique semble avoir rendu l’âme ? Votre lave-vaisselle n’obtempère plus ? Au lieu de risquer l’électrocution en mettant vos mains dedans, mieux vaut appeler un électricien qui pourra non seulement trouver le problème beaucoup plus rapidement mais qui sera, en plus, à même de vous le réparer (si c’est réparable). Si le problème peut venir de l’appareil en lui-même, il peut également provenir d’un disfonctionnement sur son circuit électrique, auquel il faudra remédier rapidement.

Pour remettre aux normes son installation électrique

Vous vivez dans un logement ancien dont l’installation électrique est vétuste ? Il est important d’agir sans attendre et de demander un ou plusieurs devis pour la remise aux normes et la rénovation de toute l’électricité de l’habitat. Même si le coût peut parfois s’avérer élevé, votre sécurité est primordiale. De plus, vos travaux de rénovation électriques peuvent vous faire faire des économies sur vos consommations et rendent cet investissement rapidement intéressant d’un point de vue financier.

Pour vous faciliter la vie et sécuriser votre logement

Vous en avez assez de sortir de votre voiture pour ouvrir votre portail ou de jouer aux acrobates pour fermer vos volets ? L’électricien vous facilite la vie au quotidien grâce à des installations domotiques comme la motorisation de volets, celle de votre porte de garage ou encore la gestion à distance de vos éclairages. C’est également à lui qu’il faudra faire appel pour l’installation de système de surveillance, d’un digiphone ou encore pour la pose de caméras.

Pour augmenter la puissance de son installation

Vous ne pouvez faire fonctionner simultanément votre aspirateur, votre téléviseur et votre lave-linge ? Il se peut que la puissance de votre abonnement ne soit pas adaptée à vos besoins. Après avoir demandé l’augmentation de puissance auprès de votre fournisseur d’électricité, un technicien est appelé pour intervenir sur la modification de votre compteur électrique.

Pour diminuer sa consommation électrique

Vous en avez assez d’avoir un sourire inversé à chaque fois que vous recevez votre facture d’électricité ? N’hésitez pas à demander conseil à un électricien ! Cet artisan est à même de vous donner de nombreux conseils et astuces pour réaliser des économies significatives sans impacter votre confort de vie.

Quels sont les éléments à vérifier lorsque vous faites appel à un électricien ?

Choisir le devis le moins élevé lorsque l’on fait appel à un électricien n’est pas forcément la meilleure stratégie à adopter. Si le prix de la prestation doit bien évidemment peser dans la balance, d’autres critères plus importants sont à prendre en compte. 

 

Vérifiez que le technicien dispose de garanties

Obligatoire dans le cadre de travaux de gros œuvre et de rénovation de grande ampleur, la garantie décennale vous évite de prendre des risques financiers en vous protégeant pendant une durée de 10 ans contre tous les accidents et malfaçons qui peuvent survenir ou apparaître pendant et après les travaux. Parfois mentionnée sur le devis, celle-ci est indispensable et si vous n’en avez pas de preuve écrite, n’hésitez surtout pas à en demander une à l’électricien. Votre électricien doit également avoir souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle, utile en cas de dégâts causés par le professionnel dans votre logement au moment des travaux.

Avant de vous engager sur un devis, n’hésitez pas à lui demander ses attestations d’assurance et à vérifier leur date de validité.
Besoin d'estimer le prix de votre rénovation électrique ?
Décrivez votre projet en quelques clics et visualisez instantanément votre budget travaux !

Assurez-vous de la santé financière de l’entreprise

La santé financière d’une entreprise est importante à vérifier puisqu’une société qui met la clef sous la porte en plein milieu de votre chantier, peut à tous moments abandonner les travaux. Afin d’éviter ce genre de désagréments, n’hésitez pas à consulter son chiffre d’affaires sur société.com et vérifiez qu’elle n’est pas en liquidation judiciaire.
 

Sélectionnez des professionnels qualifiés qui respectent les normes en vigueur

Pour votre sécurité, il est très important de vérifier que les professionnels auxquels vous demandez des devis soient formés aux normes en vigueur. En France, toutes les installations électriques neuves sont régies par la norme NFC 15-100. La qualification délivrée par Qualifelec est un gage de qualité à prendre en compte. Cette certification concerne les installations d’équipements électriques. 

Pour prétendre à diverses aides financières délivrées par l’État dans le cadre de travaux de rénovation énergétique sur lesquels votre électricien peut intervenir (ventilation, installation de panneaux solaires photovoltaïques, de bornes de recharges pour véhicule électrique, voire de pompe à chaleur), vérifier que votre électricien dispose également des qualifications RGE associées.

 

Assurez-vous que vos devis sont le plus détaillés possible

Un devis ne doit pas être considéré comme une simple formalité : c’est un contrat qui vous lie à votre électricien. Étudiez-le avec le plus d’attention possible et vérifiez que le prix est bien mentionné en HT et en TTC avec pourcentage de la TVA qui s’applique. Les dates de début et de fin des travaux, les modalités de paiement ainsi que les éventuelles pénalités de retard doivent elles aussi figurer distinctement. Assurez-vous par ailleurs de bien distinguer sur votre devis les coûts correspondants à l’achat de fourniture et ceux correspondants à la main d’œuvre, chaque poste devant être clairement détaillé.

 

Vérifiez que les appareils utilisés sont de marques reconnues

Il vaut parfois mieux mettre le prix au départ plutôt que de miser sur l’économie et devoir remplacer vos appareils électriques très rapidement par la suite. Dans cette démarche, demandez à l’entreprise responsable de vos travaux d’utiliser des appareils de qualité et dont les marques ont déjà fait leurs preuves en matière de robustesse et de sécurité. La garantie NF est un gage de qualité. Vérifiez également la classe énergétique de vos équipements : les appareils les moins énergivores sont généralement aussi les mieux conçus et les plus durables.

Comment se déroule la prise en charge du projet ?

Vous souhaitez faire rénover votre installation électrique ? Procéder à une mise aux normes de vos équipements ? Voici comme se déroule le projet étape par étape.
 

Sélection du technicien ou de l’entreprise

La première étape consiste à bien choisir son artisan ou l’entreprise responsable du chantier. Tenez compte des différents avis, du tarif du devis mais aussi et surtout des qualifications et certifications, des assurances et de la santé financière de la société. 

 

Diagnostic de l’installation

Afin d’avoir une idée précise de l’état de l’installation, l’artisan réalise un diagnostic. Cette étude permet de déterminer l’état des équipements et de ses composants ainsi que les risques et dangers qu’ils peuvent représenter. Il sera alors à même de vous conseiller sur les opérations à effectuer pour une rénovation en bonne et due forme.

Si vous souhaitez mettre votre logement à la vente ou à la location, sachez que ce diagnostic électrique est une obligation légale.

Préparation des plans

Avec votre accord, le technicien réalise par la suite un schéma électrique de votre future installation. Sur celui-ci, chaque pièce de l’habitat est représentée avec l’ensemble des câbles nécessaires, les points d’éclairage, l’électroménager ou encore les prises électriques. 

 

Démontage de l’installation vétuste

Après coupure du courant, tout ou partie de l’installation est démontée pour laisser place à la nouvelle. Cette opération s’avère souvent délicate et peut prendre beaucoup de temps. Aussi, il est important d’anticiper cette étape si vous vivez dans le logement. Enquérez-vous de la durée de la coupure d’électricité afin de pouvoir organiser votre quotidien. En cas d’immobilisation longue du circuit électrique, un hébergement provisoire pourra être envisagé.

 

Rénovation

Une fois place nette, l’artisan s’occupe d’installer le nouveau tableau électrique si nécessaire ainsi que les câbles utiles, en suivant le plan préalablement dessiné. Il finit par procéder aux finitions en rebouchant les trous avec de l’enduit en cas d’installation encastrée.

Comprendre le jargon professionnel

Afin de ne pas faire court-circuiter votre cerveau lorsqu’un électricien s’adresse à vous, quelques notions et vocabulaire sont utiles à connaître. Voici un petit éclairage qui devrait vous aider pour vos travaux. 

 

Installation monophasée vs triphasée

Composé d’un seul fil de phase, l’installation monophasée est celle que l’on retrouve dans la majeure partie des habitations. Avec une tension de 230 volts, elle s’adapte à la majorité des besoins. En revanche, l’ensemble des appareils branchés en même temps ne doivent pas dépasser 12 kVA avec ce type d’installation. 

En revanche, l’installation triphasée, grâce à ses trois fils de phase peut quant à elle supporter une puissance plus importante (jusqu’à 36 kVA). Cette dernière est principalement réservée aux professionnels qui utilisent une quantité importante d’énergie et suppose une répartition bien précise des appareils électriques par phase.
 

Le court-circuit

Sur le circuit électrique, il peut survenir une fuite d’électricité généralement à cause d’un défaut d’isolation. Se produit alors une brusque intensité du courant déclenchant le court-circuit.


L’interrupteur différentiel

Garant de la protection des personnes, il ouvre immédiatement le circuit lorsque se produit un contact avec le courant. 

Le tableau électrique général

Aussi appelé tableau divisionnaire, cet équipement permet de transmettre la puissance électrique envoyée par votre fournisseur (EDF par exemple) vers vos différents appareils.

Le circuit électrique

Le circuit électrique correspond aux liaisons entre votre tableau électrique général et les différentes prises de votre habitat. Au sein d’une maison ou d’un appartement, il est conseillé d’en avoir au moins 5 afin de pouvoir alimenter de manière indépendante les prises de courant, l’éclairage, le chauffage, la cuisson et la salle de bains. Il peut être encastré (caché dans les murs ou cloisons) pour une esthétique optimale ou apparent (fixé le long des murs dans des goulottes).

Le disjoncteur différentiel général

Tout en jouant le même rôle que l’interrupteur différentiel, le disjoncteur protège également les équipements électriques contre les éventuelles surtensions. Dès qu’il détecte une anomalie, il ouvre le circuit. Il peut également être actionné manuellement. 

Le domino et le WAGO

Utilisé pour relier deux fils électriques entre eux, le traditionnel domino est relativement encombrant. Le WAGO revêt quant à lui la même fonction de raccordement mais est plus petit et plus simple d’utilisation.

Travaux de rénovation en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.